AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253070939
Éditeur : Le Livre de Poche (28/06/2017)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 118 notes)
Résumé :
Voici un roman fastueux tout à la fois éducation sentimentale, grand roman historique, piquant roman d’amour, d’aventures et de mœurs.
Un roman enjoué, endiablé, écrit avec un bonheur constant dans une langue superbe.
Un vrai "roman-feuilleton", vivant et talentueux, comme peu savent encore écrire.
Un roman qui fera se rappeler à chacun qu’il n’est pas un mauvais de vivre en France, même "après le déluge" qui devait suivre la mort de Louis XV le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
TheWind
  15 avril 2017
Vite, vite, il me faut la suite ! Comment ça, il n'y a pas de suite ??
Mais c'est impossible !
Je me trouvais tellement bien aux Quatre-Epices...et j'en veux à l'auteure de cette fin bâclée qui n'est pas du tout à l'image de ce deuxième tome, ma foi, fort épicé !
Bon, d'accord, même si Jeanne est aussi égoïste et entière que Scarlett O'Hara et Vincent aussi rebelle que Rhett Butler, je comprends bien qu'un « Demain est un autre jour » n'aurait été qu'un vulgaire plagiat. Et pourtant, ces deux fortes personnalités auraient mérité une fin à la hauteur de leurs prétentions !
Ceci étant dit, j'ai adoré ce deuxième tome. Je n'y attendais plus l'histoire de Jeanne Barré (dont j'ai parlé lors de ma critique du premier tome) mais bien celle de Jeanne Beauchamps, jeune femme déterminée et pleine de vie, s'embarquant à bord de L'Etoile des Mers, accompagnant son bien-aimé, le Docteur Aubriot, botaniste du Jardin du Roi, à la conquête de terres lointaines.
Lasse du faste parisien du siècle des Lumières, je voulais de l'aventure. J'en ai eu !
Toute la première partie, relatant leur escale à Montevideo, m'a renvoyé inévitablement à cette Indomptable Angélique, sauvée par son « Rescator » de mari.
Mais au-delà de l'aventure et de la tragédie romanesque, c'est surtout cette plongée dans l'univers colonial du XVIII e siècle qui est fort bien retranscrite par Fanny Deschamps. A la manière d'une romancière qui expose les faits sans chercher à pointer nécessairement là où ça fait mal, Fanny Deschamps entraîne son lecteur au plein coeur du commerce triangulaire, troublé en son temps par la présence des pirates ou encore des corsaires. Ce commerce reposant sur la traite des noirs nous paraît bien cruel et inacceptable de nos jours mais il faut savoir que pour l'époque, il était considéré comme normal et même approuvé par l'Eglise qui y voyait là une manière d'évangéliser les sociétés païennes.
C'est au coeur de ce système colonial, et plus exactement sur l'Isle de France (actuellement Ile Maurice) que Jeanne, l'héroïne, achètera une plantation, détruite par un cyclone, afin d'y faire prospérer espèces tropicales et épices destinées au commerce avec la France. Et bien sûr, le lecteur, tout seul dans son coin, se révolte.
Enfin, pour ma part, je peux vous dire que je n'ai pas arrêté de pester pendant toute ma lecture. J'ai pesté contre ces ignobles colons aliénant la population noire, mais aussi contre l'inconstance et le manque d'empathie de la belle Jeanne.
Si ce beau roman, aux douceurs exotiques et aux épines insidieuses, m'a donné l'envie de relire le romantique et idyllique « Paul et Virginie », il m'a aussi donné l'envie de commencer Grand-Port de Daniel Vaxelaire, roman qui m'attend depuis longtemps dans ma Pal et dont j'ai découvert l'auteur à travers le passionnant roman « Chasseurs de noirs ».
Alors .. sujet à suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          326
Gwen21
  22 août 2013
Un second tome qui gagne en puissance et en maturité.
Le premier volet des aventures de Jeanne, cette belle et blonde orpheline éprise d'un amour de jeunesse qui ne semble pas vraiment disposé à répondre à ses sentiments, m'avait complètement séduite et offrait déjà aux lecteurs une jolie plongée dans un XVIIIème siècle vibrant et coloré.
Avec la suite des péripéties de la Bougainvillée, l'auteur nous ouvre de nouveaux horizons... lointains. Exotisme assuré avec un voyage en mer qui mènera héroïne et lecteur en Isle-de-France, l'actuelle île Maurice.
Des rues bourbeuses de Port-Louis, sa capitale, aux superbes plantations coloniales plantées sur les collines de Pamplemousses, c'est dans une atmosphère chargée du parfum des épices que va s'achever cette romance pleine de rebondissements.
Une saga vraiment séduisante qui a d'ailleurs conquis un très large public, et pas seulement féminin. L'Histoire rendue accessible par la plume romanesque de Fanny Deschamps qui s'y entend à merveille pour créer de très beaux divertissements littéraires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
rabanne
  07 juillet 2016
J'avais lu le premier tome vers 16-17 ans. Forcément aujourd'hui, je n'ai pas le même élan ni le même ressenti sur ce roman sentimentalo-historique.
Le XVIIIème siècle, les voyages de découvertes, la marine royale et marchande, le commerce triangulaire, les brigands et les corsaires. Et une jeune femme intelligente et intrépide, partagée entre deux amours... Bref, de l'aventure et des sentiments, mais plutôt bien contés, et y' avait plutôt intérêt pour ces 730 pages (lues en pointillés).
Un roman léger parfaitement raccord pour débuter ces vacances, bien que je ne sois pas encore à me prélasser sous un autre soleil. Il faut que je change d'air et d'espace pour vraiment me reposer (l'esprit), car j'ai toujours ce drôle de syndrome de début de vacances (pas vous ?) : maux de tête au réveil, hyperactivité par peur de m'ennuyer ou de me ramollir complètement, c'est à dire prévoir 36 tâches sans savoir vraiment si je vais en voir la fin ! Bref, une transition toujours difficile pour moi que de s'adapter à un no-rythme... Mais je vais vite m'y faire !! ;-)
Bonnes vacances, amis Babeliophiles ! Je posterai des critiques au gré de mes lectures, mais serai sans doute moins fidèle à mes "actu" durant le mois d'août...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          156
fred7469
  07 décembre 2012
c'est une belle histoire que celle de cette bougainvillée (par ailleurs tirée d'une fait réel, il y a vait bel et bien une jeune femme grimée en mousse lors de l'expédition de Bougainville).
l'écriture de Fanny Deschamps la rend gourmande, c'est un vrai bonbon sucré qui se lit sans lever les yeux.
On voyage avec cette expédition, on apprend à connaître ces pays et dans ce livre-ci centré c'est l'île maurice d'avant la révolution française, bine différente du paradis pour papier glacé que nous connaissons aujourd'hui. Laissez-vous emporter,et découvrez le monde avec les yeux des explorateurs du XVIII ème siècle.
Commenter  J’apprécie          20
gypsie02
  02 août 2016
De Paris, nous partons pour l'Isle de France ( Maurice) avec Bougainville. Aubriot, alias Commerson botaniste du Jardin du roi et Jeanne Beauchamp, alias Jeanne Barret ( 1ere femme ayant fait le tour du monde). Quatre Épices, une plantation généreuse nous accueille en attendant le mari de Jeanne, corsaire le Capitaine Vincent. Plein d'aventures, plein de décors luxuriants, d'où l'on pourrait presque ressentir l'arôme des essences épicées : pas un instant d'ennui dans ce voyage littéraire : lecture recommandée pour ceux qui aiment l'histoire et le 18 ème siècle.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
TheWindTheWind   12 avril 2017
Un proverbe espagnol dit aussi : Ne t'inquiète pas de savoir si le paradis existe ou non ; va sur le chemin qui y mène, car c'est lui-même le paradis.
Commenter  J’apprécie          210
rabannerabanne   07 juillet 2016
- Jeanne, rêver dans mes bras, c'est perdre du temps. En amour, l'avenir et le passé, c'est du temps perdu.
- Mais tu ne comprends donc pas que je rêve au loin pour oublier demain ?
Commenter  J’apprécie          150
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2015
Les noirs sont paresseux, et les madécasses sont les pires paresseux de tous. En tirer du travail est un soin de tous les instants. Ils n’aiment que s’habiller en fête, se coiffer, danser, chanter, faire l’amour et manger du cochon volé. Comme ils sont vaniteux à l’extrême, dès qu’un se croit maltraité il se marronne, ou bien se pend pour appauvrir son maître, ou alors fomente un complot pour en entraîner d’autres à s’aller noyer en mer avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PiertyMPiertyM   06 juillet 2015
Tout disparu laisse derrière lui une vie inachevée.
Commenter  J’apprécie          260
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2015
La faiblesse sied à une femme – du moins les hommes en sont-ils persuadés. Trouvez-m’en un seul qui préfère une femme forte à une faible femme! Le chevalier sera charmé d’avoir à vous sauver une seconde fois, ne fût-ce que de vous-même.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Fanny Deschamps (1) Voir plusAjouter une vidéo

Le siècle des lumières
Sur le thème du siècle des lumières, Bernard PIVOT a réuni sur le plateau d'Apostrophes, plusieurs auteurs d'ouvrages sur ce thème :- Elisabeth BADINTER pour la préface du livre des Goncourt : "La femme au 18eme siècle" ; elle évoque la passion des frères Goncourt pour le XVIII et leur aversion pour le 19e.- Fanny DESCHAMPS, journaliste et auteur du roman historique : "La Bougainvillée"...
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1030 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre