AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782954669205
Éditeur : Les Trois Chouettes (15/02/2014)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Plus aucune fille… Voici l’étrange malédiction qui frappe depuis trente ans les naissances du Clan des Chefs. Ce peuple fier et farouche est en train de disparaître.
Refusant son sort, Ash fuit sa tribu et s’enfonce dans la forêt. Mais que faire quand on a des ennemis terribles sur sa route, qu’on n’est pas encore vraiment un homme et qu’on a commis l’erreur de s’encombrer de compagnons bizarres ? Et surtout que répondre à la proposition de cette redoutable V... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Srafina
  11 mai 2018
Ceux qui me connaissent savent que je suis grande amatrice de fantasy, et oui vous savez, les nains, les elfes, les fées, les korrigans, les dragons ainsi que tout le panel que nous avons l'habitude de lire dans le genre.
Ici par contre point de tous ces personnages, nous sommes dans de la fantasy océanienne. Totalement inconnue pour moi, car nous y rencontrons des tribus cannibales, des Vaaïs, des géants, ah oui une sorcière et un fantôme sous forme de crâne, des poypoys, ainsi qu'un tas d'animaux exotiques réels ou fantaisistes.
Après donc un début très dépaysant, et oui nous sommes loin de nos contrées de froid et de neige, mais plutôt dans un paysage d'îlots tropicaux en forme de Lézard, déjà j'adore…
L'histoire donc, nous présente Ash, dernier rejeton d'une famille du Clan des chefs, il a 15 ans et promis en mariage à …. sa tante. Et bien non, il n'est pas d'accord, il veut être libre de son choix et se donne pour mission de sauver son clan d'une malédiction qui fait que plus aucune fille ne naît dans le clan. Ce qui provoque rancoeurs et bagarres lorsqu'il s'agit de mariage.
Le voici donc parti à l'aventure en compagnie de quatre compères, Boulba, un homme transformé en poypoy (sorte de gros poulet quand même très volumineux et qui peut s'avérer dangereux), Méduse, petite fille sorcière, Tarsham, un crâne qui parle et en même temps un fantôme, ainsi bien sûr Vanille, jeune fille Vaaï, qui rejoint l'équipe en cours d'histoire. Elle s'avère avoir un sacré caractère et se défend aussi bien qu'un guerrier.
Tout ce petit monde va s'aventurer dans différentes contrées pour essayer de mener à bien la quête qu'Ash s'est fixé.
L'histoire est entre-maillée d'actions et de descriptions. Au début je me suis dit : ou-la je ne vais plus me retrouver dans toute cette flore et faune, mais je dois dire qu'au contraire cela donne un côté très exotique et coloré qui n'est pas désagréable du tout, au contraire. On a l'impression de sillonner aux côtés de nos héros les forêts et îles diverses qu'ils traversent.
Ils rencontrent différentes peuplades toutes aussi intéressantes les unes que les autres niveaux us et coutumes, des plus sauvages au plus civilisées en passant donc par le clan des Vaaïs, le peuple des montagnes, le clan de la mer (sorte d'hommes poissons : les dos pointus), puis le peuple des Ornythes (hommes ailés), ainsi que différentes espèces animales qui constituent les peuplades des îles du Lézard.
J'ai bien aimé le déroulement de l'histoire, je dirais plus une chronique des différents clans découverts, ainsi que de vastes descriptions de la nature qui à mon goût sont un peu longues, heureusement l'action est là, avec de jolies petites touches d'humour entre nos héros.
J'ai bien aimé le monde des Ornythes, les hommes ailés, c'est très aérien et léger comme monde dans les arbres et les créatures sont très touchantes.
L'écriture de l'auteur est très agréable et fluide, on se laisse porter par les mots. La fantasy est différente de ce que l'on connaît habituellement, et les méchants sont tout aussi méchant, sauf qu'ils sont différents et originaux en morphologie mais pas en cruauté. L'intrigue est une quête que notre héros doit poursuivre pour le bien de son clan. Tout à fait une allure de chef je dirais…
Merci à Sosthène Desanges de m'avoir permis de lire le premier tome de sa série jeunesse Ash & Vanille et à très bientôt pour le second tome. ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
sarahauger
  14 avril 2018
Je voudrais remercier Sosthène Desanges de m'avoir proposé la lecture de : Les Guerriers du lézard: Ash & Vanille - Tome 1 par le biais du site simplement.
Le clan des chefs se compose de plusieurs familles aux noms plus étranges les uns que les autres. Leur problème : plus aucune fille ne naît des suites d'une malédiction. La crainte est grande d'arriver à l'extinction de la tribu. Leurs coutumes immuables créent des tensions au moment de marier la dernière femme disponible. Contre toute attente, l'heureux élu, Ash, dernier représentant de la famille des Casse-Têtes, préfère trouver une autre solution plutôt que de s'attirer les foudres de tous les autres et part avec l'espoir de sauver son peuple de l'extinction.
C'est ce jeune de 15 ans bien courageux qu'on va accompagner dans son périple. Lui-même se trouve des compagnons de voyage dont je ne vous dévoilerai rien, mais qui sont pour le moins originaux et fantasques. Ensemble, ils vont devoir faire face à de nombreux dangers qu'ils n'imaginaient pas.
L'amitié est une donnée centrale de l'histoire. Elle se met en place et se renforce au fil des pages alors que rien n'aurait pu le prédire dans un premier temps.
Cette histoire se déroule au milieu de peuples océaniens et nous promènent entre légendes, traditions ancestrales et prophétie. Les hommes rencontrés sont somme toute assez primitifs.
Il y a beaucoup de monde, beaucoup d'actions, beaucoup de lieux traversés pour un si petit cheptel d'îles exotiques.
L'auteur à une imagination débordante, on se demande où il va chercher tout ça.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans au début de par le grand nombre d'informations à retenir, ou même les noms fantasques des espèces et tribus rencontrées qui prêtent à sourire. Ce florilège d'éléments m'a par moment perdu dans des longueurs toutefois nécessaires à la mise en place de l'histoire. L'univers fantasy demande un travail important sur les personnages, les créatures, les décors pour une bonne l'immersion dans ce monde. Faire l'impasse là-dessus serait tronquer cet univers de ce qui fait son essence.
Les rebondissements non plus ne manquent pas et ont aussi contribué à mon égarement, me donnant l'impression que l'histoire partait dans tous les sens et me faisant perdre de vue la quête d'origine.
Puis, une fois le décor mis en place et après assimilation de cette multitude d'informations, je me suis laissée embarquer dans cette aventure haute en couleur.
Les peuples rencontrés sont à la fois différents, mais tellement proches. Chacun semble vouloir se protéger de ses voisins sur la foi de préjugés et malentendus. le mépris d'une tribu pour celle d'à côté est flagrant et pourtant, chacun connaît les us et coutumes des autres. Ignorance, défiance et peur de l'inconnu avec qui l'on ne souhaite pas se mélanger sont de la partie.
Mais quand un danger plus grand encore s'abat sur tous ce petit monde n'est-il pas temps de forcer les rapprochements ? La peur peut parfois être un bon vecteur pour le changement. Peurs ancestrales, croyances et préjugés peuvent-ils s'effacer face à une cause plus importante ?
Le ton par moment comique de ce livre apporte de la légèreté. Nombre de situations, ou noms se montrent plus que cocasses. Cela dit, plus on avance et plus le ton devient sérieux. L'enjeu est important, le danger immense ne prête plus à l'humour.
Je sais bien qu'on n'est pas ici dans un conte philosophique, mais mon cerveau fait parfois des parallèles surprenants.
Au fil de ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Candide de Voltaire. Les deux sont des récits de voyage au cours duquel les héros un brin naïfs se transforment petit à petit sous les enseignements d'un vieux sage. Et puis, Ash ne cherche-t-il pas à contrer une certaine forme de fatalisme en voulant empêcher l'extinction de son clan ?
J'ai bien envie de terminer sur quelques petites phrases marquantes :
« Cela dépend de la façon dont on regarde les choses. En général, les gens ne savent regarder qu'avec les yeux de leur tête. »
« Lorsque le jour revient, il faut rouvrir les yeux et regarder le chemin à la lumière de notre conscience. »
« le vrai danger n'est pas derrière ce mur il est dans notre aveuglement. »
« Nous la connaissons (notre histoire) et pourtant sommes si prompts à oublier ce qu'elle nous enseigne. »
« La confiance est une maîtresse infidèle. Ceux que l'on décriait hier sont des héros aujourd'hui, et il se peut qu'ils soient à nouveau des coupables demain. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Khiad
  19 avril 2018
Franchement ? Je ne regrette pas du tout d'avoir accepté ce SP ! J'ai pu y découvrir une plume très agréable et fluide, légère et très fraîche. Sosthène Desanges sait trouver le bon ton et les bonnes proportions entre action, réflexion et humour. Je suis fan !
L'auteur nous embarque dans un univers fantasy qui nous dépayse immédiatement. Après tout, combien avez-vous lu de livres de ce genre qui se passent en Océanie dans des tribus primitives ? Très peu je pense. Voire pas du tout. Je me trompe ?
Alors oui, le dépaysement est là, mais c'est aussi ce qui amène une grande bouffée de fraîcheur au genre, parce que cela sort totalement des sentiers battus et je salue l'initiative qui est complètement payante. de même, ne vous attendez pas à y trouver des elfes et des nains, l'auteur s'approprie cet univers et y importe ses propres créatures.
Je pense que ce livre peut tout à fait convenir à un public adolescent comme à un public adulte. Il y est certes question de cannibales (mais je vous rassure, on ne s'y "frotte" qu'au tout début) et il y a des combats et du sang, mais on y retrouve aussi de belles valeurs comme l'amitié et l'humour. Beaucoup d'humour. Ce qui fait que l'on tourne les pages sans vraiment les voir défiler et qu'on se retrouve à la fin en se disant "Quoi ? Déjà ?".
Alors certes, j'ai trouvé le début un peu long à se mettre en place, mais l'auteur doit poser le décor : présenter le monde, les personnages, le background (coutumes, croyances...). C'est un peu long et lent, mais c'est tout de même intéressant.
La chose qui m'a le plus gênée, dans ce commencement, ce sont les personnages, enfin deux personnages : Wapa (3 ans) et Wasipo (5 ans). Dans leur façon de parler, je n'ai clairement pas eu l'impression qu'ils étaient si jeunes et leur aurais donné plusieurs années de plus si je n'avais pas déjà su leur âge. Bon après, ils vivent dans une tribu primitive et doivent donc être élevés plus "durement", comme des guerriers, donc il est sans doute possible qu'ils mûrissent plus vite. N'empêche que ce passage m'a vraiment laissé une drôle d'impression...
Mais ne vous arrêtez pas à ça, ce livre vaut le coup. ^^
Pour en revenir à l'histoire, nous allons suivre Ash, un jeune guerrier de 15 ans. Dernier survivant de sa famille, il est sur le point de se voir marié à l'une de ses tantes, la dernière femme de libre de son peuple qui n'enfante plus que des garçons depuis des années. Mais Ash ne veut pas de ce mariage et il décide de fuir pour y échapper.
C'est ainsi qu'il va se lancer à la conquête de certains endroits de son île natale qu'il n'a jamais visité avant. Certains seront magnifiques, d'autres dangereux. Dans certains il rencontrera d'implacables et cruels ennemis, dans d'autres il rencontrera des amis.
Partant seul, il verra peu à peu se former autour de lui un petit groupe comprenant un fantôme à la fois facétieux et "sage", une petite très étrange dont les émotions peuvent avoir des conséquences désagréables, un oiseau glouton et peureux (mais pas dénué de courage) ainsi qu'une jeune fille au fort caractère.
Ensemble, ils vont vivre des aventures intenses et drôles, mais aussi violentes et dangereuses. Ils vont faire des découvertes incroyables et apprendre des choses qu'ils auraient parfois aimé ignorer. Jamais Ash n'aurait pu imaginer que fuir un mariage aurait pu avoir autant de conséquences !
J'ai vraiment beaucoup aimé les personnages, très travaillés, très aboutis. Ils ont chacun leur personnalité propre et j'ai vraiment aimé vivre ces aventures à leurs côtés. Si je devais choisir mon préféré, je pense que ce serait Kaahl, pour sa personnalité contrastée. Même si je me méfiais de lui au départ, j'ai très vite commencé à m'attacher à lui.
Un autre point que je trouve très intéressant et très abouti, c'est le background du livre, avec la mythologie, les légendes, les coutumes et les croyances de tous ces peuples qui ne voient pas toujours les choses de la même façon (ce qui a parfois donné lieu à des dialogues plutôt drôles). A ce niveau, c'est vraiment un livre très riche, mais sans tomber dans la lourdeur. J'ai aimé en apprendre plus tout autant que de voir que ce background n'en était pas simplement un, mais qu'il jouait aussi un grand rôle dans cette histoire.
Que vous dire de plus sans vous spoiler et sans en faire un plus gros pavé ? Je pense que vous avez compris que j'avais adoré ma lecture et que je n'étais pas passée très loin du coup de coeur, non ? ^^
Je crois que le T2 m'appelle. Vais-je pouvoir résister, rien n'est moins sûr. Déjà, en ai-je l'envie ? Je pense que non. Pourquoi vouloir résister à une promesse de voyages et de rires en compagnie de personnages que l'on a adorés ? Quelle hérésie ! le temps ? Bah, je dormirai un peu moins et lirai un peu plus. lol
En résumé, je ressors vraiment très enthousiaste de cette lecture fantasy à la fois dépaysante, fraîche et addictive. le background est très travaillé, tout comme les personnages principaux (ainsi que les secondaires), ce qui donne un livre vraiment très complet dans lequel, après un début un peu lent, je suis tout de suite rentrée. Sosthène Desanges allie avec brio l'action, les révélations et l'humour dans un savant mélange qui fait que l'on ne s'ennuie jamais.
Que vous soyez fan de fantasy ou que vous vouliez vous y essayer, que vous soyez adolescent au adulte, je vous conseille fortement de vous laisser tenter par ce livre : :D
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lena_Juste_le_temps_d_un_instant
  15 juin 2018
L'origine de ma lecture
Je tiens à remercier énormément l'auteur Sosthène Desanges pour m'avoir offert la possibilité de découvrir ce premier tome de la saga Ash & Vanille. J'ai pris beaucoup de temps à rédiger cette chronique pour deux raisons principales. La première est d'ordre personnel (pleins de soucis). La seconde est que je n'étais pas satisfaite de la critique que j'écrivais. J'ai eu du mal à trouver les bons mots, la bonne manière de m'exprimer. J'avais l'impression d'être dans les excès. Ce livre fut une véritable surprise. L'histoire se déroule dans une Océanie imaginaire. Besoin d'un petit rappel ? L'Océanie se situe dans les mers du sud. (Et subtilement, si vous révisez votre BAC ou votre brevet, vous saurez au moins où est l'Océanie, je suis sympa non ? :p) J'aime toujours énormément découvrir de nouveaux auteurs, et là c'est un coup de coeur. Toutefois, je vous mets en garde : Sosthène Desanges est un auteur très gentil et compréhensif en plus d'avoir une belle plume.
Personnages
Je ne vais pas beaucoup parler des personnages, je vais me contenter du principal que j'ai rencontré au départ, d'ailleurs le nom de cette série : Ash. Si je fais ce choix, c'est juste que j'ai peur de parler un peu trop de l'histoire et donc de gâcher votre découverte de cette petite pépite qu'est Les Guerriers du Lézard. Ash est le personnage principal. Nous allons suivre ses aventures pour sauver son peuple. Il est le dernier de son clan, le Clan des Chefs. Contraint d'épouser sa tante, il refuse son destin et décide de mettre fin à la malédiction (plus aucune fille ne naît sur l'île). J'ai trouvé que les personnages étaient bien construits. Ils sont très attachants et tous différents.
Le style de Sosthène Desanges est simple et accessible. Efficace, la plume de l'auteur est très agréable à lire. L'histoire est racontée à la troisième personne. Je sais que la mise en place de l'histoire peut paraître longue à certains lecteurs. Cependant, avec ces premiers chapitre, l'auteur pose les jalons de l'intrigue : il présente les personnages, leurs histoires, leurs croyances, leurs cultures. L'auteur manie avec succès l'humour et des valeurs telles que l'amitié. de nombreuses descriptions ponctuent ce livre et révèlent ainsi les splendeurs de l'île, les décrivant si bien que je me les représentais sans aucun souci. Je suis arrivée à la fin de ma lecture très rapidement : les pages se tournent toutes seules. L'intrigue m'a tenue en haleine sans que je ne m'en rende vraiment compte. Je ne regrette pas une seule seconde d'avoir lu ce livre. le dynamisme de la plume de Sosthène Desanges n'y est pas pour rien. Actions, révélations, humour : un savant mélange pour réussir à faire battre mon coeur de lectrice et à me captiver.
La saga Ash et Vanille sera composée de cinq livres. Sosthène Desange est en train d'écrire le troisième tome de cette série. Il n'est publié en version papier qu'en Nouvelle-Calédonie, avec peu d'exemplaires (1000). Pour le moment ? Je ne doute pas qu'ils seront tous écoulés rapidement. Je le souhaite… D'ailleurs chers lecteurs Calédoniens, pensez à moi quand vous souhaitez vous procurer ce livre : faîtes-moi baver en l'achetant format papier et en m'envoyant une petite photo (ou le livre si vous le souhaitez :p ).
A travers Les Guerriers du Lézard, l'auteur nous dévoile la mythologie, légendes, croyances, coutumes des peuples d'Océanie. Depuis que j'ai reposé ce livre, j'ai très envie d'en savoir plus. J'ai un nouveau challenge : découvrir l'Océanie et ses mythes.
La couverture est sublime. J'aime le fait qu'elle soit assez détaillée. le petit plus de cette couverture est la magnifique palette de couleurs. Je rêve de l'avoir dans ma bibliothèque juste pour ça (en plus de l'histoire, évidemment !).
Le plus de l'histoire : le fait que l'histoire se déroule en Océanie, ce qui m'a permis de la découvrir et l'intrigue.
Le petit bémol de ma lecture : Une petite longueur au début du livre qui peut effrayer, mais, il faut absolument aller au-delà, le livre en vaut le coup !
Conclusion : Entre originalité et imagination, j'ai eu un grand coup de coeur pour Les Guerriers du Lézard, le premier tome de la saga Ash & Vanille. Si vous ne l'aviez pas encore compris, ce n'est vraiment pas de ma faute, je l'ai répété plusieurs fois. Je le souligne car j'aime le fait que l'histoire se déroule en Océanie et c'est la première fois (me semble-t-il) que je lis un livre dont l'action s'y déroule. J'aime toujours autant lire de nouveaux auteurs abordant des lieux que je ne connais pas, du moins pas encore. Je vous conseille de découvrir le premier livre de la série Ash et Vanille : Les Guerriers du Lézard, et encore plus si vous affectionnez les mêmes livres que moi ou que vous souhaitez lire une Odyssée pleines d'aventures se déroulant dans les mers du Sud. le dépaysement est total pour notre plus grand plaisir.
Pour résumer : Un immense coup de coeur !
[Pour lire la chronique complète, direction le blog]
Lien : https://justeletempsduninsta..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
callysse
  25 avril 2018
Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur, Sosthène Desanges, et Les Trois Chouettes Éditions qui m'ont permis de lire ce roman en SP.
Même si j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, j'ai fortement apprécié ce voyage dépaysant dans le monde tropical et exotique d'Ash et Vanille. A partir de l'arrivée de cette dernière dans l'intrigue, je n'ai plus pu lâcher ce roman et je l'ai littéralement dévoré! J'étais complètement transportée.
Ash fait partie du Clan des Chefs qui se compose de plusieurs familles. le premier chapitre présente donc chacune d'entre elles et s'attache à introduire, au travers des yeux de plusieurs personnages et d'une dispute au sein du Clan, la situation délicate dans laquelle il se trouve : depuis plusieurs années, les femmes du Clan ne donnent naissance qu'à des garçons. le problème, c'est qu'au bout d'un moment, je ne savais plus qui appartenait à quelle famille et j'étais un peu perdue car je ne comprenais pas ce qu'il se passait. D'autant plus qu'aucun de ces personnages n'a une place majeure dans la suite du roman, Ash n'apparaissant qu'au chapitre suivant. Afin de bien comprendre le contexte, j'ai donc relu ce chapitre avant de lire la suite du roman. C'était un choix judicieux car j'ai ainsi bien mieux compris les évènements.
Je dirais que le roman se découpe en deux parties (1/3 – 2/3). La première présente Ash, ses origines, l'histoire de son Clan et la manière, dont petit à petit, ses compagnons bizarres vont le rejoindre. Même si cette partie était intéressante et importante pour l'histoire, elle manquait un peu de rythme. Si bien, qu'au bout d'un moment j'ai commencé à trouver le temps un peu long et à avoir peur de m'ennuyer. Mes craintes ont été vite oubliées avec l'arrivée de Vanille et le début de la seconde partie. A partir de là, on découvre l'île dans toute sa splendeur et on se rend compte, en compagnie d'Ash, qu'elle est bien plus grande (et peuplée) qu'il ne le pensait. L'action est au rendez-vous et on va de révélation en révélation sur les autres tribus qui l'habitent, chacune ayant ses propres croyances et particularités. Mais surtout on se rend compte que le Clan des Chefs vivaient dans sa bulle et que la pérennité de l'île entière est menacée. Cette seconde partie m'a captivée et a introduit des personnages secondaires que j'espère revoir un jour (je pense notamment au valeureux Murii).
Ash est jeune homme de 15 ans courageux, intelligent et honnête. Pour lever la malédiction de son Clan, il part dans une quête qui va l'amener à découvrir bien des choses. Il a toutefois un peu trop tendance à réagir par la force devant une situation nouvelle qu'à réfléchir et discuter. Mais bon après tout, comme il le dit si bien, c'est un sauvage! J'espère que cette aventure l'aidera à grandir et à appréhender les nouvelles rencontres de manière plus posée et sensée.
Ses compagnons sont tous, à leur manière, intéressants et différents : un Poypoy (sorte d'autruche tropicale) un peu particulier, un crâne enfermant l'esprit d'un guerrier du Clan, une enfant qui ne grandit pas aux pouvoirs mystiques et Vanille qui appartient à une autre tribu de l'île. le Poypoy et le Crâne apportent une touche d'humour très appréciable et si l'histoire du premier nous est dévoilée, j'espère que celle du second sera approfondie par la suite. Quant à la Méduse (l'enfant), elle est très attendrissante. Vanille m'a toutefois parue effacée par rapport à Ash et reste à mes yeux un peu mystérieuse. Dans ce premier tome, il y a au final peu d'échanges entre nos deux personnages principaux. Ils ne sont que des compagnons de route sur le chemin commun de leurs quêtes respectives. Je n'ai pas ressenti de relations d'amitié, de camaraderie ou même d'amour entre eux. Rien ne semble les lier pour le moment, si ce n'est ce chemin commun. J'espère que ceci évoluera dans le reste de la saga et que Vanille se dévoilera un peu plus.
Ce premier tome est très proche du coup de coeur. Mais le début un peu abrupt, le léger manque de rythme de la première partie et le petit effacement du personnage de Vanille au profit de celui d'Ash nuancent un peu mon avis. J'espère que ces petits défauts seront gommés dans la suite de la saga (prévue en 5 tomes), que j'ai hâte de lire.
Pour conclure : Proche du coup de coeur, ce premier tome d'Ash & Vanille introduit une saga jeunesse qui change et qui mériterait grandement d'être connue. A mes yeux, il ne ressemble à aucun autre roman et l'univers créé me paraît unique en son genre. Je recommande vivement! Laissez-vous tenter par ce voyage et venez découvrir l'île époustouflante et diversifiée d'Ash & Vanille. Et surtout, accrochez-vous un peu sur les premiers chapitres car le reste du roman vaut sacrément le coup, d'autant plus qu'il est loin de dévoiler la totalité de l'univers de cette saga qui s'annonce très prometteuse! Hâte de lire la suite!
Lien : https://callysseblog.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
callyssecallysse   25 avril 2018
Pour moi, mon fils, les principes ne sont là que pour nous accompagner dans les moments obscurs de nos vies, lorsque nous ne voyons plus assez clair pour marcher. Ils sont comme une rampe que l’on tient dans les ténèbres. Mais lorsque le jour revient, il faut rouvrir les yeux et examiner le chemin à la lumière de notre conscience. Beaucoup de gens vivent dans la peur, les yeux fermés en pleine lumière, tâtonnant, cherchant un principe à se mettre sous la main! Les idiots! Seule notre lucidité peut nous guider sincèrement dans les choix que nous devons faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   19 avril 2018
Il était moins inquiet pour lui-même que pour ce qu'on penserait de sa famille. Il éprouvait le sentiment confus d'être à la fois un imposteur, un chanceux indigne de ce que lui apportait le vent et un misérable vaniteux de ne pas en vouloir. Il y avait eu des morts dans le Clan pour une veuve, et il y en aurait encore sûrement, pensa-t-il soudain. Qu'est-ce que son père aurait fait dans une situation comme celle-ci ? Son crâne lui faisait mal. Les interrogations s'entrechoquaient violemment et criaient dans son esprit. Qu'est-ce que son père aurait fait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   19 avril 2018
- Ash, s’il te plaît, dis au fantôme d’arrêter de parler !
- Ça ne le fera pas disparaître ! répondit Ash en riant.
- Alors débarrasse-toi de lui ! Est-ce que tu es fou ? Tu ne peux pas garder un fantôme avec toi ! Jette-le dans la mer. Ou dans le puits à l’entrée du village, tiens !
- Si tu parviens à le convaincre de faire une telle chose, je te maudis sur dix générations ! jura [...] avant de se raviser. Non, attends. Vu ton état, il est douteux que tu aies des descendants un jour. Pas humains en tout cas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   19 avril 2018
- Quand on est au bord de l’eau, avant de s’y jeter, on demande à ceux qui y sont déjà si elle est chaude ou froide... Non ?
- Mais si l’eau est froide, cela fera-t-il une différence de le savoir ? Elle sera froide quand même !
- Hé hé, bien vu, fils de Nakash. Mais laisse-moi le privilège des bons mots... Il ne reste que ça à un pauvre fantôme, après tout !
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   19 avril 2018
- Tarsham, il commence à y avoir trop de femmes ici ! gémit [...], en sortant sa tête du trou.
- Oui, acquiesça [...] en regardant la Méduse dont les cheveux hérissés ruisselaient. A partir de deux, il y en a souvent une de trop...
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Sosthène Desanges (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1507 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre