AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782364740006
51 pages
Thierry Magnier (28/08/2011)
4.42/5   20 notes
Résumé :
Ouvrage récompensé pour ses illustrations de la Mention prix BolognaRagazzi 2012, à la Foire du livre de jeunesse de Bologne. (catégorie Fiction)

Emmanuelle Houdart a dessiné une galerie de portraits saisissants et somptueux de femme à barbe, homme-tronc, nain ou autres soeurs siamoises… tous ces êtres extraordinaires et fascinants.

Et Marie Desplechin nous livre les destins forcément hors normes de ces étonnants artistes ainsi que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,42

sur 20 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Lali
  27 juillet 2013
Entrer dans l'univers des Saltimbanques, d'abord imaginés par l'illustratrice Emmanuelle Houdart qui a soumis ses personnages à Marie Desplechin pour qu'elle les raconte et tisse une toile dans laquelle ils pourront se déployer à leur juste mesure, c'est s'aventurer sur un piste ou se joue le destin d'une faune remarquable, à la fois grotesque et touchante. S'y côtoient des soeurs siamoises, une femme à barbe, le lanceur de couteaux, et bien d'autres, artistes d'un cirque qui s'arrête pour six semaines dans le village du narrateur, un enfant de dix ans qui, année après année, nous livrera ce qui unit chacun d'entre eux, ce qui les divise, ce qui les rend uniques et attachants.
L'album, immense, nous donne l'occasion d'examiner dans les moindres détails chacun des personnages, dont seule une partie a été exploitée dans le texte qui tient sur une page, elle aussi immense, donnant ainsi au jeune lecteur d'imaginer bien des histoires à partir d ce qui a été laissé volontairement dans l'ombre.
De plus, l'album donne lieu à un voyage exceptionnel où celui qui voudra s'asseoir dans les coulisses en compagnie ds deux créatrices ne pourra que se laisser emporter et séduire tant l'itinéraire proposé est invitant, nous entraînant sur les chemins de l'imaginaire et les avenues qu'emprunte parfois le coeur à l'heure où il hésite encore.
Saltimbanques, un album rien de moins que remarquable.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Lagagne
  02 mars 2013
Ce livre est un petit trésor. Quoique pas si petit vu sa taille.
Marie Desplechin offre ici un texte sensible sur la différence grâce aux portraits des artistes de cirque. Tous considérés comme des monstres de foire à cause de leur difformité (femme à barbe, homme-tronc, colosse...) ou de leur talent (dompteur de mouches, diseuse de bonne aventure, ventriloque...), ils se révèlent en fait des êtres tout ce qu'il y a de plus normal dans l'expression des sentiments, des plus nobles aux plus viles. le tout dressé dans une langue qui coule toute seule.
Et les illustrations! de magnifiques petits tableaux. C'est coloré, vif, décalé, baroque, plein de vie. le choix du colosse pour la couverture du livre obtient mon adhésion sans réserve. Cet homme puissant tatoué au coeur tendre est tout simplement sublime.
Commenter  J’apprécie          90
jo75
  08 mars 2016
Un album hors norme.
Des soeurs siamoises, une femme à barbe, un colosse, une lilliputienne, un homme-tronc… non, il ne s'agit pas d'un remake de Freaks, mais du dernier album d'Emmanuelle Houdart, Saltimbanques. Onze très beaux et étranges portraits d'artistes de cirque comme autant d'invitations à imaginer pour eux des vies extraordinaires et des numéros stupéfiants. L'illustratrice a confié ses personnages à Marie Desplechin, qui leur a donné un nom et leur a inventé un destin fabuleux.
Quand la caravane s'arrête pour la première fois dans son village, le narrateur a dix ans. Commencent six semaines enchantées. Au fil des ans, il connaîtra tout ou presque de la troupe et c'est donc lui, tel Monsieur Loyal, qui va nous raconter comment chacun a trouvé sa place dans cette famille élective. Les onze histoires se croisent, des liens se tissent, des couples se forment (ou pas : le Colosse au coeur de pivoine aime sans espoir la femme du Lanceur de Couteaux).
On retrouve l'univers hybride d'Emmanuelle Houdart – corail ou végétal, masculin ou féminin, plume ou poil ? – et ses motifs récurrents – l'oeuf, l'éponge, les livres.
Quand l'image pourrait être trop dérangeante ou cruelle, le texte de Marie Desplechin rassure : le manteau de Madame Lucia n'est pas en « peau de gosses » mais en panne de velours, les Soeurs Siamoises seront opérées et séparées « sans trop de souci », les petites jambes monstrueuses de la Ventriloque ne sont que des boudins bourrés de kapok. L'étrangeté devient source de fascination et de séduction : les femmes du village jalousent Gerda, qui « sans sa barbe (…) n'aurait été qu'une jolie femme ». Comme au cirque, on s'étonne, on tremble, on rit avec ces hommes et ces femmes pas comme les autres et pourtant nos semblables, nos frères.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le_zeppelivre
  18 juin 2015
Qui a dit que les albums étaient uniquement pour les enfants? Quand j'ai vu la couverture de celui-ci à la bibliothèque, j'ai craqué.
Cet album propose une galerie de personnages singuliers et merveilleux, un dessin et un texte sur son histoire : la femme sirène, le géant, la ventriloque, la voyante, les soeurs siamoises... Tous appartiennent au même cirque et leurs histoires sont donc reliés entre eux. Et grâce aux dessins, ils prennent vie sous nos yeux. Difficile d'avoir une préférence, beaucoup sont attachants.
Mais ces personnages nous sont présentés à travers les yeux d'un narrateur dont on ne sait pas grand chose, si ce n'est qu'il vit dans un petit village et attend l'été et l'arrivée du cirque. Il faut attendre le dernier chapitre pour découvrir son identité, mais il nous devient assez familier au cours des quelques pages. Il n'appartient pas à la troupe mais il est tout de même lui aussi assez singulier.
Ce qui m'a le plus plu, ce sont les dessins d'Emmanuelle Houdart que je connaissais un peu (ayant feuilleter son autre album L'Argent) mais que j'ai pu ici découvrir avec plus d'attention. Ils sont très très beaux, colorés et détaillés. C'est vraiment un album qui peut autant plaire aux adultes qu'aux enfants (voire d'avantage). Mais les textes de Marie Desplechin sont très bien écrits aussi.
Pour un petit (enfin, concernant le nombre de pages, hein, sinon le format est très grand) livre comme celui-ci, je n'ai pas grand chose à ajouter, sinon que c'est un très beau livre, dans les deux sens du terme. Je conseille! :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
letilleul
  11 novembre 2015
Un album extraordinaire sur un thème aux images toutes faites comme celui du cirque. Emmanuelle Houdart trouve de nouvelles pistes pour nous entraîner au milieu de personnages fabuleux. Les figures représentées apparaissent à la fois étrangement familières et très énigmatiques. On reconnait bien les personnages, qu'il s'agisse des soeurs siamoises, de la femme ventriloque ou encore de l'amie du lanceur de couteaux...Et pourtant un rideau transparent nous séparent de ces créatures. Leurs regards, leurs poses, les éléments qui les composent et les entourent nous les rendent lointaines et mystérieuses. Elles ont une présence magnétique stupéfiante en tout point comparable à celle de Gerda, la Femme à barbe de l'album. Pour chaque personnage, une histoire passionnante, fantaisiste, bien inspirée signée Marie Desplechin.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LeMonde   02 décembre 2011
Ce n'est pas le moindre des paradoxes que de découvrir, en sus d'un monde saisissant de rudesse et de délicatesse grâce à l'art d'Emmanuelle Houdart, un véritable roman d'apprentissage signé Marie Desplechin.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
mademoisellepenelopemademoisellepenelope   12 janvier 2012
Partager des histoires, et toutes les émotions qu'elles nous causent, c'est partager bien plus que ne le font la plupart des gens, quand ils prétendent s'aimer et n'échangent que de petits soupirs et de vains baisers.
Commenter  J’apprécie          50
jo75jo75   06 octobre 2016
Partager des histoires, et toutes les émotions qu’elles nous causent, c’est partager bien plus que ne le font la plupart des gens, quand ils prétendent s’aimer et n’échangent que de petits soupirs et de vains baisers.
Commenter  J’apprécie          10
letilleulletilleul   11 novembre 2015
Edward
Ou l'on découvre un homme volontaire et fier de lui,
Bien décidé à défendre ses idées, mais plus habile
À se faire de l'argent que des amis...

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marie Desplechin (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Desplechin
de Marie Desplechin https://www.ecoledesloisirs.fr/livre/lily-quartier-sensible
autres livres classés : cirqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jamais contente : le journal d’Aurore, de Marie Desplechin

Comment se nomme le personnage principal ?

Laurie
Aurore
Alice

10 questions
102 lecteurs ont répondu
Thème : Le journal d'Aurore, tome 1 : Jamais contente de Marie DesplechinCréer un quiz sur ce livre