AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782357200982
316 pages
Éditeur : Editions Hervé Chopin (15/03/2012)
2.5/5   4 notes
Résumé :
Explorateur, écrivain, libertaire, ethnologue avant la lettre, Richard Burton n'a qu'une obsession, résoudre ce mystère qui intrigue l'humanité depuis 2000 ans : la découverte des sources du Nil. Au cours de l'expédition qu'il mène au cœur de l'Afrique à partir de 1857, malade, impotent, il autorise son second, Speke, un Anglais raciste et plein de morgue, à explorer un lac au nord de Kazeh. Ce dernier revient, convaincu d'avoir découvert les sources du Nil. Mais Bu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ahasverus
  18 février 2014
1857, région des Grands Lacs. L'expédition Burton est à la recherche des sources du Nil. Malade, le chef permet à son second, John Speke, "presque analphabète mais dévoré d'ambition", de donner un coup de sonde au Nord avec une équipe réduite. "Par le plus grand des hasards", "sans preuve scientifique, mais mû par une arrogante intuition", le capitaine Speke rejoint un lac, convaincu d'avoir trouvé les sources du Nil. Sir Burton , attéré, va tenter par tous les moyens de s'approprier cette découverte, allant "jusqu'à ruminer l'élimination de ce second devenu trop encombrant."
Malgré quelques redondances agaçantes (proverbes africains, "mule du pape" et "prudes fontaines"), qui coûtent ici au livre sa quatrième étoile, l'auteur parvient à nous transporter quelque part entre le mythique Tarzan d'Edgar Rice Burroughs et le très sérieux Congo, Une Histoire de David van Reybrouck. Les angles de l'écriture varient grâce au point de vue de plusieurs personnages, ainsi qu'à la lecture de leur courrier ou de leurs journaux intimes. le style reste cependant homogène et donne un bon roman vif et tragique qui nous conduit au coeur de l'Afrique. Là, si vous relevez la tête, vous verrez peut être comme je l'ai vu, à quelques pas devant vous, "porté sur sa civière, les jambes enflées, indifférent à la fièvre", et crachant du sang, l'explorateur Richard Burton, héros malheureux d'un dernier caprice d'Allah, le pire qui soit le concernant. C'est en effet un drôle de cours que prend ici la vie pour apporter l'éternité souhaitée aux existences éphémères de Burton et de Speke.
Pour le lecteur, pour le lecteur seul, ce voyage est une belle plongée, édifiante et inspirée, dans l'Afrique des explorateurs du 19ème siècle, les Stanley et consorts, au milieu de roitelets tyranniques, de caravanes, de têtes tranchées, de flèches plantées dans la joue et d'esclavagistes.
Un livre épique d'un peu plus de 300 pages, agrémenté d'une intéressante postface de l'auteur, d'une carte d'époque malheureusement peu lisible, et d'une jolie couverture. A lire pour voyager très vite et très loin il y a longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
gouelan
  14 février 2014
On se retrouve un peu dans l'ambiance de "Voyage au bout de la nuit" , par la description des terres inhospitalières d'Afrique et de ses indigènes et on se sent révolté face aux attitudes des esclavagistes mais aussi par les propos racistes du second Spike qui accompagne Richard Burton.. On se demande qui des deux peuples est le plus sauvage; les indigènes ou les explorateurs? J'ai bien aimé l'étonnement de ces villageois africains face à ces explorateurs qui croient avoir fait une découverte incroyable, alors qu'eux sont sur ces terres depuis le commencement des temps et qu'ils ne trouvent rien de mystérieux dans tout cela.
Des explorateurs qui se prennent pour des génies et qui veulent à tout prix récolter la gloire, en étant presque insensibles à la traite des esclaves et au pillage de ces terres d'Afrique.
Merci à Babélio et aux éditions HC de m'avoir permis de découvrir ce livre.
Commenter  J’apprécie          80
Oliphant
  08 juin 2014
A la tête d'une expédition en Afrique pour rechercher les sources du Nil, Burton nous fait part de son carnet de bord et de ses mésaventures. En effet, son second Speke profite de son immobilisation à cause d'une maladie pour partir seul et revenir triomphant et seul détenteur de la découverte. Bombay, troisième personnage à nous faire part de ses observations, assure sa fidélité à Burton.
L'histoire est assez intéressante, même si certains passages m'ont un peu perdu par moment ou ennuyé par leurs longueurs. Dans les faits, on se retrouve en 1850, en terre inhospitalière et difficile à traverser, peu explorée mais déjà habitée. Il est d'ailleurs agaçant de voir ces aventuriers se chamailler la découverte d'un lac devant une population qu'ils ne respectent pas et qui y vivent et connaissent déjà largement.
Commenter  J’apprécie          70
Umzayd
  13 mars 2014
J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire de ce livre, on a l'impression que l'histoire ne commence pas réellement dès le début du livre. J'ai également eu beaucoup de mal à m'adapter au style d'écriture renvoyant sans cesse la balle entre différents personnages ! La 4ième de couverture me paraissait très attrayante mais j'ai été déçue de ce livre, je n'ai toujours pas réussi à l'achever car l'intrigue ne me transporte. Je tiens à préciser que je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de livres, ils ne sont peut-être, tout simplement pas fait pour moi. Malgré tout, j'ai été ravie de participer à ce Masse Critique.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
OliphantOliphant   31 mai 2014
Le voyageur [...] apaise ses appréhensions en se disant que chez lui, on n'a déploré aucune disparition et qui espère que les visages familiers s'éclaireront d'un sourire lors de son retour, tout comme ils s'étaient couverts de larmes quand il était parti...
Commenter  J’apprécie          60
gouelangouelan   12 février 2014
Comment vous en vouloir...Vous êtes né avec des semelles de vent et vos démons qui vous poussent sur des chemins buissonniers.
Commenter  J’apprécie          60
gouelangouelan   13 février 2014
" Nous sommes toi et moi deux notes égarées d'une musique du ciel, qui veulent se rejoindre. Quand deux silex se frottent, ils créent une étincelle. Imagine nos âmes et la belle flamme qui en jaillit..."
Commenter  J’apprécie          30
gouelangouelan   12 février 2014
Je m'achemine à pas de géant le long du sentier buissonnier de la vie, tel un arbre majestueux que frappera le grand âge...et qui chutera dans un fracas terrible, emportant avec lui son petit monde...
Commenter  J’apprécie          32
gouelangouelan   13 février 2014
" Tu devrais méditer ce proverbe ashanti: " Souris, même si ton sourire est triste, car il existe quelque chose de plus triste qu'un sourire triste, c'est la tristesse de ne pas savoir sourire".
Commenter  J’apprécie          31

Video de Jean-Claude Derey (1) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Claude Derey : les enfants du brouillard
Dans la forêt landaise à Seignosse, Olivier BARROT (portant une casquette bleue) présente un des ouvrages d'une collection sur l'histoire des faits divers "Les enfants du brouillard" ou "l'affaire Mis et Thiennot" de Jean-Claude Derey. Participation d'un chasseur et son chien.
autres livres classés : explorateursVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2447 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre