AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782251444048
Éditeur : Les Belles Lettres (01/01/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Récit humoristique de la journée de Valérie Pignon, secrétaire d'Etat aux technologies nomades. Premier tableau d'une série consacrée aux moeurs contemporaines.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Cath36
  05 décembre 2011
A ne pas lire le soir : on rit tellement qu'on a du mal à s'endormir. Que voilà une bonne satire des moeurs politiques et sociales contemporaines, des trafics d'influence en tous genres, bref de la vie parisienne telle que les actus nous la cachent. Tout y passe: hommes politiques, femmes d'hommes politiques, maîtresses d'hommes politiques,amants d'hommes politiques,hommes d'affaires, journalistes, artistes hyper branchées, génies de l'informatique et j'en oublie.Et puis arrive les chinois et autres asiatiques, et là, on rit jaune. Si je puis dire.Oyez bonnes gens, Voltaire est de retour ! On commence par bien rire et on finit par réfléchir sans y penser ; délirant sur la forme, inquiétant sur le fond, un bon livre, non exempt de longueurs avec quelques redites, mais un bon livre. Et quel bagout ! Virtuose, étourdissant, on se demande si c'est la réalité qui dépasse l'imagination ou le contraire ; un peu lassant cependant à lire tout à la file, mais il faut dire qu'à l'allure où Michel Desgranges démarre son roman, il est difficile de soutenir le même rythme pendant quatre cent pages. Bref, un peu long, mais percutant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Cath36Cath36   05 décembre 2011
Émoustillé par la campagne, Célestin s'était fait envoyer les Bulgares que commercialisait Grolutin, mais le matin de leur arrivée, il avait fait un peu flanelle avec une suivante de Célimène, et avant de les recevoir, il avait bu un grand cocktail de Red Bull avec de la cantharide, de la corne de rhinocéros pilée et de l'écorce de bois bandé accompagné d'une grosse poignée de comprimés de Viagra et de Cialis. Il s'était échauffé avec Aspasie, avec Bulgare numéro un il avait été athlétique, avec numéro deux olympique, et avec numéro trois il avait fait Félix Faure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cath36Cath36   05 décembre 2011
La Grande Banque Européenne avait un joli matin décidé, pour sauver une nouvelle fois de la banqueroute les gouvernements, de reprendre tous les euros, et de les échanger au pair, mais corrigé de l'incidence de la restructuration pondérée de la dette fâcheusement exigible, contre de nouveaux euros débarrassés de leurs créanciers asiatiques, un habile jeu d'écriture dont s'acquitteraient à la vitesse de la lumière les super-ordinateurs de la Grande Banque ; il suffisait d'entrer un code dans une case. La tâche, enfantine, fut confiée à un stagiaire engagé pour satisfaire aux quotas d'embauche des non-voyants, mais le budget pour le clavier Braille n'avait pas été voté, l'involontaire maladroit se trompa de touche et expédia à un vieux compte d'emprunt à la municipalité de Cracovie... la totalité des euros détenus par la Grande-Banque, que les super-informaticiens aussitôt appelés à l'aide ne purent ressortir que sous forme de zlotys, que venaient d'abandonner les Polonais. Ce qui produisit le nouveau miracle économique : des dizaines de milliers de chômeurs furent embauchés pour imprimer et frapper pièces et billets de la nouvelle monnaie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cath36Cath36   05 décembre 2011
Quand Vienne a sombré dans le Danube, à la suite d'un bug informatique pour le creusement du nouveau métro, tout de suite, l'Américain et le Russe ont monopolisé les réseaux sociaux, et ils ont annoncé leur volonté commune de reconstruire la capitale autrichienne sur les rives du détroit de Behring, avec l'aide de l'Unesco.... Comment voulez-vous qu'il lutte le Président... Son projet, c'était un concert de charité avec Sting, Bono, Cabrel et Patrick Sébastien....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : roman de moeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2118 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre