AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803624230
Éditeur : Le Lombard (06/03/2009)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 55 notes)
Résumé :
145 après JC. Lucius Aurelius Cassio, un des hommes les plus riches et les plus influents de Rome, est victime d'une conjuration. Au coeur de sa propre demeure, quatre assassins masqués le frappent de leur poignard. Près de deux mille ans plus tard, l'enquête commence. L'archéologue Ornella Grazzi découvre des parchemins de la main de Cassio. Elle cherche, page après page, à dévoiler les visages des quatre meurtriers. Et bientôt, une figure étrange, puissante, surgi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Vexiana
  11 avril 2019
Oula, voilà une BD que j'avais lue il y a longtemps mais qui me brûle un peu les yeux à la relecture...
Bon, il y a quelques points positifs. J'ai vraiment apprécié les sauts dans le temps et l'idée de l'enquête bi-temporelle est assez sympathique. J'ai également aimé le fait que, pour une fois, la réalité historique de la position de citoyen romain ayant tout les droits par rapport aux esclaves considérés comme des biens de consommation soit également considérée comme 'normale' par le gentil de l'histoire.
Voilà, c'est à peu près tout pour les points positifs.
La narration est peu fluide, les scènes se succèdent sans qu'on ait une notion de temporalité entre-elles. La dynamique et les motivations des personnages est obscure (pourquoi, tout d'un coup, Herma veut-elle que Cassio souffre? Qu'est ce qui motive Livion dans son crime?).
J'ai bien ri devant la version complètement fantasmée à l'Indiana Jones de l'archéologue qui lit toutes seule des manuscrit de 2000 ans dans le fond de la tombe avec sa lampe de poche.
La tombe elle-même est assez drôle mais bon, c'est peut-être juste moi que ça fait rire.
Le dessin ne me plait pas du tout. le trait est grossier et peu régulier et ressemble, dans son graphisme, à un ersatz de Marini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MissG
  04 septembre 2012
Rome, 145 après Jésus Christ.
En plein milieu de la nuit la villa de Cassio est attaquée et pillée, Alva, son esclave chargée de sa sécurité est tuée et Cassio se retrouve face à quatre individus vêtus de cape, bien décidés à régler leurs comptes avec lui : "Il n'y a pas de justice. Pas d'honneur. Rien que des gens qui vivent et des gens qui meurent.".
Cassio s'écroule, mort.
De nos jours, au dus d'Ephèse, Ornella Grazzi, une archéologue italienne, met à jour une grotte renfermant des peintures murales, dont une de Cassio, ainsi que des pots contenant de mystérieuses poudres.
C'est avec une histoire se déroulant sur deux époques que Stephen Desberg au scénario et Henri Reculé au dessin (et Renaud Angles à la couleur) proposent au lecteur, permettant ainsi de suivre le périple de Cassio qui commence à Ephèse.
Cassio est encore un jeune homme insouciant, faisant la fête avec ses amis, notamment Livio, fils de sénateur, mais est également un redoutable avocat.
C'est aussi l'époque où il vivra une histoire d'amour avec Phédia, qui sera tuée par Livio, jaloux et envieux : "Un jour, nous nous retrouverons. Et c'est bien toi qui paieras pour ton crime !".
Mais à cette menace, Livio est protégé par son sénateur de père : "Evite plutôt de recroiser mon chemin, si tu ne veux pas mourir !".
Dans le même temps, Ornella découvre un texte lui permettant d'identifier le premier meurtrier de Cassio.
Les deux histoires parallèles se déroulent en même temps sur deux époques et ce n'est pas gênant pour la lecture, au contraire, cela permet de lui donner un nouveau souffle.
Cassio est un personnage intéressant à suivre, qui sera changé à la fin du premier tome : "En ce bas monde, seuls les regrets sont éternels. Et les souvenirs.", et c'est avec surprise qu'Ornella découvrira ce qu'il est advenu de Cassio : "Au moins, les choses sont claires, désormais. D'une manière ou d'une autre, Cassio est parvenu à survivre … à son meurtre … Et … il s'est vengé !".
Le découpage retenu est judicieux : un tome par meurtrier, ce qui permet de développer une histoire sur le long terme mais également de satisfaire le lecteur avec une résolution à la fin de chaque tome.
L'histoire est prenante, il y a beaucoup de mystère.
Quant aux dessins, ils sont très beaux, très agréables à regarder, la reconstitution de l'Antiquité romaine est bien faite.
Les traits de visage des personnages sont harmonieux et les couleurs sont assez tranchées.
"Le premier assassin" met en place l'histoire de Cassio, une vengeance qui traversera les siècles, et c'est une bande dessinée très agréable à lire, se déroulant en partie en Italie.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
badpx
  01 janvier 2019
Je suis très surprise par cette lecture. Comme souvent je n'ai rien lu a son sujet avant d'emprunter le livre, aussi j'imaginais une histoire se déroulant en totalité dans la Rome antique. Mais ce n'est pas le cas : c'est une enquête contemporaine menée sur un crime antique. Nje trouve le procédé assez intéressant, même si les méthodes archéologiques sont un peu farfelues.
Une lecture divertissante pour commencer l'année.
Commenter  J’apprécie          70
Liliz
  22 avril 2013
Deux personnages, deux époques différentes.
Cassio, tout d'abord, jeune homme brillant vivant à l'époque romaine (plus précisément au 2ème siècle après J.-C.), avocat et orateur hors pair et doté d'étranges pouvoirs. Et Ornella Grazzi, jeune archéologue italienne, à la recherche d'éclairage sur l'assassinat de Cassio datant de 145 après J.-C. à Rome. Lors de fouilles en Turquie, elle découvre qu'il aurait survécu à ses blessures et vécu reclus dans une chambre secrète où elle retrouve d'étranges fioles et des parchemins retraçant les événements ayant menés à son meurtre. Il y aurait quatre assassins. le lecteur, à la fin de ce tome, découvrira le premier assassin.
Commenter  J’apprécie          10
alouett
  17 octobre 2010
En 145 après Jésus Christ, Cassio est assassiné. Jeune avocat, il sevrait depuis 5 ans les intérêts de l'empereur romain de l'époque... en qualité de médecin. Son corps est retrouvé transpercé de 4 coups de couteaux... 4 assassins.
De nos jours, les preuves montrent que Cassio serait revenu pour se venger. C'est Ornella, une jeune archéologue, qui se penche sur la question. Elle retrouve des parchemins dans les fouilles de la maison de Cassio et se lance sur la piste des assassins. Elle découvre également des fioles remplies de poudres qu'elle envisage de faire analyser.
Début de série timide, album peu convaincant mais c'est un tome d'introduction de série
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°131 - septembre 2009 - Rome, 145 après Jésus-Christ. Lucius Aurélius Cassio, avocat, puis médecin de l'empereur et l'un des hommes les plus puissants de Rome, est retrouvé sans vie, le corps criblé de quatre coups de couteau. Le crime ne sera jamais élucidé. Près de 2 000 ans plus tard, une jeune archéologue, Ornella Grazzi, mène l'enquête : le nom de Cassio se retrouve mentionné dans des textes postérieurs à sa mort, et sa vengeance semble avoir traversé les siècles...
L'Empire romain, alors à son apogée, offre une toile de fond des plus riches. Luttes de pouvoir et goût du stupre permettent à Desberg de développer un scénario complexe. Construit à la façon d'un thriller historique, agrémenté d'une touche de surnaturel, il ne ménage pas le lecteur, souvent conduit sur de fausses pistes. Le dessin de Reculé, efficace, emprunte manifestement à celui de Marini, pour qui Desberg a par ailleurs écrit la série Scorpion. Quatre albums sont prévus, un par assassin. La violence de certaines scènes et la sexualité explicite des personnages les réservent toutefois à un public mature. Éric Peltier
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MissGMissG   04 septembre 2012
Au moins, les choses sont claires, désormais. D’une manière ou d’une autre, Cassio est parvenu à survivre … à son meurtre … Et … il s’est vengé !
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   04 septembre 2012
Il n’y a pas de justice. Pas d’honneur. Rien que des gens qui vivent et des gens qui meurent.
Commenter  J’apprécie          20
reve2003reve2003   18 juillet 2018
Il n'y a pas de justice. Pas d'honneur. Rien que des gens qui vivent et des gens qui meurent.
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   04 septembre 2012
Un jour, nous nous retrouverons. Et c’est bien toi qui paieras pour ton crime !
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   04 septembre 2012
Evite plutôt de recroiser mon chemin, si tu ne veux pas mourir !
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Stephen Desberg (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Desberg
Trente ans après le chef d'oeuvre de Jean van Hamme, une nouvelle vision de ce que nos sociétés pourraient imaginer de pire. S.O.S. Bonheur - Saison 2 (volume 1) par Griffo & Desberg (Aire Libre) Disponible au rayon BD
Feuilleter la BD : http://bit.ly/2zN6a0P
autres livres classés : empire romainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

6 questions pour voir si vous avez lu le Scorpion, tome 6:Le trésor du temple, moyen

comment s'appelle l'égyptienne, amoureuse de scorpion?

Réjaï
Méjaï
Thaï

6 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Le Scorpion, tome 6 : Le Trésor du Temple de Stephen DesbergCréer un quiz sur ce livre