AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Ponti (Illustrateur)
ISBN : 2211206859
Éditeur : École Des Loisirs * (29/08/2018)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Enfants pirates et enfants dieux, enfants rois et enfants savants, enfants voyants et enfants rêveurs, enfants travailleurs et enfants danseurs... Enfances raconte des moments importants et déterminants de la vie de plus de 60 enfants. Connus ou anonymes, réels ou légendaires, ils ont tous, à leur façon, petite ou grande, marqué leur époque et changé le monde.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
fanfanouche24
  26 septembre 2018
"Enfant des grottes - Inconnu merveilleux , né avant l'histoire écrite
Un jour, c'est lui, cet enfant-là, devenu plus grand, peut-être adulte, qui a regardé la paroi d'une grotte et qui a fait ce geste, ce tout premier geste. Il a dessiné. Et la paroi a changé, elle s'est mise à parler, à raconter, avec les formes, les couleurs, les traits gravés ou peints, le commencement
de la très longue et très merveilleuse histoire de l'humanité.Car les êtres humains ne peuvent pas vivre sans raconter.Les êtres humains inventent leur vie en même temps qu'ils la vivent et la découvrent.Ils ne peuvent pas faire autrement.Et ils la racontent de toutes les manières possibles
et imaginables.Et si jamais, un jour, il n'y avait plus d'histoires pour raconter l'humanité, ce jour-là, il n'y aurait plus d'humains du tout. "(p. 48)

Période d'anniversaires d'amis... des achats de livres, mais qui, malheureusement ne font que transiter brièvement entre mes mains, dont cet album très réussi, qui m'a tapé dans l'oeil d'emblée , par le sujet, les textes de Marie Desplechin et les illustrations irrésistibles de Claude Ponti ... !
L'album est inauguré par deux photos noir et blanc de Marie Desplechin et Claude Ponti..lorsqu'ils sont enfants. et je ne résiste pas à transcrire un extrait du texte de l'illustrateur, se commentant "enfant"...sur ce cliché charmant...et anodin, au demeurant....
" Sur la photo, c'est moi enfant. En classe enfantine juste avant le C.P. le photographe m'a forcé à tenir le pinceau de la main droite, il ne supportait pas les gauchers [...]
J'aime cette photo parce que j'ai toujours peint et dessiné, toute ma vie, de la main gauche, malgré les méchants et les imbéciles"
Je suis totalement d'accord avec ma chère camarade babéliote, rabanne," qui me commente cet extrait ainsi ... : comme il a bien fait ..."!! Eh oui, il a drôlement bien fait !!!
Un ouvrage dit jeunesse... mais qui peut séduire les petits et les grands ! En tout cas, je l'ai choisi pour l'anniversaire d'un "Grand" , ami qui ne veut pas grandir...qui a conservé son esprit d'enfant [ dans le bon sens du terme !]...Et à bien des égards, il a raison !
6o enfants qui deviendront très célèbres dans leur domaine...ou non, ou illustres inconnus...ou imaginés comme "Eve...enfant", ou le "Premier enfant des grottes " ,!!!-
Parmi ces illustres inconnus évoqués plus haut :
-Eugénie Brazier , née en 1895, et première cheffe de cuisine, étoilée
- Ada Lovelace , mathématicienne
- Claudette Colvin, une "Rosa Parks, inconnue !"
- Alice Liddell, "mini-muse " de Lewis Caroll, née en 1852
- Tenzin Gyatso, Dalaï-Lama, né en 1935
- Nagiko Kiyohara, "Pointe Fine", et auteure née vers 965..
( Femme de lettres japonaise, auteur des Notes de chevet, l'un des deux chefs-d'oeuvre de la littérature japonaise de l'époque de Heian)
-Edmond Albius, horticulteur né en 1825, très jeune découvreur (de couleur) d'une technique de pollinisation à la main... plus spécialement pour la fleur de vanille ! , etc.

"L'enfance ne s'efface pas. Jamais.
Qu'ils se souviennent ou pas, tous les hommes et toutes les femmes ressemblent à celui ou celle qu'ils ont été quand ils avaient deux, cinq,
dix ou douze ans. Leur enfance n'a pas disparu, elle s'est transformée avec l'âge, elle s'est épanouie.
Ce livre présente des enfants. Il raconte des moments importants de leurs vies. Vous verrez que quelques-uns ont transformé
le monde alors qu'ils étaient encore très jeunes. Mais la majorité d'entre eux ont porté l'adulte qu'ils allaient devenir, et c'était
déjà immense... [...] Nous avons rassemblé des gens, très connus, moins connus, pas connus du tout. Tous, à leur façon petite
ou grande, réelle ou légendaire, ont changé la vie des gens (...)
[Préface des deux auteurs- écrivain et illustrateur"]
Album des plus réjouissants...qui m'a enchantée et fait passer un très, très bon moment, sans oublier un immense plaisir pour les yeux !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          402
Bazart
  15 septembre 2018
Pour notre première chronique jeunesse de la rentrée, on a plongé toute la famille tout entière dans ce bel album écrit à 4 mains par Marie Desplechin et Claude Ponti 'Enfances, un bien BEAU LIVRE imaginé par un DUO D'EXCEPTION !
"L'enfance ne s'efface pas. Jamais. Qu'ils s'en souviennent ou pas, tous les hommes et toutes les femmes ressemblent à celui et celle qu'ils ont été quand ils avaient deux, cinq, dix ou douze ans. Leur enfance n'a pas disparu, elle s'est transformé avec l'âge, elle s'est épanouie. ".
Les auteurs parlent ainsi de l'enfance de gens pas forcément tous célèbres et importants mais qui changea l'ordre des choses de manière parfois imperseptible: la fille de l'homme invisible, le film de Guillaume Tell, Michel Petrucciani, Louise Michel, du plus important au plus anonyme sans disctinction.

Soixante-deux portraits d'enfants, plus inspirants les uns que les autres, aux illustrations uniques, réunis dans un très beau documentaire qui séduira toutes les générations.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
LoupAlunettes
  25 août 2018
"Enfances" est une source et une ressource intéressante sur des personnages illustres.
Marie Desplechin nous explique en préambule comment elle a choisi ses personnages car des personnages illustres, il y en a.
Mais comment déterminer ceux qui auront de l'intérêt pour la Jeunesse (le fameux traitement intellectuel de l'affaire et cela n'est pas rien).
Marie Desplechin vous dit tout.
Mais de façon concise car il ne faut pas retarder le voyage, le train va partir.

Vous l'aviez sans doute vu, l'assistant de notre pilote Desplechin n'est autre que Claude Ponti.
De belles bûches flambant neuves envoyées à chaque page, des illustrations bien signées et reconnaissables de son style, qui alterneront parfois avec le choix de photos, suivant la biographie en regard.
D'ailleurs, ce n'est d'ailleurs pas une biographie à proprement parlé (désolé de retarder l'horaire du train de l'aventure), ce sont des anecdotes choisies (et bien choisies, je vous l'assure) sur le temps de l'enfance, des détails qui viennent conforter d'un caractère, de prédispositions intellectuelles ou artistiques, bref, d'une belle destinée.

Nous commençons avec la Comtesse de Ségur, Sophie Rostophchine (j'ignorais qu'elle se prénommait Sophie, voici qui éclaire ma très ancienne lecture des malheurs de Sophie).
L'auteure s'est inspirée de sa propre enfance pour ses romans comme en témoigne l'anecdote.
Pauvre Comtesse.
Nous n'enchaînons pas sur un classement alphabétique (ce qui pourrait gâcher la légèreté de l'ouvrage et le plaisir de découvrir les personnalités une à une), ni sur un classement chronologique (pour les mêmes raisons, très certainement).

Le Général de Gaulle, jeunes lecteurs?
Cela vous parle t-il?
Pour les plus grands, incontestablement.
La petite anecdote remettra à jour les connaissances des jeunes lecteurs, cette dernière mettant à la fois en avant les importants faits de carrière d'un exemple historique et aussi, bien sûr, son enfance, qui illustre déja un fort caractère, vous le verrez.

Que d'exemples à retenir avant de suivre sa jeune voie, que d'expériences de vies à prendre peut-être à son compte en rappel après quelques déboires qui peuvent nous scier les jambes( c'est une image, nous ne nous lancerons pas dans un numéro fabuleux de prestidigitation), impatient des lents débuts dans la vie et dans la réussite.
Ces personnages illustres ont été comme nous des enfants.

Pour certains, parfois gauches, jugés imperméables, inadaptés à l'instruction et aux connaissances, catalogués peu finis dans l'échelle de l'évolution pour d'autres, peu destiné au fameux grand destin. Et pourtant, les auteurs le disent, les signes avant-coureurs étaient là.
Michel Petrucciani est repris, pénalisée d'une maladie des os, les instruments de musique ont été adapté pour qu'il puisse développer sa passion musicale. Il fut un pianiste reconnu.
On peut se montrer à contre-courant de tendances validées et pourtant en lancer une toute nouvelle qui sait.
À l'époque de Ada Lovelace, les jeunes filles ne faisaient pas de grandes études scientifiques, elle a inventé le 1er langage destiné à une machine.
Les auteurs n'oublient pas les muses, ceux et celles plus invisibles qui ont planté la graine un jour et créer le bouillonnement chez de grands hommes et femmes.

Être soi est déja un grand rôle à tenir et il faut s'en donner les moyens.
Les humbles histoires sont aussi de belles histoires.
L'avenir vous appartient, jeunes lecteurs et jeunes lectrices, c'est cela qui en ressort très clairement et rien n'est inscrit dans le marbre.

La liste sera encyclopédique, du philosophe au conteur, du chef-cuisinier à l'artiste, de la bergère à la reine.
Quelques personnages mythiques très inspirants seront également proposés, de Moïse à Ganesh.

Qui dit Enfance, dit Parents, les contextes familiaux et les rapports seront divers. La pomme tombe t-elle près ou très éloigné de l'arbre?

Côté illustration, les amateurs de Ponti, comme dit plus haut, retrouveront une fantaisie nettement moins débridée, forcément, puisqu'elle colle à une réalité.
Le monde Claude Ponti n'avait pas de limites dans le langage et l'image, si ce n'est les limites de sa propre imagination.
Ici, l'image de l'auteur-illustrateur colle au sujet, dans laquelle, quand il le peut, il laisse sa marque onirique.
Et oui, on est ce qu'on est.
Sa 1ère de couverture est éloquente de promesses et d'encouragements.
La multiplicité de voies qui s'ouvrent aux jeune garçon, on pourrait s'y perdre ou seulement être riche de choix, le verre à moitié plein. Il y a cet arbre qui prolonge le chemin, un horizon d'univers qui se développe, une sphère personnelle avec de nombreuses ramifications et perspectives suivant son aspiration, humble ou démesurée.

Un documentaire qui séduira plusieurs générations, des jeunes ados aux adultes, d'ailleurs.
Un beau livre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
La_Licorne_a_lunettes
  23 septembre 2018
Imaginez que vous puissiez avoir la chance de croiser Confucius, Marie Curie, Saint Nicolas, Anne Franck, Rudolf Noureev, Frida Kahlo, Eve, Krishna, Hokusai, Alan Turing ou le fils de Guillaume Tell notamment, dans une même journée et qu'ils vous confient chacun un moment de leur enfance… Quelle chance non ?
C'est le challenge qu'ont réussi à relever deux monstres sacrés de la littérature, deux « albumistes » un peu alchimistes, Marie Desplechin et Claude Ponti, en réalisant avec amour et à hauteur d'enfant ce recueil d'enfances de personnalités connues et moins connues.
Pour une première collaboration, c'est une réussite, au point de se demander : « mais pourquoi ce livre n'existe-t-il pas depuis 15 ans ? » Les deux univers se marient parfaitement, en totale complémentarité, une belle aventure à quatre mains selon les auteurs eux-mêmes.
Chacun à sa place, petite ou grande, réelle ou légendaire, tous ont un jour changé la vie des gens, et le monde dans lequel nous vivons. Comme vous le faites, ou comme vous le ferez, vous aussi, un jour.
Le format est simple : 62 portraits, sous forme de double page présentant à gauche la version « mots » et à droite la version « images ». Un album donc et c'est ce qui nous plait. Une pleine double page pour s'immerger dans la vie de ce « quelqu'un », familier ou non de votre univers, comme un voyage autour du monde.
Simple mais bigrement efficace donc car la magie de la musique de Marie Desplechin vous embarque en quelques lignes au pays des merveilles des ces personnages incroyables, au cour des moments importants de leur vie. le choix du vocabulaire est adapté, rien de complexe, ce n'est pas une somme scientifique, ni une encyclopédie entomologique, ce sont plutôt des « cartes postales », des bribes d'enfances révélées qui prennent vie grâce aux illustrations fantasmagoriques du Maître Ponti.
Beaucoup de découvertes à la lecture de ces portraits d'enfances où l'on voit des personnalités connues sous un nouveau jour, plus sensible, plus intime, plus près de nous qu'on aurait pu le croire. Des enfances parfois hors normes, témoins d'accidents de vie qui vous construisent malgré vous.
"L'enfance ne s'efface pas. Jamais."
J'ai aimé entendre ces petites voix d'enfants sous les mots de Marie Desplechin et animées par les illustrations si touchantes de Claude Ponti. Quel bonheur et quelle émotion ! Parfois étonnant, souvent bouleversant. Un choix de portraits qui vous questionnent au plus profond de vous : qu'auriez-vous fait face à l'injustice ? Auriez-vous eu le courage de vous battre pour vos idées ? Seriez-vous aussi parti à l'aventure pour satisfaire et accomplir votre passion ? Un ton sérieux mais toujours teinté de poésie et de tendresse, sans jugement et invitant à la discussion, car les sujets abordés via les tranches d'enfances sont profonds.
62 portraits finalement, c'est peu, alors on prend le temps de la dégustation, le temps de savourer chaque phrase, chaque souvenir, chaque détail du récit afin de se construire sa propre image de ces petits moments de vie exceptionnels, car tous les enfants sont exceptionnels, qu'ils soient fils ou filles de rois, de savants, de dieux, de révoltés ou d'écrivaines. Chacun est unique à sa façon, et je suis riche de ces rencontres aujourd'hui.
Un livre tout simplement indispensable, avec des mots simples, que tout le monde peut lire, à son rythme et dans l'ordre qui nous plait, enfant comme adulte, seul ou accompagné. Un album comme un miroir où chacun y trouve son reflet, parce que nous sommes tous unis par cette humanité qui nous définit, sa fragilité comme sa force. Une source d'énergies inépuisable.
"Être enfant est ce qu'il y a de plus précieusement important dans l'univers, parce que sans enfant il n'y a pas d'adulte. Tout simplement."
Prenez le temps de regarder l'enfant qui est encore en vous, s'il est parti au loin, rappelez-le car il est ce qui vous constitue, tout simplement.
Un album de famille qu'on aime à feuilleter pour y retrouver des instants de vie précieux, confiés comme un secret à l'oreille.
Coup de coeur pour mes rencontres au pays de Neverland comme le définirait Timothée de Fombelle, avec Emily Brontë, Hellen Keller, Youri Gagarine, Ganesh, le fils de Guillaume Tell, Fatma Sid Ahmed, Emily la fille de l'homme invisible, Zola Budd, Sophie Germain et Andrée Descamps. Ces noms vous intriguent ? Alors courrez vite dans votre librairie préférée pour acquérir ce beau livre d'art, dare dare.
Lien : http://la-licorne-a-lunettes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Virgule-Magazine
  04 février 2019
Qu'ont en commun Albert Einstein, Alexandra David-Neel, Charlie Chaplin, Édith Piaf, Frida Kahlo, Hans Christian Andersen, Helen Keller, Honoré de Balzac, Louis Quatorze, Marie Curie, Mary Shelley, ou encore Nelson Mandela ? Ils ont tous été des enfants ! La romancière Marie Desplechin et l'illustrateur Claude Ponti auraient voulu consacrer leur livre à des milliers d'enfants, mais ils ont été contraints d'en sélectionner quelques-uns, célèbres ou anonymes. « L'enfance ne s'efface jamais. [...] Ce livre présente des enfants. Toutes sortes d'enfants. Il raconte des moments importants de leurs vies. Vous verrez que quelques-uns ont transformé le monde alors qu'ils étaient encore très jeunes. Mais la majorité d'entre eux ont porté l'adulte qu'ils allaient devenir, et c'était déjà immense. [...] Tous, à leur façon petite ou grande, réelle ou légendaire, ont changé la vie des gens, comme vous le faites et comme vous le ferez, à votre façon petite ou grande, toujours unique. »
L'avis de Chloé, 11 ans : J'ai beaucoup aimé le principe de raconter l'enfance d'adultes célèbres, et, comme le souligne si bien ce livre, les adultes ont effectivement tendance à oublier qu'ils ont eux aussi été… des enfants.
L'avis de la rédaction : Ce livre pourrait être classé dans les documentaires, mais il laisse de la place pour imaginer l'enfance de celui qui a peint dans les grottes préhistoriques, par exemple. Un album très tendre, servi par de superbes illustrations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Ricochet   15 janvier 2019
Très bien fait, l’ouvrage pertinent donne d’abord envie d’en savoir plus, mais invite encore à la réflexion. Les jeunes années influent-elles vraiment sur notre vie adulte ? Faut-il forcément être grand pour faire de grandes choses ? Qu’est-ce qu’être célèbre ? Dans quels champs se manifestent les talents ? Etc. Bravo !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   25 septembre 2018
Iqbal Mash

Grande petite voix- né en 1983

Iqbal parcourt le monde pour raconter son histoire. Son message : "N'achetez pas le sang des enfants ." Partout, on l'écoute. Le gouvernement du Pakistan se sent obligé de fermer certaines usines de tapis. Iqbal compte faire des études et devenir avocat. Mais un jour qu'il se promène à vélo dans son village, il est assassiné d'un coup de fusil. Le meurtre a sûrement été organisé par la "mafia" des fabricants de tapis? Iqbal avait douze ans. (p. 46)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BazartBazart   15 septembre 2018
"L'enfance ne s'efface pas. Jamais. Qu'ils s'en souviennent ou pas, tous les hommes et toutes les femmes ressemblent à celui et celle qu'ils ont été quand ils avaient deux, cinq, dix ou douze ans. Leur enfance n'a pas disparu, elle s'est transformé avec l'âge, elle s'est épanouie. ".
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24fanfanouche24   25 septembre 2018
Sur la photo, c'est moi enfant. En classe enfantine juste avant le C.P. Le photographe m'a forcé à tenir le pinceau de la main droite, il ne supportait pas les gauchers [...]
J'aime cette photo parce que j'ai toujours peint et dessiné, toute ma vie, de la main gauche, malgré les méchants et les imbéciles. [ Claude Ponti]
Commenter  J’apprécie          162
fanfanouche24fanfanouche24   25 septembre 2018
Eve

Première femme imaginaire Jamais née

Eve a eu une enfance extraordinaire, car elle n'a jamais été enfant. Elle est née adulte, et toute nue, quand Dieu a pris une côte dans la poitrine d'Adam pour lui fabriquer une compagne.
Adam non plus n'a pas été enfant, Dieu l'a animé de son souffle après l'avoir créé avec de la poussière. Ainsi la première femme et le premier homme n'ont jamais été enfants.
On voit bien par là qu'il s'agit d'une légende. Comment peut-on être adulte sans avoir été enfant ? Comment se tenir debout, marcher sans tomber, manger avec une fourchette ou des baguettes, se coiffer ou mettre ses chaussettes sales dans le sac à linge sale sans avoir été enfant et appris toutes ces choses essentielles. Cela ne se peut. (p.76)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fanfanouche24fanfanouche24   25 septembre 2018
Sophie Germain

Envers et contre tous, née en 1776

Cette même année où Paris se soulève, Sophie se réfugie dans la bibliothèque. Elle ouvre -L'Histoire des mathématiques- et tombe sur la mort d'Archimède pendant la prise de Syracuse. Le savant grec était si occupé à dessiner des figures géométriques par terre qu'il a envoyé promener le soldat romain qui le menaçait : " Ne dérange pas mes cercles! " Le soldat, furieux l'a tué. Pour oublier la violence du monde, il suffit donc de se plonger dans les mathématiques. Quelle leçon ! Sophie a trouvé sa voie. (...)

Comment continuer quand on ne peut pas entrer dans une école, ni échanger avec des maîtres ? Sophie ruse : elle utilise le nom d'un étudiant, Antoine Auguste Le Blanc, pour obtenir les cours de l'Ecole polytechnique, tout juste créée (et qui n'admettra les femmes qu'en...1972). Elle correspond avec des mathématiciens fameux, qui découvrent plus tard sa véritable identité. Mathématicienne, physicienne et philosophe, elle s'impose malgré les préjugés, mais ne peut obtenir de poste, et reste à la charge de sa famille toute sa vie. Ses travaux sur la théorie des nombres et des surfaces ont eu une influence considérable et sont encore utilisés aujourd'hui. (p. 124)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Marie Desplechin (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Desplechin
Raconter l'histoire Ma tasse de T : interview de Serge Bloch et Marie Desplechin pour leur livre La rue de l'Ours publié par les Editions de L'Iconoclaste.
autres livres classés : enfantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jamais contente : le journal d’Aurore, de Marie Desplechin

Comment se nomme le personnage principal ?

Laurie
Aurore
Alice

10 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Le journal d'Aurore, tome 1 : Jamais contente de Marie DesplechinCréer un quiz sur ce livre
.. ..