AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290308447
Éditeur : J'ai Lu (30/10/2000)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Elevée selon les principes rigoureux d'un père despotique, Claude de Varèze vit avec le poids d'un terrible secret : son enfance et sa jeunesse ont été perturbées par une transformation physique inquiétante. Propriétaire d'un château en Provence, cette femme altière et superbe passe ses journées à chevaucher sauvagement sur ses terres comme pour oublier une étrange malédiction... Bientôt, elle retrouve un ami de longue date, Georges Servet, et fait la connaissance d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
EosMayonnaise
  18 janvier 2013
Alors qu'il y a une vingtaine de livres qui traînent au pied de mon lit, je suis allée chercher celui-ci au fond de ma bibliothèque, à la suite d'une conversation avec ma mère. Elle l'a lu il y a presque quarante ans, et on peut dire que ce livre l'a marquée.
Alors j'ai ouvert ce livre quelque peu délabré, lu une page, puis deux... puis impossible de m'arrêter. 300 pages, mais pas un mot de trop. Pas de blabla, tout est à sa place, on reste sans cesse au coeur du sujet. le style de l'auteur me plaît énormément, j'ai été très sensible au vocabulaire utilisé, et j'ai tout simplement adoré cette histoire d'une souffrance physique et morale trop lourde à porter pour les épaules d'un être humain à une époque où la différence n'était pas tolérée.
Commenter  J’apprécie          150
KrisPy
  14 avril 2017
Venez, entrez messieurs-dames ! Venez admirer la créature mythologique, le monstre, La maudite, dans le merveilleux freak circus de monsieur Guy des Cars !
Entrez, venez satisfaire votre curiosité : vous pourrez observer à loisir le catogan d'ébène et le pantalon jodhpur qui sont les attributs de la chose pour l'éternité.
Voilà l'effet que me font un peu les livres de Guy des Cars, le roi du racolage de la littérature de gare.
Comme déjà dit précédemment dans d'autres critiques de ses livres, je les ai dévorés quand j'était môme, mon grand-papou ayant une bibliothèque classique des 60's-70's, avec la série des Angélique et, of course, les oeuvres complètes de ce vieux filou de Guytou.
Il savait titiller le badaud curieux qui sommeille en chacun de nous, il savait comment vous amener à être un vilain voyeur de l'intimité des autres, des pas comme nous.
Maintenant, avec le recul nécessaire, je relis certains de ces livres, ceux qui m'avaient le plus marquée étant enfant. Dont La maudite, l'histoire de cette fille qui se révèle être un androgyne mâle dont les organes ne sont pas bien formés, et qui, unique héritière d'une bastide "maudite", préfère le secret à la vie au grand jour.
Comme toujours, le Guy ne fait pas dans la dentelle, manichéen, toujours du bon côté de la pensée bourgeoise, on s'encanaille de loin, sans trop se mouiller. Et surtout, on conserve bien tous les clichés intacts. Dont le fameux catogan et les jodhpurs... ça me faisait déjà sourire quand j'avais 13 ans, ça me fait carrément rire : Claude la maudite à la bastide. Claude la maudite en vadrouille. Claude à la montagne. Claude à Paris. Claude chez les prostituées. Claude se prend un vent. Ad lib....
Sacré Guytou va !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
roksinatra
  19 avril 2013
Très bon roman, dans le sens ou l'auteur garde en haleine le lecteur. Très bonne suite d'événements, on comprend tant bien que mal, malgré la tumultueuse personnalité de Claude, le tourment et la difficulté qu'elle ou qu'il rencontra a cause de sa malformation et son instinct préalablement définie, autrement dit « être un homme » caché ou plutôt enfouit durant vingt-huit ans ! Ce fut un grand duel émotionnel et physique pour Claude afin de s'approprier une identité sexuelle et on remarque que son instinct mâle qui sommeillait en elle et qui fut révélé grâce a une intervention chirurgicale faisant de lui un homme a part entière, n'a fait que certifier que Claude portait parfaitement l'héritage qui lui avait été légué en se révélant être un vrai Vareze, tout aussi détestable ; de par son comportement et son caractère dure et inhumain ; que ses ancêtres le fussent !
Par contre, la fin m'a laissé un peu perplexe, elle n'a pas de version fixe, donc l'auteur laisse libre cour a l'imagination du lecteur concernant les évènements qui ont suivit la mort de Mariette et de l'entretien entre Georges et Ambroisine, mais surtout le doute concernant la culpabilité de Claude dans cet affaire sans oublier, pour finir, le sort du couple « Florance et Georges » après leur départ…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Boice
  16 août 2014
' La maudite ' est le premier roman de Guy Des Cars que je découvre et je ne le regrette point.
ce livre ne ressemble à aucun livre que j'ai lu auparavant , j'ai adoré l'écriture de Des Cars , surtout la souplesse avec laquelle il emportait son lecteur du passé au présent ...en évoquant un sujet très intéressant et en traitant la psychologie de son héros qui menait une vie misérable et malheureuse si j'ose dire, Guy Des Cars était un génie pour moi...si ce roman était écrit par plusieurs et j'avais le choix , je choisirai certes Des Cars.
Commenter  J’apprécie          40
babycomeback44
  23 octobre 2015
Pas un grand roman mais une lecture agréable, malgré quelques passages sexistes et mêmes racistes.... autres temps autres mœurs?
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
isajuliaisajulia   15 mars 2013
On crut dans le pays qu'il allait devenir fou puis,peu à peu,il parut s'intéresser à la fillette qu'il éleva comme un véritable garçon.Et lorsqu'il mourut,il y a sept ans déjà,ce fut cette curieuse fille qui se retrouva seule pour porter le difficile fardeau du nom.Je dois reconnaître qu'elle l'a toujours fait avec beaucoup de fierté et c'est peut-être ce qui a contribué le plus dans la région à son manque de popularité.Les gens de Roquevire sont rancuniers : ils ne lui pardonnent pas d'avoir hérité des qualités viriles de son père et de ses ancêtres maudits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
isajuliaisajulia   15 mars 2013
De fils en fils on aboutit à Melchior de Varèze,le père de Claude,que j'ai très bien connu dans ma jeunesse.Ce fut un homme redoutable : il semblait qu'il eût hérité de tous les défauts de ses ancêtres ! Il commença par observer l'étrange règle matrimoniale des Varèze en allant chercher sa femme à Anjou.Je n'ai pas connu la comtesse de Varèze,dont ma mère m'a toujours dit le plus grand bien,puisqu'elle mourut -suivant elle aussi la loi inexorable qui continuait à s'appliquer aux épouses de la famille - quelques heures après la naissance de Claude.Car l'incroyable s'était produit ! La machine monstrueuse,destinée à assurer la dynastie,s'était détraquée : Melchior de Varèze avait une fille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
babycomeback44babycomeback44   23 octobre 2015
si ce meurtrier, objecta Georges, était un chemineau ou un Arabe, comme on serait tenté actuellement de le penser, croyez-vous que ce genre d'individu aurait porté des gants? il aurait d'abord fallu qu'il eut pris la précaution d'en avoir... ce qui laisserait supposer qu'il avait bien prémédité son crime. Or, généralement, ces gens-là ne tuent qu'occasionnellement, pour voler ou pour violer.
Commenter  J’apprécie          50
BoiceBoice   16 août 2014
' La maudite ' est le premier roman de Guy Des Cars que je découvre et je ne le regrette point.
ce livre ne ressemble à aucun livre que j'ai lu auparavant , j'ai adoré l'écriture de Des Cars , surtout la souplesse avec laquelle il emportait son lecteur du passé au présent ...en évoquant un sujet très intéressant et en traitant la psychologie de son héros qui menait une vie misérable et malheureuse si j'ose dire, Guy Des Cars était un génie pour moi...si ce roman était écrit par plusieurs et j'avais le choix , je choisirai certes Des Cars.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
meknes56meknes56   31 août 2019
Elle aurait cependant dû être joyeuse, cette première année de leur union; mais, dans sa réalité qu-tidienne, elle n’avait été faite que de grisaille... Sans doute, n’était-ce pas moins de leur faute que de celle du brouillard dans lequel ils avaient tenté de vivre les quatre premières saisons de leurs amours... Brouillard tenace et opaque du Kent qui enveloppait leurs gestes de tendresse, étouffait leurs mots d’espoir, comprimait leurs élans, tamisait leurs regards, voilait leurs rêves...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Guy Des Cars (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy Des Cars
"Le chateau du clown" (Plon) est le 40ème roman de Guy des CARS, dont il lit les premières lignes à Bernard PIVOT. L'écrivain définit ce qu'est un roman, alors que le personnage de son livre, lui, a existé. Au cours d'un séjour dans le Sud il visite le château de GROK, château monstrueux ou le clown est enterré. Guy des CARS raconte, comment, jeune journaliste, il a fait une tournée avec le Cirque Pinder. Dans son roman il raconte l'ascension et le déclin de GROK.PIVOT lui parle de sa "pas bonne" réputation dans le milieu littéraire, celui-ci dit qu'il est "lu". Il a des lettres de grands écrivains, GIDE, VALERY, CARCO, COLETTE qui l'ont encouragé. Il parle du seul prix littéraire qu'il ait eu dans sa carrière, du Goncourt qu'il n'a pas eu, et de la bataille que ça a suscité à l'époque. De noblesse authentique, il est fier des militaires de sa famille, notamment celui de l'Algérie. Il se dit "heureux", entouré de gens intelligents...ne se voyant pas d'ennemis.Mot de la langue française qu'il n'aime pas : valableMot que vous aimez bien : l'amitié
+ Lire la suite
autres livres classés : TranssexualismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2217 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre