AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle de Lisle (Éditeur scientifique)
ISBN : 2012814468
Éditeur : Hachette Education (12/11/2009)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 39 notes)
Résumé :
"Ma Lilie chérie,
Je t'écris presque tous les jours et toujours pas de nouvelles de toi. Or, voici la dixième lettre que je t'envoie. Mes lettres sont confisquées. Bande de f... !"
Pour mieux restituer la misère des soldats et l'horreur des tranchées lors de la Grande Guerre, Bénédicte des Mazery, citant des lettres réelles des poilus comme celle-ci écrite par un certain Jo, imagine l'histoire de Louis Saint-Gervais, un soldat réformé pour blessure et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Scriba
  25 août 2010
Livre assez émouvant puisque nous est donnée toute l'horreur de la Grande Guerre sans qu'on aille sur le front : tout est dit avec des extraits de lettres réelles. On suit aussi le désarroi du héros, ses cauchemars et au final ses remords et sa résignation.
Un très beau roman, nous faisant approcher par un autre biais la réalité des guerres.
Commenter  J’apprécie          190
blandine5674
  07 septembre 2014
Bel hommage aux poilus envoyés à l'abattoir dans ce roman où le titre est merveilleusement bien choisi. le roman débute à l'hôpital où Louis et Fernand, amis, sont sortis de trois années de tranchées, grâce à leurs blessures. Leur plus grande hantise est de guérir et d'y retourner (boue, froid, saleté, sang, gaz, souffrance, mort). Chaque lettre officielle est angoissante. L'une d'elle apprend à Louis qu'il est affecté dans un bureau pour y lire, par jour, une centaine de lettres envoyées par les poilus. S'il y lit des propos antipatriotiques, du défaitisme, de lieu d'affectation, etc. il est chargé d'en empêcher l'envoi ou de les caviarder.
Ecrivain français non nombriliste. C'est rare ! Récit sobre. Les extraits de lettres de poilus sont issus de lettres authentiques saisies dans les rapports de commissions de contrôle postal. Il y a de l'amour, de l'amitié, des questionnements de jeunesse et surtout plein d'émotions des soldats qui vivent la guerre au quotidien. Belle réussite.
Commenter  J’apprécie          130
Niki
  18 août 2014
Un très bon livre sur la Première Guerre mondiale, intelligemment écrit à partir de différents courriers de soldats tirés des archives militaires. Il est informatif sur le fonctionnement de la censure et l'état d'esprit des soldats pendant la guerre. Mais c'est aussi un vrai roman avec des personnages de chair et de sang, complexes, auxquels on s'attache. A recommander à tous ceux qui aiment les romans historiques.
Commenter  J’apprécie          80
4e3_SaintCharles
  23 janvier 2015
La vie tranchée est un livre parlant d'un jeune qui s'appelle Louis Saint-Gervais.Après s'être fait amputé de deux orteils du pied droit à cause de la guerre de 14-18 qui fait des ravages. Louis est hors d'état de combattre . Il est donc chargé de la vérifications des lettres de poilus. Mais très vite Louis va mieux et la menace de retourner au front pèse sur lui.
Je n'ai de mon coté pas aimé ce livre ennuyeux et triste qui, je dirai même, pousse à la dépression. Louis Saint -Gervais est anxieux, triste et n'a plus aucun espoir. Il a perdu toute foi en dieu. La seule petite joie passagère du livre est lorsque Louis retrouve son ami qui lui annonce d'ailleurs qu'il repart dans quelques jours à la guerre. Je doits cependant avoué que ce livre retrace parfaitement le côté historique de la guerre de 14-18 en s'appuyant sur de vraies lettres .
Augustin
Commenter  J’apprécie          40
Mary63
  19 décembre 2017
Sous son écriture fluide, et agréable, Bénédicte des Mazery relate avec beaucoup de circonspection un épisode de l'histoire qui peut être méconnu.
Louis, jeune soldat en convalescence est chargé de devenir lecteur dans une commission postal aux Armées.
Il entrera dans l'intimité des courriers des poilus qui se trouvent au front et devra saisir les courriers pacifistes.
J'ai trouvé ce roman poignant de vérité. En sachant que certaines lettres sont extraites de courriers saisis par l'armée durant la guerre on perçoit encore plus la détresse de ces hommes qui subissent l'enfer des tranchées.
Très bon roman que je ne peux que vous conseiller.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ides60ides60   22 avril 2011
les coulisses de la guerre quand les généraux veulent briser dans l'oeuf le sentiment d'abandon, de sacrifice que ressentent les poilus alors que tout un travail d'intox est fait dans la presse pour laisser croire à une heureuse issue du conflit mais surtout que les soldats prennent leur sort avec fierté et courage sans se plaindre. Pour éviter que la vérité se répande, on surveille leur courrier, on le censure voire on le saisit. J'ai apprécié d'explorer par le truchement de ce roman le fonctionnement de ces commissions de lecture et de comprendre qui les composait. Je regrette seulement quelques longueurs mais dans l'ensemble j'ai aimé le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ValerieLacailleValerieLacaille   06 avril 2013
Le cœur encore battant, celui-ci se plongea dans la lecture de sa lettre tout juste dépliée:
"Nous nous battons pour le triomphe du droit et de la civilisation! Telle est la phrase que, depuis trois ans, les journaux nous ressassent chaque jour. De bien grands mots pour une chose aussi creuse que la guerre actuelle. C'est nous, gens civilisés, raffinés, qui au début de la guerre nous flattions d'avoir des obus à la Turpinite, obus aux effets foudroyants qui tuaient tout à leur portée, par des gaz. C'est nous, gens civilisés, qui sommes allés déposséder les Marocains, les Indochinois par le fer et le sang, c'est nous qui disons aujourd'hui que les Boches sont des barbares."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ValerieLacailleValerieLacaille   06 avril 2013
Un livre facile à lire, qui révèle les horreurs de la grande guerre au travers des lettres que les poilus envoient du front à leur famille. Ils racontent l'enfer des tranchées, les conditions de vie abominables et la peur au ventre qui ne les quitte pas. Le jeune Louis se retrouve chargé de censurer voire d'intercepter les lettres les plus pessimistes; mais comment ne pas être touché par la détresse de ces hommes quand on a soi-même connu l'effroi d'être au cœur des danger du combat?
A mettre entre les mains des collégiens en début de 3ème.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
blandine5674blandine5674   07 septembre 2014
Je suis bien sacrifié là où je suis, à 40 mètres des Boches, seul avec un camarade. Sûr que je suis là dans la tranchée en attendant la mort. J'ai beaucoup à vous dire et à vous raconter, mais je ne peux pas vous écrire sans pleurer car personne ne sait ce que je sais.
Commenter  J’apprécie          92
Mary63Mary63   19 décembre 2017
Le petit jour paraît, éclaire tristement ces champs silencieux, ternes et ravagés, où tout est destruction et pourriture, éclaire ces hommes livides et mornes, couverts de haillons boueux et sanglants, qui frissonnent au froid du matin, au froid de leur âme, ces attaquants épouvantés qui supplient le temps de s'arrêter.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Bénédicte Des Mazery (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bénédicte Des Mazery
Dialogue entre Mathias Lair et Bénédicte des Mazery, un formateur et un auteur
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
891 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre