AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266164244
Éditeur : Pocket (07/09/2006)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Ou peut-on, mieux que dans le désert, fuir ses démons?

Mal mariée par un père autoritaire à un avocat cynique, Maxence ne supporte plus sa vie à Paris. Elle décide de s'envoler vers Akaraba, lieu mythique au coeur du Sahara, et célébré par un mystérieux écrivain dans un roman devenu culte.
Dans ce cadre somptueux surgit, inattendue, une grande histoire d'amour. Maxence va être initiée au désert par Sid, son guide touareg. Entre ces deux êtres ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ladybirdy
  06 juillet 2019
Une tresse brodée à l'orée du sable, une quatrième de couverture qui me promet la brûlure du soleil et l'immensité des paysages. Il ne m'en fallait pas plus pour plonger dans ce roman de la talentueuse Isabelle Desesquelles.
Maxence, la trentaine quitte tout pour une semaine dans le Sahara. le désert l'appelle. le vide teinté d'or, le vent qui balaye les grains de sable, le silence comme seule mélopée. Maxence a besoin de se ressourcer, de cicatriser, d'oublier, d'apprendre que la vie n'est pas que douleurs mais aussi douceurs. Un père dictateur, un mari tortionnaire, un enfant voué aux limbes, Maxence est tout en souffrance. Arrivée aux portes du Sahara, elle tombe en émois pour son guide de voyage, Sid. Entre eux nait comme une évidence. Ensemble, ils marchent dans ce sable brûlant à la rencontre des roses de Jericho. C'est dans un vide sidéral que peuvent s'échapper les souvenirs et les blessures. Chacun se souvient ce qu'ils fuient, ce qu'ils ont perdu, les rêves et l'espoir lapent à l'oasis des possibles.
Ce roman initiatique avait de bons ingrédients pour me séduire moi qui aime tant le désert. La plume est tantôt fraîche et tantôt brûlante.
Mais comment dire... dire que je n'ai pas aimé cette histoire serait injuste car je lui reconnais certaines qualités. Je regrette un manque d'ancrage tant dans ses personnages que dans les paysages qui auraient mérité multiples descriptions oniriques.
L'histoire d'amour entre Maxence et Sid m'a semblé sibylline, absconse. Un coup de foudre à l'aéroport entre ces deux-là, voilà le point de départ. Et le tour semble joué comme si Maxence et Sid s'aimaient depuis une éternité. Cela ne m'a clairement pas convaincue.
Les blessures de Maxence auraient mérité un travail plus psychologique, plus fouillé. Les paysages, enfin, auraient gagné en magie et dépaysement assuré si l'auteure les avait tricoté, fouillé. le désert aurait pu être personnifié, rendu vivant, rendu palpable. C'est un peu tout cela que j'attendais de ce roman. Dommage car il aurait pu être éblouissant. Il est juste passable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          678
frueka
  30 juillet 2019
"La souffrance est faite de ce que l'on veut conserver."
Une femme, un homme, un lieu mythique au fin fond du Sahara. Après une ultime tragédie, Maxence dont la vie après des années de violence, de brimades et d'humiliations ne s'apparente plus qu'à un immense gouffre, décide de s'envoler pour le Sahara et de se rendre sur le lieu de sa conception, la lointaine et mystérieuse Akaraba.
8 jours. C'est tout ce dont Maxence dispose pour disparaître et se retrouver. Pour parer à sa souffrance et à son infinie tristesse. 8 jours pour apprivoiser le Sahara, cette immensité aride et mythique, lieu de tous les fantasmes. 8 jours pour redresser ses rêves et apprendre à aimer à nouveau. 8 jours qui finiront par compter pour une vie grâce à Sid, son guide touareg.
La vie magicienne ou deux âmes écorchées qui vont se trouver, s'aimer et se relever malgré les innombrables difficultés.
De par sa singularité, sa délicatesse et sa grande poésie, le dernier roman de Isabelle Desesquelles "Je voudrais que la nuit me prenne" (2018) m'avait éblouie et touchée en plein coeur l'été dernier. Après cette lecture, véritable révélation, je m'étais promise de lire toute la bibliographie de l'auteure; c'est donc les yeux fermés que j'ai mis la main sur "La vie magicienne" (2005).
Malheureusement la magie n'a pas opéré. En grande partie parce que je n'ai pas cru au postulat de départ, à cette toute puissance des premiers sentiments amoureux. J'ai par ailleurs parfois regretté un manque de profondeur dans les descriptions, notamment des lieux et des us et coutumes des gens du désert.
Et pourtant, c'est avec un certain plaisir que j'ai lu les mots d'Isabelle Desesquelles car en 2005 déjà ils laissaient présager une plume sensible et poétique d'une grande délicatesse. S'il est loin d'être un coup de coeur, ce roman a réussi à me toucher par d'autres aspects et rien que pour ça, je le garderai précieusement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
bertrandisa92
  16 novembre 2018
En quittant Paris pour le Sahara, Maxence espère en terminer avec les blessures de son existence: un père brutal, un mariage malheureux... Dès son arrivée, la jeune femme et son guide touareg, Sid, s'engagent dans une marche qui les mènera au bout d'eux-mêmes.
Un roman plein de finesse, de grandes émotions et des personnages attachants. Une histoire à la fois émouvante et angoissante.
J'ai aimé parcourir le désert avec Maxence, j'ai découvert les roses de Jéricho sur fond de paysages grandioses. de belles histoires d'amour qui viennent s'infiltrer dans le chaos de la vie et allègent le poids des souvenirs douloureux.
Je ne connaissais pas cet écrivain mais ce livre m'incite à découvrir ses autres romans.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   05 juillet 2019
De ses vingt doigts, Maxence s’étire, toute tendue vers le ciel. À se confondre avec un infini sans nuage et la sensation délicieuse de palper le bleu, de le mordre et l’avaler. Aussitôt, elle se promet de s’offrir ce plaisir simple chaque lendemain. Dans les villes on ignore ce bonheur-là, donner à son corps sa juste place dans l’espace. On l’oublie. Jamais on ne lève la tête. De peur de se cogner ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
LadybirdyLadybirdy   05 juillet 2019
Tout est important dans le désert. Et simple. Tant de vide et de beauté. L’immensité a une raison bien à elle. Il en faut de bonnes pour l’affronter sans la redouter. C’est comme contempler le ciel, cela vous emmène loin, très loin.
Commenter  J’apprécie          180
LadybirdyLadybirdy   05 juillet 2019
Cette femme a la peau pour ses nuits, le sourire pour l’aube et les épaules pour un soleil immuable.
Commenter  J’apprécie          200
LadybirdyLadybirdy   06 juillet 2019
Le Sahara ne s’apprend pas. Le désert seul reconnait et retient. Il ne s’offre pas, ni ne se dérobe. Il se mérite.
Commenter  J’apprécie          170
corinnejackcorinnejack   06 août 2013
Elle continue d'avancer. Sans même savoir où. Il reste volontairement en retrait, il veut l'obliger à l'attendre, à se retourner vers lui. Il souffre de la voir s' éloigner. Décidément, il a besoin de cette femme. Une femme totale, à l'intensité redoutable. Admirable.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Isabelle Desesquelles (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Desesquelles
Isabelle Desesquelles vient de recevoir le prix Femina des lycéens 2018. Elle est notamment l?auteur de "Je me souviens de tout", paru chez Julliard, et "Les hommes meurent, les femmes vieillissent", aux éditions Belfond. Elle a fondé une résidence d?écrivains, la maison de Pure Fiction.
Sur une chanson d'Emma le Louër, jurée du Prix Fémina des Lycéens, et auteur-compositeur de "Laisse moi voler cette nuit".
autres livres classés : amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3454 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre