AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782742763665
233 pages
Éditeur : Actes Sud (07/08/2006)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :


Dimitri Chostakovitch (1906-1975), le musicien le plus célèbre d'URSS, développa tout au long de sa vie un style musical fondé sur l'ambiguïté : marches grotesques, danses macabres, thèmes ironiques, mélodies hésitantes, climats délétères abondent dans ses partitions où la recherche d'une expression directe n'exclut pas la distanciation, où le tragique est souvent mêlé à l'humour.

Et s'il multipliait les déclarations convenues, donnai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ismailova
  30 novembre 2015
Pas besoin de s'y connaitre en musique pour apprécier ce livre d'autant plus que celui-ci donne beaucoup d'informations sur l'époque du compositeur. La musique de Chostakovitch, c'est une mise en scène de la violence, tantôt camouflée, tantôt exacerbée. La biographie met en lumière cette force d'écriture inhérente au compositeur,que soit dans ses compositions les plus grandiloquentes ou les plus épurées.
Ses œuvres d'abord insufflées par une écriture novatrice, comme par exemple la quatrième Symphonie, sont contraintes de se diriger vers une forme plus académique, sous peine de censure. Ainsi est composée la cinquième Symphonie, qui est aujourd'hui l’œuvre la plus jouée de Chostakovitch. Mais sous sa forme classique qui pourrait passer pour un signe d’allégeance envers le gouvernement, se cache une critique ironique . D'autant plus ironique que cette symphonie est une œuvre officielle par excellence.
Cette ambiguïté sera ainsi présente dans son œuvre jusqu'à ces dernières compositions qui marqueront par une impression de perplexité, d'un temps qui se délite comme si Chostakovitch n'avait plus rien à prouver. Chostakovitch jouera ainsi avec le régime d'URSS toute sa vie, mettant en musique ses angoisses. Car c'est le gouvernement qui le ronge, le remplit d'amertume. En effet, le compositeur se trouve lâche de courber l'échine devant un régime qui malmène la liberté des artistes et plus généralement de la population. Sa musique combat l'URSS de l'intérieur. Mais son oeuvre ne se résume pas qu'a une transcription de la peur et de la violence. Elle montre aussi la grandeur du peuple russe, et plus généralement de l'Homme malgré ses hésitations et ses compromis.
Lien : http://leszonzonnements.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          55

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
IsmailovaIsmailova   30 novembre 2015
Chez Chostakovitch, cette présence du monde fut plus sensible et plus impérieuse que chez tout autre artiste. La violence et l'angoisse exprimée par ses grandes symphonies, ses quatuors, ses mélodies ou ses opéras ne sont donc pas seulement la marque d'une vie gagnée par l'amertume et la peur. Ses œuvres témoignent aussi de la grandeur des hommes, dont les hésitations et les compromis sont le signe d'un combat durement mené. Là se trouve le véritable Chostakovitch, avec ses contradictions et ses faiblesses mais aussi des gestes décisifs qui appartiennent autant à l'Histoire de la musique qu'à celle du destin tragique des hommes de Russie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
IsmailovaIsmailova   30 novembre 2015
À Rostropovitch qui lui demandait pourquoi il signait les textes de propagande, Chostakovitch fit la réponse suivante: Quand on me donne ces lettres à signer voilà ce que je fais: je les mets la tête en bas et je les signe à l'envers. Les gens apprendront beaucoup plus à travers ma musique qu'a travers ma signature.
Commenter  J’apprécie          30
IsmailovaIsmailova   30 novembre 2015
Les lâchetés dont Chostakovitch s'accusait lui-même ne l'ont pas empêché d'être un de ceux qui ont tenté de rendre en XXe siècle un peu de la dignité qui lui a manqué.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Bertrand Dermoncourt (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bertrand Dermoncourt

TOUT VERDI par Betrand Dermoncourt et Jérémie Rousseau
2013, Année Verdi. La collection « Bouquins » propose un ouvrage inédit et unique en son genre, faisant le tour complet de l'homme et de son oeuvre à l'occas...
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
486 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre