AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Évariste (81)

Piatka
Piatka   06 mai 2018
De même que l’écrivain pour qui une phrase n’est pas une phrase tant qu’elle n’est pas la phrase, pour qui le texte est corps et souffle, rythme et puissance, grâce et poésie, pèse chaque mot avant de le placer dans l’écrin de ses pages, s’incarne dans le verbe, est le Verbe en personne, le mathématicien qui dans une simple formule ne perçoit pas autre chose qu’une suite de nombres et de symboles obscurs, mystérieux, mais un moyen de se soustraire au monde pour mieux s’en emparer, d’échapper au réel pour mieux l’assujettir, ce mathématicien-là, mademoiselle, s’incarne dans le nombre comme l’écrivain dans le verbe, est le Nombre en personne. Évariste, quand il fait des mathématiques - et à cette époque il ne fait que cela - est le Nombre en personne.
Commenter  J’apprécie          252
cecilit
cecilit   11 août 2017
L'Histoire bégaie, se répète, c'est une vieille rombière qui radote sans cesse (...)
Commenter  J’apprécie          160
Epictete
Epictete   29 octobre 2016
Il n'y a guère que les lycées pour faire trembler le château : quand ils se barricadent, quand la jeunesse est dans la rue, la rue exhale comme un parfum de révolution, de Grand Soir, de lendemains qui fredonnent. Puis les vacances arrivent; chacun rentre chez soi (c'est qu'en fin d'année il y a le bac, l'année prochaine les études de droit, et dans vingt ans le vote à droite).
Commenter  J’apprécie          150
LiliGalipette
LiliGalipette   24 février 2016
« Lui qui n’avait jamais cru en rien, pas même à la poésie, voilà qu’il croyait aux mathématiques, qu’il y voyait l’alphabet grâce auquel, après le claquement de doigt originel, l’univers fut écrit. » (p. 27)
Commenter  J’apprécie          90
blandine5674
blandine5674   26 juin 2015
(sauf qu'aujourd'hui ce n'est plus à l'aube et sur le pré que l'on règle ses différends : on poste des tweets assassins, on s'insulte sur Facebook, on divulgue des sextapes, bref, c'est online que désormais tout se joue).
Commenter  J’apprécie          90
jg69
jg69   07 avril 2015
Le mathématicien est un aveugle dans une pièce noire cherchant à voir un chat noir qui souvent n'est pas là.
Commenter  J’apprécie          81
MurielT
MurielT   05 avril 2015
En février 1832, Nerval n'est pas encore fou. Un coup de filet l'a jeté à Sainte-Pélagie : rêveux et plaintif, il n'y passe qu'une seule nuit. On ignore ce que le Verbe et le Nombre se dirent, on ne sait pas s'ils parlèrent barricades, mathématiques ou poésie, pas plus qu'on ne sait si furent prononcés les mots Cénacles, Jeunes-France et Bouzingo (et on donnerait, pour le savoir, tout Rossini, tout Mozart et tout Weber), mais on sait qu'au matin, quand on vint chercher le Verbe pour lui signifier armes et bagages, il embrassa le Nombre que le Nombre l'embrassa, et que le Nombre et le Verbe promirent de se revoir. Et on sait, bien sûr, qu'il ne se revirent jamais.
Commenter  J’apprécie          80
Sauveterre
Sauveterre   03 octobre 2017
Si je devais écrire un livre sur la vie d'Évariste, il compterait vingt chapitres, pas un de plus, pas un de moins. Vingt, comme le nombre d'années qu'il vécut. Rien du tout à l'échelle de l'humanité. ; pas grand chose à celle d'une vie ; assez pour que cette vie ait compté. Et cela grâce à une nuit, une seule : la dernière.
Commenter  J’apprécie          71
xst
xst   16 février 2016
Et puis un soir comme un autre où l'un et l'autre vous essayez de vous séduire, elle dit quelque chose de tout à fait con, une ineptie. En temps normal (et par normal j'entends celui où les oscillations du cœur d'un jeune homme ne sont pas conditionnées par les battements de cils d'une jeune fille), en temps normal donc, vous l'auriez congédiée sans ambages, mais là, non, vous lui pardonnez: vous trouvez ça spirituel. Vous êtes foutu: vous voilà amoureux.
Commenter  J’apprécie          71
xst
xst   12 février 2016
On l'oublie trop souvent, mais c,est aussi l'enfant qui meurt quand meurt le père. La mort emporte le père dans la tombe, et la tombe se referme sur l'enfant. (p.57)
Commenter  J’apprécie          70




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Les écrivains et le suicide

    En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

    Virginia Woolf
    Marguerite Duras
    Sylvia Plath
    Victoria Ocampo

    8 questions
    788 lecteurs ont répondu
    Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre