AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781535227032
354 pages
Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (11/07/2016)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Une enquête initiatique imprévisible.SynopsisJustine, jeune médecin, effectue une mission humanitaire dans un pays d'Afrique centrale. Confrontée aux expériences quotidiennes des joies et des peines de la maternité vécues par ses patientes, elle ouvre les yeux sur sa propre enfance. Comment sa mère biologique a-t-elle pu l'abandonner?? La nécessité de retrouver ses origines s'impose.Deux hommes marqueront cette prise de conscience ou l'épauleront dans sa quête ident... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
bernardagnes48
  10 novembre 2020
UNE AUTEURE IMPORTANTE, UN ROMAN IMPORTANT
1/ L'Histoire
Un roman complexe et foisonnant
Comme un polar, sous-tendu par une histoire d'amours on suit successivement l'enquête menée au Budawi (pays imaginaire d'Afrique centrale) menée par Damien, membre d'une ONG, et chargé d'éradiquer les disfonctionnements, les compromissions et les responsables de corruption dans certains sites.
Dans un camp de réfugiés, il rencontre Justine, en stage pendant ses études de médecine. Leur attirance réciproque agrémente l'enquête. Mais Justine, épuisée par ce milieu fait de misère et de mort coupe court à l'idylle naissante en décidant de démissionner pour rentrer à Lyon poursuivre ses études, et, surtout, partir à la recherche de ses parents biologiques, afin d'apprendre à aimer. Sur les conseils de Damien, elle s'adresse à Nicolas, son meilleur ami et détective. Une seconde enquête commence. Une seconde idylle aussi.
Ensembles, de ville en ville, ils remontent la piste, découvrent le problème des Harkis, immigrés en France, internés dans des camps, en 1962 et après. de voyage en voyage, de surprise en rebondissements, l'enquête se déroule jusqu'au coup de théâtre final... Surprenant !
La jeune femme devra choisir entre ses deux amours. Quel choix fera-t'elle ?
2/ Les thèmes
Gabrielle Desabers a l'art de choisir ses sujets, des sujets forts, qu'elle sait développer habilement, tout en nous proposant des sujets de réflexions brûlants.
a/ le problème des camps de réfugiés d'aujourd'hui fait écho à ceux des harkis d'alors. le passé nous ouvre les yeux sur le présent et nous pousse à nous interroger sur le futur. C'est habile...
Gabrielle m'a poussé à penser : nous n'avons pas su accueillir et intégrer dignement les harkis immigrés. Aujourd'hui, l'Europe n'est pas capable de faire face aux quelques centaines de milliers d'immigrés politiques et économiques, sinon en continuant à construire des camps. Ceux-ci ne sont-ils pas des pépinières pour la violence, pour Daesh et l'intégrisme islamique ?
Et qu'en sera-t-il des immigrés climatiques à venir, qui se compteront pas millions, voire par dizaines de millions ?...
b/ Gabrielle Desabers s'interroge aussi longuement sur les problèmes et les dérives de l'adoption. Problèmes dans les familles et difficultés pour l'enfant abandonné par ses parents biologiques, à se reconstruire dans une famille d'adoption, pas toujours apte à assumer. D'où ses interrogations sur les problèmes de l'adoption qu'on rencontre en France, et pas forcément à l'étranger. de là, aux problèmes nouveaux de la procréation assistée que permet aujourd'hui la science. Un problème nouveau, brûlant et d'actualité.
3/ Mon ressenti
À travers des personnages attachants, Gabrielle parle juste, parle vrai et écrit un roman qui soutiendra longtemps bien des réflexions en nous.
À lire absolument.
Un plaisir de lecture lié au plaisir de multiples réflexions.
*** J'apprends par Gabrielle Desabers qu'une suite, en cours d'écriture, devrait paraître cet été.
Je serai à coup sûr parmi les premiers lecteurs !

Lien : https://www.amazon.fr/Dici-o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Liseusedechoc
  16 octobre 2017
Histoire intéressante mais......l'auteure prévient dès le début que l'histoire se déroule dans un pays inexistant mais fortement inspiré de toutes les nations d'Afrique, et cela m'a posée le 1er problème car quand je lis un livre qui se déroule dans un pays précis, une société précise, j'ai besoin d'en apprendre plus sur le pays en question.
2e point : je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, j'ai trouvé cela un peu trop "clichés" et pas assez authentique.
J'ai fini par aller consulter les autres avis et j'ai compris que ce livre n'était pas pour moi, donc je l'ai rendu.
Et pourtant j'en ai lu d'autres de Gabrielle Desabers.
Commenter  J’apprécie          00
libellule-59
  21 novembre 2020
J'ai apprécié ce livre qui traite de sujets intéressants, ONG, le traitement des harkis en France, l'adoption... Mais j'ai trouvé les personnages plats et le dénouement vraiment trop cliché.
Un moment agréable mais ce côté sitcom m'a déçue, la crédibilité est de mise pour des sujets si profonds.
Commenter  J’apprécie          00
Pau57
  02 octobre 2017
Une histoire sympa pas sur une quête d'identité, des informations que je ne connaissais pas sur les harkis, des questions qui ont raisonné en moi.... Ce livret est sympa. Pas drôle car le sujet est quand même sérieux, mais sympa.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 juin 2017
Il y a dix mois, mon père m’a kidnappée et ramenée dans son pays d’origine, le Malawi. Dans son village, j’ai été violée par un voisin. Je me suis tue, mais quand je me suis aperçue que j’attendais un enfant, j’en ai parlé à ma tante. Dans cette tribu, la coutume pour effacer l’offense consiste en ce que la victime épouse son bourreau. Je n’avais pas compris que révéler ma situation et le nom du violeur allait m’entraîner dans cette voie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   09 juin 2017
Il a perdu toutes ses illusions et ne court plus après aucun objectif de carrière. Il a compris très vite le sens de la vie. Pour lui, sa profession représente un moyen et non une fin en soi. Ce n’est pas dans ce domaine qu’il souhaite se réaliser. Il aime son métier, mais son épanouissement passe par ses loisirs. Il a accepté cette dernière mission avant de quitter définitivement cette vie d’errance. Il souhaite vivre sur les terres de sa famille, en Bourgogne.
Il privilégie sa liberté d’action et de parole. Il ne veut pas se bloquer dans ses choix ou se taire pour ménager sa carrière. Ses nouveaux employeurs ont vite compris qu’il pouvait se révéler très efficace, mais également très dangereux. Il ne gère pas toujours son tempérament très impulsif et a tendance à se laisser guider par ses émotions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 juin 2017
De toute façon, depuis dix ans que je travaille dans l’humanitaire, je m’aperçois à chacun de mes voyages en France que j’arrive de moins en moins à supporter le luxe, le confort et l’insouciance dans lesquels vivent nos compatriotes.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   09 juin 2017
Elle est obligée de se restreindre sur la consommation du moindre comprimé. Pratiquer la médecine dans ces conditions-là ne s’apparente pas à ce qu’elle a connu en France. Ici, la mort quotidienne ne fait pas sa sélection sur le nombre d’années. La faiblesse des vieillards les transforme en des proies faciles, mais les femmes enceintes, les jeunes enfants et les nourrissons font également partie des populations que la maladie emporte facilement.
Les guerres tribales et la sécheresse détruisent la production agricole. La population souffre de malnutrition chronique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 juin 2017
Dans la campagne, les femmes sont levées avant le jour. Elles parcourent pieds nus de nombreux kilomètres, plusieurs fois par jour, pour aller puiser de l’eau qu’elles rapportent ensuite sur leur tête. Ces 20 à 30 litres pèsent lourd, surtout pour les jeunes au ventre vide.
Elles doivent aussi aller chercher du bois pour cuisiner. Sa rareté oblige souvent à de longues marches. Les mères effectuent tous ces travaux en portant leur bébé sur le dos et en l’allaitant tout au long de leur journée de labeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
302 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre