AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lorraine47


Lorraine47
  11 octobre 2015
J'ai été très déconcertée par ce roman de Virginie Despentes. Je suis restée dans le sillage de Lucie Toledo, détective privée et de Louise Bizer, surnommée la Hyène, acienne avocate du barreau de Paris en charge de missions très spéciales dans une quête haletante et rythmée.
Leur objectif: retrouver Valentine Galtan, adolescente en fugue, fille d'un écrivain renommé au succès très relatif.
Les personnages sont croqués au vitriol, écriture "Despentes" oblige!
Mais dans ce roman, priorité à l'action, donc point ou fort peu de dialogues à la "Audiard". Il est vrai que nous naviguons dans des milieux plutôt "bobos". Heureusement que Valentine est là pour relever la "sauce"! C'est pas de la tarte cette gamine, un prénom romantique à l'eau de rose, bien mal porté vous en jugerez par vous-mêmes!
Apocalypse bébé est avant tout une enquête policière avec cette petite touche irrévérencieuse propre à Virginie Despentes. Mais derrière cette plume acerbe, on sent toute la tendresse d'une femme pour l'adolescence délaissée affectivement, et une infinie tolérance pour l'autre quelles que soient ses inclinations sexuelles.
Avec Virginie Despentes, on ressent toujours ce frisson de découvrir les failles cachées, les fragilités sous la force et la vigueur apparentes.
Peu de style direct donc, mais des personnages dont les actes deviennent petit à petit significatifs au fur et à mesure où nous apprenons à les décrypter.
Fulgurant!
Commenter  J’apprécie          510



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (48)voir plus