AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Darkwood, tome 1 : Heaven Forest (10)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
zaphrina
  09 novembre 2017
(...)Cela fait longtemps que je n'avais pas lu un roman aussi riche, aussi simple par certains aspects et si complexes sur d'autres. Ce roman est intelligent et surprenant. C'est très compliqué de me surprendre lorsqu'il y a une enquête. Et bien là, mon esprit d'analyse s'est fait avoir mais pas seulement. L'autrice manipule avec brio nos sensations et sentiments au cours de la lecture ce qui fait que notre capacité d'analyse s'en trouve faussé. Je m'incline fasse à ce talent. Aucun auteur n'a réussi à faire ça jusqu'à maintenant avec moi. Mais je vous sens intriguer alors je vais m'expliquer :

(...)On y trouve le cadre steampunk par le biais du décors et des comportements. On y trouve du polar par le biais de l'enquête juste incroyable. La fantasy est présente par l'univers et enfin du fantastique par le biais des "créatures"? (nous n'avons pas encore les réponses. Juste une vague idée).

L'un des gros points forts de ce roman concerne les personnages. Ils sont extrêmement bien travaillé. Je dirais même ciselé. Nous rencontrons Rhys Averlake, un lieutenant de campagne au flegme britannique que j'ai tout de suite apprécié. C'est par son regard que l'on découvre Heaven Forest et surtout Darkwood, la ville où il a été muté. Pourquoi? Nous n'avons qu'une vague idée mais rien encore de concret. C'est par son regard que nous rencontrerons les personnages. Ensuite, nous aurons des chapitres du point de vue de la plupart d'entre eux. Lysbeth, une femme courageuse que j'admire mais vais-je encore l'admirer? Aucune idée! Je serais curieuse d'en apprendre plus sur sa fille Morgane. Chef Dopple, qui seconde Rhys, est un homme impressionnant très discret. Airon Offlight est un jeune policier très séduisant avec un franc parler et un avis bien net sur certains sujets. La seule personne qui m'est sortie par les yeux pour le moment est Maggy, la soeur de Lysbeth. Elle n'apparait que peu de temps mais je l'aurais bâillonné. Il y a un personnage dont je n'ai pas parlé volontairement afin de ne pas faire de spoiler (D'ailleurs je vais devoir en discuter avec l'autrice de ce personnage).

Deuxième point fort : le suspens. Combien de fois me suis-je faite avoir et sur tous les sujets? Ne serait-ce que le meurtre. je ne dirais rien à ce sujet mais j'ai espéré pendant un moment. J'ai eu le coeur serré quelques pages plus tard. Concernant la direction de l'enquête, on est aussi paumé que les enquêteurs. D'ailleurs, l'un d'entre eux m'a surprise. Lysbeth nous réserve des surprises. D'ailleurs, la dernière partie du roman nous donne un lot d'informations sous-jacents à décrypter mais aussi énormément de questions. du coup, quand j'ai refermé le livre, je n'ai eu qu'une envie :lire la suite.

Troisième point fort : l'univers. L'autrice a créé un monde à part, un équivalent du nôtre. Elle l'assume parfaitement par le biais des noms des pays utilisés au début. L'Afrique se retrouve baptiser Alfri par exemple. Elle arrive à nous présenter un monde tellement réel que l'on y est. On se voit dans ce train observant Rhys et les figurants. On a vraiment le sentiment de connaître Rhys et de découvrir comme lui les us et coutumes de Darkwood tout comme ses légendes. Les religions abordées sont terrifiantes de vérité. On suit les discussion sans se dire une seconde que ça n'a rien à voir avec la nôtre. C'est incroyable comme idée.

Je vais d'ailleurs enchainer sur les thématiques. Comme vous le savez, le steampunk réinvente l'histoire. Ici, la question tourne autour de l'utilisation du manachiste à la place du pétrole (dans cet univers, le pétrole n'a pas fonctionné). On y parle des conséquences de son exploitation, du monde médicale, de politique, de religion, un peu de racisme (et encore?). On y aborde la tolérance, l'égalité homme/Femme de façon positive.

En bref, ce roman, en plus d'être très riche et rempli de suspens, de découverte et de surprises. Je pense qu'on est loin de tout savoir. J'ai hâte de retrouver les personnages mais ce ne sera pas pour tout de suite.
Lien : https://lessortilegesdesmots..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sombrefeline
  13 octobre 2017
Ce qui m'a séduite dans ce livre, c'est d'abord la plume d'Andréa Deslacs, ciselée et précise, et son vocabulaire riche. A travers ses descriptions se dessine la ville de Darkwood, avec ses habitants, ses quartiers, mais aussi ses secrets.

Car ce qui m'a retenue dans cet univers, c'est son foisonnement, qu'on découvre petit à petit en suivant les pas du détective Rhys Overlake. Qui a mutilé Else Other? Qui sont ces mutants qui arpentent les rues de la ville? Quels sombres secrets cache-t-elle? Autant de questions auxquelles j'ai hâte d'avoir des réponses !
Commenter  J’apprécie          21
Mzannier
  07 août 2017
Un livre étonnant qui captive immédiatement le lecteur. l'auteur jongle avec les styles pour nous tenir en haleine: enquête policière dans un univers en pleine révolution industrielle, le tout assaisonné de fantasy....un gaz mystérieux et toxique dont l exploitation amène le progrès, la richesse, et d horribles mutations...un policier hanté par ses visions, rêves ou prémonitions?
Vite, la suite!!!!
Commenter  J’apprécie          00
Grecie
  30 juin 2017
C'est un roman inclassable et d'autant plus savoureux ! On ne sait pas du tout vers quoi nous embarque Andrea Deslacs avec Haeven Forest : roman policier ? steam punk ? religiosité mâtinée d'un brin de fantasy ? le mieux, c'est encore de se laisser mener dans cette histoire pleine de suspens. Les personnages sont bien campés et attachants, l'atmosphère "victorienne" dans cette ville étrange palpable, quant au final... Vite, le tome 2 !
Commenter  J’apprécie          10
RachelFleurotte
  11 juin 2017
L'auteur nous fait découvrir, dans ce premier tome, son univers, une uchronie inspirée de la Grande Bretagne, mais pas seulement. On devine que ce n'est que les choses ne sont pas ce qu'elles paraissent et que la suite réserve sans aucun doute des surprises.
Les personnages sont bien brossés, chaque chapitre s'attache plus particulièrement à l'un d'eux.
Si le début du roman tient plus du genre policier, on bascule peu à peu vers un univers fantastique, et le dernier chapitre, avec ses nouveaux personnages, se révèle très intrigant.
La fin ne donne qu'une envie, connaître la suite.
Commenter  J’apprécie          10
nanet
  16 avril 2017
Que cache la forêt d'Heaven ? et pourquoi un homme apprécié de tous a-t-il été sauvagement trucidé ? Suivez l'enquête de l'inspecteur Overlake dans ce premier tome de la série Heaven Forest d'Andréa Deslacs : Darkwood.

Les mots pour : style, ambiance. uchronie, économie, personnages

Les mots contre : fin abrupte,


En bref : Une première partie de série très intrigante, avec un univers riche et des personnages convaincants. de la Dark Fantasy qui a su me plaire.
Lien : https://lesmotsdenanet.blogs..
Commenter  J’apprécie          00
Prose-Cafe
  27 mars 2017
Je voudrai remercier les éditions Hydralune et Andréa Deslacs de me faire confiance.
J'ai découvert Andréa Deslacs avec Les Cordes écarlates qui m'avait bouleversé.

Alors que dire de ce roman ?
Pour commencer, j'ai découvert un nouveau sous-genre du fantastique, le Gaslamp fantasy.
Mais Darkwood n'est pas que cela. C'est une uchronie steampunk fantasy de type victorienne avec une enquête policière au premier plan. Oui rien que ça.
Ça m'a fait pensé à la série Les Enquêtes de Murdoch sur France 3 à l'époque où je regardais encore un peu la télé.

Le travail et l'univers est énorme ! J'ai pu vivre dans ce monde tant les descriptions nous permettent de l'imaginer. Bon cela ressemble énormément à l'Angleterre du XIXè siècle.

Les personnages sont un peu caricaturés mais pas trop, ils sont ce que l'on attend d'eux !

Mais pour moi, c'est surtout le style, le rythme, la finition de cette histoire qui m'a bluffé.
C'est un des livres les plus aboutis qu'il m'a été permis de lire, même si c'est un peu académique comme façon d'écrire, pour moi.
Il a cet équilibre que j'adore entre l'histoire, l'univers, les personnages et les émotions qu'il distille.

Tout comme dans Les Cordes écarlates, j'ai voyagé. Je devais me forcer pour faire des pauses.
Je suis arrivé à la dernière page et… J'en veux encore !

Vous l'aurez compris, pour moi c'est un #CoupdeCoeur.
Faites vous plaisir en découvrant cette plume mais également ce livre.
Bonne lecture.
Lien : http://www.prose-cafe.fr/leb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ManuBreysse
  02 février 2017
Quand j'ai commencé ce livre, mes premières impressions ont été celles d'un voyage dans un univers à la Agatha Christie : époque, cadre, et promesse d'une enquête trépidante. Pourtant, ce que ce livre nous dévoile à mesure de sa découverte, va au-delà de ce à quoi le contexte premier laisse supposer ! Ce n'est pas faute, de la part de l'auteur, de nous marteler que son oeuvre est inscrit dans le genre de la Fantasy, mais même ainsi, le lecteur averti n'en vaudra pas la moitié d'un ! Car l'auteur se plaît à nous manipuler dans cet univers de Gaslamp Fantasy si bien dépeint : époque de fin de la révolution industrielle, assassinat, mise en scène de personnages charismatiques qui cachent jusqu'au bout leurs motivations profondes ! Avec ce récit, Andréa Deslacs nous dévoile un excellent aperçu de sa façon d'induire le lecteur en erreur, non pas pour le berner, mais pour réussir le pari fou de l'inviter à la relire une seconde fois dans une nouvelle aventure !
Commenter  J’apprécie          20
Kyvar
  27 octobre 2016
En voilà un roman étonnant ! Il m'est difficile d'en parler tant je souhaite éviter d'en dire trop.

L'histoire commence comme une enquête policière dans un univers uchronique riche en détails et ambiances. le crime est sordide, l'inspecteur mal accueilli par les locaux, car nouveau venu dans la région. On découvre avec lui une ville en plein boom industriel, poussée dans son essor par le manaschiste. le précieux combustible est polluant. Mutagène aussi. La recherche d'informations au milieu des mutants, des gangs et du gotha s'avère difficile. Surtout lorsque le banal fait divers semble déboucher sur un bourbier bien trop gros pour un simple policier.
Alors que la cité sombre dans la violence, la narration plurielle nous permet de suivre une multitude de personnages plongés dans le tourbillonnement d'une intrigue originale et complexe.

L'auteur fait preuve d'une créativité et d'une imagination bienvenue dans un paysage littéraire très balisé. Ce livre pourra dérouter, énerver, fasciner par son style et sa construction à part, mais il ne laissera personne indifférent. C'est pour cette raison que j'ai mis 5 étoiles : c'est si rare d'être surpris et de se faire autant balader de nos jours pour bouder notre plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Symphonie42
  06 octobre 2016
Excellente surprise que ce premier tome de Haven Forest (même s'il serait plus juste de parler d'une première partie).
Ce roman commence comme une intrigue policière, dans un monde proche du nôtre. Un corps a en effet été trouvé dans une ruelle, atrocement mutilé. Cependant, le cadavre semble dissimuler de nombreux secrets et mystères, au point de se demander s'il est vraiment ce qu'il semble être...

L'auteur prête une grande attention aux détails, et rien n'est laissé au hasard. Je conseillerai plutôt ce livre aux lecteurs adeptes de mystères, qui aiment continuer de réfléchir une fois la dernière page tournée. Il vous faudra adopter une lecture active pour déceler les indices, mais votre intérêt n'en sera que grandi. Je ne conseille pas forcément pas ce livre aux lecteurs à la recherche d'une lecture facile, car ils risquent de passer à côté de quelques éléments importants.

Seul bémol : comme je le disais, il s'agit plus d'une partie que d'un tome à part entière. Autrement dit, ne vous attendez pas à obtenir réponses et révélations à la fin de Darkwood. Il vous faudra plonger plus loin dans la forêt, pour cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2138 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre