AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2277117366
Éditeur : J'ai Lu (25/09/1980)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Etre belle, plaire, voir dans les yeux des hommes briller des lueurs de désir, dans ceux des femmes une lueur d'envie, se donner tout entière à l'amour : tel est le rêve de Sylvie.
Mais Sylvie est laide. Intelligente et énergique, elle gagne largement sa vie dans un magasin de prêt-à-porter mais elle n'a connu de l'amour que des étreintes sordides jusqu'au jour où elle découvre le plaisir dans les bras de Patrice, un jeune et brillant promoteur.
Alors,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   18 novembre 2014
Quand un homme s’est fait une première idée de l’apparence physique d’une femme, il est rare – à moins qu’il ne soit vraiment artiste et, dans ce cas, il saura très vite modifier ce qui ne va pas dans la présentation de cette femme – qu’il ne s’y conforme pas. Il veut que la femme soit à lui telle qu’elle lui a plu le jour de la toute première rencontre.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 novembre 2014
Ce physique, que tu parais tant redouter, offre pour la photographie l’immense avantage d’avoir des traits accusés… L’ossature est intéressante : seuls les visages qui en possèdent une semblable ne vieillissent pas. Et ton nez lui-même, que tu détestes, te donne une surprenante personnalité ! C’est capital la personnalité chez l’individu… C’est ce qui manque à la plupart de ces mannequins que je passe ma journée à photographier : elles ont beau changer de chapeau, de robes ou de fourrures, elles restent toujours anonymes… C’est même la seule raison pour laquelle elles réussissent comme mannequins : tels des caméléons, elles s’adaptent à n’importe quelle mode que leur imposent les couturiers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 novembre 2014
Il existe dans un regard d’homme des sentiments qui ne trompent pas une femme, à plus forte raison quand elle est laide… Je sais que j’intéresse cet homme et cela m’enchante ! C’est la preuve irréfutable que la façon dont je suis vêtue, ma perruque et mon maquillage ne sont pas inutiles… Si j’étais restée « toute simple », comme tu le dis, il ne m’aurait même pas regardée !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 novembre 2014
Ce n’était peut-être pas de la grande couture mais ce n’était pas non plus de la confection. En sachant se placer habilement entre ces deux conceptions extrêmes de la mode, Marie-Caroline avait réussi, en une dizaine d’années d’efforts suivis, à acquérir ce qui est le plus important dans ce genre de commerce : une griffe.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 novembre 2014
Ce n’était pas un nez bourbonien dont il avait cependant la proéminence osseuse, ce n’était pas un nez juif accusant les stigmates d’une race, ce n’étaient pas non plus les narines épatées d’une indigène appartenant à une peuplade primitive. C’était un peu tout cela : un nez trop busqué, trop gros, trop large…
Commenter  J’apprécie          00
Video de Guy Des Cars (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy Des Cars
"Le chateau du clown" (Plon) est le 40ème roman de Guy des CARS, dont il lit les premières lignes à Bernard PIVOT. L'écrivain définit ce qu'est un roman, alors que le personnage de son livre, lui, a existé. Au cours d'un séjour dans le Sud il visite le château de GROK, château monstrueux ou le clown est enterré. Guy des CARS raconte, comment, jeune journaliste, il a fait une tournée avec le Cirque Pinder. Dans son roman il raconte l'ascension et le déclin de GROK.PIVOT lui parle de sa "pas bonne" réputation dans le milieu littéraire, celui-ci dit qu'il est "lu". Il a des lettres de grands écrivains, GIDE, VALERY, CARCO, COLETTE qui l'ont encouragé. Il parle du seul prix littéraire qu'il ait eu dans sa carrière, du Goncourt qu'il n'a pas eu, et de la bataille que ça a suscité à l'époque. De noblesse authentique, il est fier des militaires de sa famille, notamment celui de l'Algérie. Il se dit "heureux", entouré de gens intelligents...ne se voyant pas d'ennemis.Mot de la langue française qu'il n'aime pas : valableMot que vous aimez bien : l'amitié
+ Lire la suite
autres livres classés : chirurgie esthétiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3556 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre