AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gérard-Georges Lemaire (Traducteur)
EAN : 9782266035095
275 pages
Éditeur : Pocket (01/03/1990)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 71 notes)
Résumé :
L'île n'a pas de nom, elle ne figure pas sur les cartes, elle n'émerge que rarement.
Elle est la dernière voie qui mène directement à Cthulhu ; toutes les autres sont gardées par les Profonds. Sans le récit de Joahnsen, miraculeusement découvert par Lovecraft, nous ignorerions jusqu'à son existence. Et maintenant, nous étions là et nous attendions.
Au sommet de l'île se dressait le temple du rêve, avec sa porte en ruine ouvrant sur d'autres dimensions.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
meygisan
  23 juillet 2019
August Derleth n'est pas H.P. Lovecraft. Certes! Pourtant, à la lecture de la trace de Cthulhu, on pourrait s'y méprendre. le style du premier est très proche de celui du maître de Providence bien que des différences demeurent.
Deux points en particulier. Là où Lovecraft ne faisait que suggérer l'horreur et la terreur par une utilisation méticuleuse de son vocabulaire et ainsi créer une montée en puissance jusqu'à un paroxysme insupportable, Derleth dit plus les choses. La suggestion n'est pas aussi fine et aussi évocatrice même si elle est présente et qu'elle constitue l'essentiel de son style.
Second point notable: là où les personnages de Lovecraft, pour une grande majorité, ne faisaient que subir les événements effroyables auxquels ils étaient confrontés, ceux de Derleth se prennent en main et se positionnent face à l'arrivée de Cthulhu. En effet, les nouvelles de ce livre offre une progression à travers cinq personnages qui vont former une sorte de coalition après s'être aperçu de l'ampleur de la terrible catastrophe à venir. Sous l'impulsion du Dr Shrewsbury, les hommes vont se munir d'armes et de protections pour tenter de subjuguer l'éveil de Cthulhu.
Ce livre est un recueil de cinq nouvelles qui se suivent mais qui peuvent très bien se lire séparément, mais qui nous offre une histoire complète. mais il ne faut pas se mentir, August Derleth a la même fâcheuse tendance que son maître à la lenteur. Les quatre premières nouvelles ne font que mettre en place l'intrigue ( si l'on peut parler ainsi) et ne font que se répéter à quelques éléments horrifiques près sans grande importance. En effet, on pourra regretter des répétitions incessantes, sensées provoquer la terreur, ainsi qu'une narration identique, et notamment dans l'énumération des noms et fonctions des Grands Anciens, comme un refrain qui revient sans cesse le long de ces nouvelles. Un refrain un peu trop lourd malheureusement pour provoquer autre chose que de la lassitude.
En dehors de cela, les nouvelles vous plongeront dans une ambiance digne du maître, encore que cette répétition provoque une certaine frustration. On s'attend à quelque chose mais ça ne vient pas, et c'est sans doute dû au fait que les nouvelles tournent et traitent exclusivement du même sujet. Alors que Lovecraft savait varier ses intrigues ( tous ses écrits ne traitent pas directement de Cthulhu), Derleth souffre justement de cette unicité. Quand on traite directement du sujet, on n'a que l'envie d'en apprendre encore plus, même si, développer la mythologie créée par Lovecraft fait également parti du plaisir de lecture.
Donc en ce qui me concerne, malgré leurs défauts qui peuvent rebuter, ces nouvelles sont fort intéressantes et bien écrites ( l'hommage est palpable et réussi), et méritent d'être lues de par leur volonté d'aller plus loin, et de se détacher très clairement de Lovecraft. de s'en détacher dans le sens de poursuivre son oeuvre, comme une véritable expérience hommage, afin de permettre au mythe de survivre, alors que d'autres auteurs se sont contentés de reprendre le genre pour imposer leur propre style dans un élan opportuniste pas toujours bienvenu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
BookShellFairy
  22 janvier 2015
Je n'ai pas réussi à terminer ce recueil, il est vraiment trop brouillon.
Il a été édité par l'exécuteur testamentaire de Lovecraft. Je ne sais qui du traducteur, de l'éditeur ou de l'exécuteur testamentaire a laissé passer des fautes dans le nom des îles (qui change a une lettre près durant 3 chapitres)... Mais entre ça et les nouvelles qui se ressemblent énormément (à a manière d'un copier-collé à peine modifié)...
... Bref, je n'ai pas réussi à finir ma lecture. Peut-être devrais-je recommencer avec un autre texte de l'auteur édité de son vivant pour voir la différence.
Commenter  J’apprécie          102
Cronos
  28 mai 2020
J'ai vu Lovecraft et Cthulhu et j'ai acheté, sans faire attention que ce n'est pas cet auteur mais dans son style, en reprenant son univers mythique par quelqu'un d'autre. Notre relation débute sur un mensonge mais vite pardonné car la qualité est au rendez-vous.
Derleth complète les oeuvres inachevées de Lovecraft avec talent, pas moyen de voir la différence entre les deux. Les coquilles sont très présentes dans mon édition, les noms communs changent d'une page à l'autre, sans mener à une confusion, ce n'est pas sérieux.
Ce recueil de nouvelles complètes un monde déjà terrifiant et vaste, il peut être lu indépendamment du reste sans soucis, néanmoins je recommande quand même la lecture du Mythe de Cthulhu pour mieux l'apprécier.
Le style des auteurs est particulier, c'est oppressant et entraine doucement ses personnages comme le lecteur vers la folie, quand on s'en rend compte, il est déjà trop tard. Ca fonctionne très bien sûr moi, un peu trouillard, ce mélange de réalité et de légendes dont je suis fan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zorazur
  21 janvier 2012
Quelle imagination ! Quel talent ! Quelle terreur on éprouve à lire ce récit terrifiant, au point parfois d'être obligé de s'arrêter tant la lecture devient insupportable. Et pourtant on sait qu'on va reprendre, et qu'on y croira, et qu'on se replongera aussi loin que possible dans ce monde horrible même si on ne parvient jamais à le comprendre.
Commenter  J’apprécie          50
ClaireBillaud
  23 mars 2020
Est-il encore besoin de présenter le mythe de Cthulhu à notre époque ? August Derleth, le premier à reprendre les oeuvres (et les monstres) de H.P. Lovecraft, pose les standards de bien des oeuvres ultérieures dans La trace de Cthulhu. Un mystérieux professeur entraîne à sa suite plusieurs jeunes gens, devenus un peu malgré eux des "Investigateurs" selon le terme consacré par le jeu de rôle L'Appel de Cthulhu. Leur but : localiser la cité perdue de R'lyeh pour empêcher le réveil imminent du terrible Cthulhu. Mais c'est eux qui se perdent les uns après les autres, et seuls leurs journaux permettront au reste du monde de découvrir dans quelle quête ils se sont enrôlés. Beaucoup de non-dits dans cette histoire qui nécessite de bien suivre le fil conducteur, et un final à base de "l'ancien venu de la nuit des temps contre le moderne".
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
meygisanmeygisan   22 juillet 2019
Mais une seule chose était certaine- le livre traitait du mal et de l'horreur, de la terreur et de la peur de l'inconnu, de choses qui marchent dans la nuit et pas seulement dans la petite nuit de l'homme mais dans la plus vaste, la plus profonde, la plus mystérieuse nuit du monde- le versant obscur de l'existence.
Commenter  J’apprécie          30
xmalxmal   28 mai 2013
Je sais que je n'ai fait que peu de choses, et beaucoup reste à faire en d'autres points de notre monde si nous voulons le préserver des pouvoirs hideux et maléfiques qui, depuis toujours, préparent leur résurection. Adieu.
Commenter  J’apprécie          20
meygisanmeygisan   21 juillet 2019
Jour après jour, ces grands êtres sombres et leurs successeurs commençaient à prendre dans mon imagination une existence subconsciente au delà de toute réalité ainsi qu'une forme ténue et fantastique , non sans une certaine terreur et un certain effroi qui finirent par me hanter.
Commenter  J’apprécie          10
meygisanmeygisan   22 juillet 2019
L'intelligence humaine, confrontée à ce qui la dépasse, réagit inévitablement de deux façons - son impulsion première est de tout rejeter en bloc, la seconde est de tenter d'accepter.
Commenter  J’apprécie          10
xmalxmal   28 mai 2013
Ia! Ia! Hastur! Hastur cf'ayak 'vulgtmm, vugltagln, vulgtmm! Ai! Ai! Hastur!
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
635 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre