AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de celosie77


celosie77
  05 février 2018
L'histoire débute à Nuremberg au milieu du XVIe siècle, nous dit-on. N'ayant pas encore lu Les chemins de Malefosse, je fais la connaissance de Gunther, jeune-homme de bonne famille semble-t-il, qui s'entraîne au maniement de l'épée avec un maître d'armes. Les images sont magnifiques, ça commence bien, ça me plait déjà ! J'apprends ensuite que son père, un concepteur et marchand d'armes luthérien très autoritaire, refuse qu'il ait ce genre d'activités et préférerait qu'il se contente de son travail à l'imprimerie. Ambiance pesante, avec un frère qui fait du trafic d'armes de son côté, et un amour impossible avec une jeune-femme. le tout sur fond de guerres de religions, de drames, de meurtres et de trahisons. Nous voyagerons ensuite à travers l'Europe pour finir à La Rochelle. Entre temps Gunther est devenu le garde du corps d'un certain Théodore de Beze, personnage aussi mystérieux qu'inquiétant et lui-même menacé. A la fin arrivera un mercenaire, Pritz qui, si j'ai bien compris, sera le coéquipier de Gunther dans Les chemins de Malefosse.
Je suis tout de suite entrée dans cette histoire. Je trouve les dessins juste parfaits, que ce soit les portraits des personnages, les décors très soignés, les scènes d'action, le trait est fin et précis, les couleurs parfaites. Voire par exemple cette splendide vignette de la page 8 où l'on voit un cavalier chevauchant au clair de Lune, et qui a été reprise pour la couverture.
J'aime beaucoup quand une histoire s'inscrit dans la grande Histoire, ça la rend vivante, c'est instructif et divertissant tout à la fois.
Une belle découverte, une fois encore, grâce au challenge BD.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus