AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782940523641
344 pages
Éditeur : SYRTES EDITIONS (01/11/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Ce volume rassemble les articles, opuscules, études et textes isolés que rédigea le P. Placide Deseille tout au long de sa vie de moine et de penseur. Higoumène du monastère francophone Saint Antoine, dans le Vercors, dépendance de Simonos Petra du mont Athos, Placide Deseille a ancré sa réflexion et sa théologie dans la pratique de la vie monastique et de la paternité spirituelle. Il s'est toujours attaché à dévoiler ce qui unit secrètement l'Orthodoxie dite "orien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  01 novembre 2019
Placide Deseille, moine et théologien orthodoxe, a publié au long de sa vie des textes brefs, érudits et profonds sur le christianisme orthodoxe et sur ses relations avec l'Occident latin, qui obéit depuis mille ans à la discipline romaine et papale. Sous l'égide de Simonos Petras, au mont Athos, il a fondé un monastère masculin dans le Vercors, et ses textes souvent présentés en fascicules sont maintenant réunis en u volume publié par les éditions des Syrtes.
Ce volume donnera au lecteur curieux et peu versé dans ces matières, une introduction excellente au christianisme orthodoxe, qui n'est pas seulement affaire d'icônes et de barbus, mais est dépeint ici comme la forme première, et authentique, de la révélation chrétienne. Ce christianisme n'est pas spécialement oriental, pas plus qu'occidental : il a été la religion de l'ancien empire d'Occident et de l'état dit "byzantin" pendant mille ans, et l'auteur retrace avec précision, érudition et sagesse le processus qui a progressivement transformé l'église orthodoxe de Rome en une monarchie papale capable de toutes les fantaisies, comme on le voit aujourd'hui.
Ceci est donc un livre d'histoire, mais un peu particulier, car l'auteur tient d'un côté au mystère surnaturel de la révélation et de la présence divines, et de l'autre à la terre des hommes, au temps de l'histoire. Il tente de recréer, de tisser à nouveau, ce lien déchiré par les idéologies laïcistes, issues de la révolte des consciences contre la monarchie papale.
C'est donc plus qu'un livre de théologie aérienne, ou d'histoire accablante. Cette entreprise, profondément originale, visant à réunifier la condition humaine, dépasse infiniment les querelles ecclésiales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   23 octobre 2019
Cassien eut le souci d'adapter les pratiques ascétiques des moines orientaux aux possibilités physiques de moines vivant sous un autre climat ... D'autre part, ancien disciple des moines lettrés d'Egypte, qui avaient reçu l'empreinte d'Origène, et lecteur des écrits de St Jérôme, Cassien identifie volontiers la contemplation (theoria) avec la lecture spirituelle - c'est-à-dire rendue savoureuse par l'illumination intime de l'Esprit-Saint - de l'Ecriture. Ce trait marquera profondément le monachisme latin, où la /lectio divina/ apparaîtra comme la forme privilégiée de la prière personnelle du moine : le monachisme oriental s'attachera davantage à la "prière monologique" dont la "prière de Jésus" deviendra le mode habituel. Mais ce n'est là qu'une différence d'accent.
La Règle de saint Benoît, qui, à partir du IX°s, régira tout le monachisme latin, reflète, dans l'ensemble, l'enseignement de Cassien ; les écrits de celui-ci, d'autre part, seront l'une des principales sources de la vie spirituelle en Occident, même dans les milieux étrangers à la vie monastique. Ceci explique en partie que c'est dans le domaine de la spiritualité que les convergences entre l'Occident latin et l'Orient grec demeureront, au long des siècles, les plus nombreuses.

pp. 82-83
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   24 octobre 2019
Au plus profond de son être ("fine pointe de l'esprit", "fond ou cime de l'âme", "substance" chez Jean de la Croix) est inscrit un instinct inné, un désir du vrai bonheur, qui ne peut trouver son accomplissement que dans l'union avec Dieu. C'est ce qu'exprime la formule si souvent répétée de saint Augustin : Fecisti nos ad te et inquietum est cor nostrum donec requiescat in te, "Tu nous as faits orientés vers toi et notre coeur est sans repos tant qu'il ne repose pas en toi." (Confessions, I-1).

p. 177
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   23 octobre 2019
Un vieux moine de la Sainte Montagne (Athos) maintenant décédé, le père Gelasios de Simonos Petra, nous avait dit un jour : "Vous n'êtes pas des catholiques romains convertis à l'Orthodoxie grecque. Vous êtes des chrétiens d'Occident, des membres de l'Eglise de Rome, qui rentrez en communion avec l'Eglise universelle? C'est beaucoup plus grand et beaucoup plus important."

p. 56
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : orthodoxieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1312 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre