AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377330461
212 pages
Éditions Numeriklivres (30/04/2017)
3.56/5   8 notes
Résumé :
Futur proche, quelque part sur la planète Terre. Les robots occupent une place de choix dans notre société. L’utilisation d’androïdes sexuels se généralise, voire se banalise. Pour le proxénète Yuri, c’est l’occasion ou jamais de se faire un paquet de fric avec des machines à sexe toujours au top et opérationnelles 24h/24. C’est sans état d’âme qu’il s’est débarrassé de ses prostituées de chair et d’os. Margot, Cendrillon, Sandra, Safyah et Vicky ont été ses premièr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Tipee
  11 mai 2017
C'est pour moi une nouvelle lecture de Stephane Desienne. Je suis familier de l'auteur puisque j'ai déjà lu Toxic et Exil, que j'avais assez apprécier malgré quelques défauts.
Cette histoire se passe dans un futur proche, là où la prostitution est une affaire d'androïdes sexuelle. Sauf que les humaines dont c'était le taff, n'ont pas trop aimé de se retrouver à la rue sans ce travail. Ok elles étaient exploitées et frappées, mais dans ce monde sans travail, elles en avaient un. Certaines décident donc de se venger. Mais les choses ne vont pas se passer vraiment comme prévu.
L'histoire est bien menée, dans un style d'écriture sans fioritures, proche de l'action, privilégiant les descriptions courtes. L'horreur et les autres sentiments sont assez intenses. Les personnages principaux manquent pour certains un peu de traitements (le livre est un peu court), mais ils sont bien constitués et ont tous un intérêt.
J'ai aimé ce livre, mais il manque certaines choses pour qu'il me plaise énormément. Même si je n'arrivais pas vraiment à reposer ce livre, c'est un thriller, mais il manque de suspens. C'est dommage. Certains personnages gagneraient à être approfondi, un peu à la manière de Margot (ce qui est réellement fait que pour ce personnage).
Et mon dernier point est un petit coup de gueule pour l'édition. J'ai acheté ce livre dans sa version numérique. Mais qu'elle soit numérique ou papier, on s'attend à une version clean. Je trouve que la maison d'édition n'a pas bien fait son travail de relecture (c'était déjà le cas dans les autres livres de Stephane Desienne aux éditions Walrus). Dans plusieurs phrases ils manquent des mots (7 ou 8 sur le livre), et à un endroit le mot « chère » est utilisé à la place de « chair », ce qui change un peu le sens. Bref ça manque un peu de sérieux dans la relecture de Numeriklivres, ce qui porte légèrement préjudice à l'oeuvre qui elle est intéressante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PostTenebrasLire
  11 octobre 2017
Le livre part d'un postulat simple : on dit que bien des métiers vont diminuer ou disparaitre avec la numérisation des activités humaines, la prostitution sera-t-elle affectée ? Comment vont réagir les prostituées quand elles seront remplacées par des androïdes prostitués ?
C'est un court roman qui se focalise sur l'action et le suspens. Les personnages sont d'un seul bloc : le proxénète est un fou dangereux, les tueurs sont sans état d'âme, les hackers sont très (trop) doués ...
J'aurais aimé que le doute soit distillé et que certains pourris doutent un peu et soient eux-mêmes à la merci d'autres personnes, firmes ...
La société est intrinsèquement violente. Aucune pitié pour ceux qui sont en bas de l'échelle. Toute idée de s'en sortir est absolument exclue. Tout au plus un baroud d'honneur est possible.
le roman est tout à fait crédible : les paiements sont tous électroniques (et traçables), la surveillance est partout, la police n'intervient pas de suite, elle envoie des drones avant de se déplacer.
Les androïdes sont eux très avancés, mais l'autonomie, la sophistication ne sont pas des critères absolument nécessaires pour que dans un temps proche une partie du roman se réalise.
L'action est omniprésente : pas de temps mort, pas le temps de prendre du recul.J'aurais aimé que le récit prenne plus de temps pour des personnages plus subtils.
Si vous cherchez un roman vif, allez-y vous ne serez pas déçu.
Sinon il y a bien d'autres romans du même auteur aux rythmes et sujets différents !
Mes préférés du même auteur :
Voyager
Les Dividendes de l'Apocalypse
Lien : https://travels-notes.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Les_Lectures_du_Maki
  21 octobre 2017
Roses mécaniques de Stéphane Desienne est un court roman mêlant anticipation et thriller. Dans un futur proche, le monde est quasiment identique à celui que nous connaissons. Quelques différences notables, tous les transports sont électriques, la police utilise des drones pour contrôler la population, rien n'échappe à l'oeil des caméras présentes à tous les coins de rue. L'utilisation des androïdes est devenue des plus courantes, même dans des activités où on ne les attend pas. C'est ainsi que l'utilisation d'androïdes sexuels pour remplacer les prostituées est en plein essor. Cinq anciennes prostituées ont été remplacées par des robots ont décidé de se venger de leur mac en détruisant leurs remplaçantes de métal. Mais s'attaquer à celui qui a été leur souteneur n'est pas sans danger...
Sur une idée originale, Stephane Desienne nous plonge dans un avenir sombre, glauque et violent. Pas de pitié dans ce monde hyper contrôlé et plutôt crédible. Pas vraiment d'intrigue dans ce roman, la vengeance comme fil conducteur nous emmène dans un récit enlevé, fluide et rythmé. Sans temps mort, l'histoire se concentre sur l'action délaissant un peu les personnages, ces derniers étant un peu trop caricaturaux par moments. Quelques flash-back mettent en perspective la vie des filles et expliquent une partie de leurs motivations mais dans l'ensemble la narration est un peu trop linéaire pour ressentir une réelle empathie avec les personnages.
Pour conclure, Roses mécaniques de Stéphane Desienne est un court roman à l'idée originale, à la réalisation imparfaite mais qui au final est plutôt efficace grâce à un background de qualité et un récit vif auquel il faut ajouter une fin ouverte qui laisse entrevoir une possible suite, si tel est le cas je la lirai avec plaisir.
Bref, un bon page turner qui ne révolutionne pas le genre mais qui permet de prendre du bon temps, une lecture détente tout ce qu'il y a de plus recommandable.

Lien : https://les-lectures-du-maki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Marie-Nel
  22 juin 2017
Roses Mécaniques est un roman futuriste, mais pas seulement, et c'est ce que j'ai apprécié le plus. Je ne suis plus trop fan de ce genre, mais le résumé me tentait et ma curiosité m'a poussée à en savoir plus.
Pas de longueurs ni de fioritures, dès les premiers mots, on rentre dans le vif du sujet. Les cinq jeunes femmes tenant les rôles principaux, Margot, Cendrillon, Sandra, Safya et Vicky sont d'anciennes prostituées mises à la rue par leur mac Yuri, car celui-ci les a remplacées par des androïdes, fonctionnelles et disponibles 24h/24, et pouvant assouvir tous les désirs des clients, ce qui lui ramène donc beaucoup plus d'argent ! Il a eu en plus l'idée de créer un robot encore plus vraie que nature, avec laquelle il compte viser la prostitution de luxe. Les jeunes femmes vivent, elles, dans un squat, essayent de survivre. Elles mènent une vengeance contre Yuri en éliminant une par une les androïdes. Margot, une sniper hors pair, n'en rate pas une seule. Mais elles veulent aller plus vite et plus fort surtout, elles vont, grâce à une connaissance, monter un plan pour toucher Yuri et son commerce.
Ces cinq femmes ont des caractères bien différents, mais si complémentaires les unes des autres. Elles sont toutes bien mises en scène par l'auteur. Celui-ci nous entraîne dans un thriller psychologique où les actions s'enchaînent très vite, le suspense est intense, les scènes sont parfois même très dures et la peur se fait ressentir à travers les pages. Tout ceci crée une lecture intense, et surtout complètement addictive. le genre futuriste ne m'a pas dérangée du tout, étant donné que l'histoire est vraiment centrée sur des personnes « réelles » confrontées à un progrès dévastateur !
Le final monte en puissance niveau suspense, j'aurais aimé que le dernier chapitre soit un peu plus développé pour savoir certaines choses sur les personnes qui ont aidé les jeunes femmes..mais cela garde un peu de mystère à l'histoire.
Stéphane Desienne est un auteur que je découvre grâce à ce roman, j'aime beaucoup son style d'écriture, les chapitres où l'on suit plusieurs personnages en même temps, le rythme qu'il donne et le mystère qu'il sait entretenir. Roses mécaniques m'a plu énormément, n'hésitez pas à le découvrir !
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MilleetunepagesLM
  20 février 2019
Le commentaire de Cathy :
L'utilisation des androïdes sexuels se généralise, Yuri, proxénète, voit là un moyen de gagner beaucoup d'argent. Il décide donc de se débarrasser de ses prostituées humaines. Margot, Cendrillon, Sandra, Safyah et Vicky vont vouloir se venger de lui et elles vont s'en prendre à son gagne-pain, ses " roses mécaniques ". Yuri ne va pas apprécier et va tout faire pour arrêter les agissements des jeunes femmes. J'ai eu un grand plaisir à me plonger dans l'univers qu'a su créer Stéphane Desienne, un univers plutôt sombre, très violent, un monde où tout est contrôlé, caméra et drone sont partout, l'insécurité également malgré tout. La vengeance tient une part importante dans ce roman, j'ai aimé suivre les 5 jeunes femmes et grâce à un certain retour en arrière, j'ai largement pu comprendre pourquoi elles en voulaient autant à leur ancien souteneur, dès le début du roman l'auteur nous fait rentrer dans le vif du sujet avec une scène des plus violentes et choquantes. Stéphane a une plume très agréable à lire, fluide et très rythmée, aucun temps mort et beaucoup d'action qui fait, qu'une fois commencé ma lecture il m'a été impossible de laisser mon roman de côté. Après avoir fini ma lecture, il est évident que si j'en ai la possibilité, j'aimerais à nouveau lire cet auteur, surtout s'il a la bonne idée de nous faire une suite, merci Stéphane Desienne, pour le moment de lecture que vous m'avez fait passer.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
TipeeTipee   09 mai 2017
Ce genre de décision se prenait seule. Face à sa conscience. Yuri le méritait, personne ne pouvait prétendre le contraire. Pas même Dieu, si tant est qu’il existât. Il méritait d’y passer ainsi, dans son viseur, de son doigt appuyé sur la détente, et peut-être que sans elle, il finirait par succomber sous les balles d’un gang, éliminé par un concurrent envieux ou bien un conjoint, une épouse en colère. Elle serra le poing. Comme elles l’étaient toutes les cinq. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   11 octobre 2017
— Y’avait pas des lois, s’interrogea Sandra. Des lois de la robotique, genre : tu ne tueras pas un être humain.
— Ça n’existe que dans les bouquins de science-fiction pour des gamins comme André, ça. Dans la vie réelle, ces trucs peuvent te buter n’importe où. Même au pieu.
Commenter  J’apprécie          70
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   10 octobre 2017
Personne ne pouvait lutter contre la mécanisation du plaisir et du culte de la prouesse sexuelle.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   18 mai 2017
Seins lourds, ventre plat, taille fine, cuisses épaisses et fesses rebondies ; un vrai fantasme sur pattes, nota la tireuse. La machine ne portait rien d’autre qu’une parka, ce modèle n’étant pas capable de s’habiller, encore moins dans une voiture. Il était explicitement demandé au client de lui passer la parka une fois la relation consommée.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 mai 2017
C’était comme tirer sur une cible vivante, sauf qu’elle ne l’était pas. Ces engins mimaient la vie, singeaient les humains qu’ils remplaçaient, toujours plus nombreux, plus performants. Y compris au lit. Personne ne pouvait lutter contre la mécanisation du plaisir et du culte de la prouesse sexuelle.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Stéphane Desienne (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Desienne
Teaser de la saison 3, réalisé par le Studio Gephyre.
autres livres classés : prostitutionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2337 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre