AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782081219984
283 pages
Flammarion (07/09/2011)
3.67/5   3 notes
Résumé :

Sont rassemblés ici divers écrits que Robert Desnos a consacrés aux peintres, de 1922 à 1944. A travers ces textes de fantaisie plus que de théorie se marquent des choix qui évoluent avec le temps. C'est d'abord le surréalisme dans les années 20, avec des variations sur la signature de Marcel Duchamp, un éloge de la vie inventive de Picabia, une traversée du surréel devenu réel par la grâce ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
AugustineBarthelemy
  26 avril 2020
L'ouvrage regroupe un ensemble de chroniques d'art faites par Robert Desnos, en tant que journaliste. Il y transparaît sa propre vision artistique et laisse entrevoir, sur une période allant des années 20 à 1945, sa propre évolution. Intéressant, et bien écrit, à faire pâlir d'envie certains critiques d'art de nos jours.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Telerama   05 octobre 2011
Cette belle édition, commentée avec intelligence et augmentée de dessins signés Desnos, montre l'évolution de ses goûts, son intelligence et son formidable esprit de liberté.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AlzieAlzie   20 avril 2015
On a tout dit sur Picasso, y compris ce qui n'était pas à dire. Je me refuserai aujourd'hui à contribuer à la glose plus ou moins burlesque de son oeuvre. Qu'elle résiste à tant d'exégèse me serait déjà une suffisante raison de l'admirer. Mais, ne serait-ce que par dignité, je n'emploierai jamais ces vocables techniques et vides de sens, à force d'avoir servi, qui permettent d'écrire de si délicats articles sur la "patte" et sur "la symphonie des verts véronèse et des bleus de cobalt".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AlzieAlzie   21 avril 2015
Picasso raconte : "Je déjeunais chez le Catalan depuis des mois et, depuis des mois, je regardais son buffet sans penser autre chose que c'est "un buffet". Un jour je décide d'en faire un tableau. Je le fais. Le lendemain, quand j'arrivai, le buffet était parti, la place était vide... J'avais dû le prendre sans m'en apercevoir en le peignant." (p.175)
Commenter  J’apprécie          60
AlzieAlzie   20 avril 2015
En dehors de tout symbolisme il me plaît de saluer en Joan Miro celui qui sut donner à sa peinture un ton et une lumière communs à la fois aux contes charmants de Madame d'Aulnoy et aux tragiques récits du comte de Lautréamont.
Souffles des autres planètes, âmes des profondeurs de la terre et des abîmes de la création, sombres avatars connus par les cellules de notre sang, dédales de nos rêves, il est votre cartographe et le minutieux descripteur de vos merveilles.
Du fond des infinis multipliés une lumière de son immense et régulière vitesse se dirige vers nous avec des messages étoilés :
La peinture de Miro est mirobolante. 1929
(p.107).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlzieAlzie   21 avril 2015
Cet univers de Picasso, il est avant toute chose Vie. Jamais l'espèce humaine ne poussa, contre la mort, cri plus triomphal et plus sonore. C'est un univers en perpétuel expansion et contraction sur lequel nos idées changent et se complètent au fur et à mesure qu'il se complète lui-même et qu'il se révèle à nous sous un jour nouveau (p.174).
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Robert Desnos (73) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Desnos
L'histoire commence et s'achève au cimetière du Montparnasse, sur la tombe du poète et résistant Robert Desnos, arrêté par la Gestapo un matin de Mardi gras. Interrogé rue des Saussaies, enfermé à Fresnes puis transféré au camp de Compiègne, celui que son ami André Breton surnommait le «prophète » du surréalisme, celui qui sidérait ses compagnons par ses facultés oraculaires dans les « Grands Sommeils », celui qui a donné souffle à Rrose Sélavy et au Corsaire Sanglot, prend le chemin de l'Allemagne nazie, où il sera déporté de camp en camp jusqu'à Terezín. À cette histoire se mêle celle d'un amour entre un homme et une femme de notre époque. Un amour passion qui se noue – et se dénoue – autour de l'auteur de "Corps et Biens". Un amour foudroyant dont le souvenir le hante encore. Pour s'en libérer, le narrateur devra parcourir en pensée le Chemin de croix de son poète fétiche.
Yann Verdo est journaliste au quotidien "Les Échos". Il a publié, en 2018, aux éditions Odile Jacob, un essai scientifique, "Le Violon d'Einstein", et un très beau roman remarqué aux éditions du Rocher en 2019 : "Noone"
+ Lire la suite
autres livres classés : surréalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Robert Desnos

Où travaille Lucien Desnos, le père de Robert Desnos?

A la FNAC
Dans un lycée
Aux Halles
Au Bouillon Chartier

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Robert DesnosCréer un quiz sur ce livre