AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
H.Ell tome 1 sur 2
EAN : 9782803632855
54 pages
Le Lombard (15/11/2013)
3.41/5   32 notes
Résumé :
Le chevalier Harmond Ellander a commis une faute irréparable. Il est banni par le Roi et condamné à servir comme questeur au sein de la police de la ville. Arraché au confort de la cour royale et plongé dans les bas-fonds de la cité, il lui faudra apprendre les codes de son nouvel univers. Et il devra le faire sans tarder : un mystérieux prédateur rôde dans les ruelles et laisse dans son sillage des cadavres atrocement mutilés...
Que lire après H.Ell, tome 1 : La mort, sous toutes les formesVoir plus
La Ville d'Ys, tome 1 : La folie Gradlon par Rodolphe

La Ville d'Ys

Rodolphe

2.84★ (66)

2 tomes

Arawn, Tome 1 : Bran le maudit par Grenier

Arawn

Sébastien Grenier

4.24★ (324)

6 tomes

Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,41

sur 32 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Ce beau premier tome (d'un diptyque ?) raconte la forclusion de Harmond Ellmander, chevalier autrefois proche de la cour royale. Disgracié, on lui interdit de s'approcher de sa femme et de leurs deux enfants et on l'a même dépouillé de son nom. Il est devenu H.ELL, relégué dans les bas-fonds de la ville, au milieu des putains et marins, en tant que "questeur criminel"...et bientôt confronté à un tueur au comportement de prédateur...

Si l'intrigue de ce thriller médiéval à consonance fantastique n'est pas des plus originales, l'histoire est une belle réflexion sur l'apparence, l'âme humaine et sa part animalière...
Or, ce qui retient surtout l'attention dans cette BD, ce sont les dessins impressionnants ! Est-ce qu'on peut encore parler de "dessins" d'ailleurs, quand les illustrations ressemblent à des peintures ?
De son propre "aveu" (dans un interview), Bernard Vrancken dit de s'être lassé de travailler sur ordinateur et qu'il a (re)pris un réel plaisir en revenant au dessin pur, en utilisant également et plus souvent le lavis.

Un plaisir que mes yeux ont partagé pleinement !
Commenter  J’apprécie          390
Le duo belge formé par le scénariste Stephen Desberg et par le dessinateur Bernard Vrancken nous avait déjà offert la série "IR$". Ici, il nous offre un moyen-âge fantastique de très bon aloi ou nous suivons les mésaventures d'un enquêteur face à la menace des multiformes…


Le chevalier Harmond Ellander (H.Ell) a été déchu de ses titres et de ses terres après avoir perdu un duel judiciaire. Plutôt que d'être exilé comme le veut la coutume, le roi le condamne à servir comme questeur au sein de forces de l'ordre de la ville. Il passe ainsi des fastes de la cour à la fange des bas-quartiers, où il est rapidement confronté à un serial killer anthropophage... Initié par Nayade la belle péripatéticienne, il entre alors dans un univers fantastique sinon horrifique où il ne fait surtout pas se fier aux apparences. Dans le même temps, notre enquêteur souhaite oeuvrer à sa réhabilitation pour retrouver ses enfants et son épouse bien-aimés, sans savoir que cette dernière a comploté sa perte avec son accusateur…
D'un côté on retrouve la paranoïa d'une série comme "Les Envahisseurs", d'un autre côté on retrouve le médiéval fantastique sombre et violent du jeu vidéo "The Witcher", adapté de la saga fantasy de l'auteur polonais Andrzej Sapkowski
Dans un Moyen-Âge indéterminé, on nous laisse volontairement dans le flou sur plusieurs points pour mieux nous perdre à l'image d'Harmond qui perd pied et ne sait plus à quel saint se vouer… Et que serait une histoire de Stéphane Desberg sans une bonne grosse dose d'érotisme ? C'est donc tout naturellement que les scènes de fesses apparaissent avec une régularité de métronome… ^^

Les dessins de Bernard Vrancken assisté aux couleurs par miKl sont des bonbons pour les yeux : une ambiance sombre et poisseuse, avec des graphismes photoréalistes de toute beauté qui ont forcément nécessité des travaux sur modèles (on pourra ainsi reconnaître les sosies de Kate Blanchett, Christopher Lee ou The Rock…).


J'ai lu tout cela en écoutant la BO du "Nom de la rose" de James Horner : je me suis régalé ! ^^ Vite la suite !
Commenter  J’apprécie          222
H.ell nous plonge dans une aventure médiévale fantastique qui mêle habilement enquête policière, ésotérisme, fantastique et horreur. Nous suivons les pas d'Harmond Ellander, chevalier déchu de ses droits, biens et fonctions et condamné à faire régner un semblant de justice dans les bas fonds en tant de questeur, une sorte d'enquêteur désavoué. H.ell nous plonge dans les affres de cette nouvelle vie, pour lui, qui a connu la gloire et la belle vie de château, sur les traces d'un assassin qui dévore ses victimes.
Le récit s'articule autour de deux points, l'enquête elle même, et les efforts du chevalier pour restaurer ses fonctions et laver son honneur, mais surtout retrouver sa femme et ses enfants. Les deux histoires semblent aller de pair et être liées, à moins que l'enquête ne soit que l'illustration de l'enfer que vit le chevalier. Dans tous les cas, l'auteur nous montre qu'il ne fait pas bon se fier aux apparences; entre ces multiformes qui peuvent imiter les traits de n'importe qui ( à moins qu'ils ne prennent simplement l'apparence de nos plus profonds désirs!) et la conspiration qui se révèle être la cause de la déchéance d'Harmond, nous avons là une chouette histoire de rédemption et de lutte contre ses démons internes, qui prend place sur plusieurs niveaux, et propose plusieurs échelles de lectures. Titré "la mort, sous toutes ses formes" peut s'appliquer au chevalier dont la déchéance et sa nouvelle fonction, s'apparente plus à une forme de mort, sa rédemption n'étant alors que l'image de sa propre résurrection.
Comme je le disais plus haut, l'auteur insiste sur le jeu des apparences, à l'image des graphismes, qui sont superbes, de Bernard Vranken, empreints d'un réalisme époustouflant ( vous reconnaîtrez quelques visages connus du cinéma si vous regardez bien), et qui laisse volontairement le doute planer quant à l'époque exacte où se situe ce récit. Nous sommes au Moyen Âge, certes, mais où et quand...!?
Commenter  J’apprécie          100
un excellent premier tome qui met l'eau à la bouche. Et on ne fait pas que saliver devant les beaux jeunes hommes hein. L'histoire recèle ce qu'il faut d'action et de mystère pour se rendre intéressante.
Le chevaleresque Harmond Ellmander perd un duel qui aura de graves conséquences pour lui car en perdant ce combat il perd son titre, sa place à la cour, sa femme, ses enfants... Il est assigné "au donjon" avec un role de questeur. Il devra rendre la justice des bas-fond de sa ville ou sévit un tueur redoutable.
Un univers médiéval avec une pointe de fantasy.
Le scénario est bien lancé avec l'enquête sur les meurtres sanglants que mène H.Ell. en parallèle de quelques brides de complots, d'intrigues de cour sur la perte de son combat, de sa femme, de ses enfants...
Et les auteurs nous promettent d'aller plus loin dans les prochains tomes bien sur.
Un ptit mot sur les dessins : magnifique.

Un bon démarrage donc, on va suivre H.ELL. En enfer s'il le faut !
Commenter  J’apprécie          91
La narration est quelque chose d'important dans une bd. Très souvent, cela commence par quelques phrases de présentation. le narrateur peut être le héros de l'aventure. On entre alors dans l'introspection. Ces quelques phrases me permettent souvent de déterminer si je vais m'ennuyer ou pas. En effet, très souvent, on parle pour ne rien dire. En l'occurrence, j'ai tout de suite accroché ce qui n'était pas évident.

Le personnage principal a été banni par le roi. Il a été également trahi par son épouse. le voilà questeur pour enquêter sur des meurtres commis dans les bas-fonds du royaume. Cette position n'est guère enviable mais il saura en tirer avantage. J'ai beaucoup aimé la mise en place de ce premier tome très prometteur. On espère que la suite sera au même niveau et pourquoi pas un cran au-dessus.
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (5)
BulledEncre
08 janvier 2014
Une nouvelle série qui démarre plutôt bien avec une bonne dose de suspens comme sait très bien les distiller Stephen Desberg (Jonh Tiffany) dans ses histoires et prenant place au moyen-âge.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BullesEtOnomatopees
09 décembre 2013
Si les nombreux flashback de ce premier tome nous expliquent comment est tombé Harmond Ellmander, la question du pourquoi et du comment reste toujours en suspens. On se laisse alors entraîner à envisager divers scénarios en fonction des révélations qui ne manque pas de ponctuer la lecture.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Auracan
25 novembre 2013
À défaut de révolutionner le genre, H.ell captive, séduit, intrigue et invite à poursuivre sa quête en compagnie du chavalier déchu.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest
15 novembre 2013
Sous des dehors attendus, un bon tome introductif, bien construit et joliment illustré, qui remplit son contrat : mettre l'eau à la bouche.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario
22 octobre 2013
Un premier épisode réussi qui se veut un mixte d’aventure policière médiévale et de fantastique pour une intrigue ténébreuse des plus porteuses.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Harmond Ellmander. On ne m'appellera plus souvent ainsi. Comme pour tout le reste, on a taillé la plus grande partie de mon nom. [...]
Je sais le nom que la ville me donne maintenant. ce que les murmures des gens laissent de mon passé. J'étais Harmond Ellemander. je suis H.Ell.
H.ELL. L'enfer dans une langue morte depuis longtemps. Pour l'enfer qu'est devenue ma vie.
Commenter  J’apprécie          50
Finalement ceux qui ont de la chance, ce sont sans doute ceux qui ne voient pas la mort venir.
Commenter  J’apprécie          80
Otez la crainte de l'enfer à un chrétien, et vous lui ôterez sa croyance.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Stephen Desberg (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Desberg
The Ex People 2
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (57) Voir plus



Quiz Voir plus

6 questions pour voir si vous avez lu le Scorpion, tome 6:Le trésor du temple, moyen

comment s'appelle l'égyptienne, amoureuse de scorpion?

Réjaï
Méjaï
Thaï

6 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Le Scorpion, tome 6 : Le Trésor du Temple de Stephen DesbergCréer un quiz sur ce livre

{* *}