AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268091767
Éditeur : Les Editions du Rocher (04/10/2017)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Pour ramener à bon port le corps de son père, foudroyé en pleine ascension, Pierre est prêt à braver tous les dangers. A Chamonix, les guides se mobilisent : Servettaz était le meilleur d'entre eux. La montagne est une redoutable tueuse, elle sélectionne impitoyablement ses victimes. Celles-ci le savent bien qui la consomment comme une drogue et la portent dans leur sang. Une histoire de passion, au courage et à la solidarité des hommes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  12 décembre 2017
"Premier de cordée" constitue la bande dessinée du célèbre roman que nous avons tous lu dans les premières années du collège, du moins, auparavant.
Le roman graphique commence avec l'accident qui a valu la mort à Jean Servettaz et les doigts de pied gelés à son collègue et ami guide et tout cela à cause d'un client capricieux.
Pierre, le fils de Jean part à la recherche du corps de son père avec d'autres guides mais il est victime d'un grave accident.
Le fait que Jean avait voulu l'orienter vers le métier d'hôtelier est évoqué ainsi que la volonté de Pierre d'en faire autrement également.
De nombreux éléments du roman sont présents dans la bande dessinée, notamment la grande témérité de ces hommes, l'entraide qui règne entre eux, le côté rudimentaire des équipements de l'époque rendus plus réalistes encore grâce aux dessins.
Les illustrations sont de toute beauté, les coloris vifs et agréables , les personnages dessinés très finement.
J'ai apprécié avoir lu le livre avant d'aborder la bande dessinée mais un de mes petits-fils l'a lue et en a tiré l'essentiel sans avoir lu le roman.
La préface est rédigée par la fille de Roger Frison-Roche, elle y compare son père, voyageur curieux et audacieux à Tintin comme d'autres l'ont fait avant, nous écrit-elle.
Une belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          475
Nastie92
  05 février 2018
Premier de cordée de Roger Frison-Roche est le premier roman d'aventures de montagne que j'ai lu lorsque j'étais enfant.
Cette lecture m'avait subjuguée. Moi qui était déjà fascinée par l'alpinisme et ceux qui le pratiquent (j'ai été bercée par les documentaires "connaissance du monde"), j'ai vécu des heures en compagnie des personnages, j'ai partagé leurs émotions, j'ai presque grimpé avec eux.
Quand Babelio a proposé dans une opération Masse critique l'adaptation du livre en BD, j'ai hésité. J'étais partagée entre l'envie de voir ce que cela donnait et la crainte d'être déçue. Non que je n'aime pas les BD (Les deux volumes de "La mort de Staline", par exemple, m'ont laissé une forte impression), mais je ne voyais pas a priori comment adapter un roman si riche en si peu de pages et de textes.
Je me suis tout de même lancée. Merci à Babelio et aux éditions du Rocher grâce à qui j'ai pu découvrir cet ouvrage.
Premier aspect positif : les illustrations. Elles sont très belles. Les couleurs sont très réussies et les lumières sont superbement rendues.
J'ai aimé également les petites marmottes que l'on voit apparaître de ci, de là, comme on les rencontre en montagne ; elles égayent la lecture.
Hélas, vient maintenant le gros point négatif. Comme je le craignais, le roman de Frison-Roche passé à la moulinette de la BD s'appauvrit considérablement. Comme une bonne grosse pâte passée au laminoir et qui devient tellement fine qu'on voit à travers. L'oeuvre originale se trouve vidée de sa substance.
J'ai honnêtement laissé sa chance à cette BD, essayant de la lire de la façon la plus objective possible, mais rien n'y a fait. Je n'y ai pas retrouvé ce qui m'avait fait vibrer et rêver dans le livre de Frison-Roche.
Je ressors de cette lecture avec la conviction qu'il vaut mieux laisser les chefs-d'oeuvre de la littérature là où ils sont : dans les livres. Et si l'on veut faire une BD, mieux vaut créer qu'adapter. Sur le thème de l'alpinisme par exemple, le manga en cinq tomes "Le sommet des dieux" est magistral, un pur régal de lecture.
Je verrais bien les planches de cet ouvrage enrichir une version illustrée du roman : certaines sont excellentes, et cela ferait un livre magnifique. Mais là, non, c'est trop pauvre.
Vous me trouverez peut-être un peu sévère, mais je suis toujours franche dans mes avis.
Pour illustrer mon propos, je ne résiste pas à la tentation de recopier une magnifique citation extraite du roman de Frison-Roche : "Curieuse figure que celle du vieux guide, patinée en brun-rouge, avec des yeux clairs, vifs et malicieux, enfoncés dans les orbites, d'énormes sourcils roux d'une extrême mobilité et qu'un tic remuait sans arrêt de haut en bas comme s'ils eussent été postiches ; de belles moustaches de corsaire barbaresque, qu'il lissait d'un geste machinal, ne dépareillaient pas l'ensemble d'une frappante et lointaine ascendance sarrasine. Son corps long et osseux était taillé à la hache : les mains étaient de véritables battoirs, noueuses, poilues sur le dessus - toujours ces longs poils roux - tavelées de tâches de son, avec les extrémités tout usées et craquelées, pelées par le rocher. Des mains, comme il se plaisait à le répéter, qui ne lâchaient jamais leur prise."
Pour moi, aucun dessin, si bon soit-il, ne pourra remplacer la magie de cette description.
Le poids des mots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          345
basileusa
  30 janvier 2018
J'ai lu le livre adolescente et j'en garde un super souvenir. Quand j'ai vu qu'il y avait une BD adaptée, c'était l'occasion pour moi de replonger dans ce livre, avec le bonus des images en plus ( car en montagne, pas toujours facile d'imaginer) . Alors l'histoire est pour moi très bien adaptée, mais le bémol c'est que je trouve les personnages très peu expressifs, un peu figés. On a un peu du mal à s'attacher de ce fait . Par contre on imagine très bien les difficultés dans la montagne et la dangerosité ! Après c'est sûr que lire ça après "tragédie à l'Everest" , on relativise plus. J'ai beaucoup aimé voir aussi les équipements de l'époque, qui paraissent bien dérisoires....C'est avec plaisir que je lirai la suite .
Commenter  J’apprécie          140
Arthur409
  09 mai 2017
Quand j'ai vu l'annonce de la parution de ce livre en BD, j'ai aussitôt eu envie de le lire, car le roman de Frison-Roche a été "le" livre de ma jeunesse, et il reste encore pour moi un plaisir que je retrouve de temps en temps, notamment dans la très belle édition réalisée par Guérin à Chamonix.
Alors ? La BD parvient-elle à restituer le livre ? C'est la grande question, comme lorsqu'on va voir au cinéma l'adaptation d'un roman.
J'ai relu plusieurs fois la BD, en m'attardant en particulier sur certains "passages-clés", et l'impression reste mitigée. Bien sûr, du point de vue graphique je retrouve bien ce que j'avais imaginé, et les paysages de la vallée de Chamonix, les aiguilles et le massif du Mont-Blanc, tout cela est très bien dessiné. Peut-être un peu moins bien pour les costumes (il me semble qu'à l'époque, on portait plus le pantalon "golf", voire le knicker), mais ce n'est pas grave.
Le scénario est fidèle au roman, bien que par nécessité il ait fallu résumer un peu. Mais justement, il manque certains moments d'ambiance, au bistrot chez Gros-Bibi, au refuge le soir… Cela se ressent particulièrement dans un de mes passages préférés, celui de la montée des vaches à l'alpage (pour moi, la musique qu'on entend au Paradis est celle des cloches des vaches !...) : la scène est bien dessiné, les illustrateurs ont varié les angles, les couleurs, les cadrages, la lumière… mais il manque quelque chose, et je crois qu'il s'agit tout simplement des mots. La BD montre ici sa limite, elle n'a pas la puissance d'un texte écrit pour restituer véritablement une émotion.
Cette adaptation constitue certainement une très belle illustration du roman de Frison-Roche, elle pourrait fort bien s'intégrer dans une édition illustrée du texte original, mais je ne saurais trop recommander au lecteur de ne pas s'en contenter et surtout de lire (et relire…) le "vrai livre"l.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Elyan
  23 janvier 2017
Cette BD retrace l'adaptation du roman phare de Roger Frison-Roche. Une tâche difficile, il faut l'avouer. Les dessins, et en particulier les peintures de montagnes (aquarelles ?) sont très belles, et l'ensemble est graphiquement très riche en couleur. La montagne y revêt des couleurs même dans le cadre de paysages enneigés. Les paysages sont réussit. Par contre, j'ai été un peu déçue par l'adaptation de l'histoire. Elle m'a laissé un goût de "trop rapide" par rapport au roman que j'adore. Les évènements y sont, mais je n'y ai pas retrouvé la même vie, les mêmes tâtonnements et interrogations des protagonistes. le format est peut-être un peu court pour permettre cela.
Bref, un bel hommage graphique à la montagne mais à ne pas comparer avec le roman d'origine.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   12 décembre 2017
- Pourquoi avez-vous fait ça?
On m'avait dit que tu avais le vertige Pierre...Et toi avec tes pieds...
- Justement !
Nos difficultés nous ont ouvert les yeux. Nous nous sommes rendu compte de la valeur de la vie et qu'il faut être capable de la risquer pour en apprécier toute la saveur.
Commenter  J’apprécie          230
Nastie92Nastie92   05 février 2018
Il y a plus de joie dans une vie rude qui exige le dépassement de soi que dans la facilité.
Commenter  J’apprécie          230
Video de Pierre-Emmanuel Dequest (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre-Emmanuel Dequest
Retour sur le franc succès de la 33ème édition du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil avec 175 000 visiteurs au compteur. Que de belles rencontres avec les enfants, les ados et les familles ! La preuve en vidéo avec nos auteurs jeunesse des Éditions du Rocher.
"La Grande Crevasse" Pierre-Emmanuel Dequest (Illustrations), Jean-François Vivier(Scénario) https://www.editionsdurocher.fr/livre/fiche/la-grande-crevasse-9782268096087
"Suis l'homme en blanc" Thomas Oswald (Scénario), Jean-François Cellier (Illustrations) https://www.editionsdurocher.fr/livre/fiche/suis-l-homme-en-blanc-9782268090924
"Honoré d'Estienne d'Orves" Denoël (Illustrations), Jean-François Vivier (Scénario) https://www.editionsdurocher.fr/livre/fiche/honore-d-estienne-d-orves-9782268096339
SUIVEZ-NOUS :
Sur Facebook : https://www.facebook.com/editionsrocher/ Sur Twitter : https://twitter.com/EdduRocher1 Sur Instagram : https://www.instagram.com/editions_du...
+ Lire la suite
autres livres classés : alpinismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Pierre-Emmanuel Dequest (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre