AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Ponti (Illustrateur)
ISBN : 2211066852
Éditeur : L'Ecole des loisirs (22/08/2002)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Le roi et la reine ont engagé un nouveau précepteur pour le petit prince. Mais l'enseignement de monsieur Ku, qui semble un peu bizarre, rend néanmoins le prince Pouf très heureux, ce qui suscite la jalousie de Bougris, le grand chambellan... Une petite histoire pour apprendre aux enfants à agir sans injustice.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  26 octobre 2017
Dans ce pays, on donne les prénoms aux nouveaux-nés en les regardant.
C'est ainsi que le roi et la reine ont un fils et le seul nom qui leur vient est POUF.
Difficile à porter pour un futur roi.
Un précepteur est engagé, il répond au nom de Monsieur Ku.
Entre Pouf et Monsieur Ku, l'entente est immédiate.
Pouf apprend les rudiments pour devenir un grand roi mais ses parents et le grand chambellan trouvent cela trop simple.
Monsieur Ku est renvoyé mais il ne se fait aucun souci pour son élève. Celui-ci a reçu une bonne formation...
Un conte original, raconté au passé simple dans un très beau langage, très vivant.
Les illustrations de paysages sont de vrais tableaux naïfs avec de beaux tons orange doux et elles sont surtout en parfait accord avec l'écrit.
Le texte est quand même bien fourni, un certain degré de maturité est nécessaire pour comprendre les petites finesses.
Mes petits-enfants l'ont beaucoup apprécié et la petite dernière qui a 8 ans le relit souvent.
Pour des enfants de 7,8 ans amateurs de contes humoristiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Luna26275
  07 juillet 2015
Un très bon livre, je l'adorais quand j'étais petite. Je ne lisais que ce livre pendant une période, il était vraiment exceptionnel ! Je trouvais les dessins magnifiques, l'histoire fantastique et la reliure agréable. Je me sentais à l'aise rien qu'en le prenant dans mes mains, il était très facile à lire, rapide et amusant. J'ai passé des moments formidables en le lisant, je ne regrette absolument pas. J'aime beaucoup aussi le physique des personnages, rondouillard ou maigre, ils sont toujours attachant même quand ils jouent le rôle des méchants !

Dans un royaume éloigné, le roi et la reine eurent un enfant. le jour de son baptême, ils décidèrent malgré eux de l'appeler Pouf, car il avait une tête à s'appeler Pouf. Il devient très vite, un garçon très intelligent et à l'âge de deux ans, ses parents voulurent le mettre à l'école. Seulement se n'était pas possible, puisque ces camarades se moqueraient de son prénom. Alors, ils firent appeler Monsieur Ku, le plus grand précepteur du monde. Mais quand celui-ci arriva, la leçon qu'il donna au petit prince Pouf, fut des plus décevantes pour le Roi et la Reine. Il avait appris à leur fils à conter jusqu'à deux. Comment pourrai-t-il devenir un grand roi, si les leçons avançaient à cette vitesse ? Ils décidèrent de lui offrirent une seconde chance, mais le résultat fut le même. Mais jamais deux sans trois me direz-vous, le précepteur resta donc le troisième jour et appris à Pouf qu'un chat et un chat ! Les parents du petit, furent bien obliger de s'avouer vaincu, jamais leur fils ne recevrait une éducation convenable avec ce Monsieur Ku. Mais pendant ce temps leur chambellan, Bougris, préparait un plan des plus vilains...
Un formidable bouquin, parfait pour les jeunes qui commence leur première lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Jumax
  11 décembre 2012
Agnès Desarthe et Claude Ponti, en voilà un beau mélange !
Dans ce royaume là on nomme les enfants selon leur physique, alors quand un petit prince tout rond naît ses parents se sentent obligés de l'appeler Pouf, en voilà un qui commence mal dans la vie ! Comme tout le monde risque de se moquer de lui, on fait venir un précepteur Monsieur Ku. Avec leur drôle de nom ces deux là font la paire ! Mr Ku va apprendre à Petit Prince Pouf à voir la vie autrement et à réfléchir pas lui même pour devenir un graaaaaaand roi. Alors évidement, ça ne plaît pas à tout le monde...
Commenter  J’apprécie          190
Nastie92
  20 novembre 2013
Petit Prince Pouf est une pépite de la littérature jeunesse. Agnès Desarthe et Claude Ponti ont uni leurs talents, et le résultat est une réussite totale.
Dès la première page, on retrouve l'univers graphique de Claude Ponti dans le dessin du château. Tout y est. La fantaisie, les contrastes, le mystère, l'extravagance, les couleurs : on est happé, on a envie d'y entrer et de découvrir ce qui s'y passe. C'est magnétique. Les personnages sont très réussis : avec un style bien personnel, Claude Ponti brosse en quelques traits le caractère de chacun. le roi et la reine délicieusement naïfs, le vilain chambellan moche à souhait, le professeur à l'allure bonhomme, sans oublier notre héros. Avec Petit Prince Pouf, Claude Ponti a dessiné l'un de ses personnages les plus irrésistibles. Tout rond, adorablement poupin, malicieux et terriblement expressif : dès qu'il apparaît, c'est le coup de foudre.
Les textes sont à la hauteur des illustrations : excellents. Pleins d'humour, originaux, surprenants. On peut les lire et les apprécier à différents degrés, et c'est ce qui fait l'une des grandes qualités du livre : ce n'est pas qu'un album de littérature jeunesse, c'est un livre qui peut plaire à tout âge.
Personnellement, je ne compte plus le nombre de fois où je l'ai lu à mes enfants, je ne m'en suis jamais lassée. À la maison, Petit Prince Pouf, affectueusement surnommé PPP, a très longtemps caracolé en tête des demandes.
Tenez, je vais vous faire une petite confidence : il m'est même arrivé de le relire pour moi toute seule, juste pour le plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mamzelle-chachaille
  12 octobre 2012
Pourquoi devons nous aller à l'école et apprendre des choses inutiles ?
Ponti répond et nous dit que même si on ne s'en rend pas compte, tout est utile. La preuve ! le petit prince pouf sauvera son château grace à 2 chiffres et des boudins en pâtes à modeler ! Surprenant n'est ce pas ?!
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JumaxJumax   10 décembre 2012
"Bonjour, Petit Pince Pouf. Je suis ton maître d'école. Je m'appelle Monsieur Ku." "Enchanté", dit Petit Prince Pouf. "C'est étrange", dit Monsieur Ku, "tu es le premier enfant que je rencontre à ne pas éclater de rire en entendant mon nom." "Oh, vous savez", dit le prince, "quand on s'appelle Pouf..."
Commenter  J’apprécie          270
Nastie92Nastie92   20 novembre 2013
Un beau matin le roi dit : "Mettons-le à l'école."
Mais la reine lui répondit : "Petit Prince Pouf ne peut pas aller à l'école. Il a un nom trop ridicule. Tous les enfants se moqueraient de lui."
Le roi sut qu'elle avait raison. Il pensa un instant changer le prénom de son fils. Après tout, il était roi et avait tous les droits ; mais non, rien à faire, son fils avait vraiment une tête à s'appeler Pouf.
Alors il réfléchit et se dit qu'un précepteur, un professeur particulier, pourrait faire l'affaire. La reine fut conquise par cette idée.
"Oui", dit-elle, "un précepteur, c'est parfait ! Et c'est tellement plus chic que l'école."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jeunejanejeunejane   26 octobre 2017
Il était une fois...
...un pays où l'on ne donnait pas les noms à la légère.
La formule de baptême était, toutefois, simple et rapide : on regardait l'enfant nouveau-né et, d'un ton plus ou moins solennel, on déclarait : " Il a une tête à s'appeler Paulette, Jérémie, ou Camille."
Commenter  J’apprécie          50
mamzelle-chachaillemamzelle-chachaille   12 octobre 2012
"Petit prince Pouf ne pleura pas. Il ne s'affola pas. Il pensait : un et un font deux, une bonne nuit et une bonne nuit font deux bonnes nuits. Un baiser et un baiser font deux baisers. Quelque chose ne tourne pas rond".
Commenter  J’apprécie          30
mamzelle-chachaillemamzelle-chachaille   12 octobre 2012
Le roi et la reine de ce territoire eurent un jour un fils et, quand ils virent son visage, et son corps aussi, ils n'eurent pas le choix; le seul nom qui leur vint à l'esprit fut Pouf.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Agnès Desarthe (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Desarthe
Agnès Desarthe publie le Roi René (Odile Jacob), sur la vie et l'oeuvre de René Urtreger.
autres livres classés : albums jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

ABO L'ABOMINABLE HOMME DES NEIGES

Où vit Abo?

à la plage
à la montagne
à la campagne

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Abo, le minable homme des neiges de Agnès DesartheCréer un quiz sur ce livre