AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de alouett


alouett
  16 juillet 2014
Le personnage de Malik Deshors est dépité à l'idée de passer deux mois à la campagne chez un grand-père qu'il connaît visiblement mal. Ce choix parental est vécu comme une double peine, d'autant que ses parents sont en pleine réflexion quant au devenir de leur couple. Un état d'esprit que l'auteur exploite à merveille pour travailler l'ambiance de son récit. de plus, il montre – dans l'attitude corporelle De Luca – à quel point l'enfant est mis à mal par cette situation inconfortable. Les moues et les silences sont autant de ponctuations que l'auteur utilise pour marquer le malaise que l'enfant ne parvient pas à formuler. Les doutes de ses parents l'insécurisent mais sa timidité ne lui permet pas d'en parler librement. de fait, le corps parle à la place de l'individu et Malik Deshors exploite parfaitement ce vocabulaire. Cela permet également à l'auteur de jouer des non-dits et ainsi laisser le lecteur interpréter à son rythme le cheminement De Luca.

(...)
Pour lire la chronique complète : http://chezmo.wordpress.com/2014/07/16/lete-de-luca-deshors/
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus