AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702163610
288 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (02/01/2019)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 86 notes)
Résumé :
« Hier, quand j’ai poussé la porte du chalet, j’ai eu immédiatement l’impression d’être arrivée dans un lieu qui m’attendait. Un lieu possible en tout cas. Un lieu vivable. La pièce unique tapissée de bois, le colossal poêle central, les fenêtres ouvertes sur le velours des prairies, tout m’a plu. »


Morez, dans le Haut Jura. C’est là que Vera a décidé de s'exiler quelque temps. Le corps et l’esprit encore endoloris après l’accident de voit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
Bookycooky
  24 décembre 2018
Un accident de voiture. Elle était au volant et sa mère y a succombé. Elle a été grièvement blessée. Suite au coma et des semaines de rééducation, Véra sous le poids du traumatisme de la culpabilité, décide de disparaître dans un trou perdu, en haute montagne. Ses premiers pas vers la liberté ?
Le trou perdu est vraiment perdu, aucun interlocuteur, hormis le cafetier du village voisin, un faux indien, et un voisin fantôme, médecin légiste, temporairement sur les lieux aussi......et puis il y a la neige qu'on attend, qui tarde à arriver, "et puis la neige est tombée. C'était beau ".
Avec sa patte folle et son malheur, celle que son père et sa soeur appellent " demi portion”, va-t-elle pouvoir reconstituer le puzzle de son accident, en faire son deuil, et tourner la page ? Aaah les histoires de famille......beaucoup de surprises attendent Vera, nous aussi.....
Quand un livre est bien écrit, on ne se pose même pas la question, cela va de soi, la prose coule, ce qui est le cas ici. Les deux personnages principaux et même les auxiliaires sont bien cernés.Un récit littéraire riche en suspens et surprises dans un décor de neige et de silence total, avec une fin tout en douceur, que j'ai bien aimé. Une première rencontre avec Christine Desrousseaux, qui me donne grande envie de découvrir le reste de son oeuvre.
"Cesse d'aimer ton malheur ".
Joyeux Noël à toutes et tous !
Un grand merci aux éditions Calmann-Levy et NetGalley pour l'envoie de ce beau livre.
#En Attendant La Neige#NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10417
Ladybirdy
  17 juin 2019
Suite à un accident de voiture qui aura causé la mort de sa mère, Vera décide de se retirer en pleine nature dans un chalet à demi abandonné. Après plusieurs jours dans le coma, des semaines de rééducation, une camisole chimique pour contenir ses différents troubles anxieux, Vera ressent le besoin de faire le vide, d'être seule.
Ses besoins sont peu considérés par sa famille, surtout sa soeur Mathilde qui aime contrôler la vie de sa soeur à la loupe. La tranquillité est pour certains une quête bien périlleuse. Encore heureux, à la montagne, le réseau mobile est capricieux.
Le long de ces pages neigeuses, les mots culpabilité et deuil reviennent avec parcimonie. L'héroïne a un deuil à faire, c'est certain. Sauf que moi, lectrice, je n'ai rien ressenti de tout cela. Faute à un manque de psychologie et de descriptifs émotionnels. Viennent se greffer intrigues, suspens où l'on sent le souhait de l'auteure de peindre dans son roman une ambiance hypnotique. Néanmoins, je suis passée à côté, des paysages en attente de neige (faut dire aussi que c'était une drôle d'idée de lire un roman d'hiver en plein été), les personnages ne m'ont pas attrapée, et l'écriture même si je lui concède un certain style ne m'a pas happée elle non plus.
Je crois que cela fait trop longtemps que j'attends le soleil, la neige attendra encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          918
viou1108
  23 décembre 2018
En attendant la neige, Véra va se reposer, loin de tout. Son corps et son esprit sont épuisés, meurtris. Elle a besoin d'y voir clair, de faire le point, d'apprendre à vivre avec la culpabilité, celle qui la ronge depuis l'accident de voiture dont elle est responsable, et qui a coûté la vie à sa mère. Elle-même salement amochée physiquement et neurologiquement, elle veut désormais reprendre le contrôle de son corps et surtout de son cerveau, embrumé par la chimie. Pour échapper à la sollicitude (à l'emprise) envahissante de sa soeur et de son petit ami, elle s'installe, sans les prévenir, dans un chalet isolé du Haut-Jura. Mais cette retraite n'est pas aussi paisible que prévu : le chalet voisin est occupé par un homme taciturne, Véra est importunée par quelques chasseurs détestables, et, plus bas, les habitants du village sont tout sauf sympathiques, à l'exception du gérant du cybercafé. Quand le corps d'une jeune femme est retrouvé dans la montagne, la tension s'installe, et quand la neige se met à tomber par paquets, c'est l'angoisse qui occupe l'atmosphère. Et Véra qui récupère peu à peu la mémoire de l'accident...
Ce roman est un suspense rondement mené, très plaisant à lire. Véra est une héroïne attachante, bien décidée à récupérer sa liberté, sa personnalité, et à ne plus être cette jeune femme docile et falote modelée par la volonté des autres. Culpabilité, libération, emprise psychologique, acceptation sont les mots-clés de cette quête de résilience. La fin abrupte laisse un peu sur sa faim, mais je la trouve pertinente. Un livre à lire pour frissonner légèrement au coin du feu ... en attendant la neige.
Joyeux Noël à toutes et tous !
En partenariat avec les éditions Calmann-Lévy via Netgalley.
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          639
kateginger63
  14 janvier 2019
Entre histoire de famille et frissons bien glacés
*
J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ce suspense psychologique bien enterré sous des monceaux de neige épaisse. D'après le résumé, il est question de jeune femme s'isolant dans le Jura pour faire le deuil de sa mère.
Au début de ma lecture, cela s'annonce comme une quête de résilience, entre acceptation de la culpabilité et combat contre les démons intérieurs.
Vera, cette femme fragile psychologiquement va devoir utiliser toutes ses ressources pour cheminer vers le présent.
Mais pas que.
*
Une retraite perdue dans le Jura isolé de tout, une neige qui n'en finit pas de tomber et cristallisant les êtres.
*
Où il est question d'indiens, de médecin légiste bougon et sombre, d'une soeur machiavélique, de chasseurs antipathiques, de découvertes macabres, de médicaments non pris et de villageois détestables.
Voilà pour l'intrigue bien ficelée, au rythme d'une météo capricieuse. Un suspense qui monte crescendo jusqu'à un dénouement peu cavalier ma foi !
*
Vraiment, je ne m'attendais pas du tout à cette atmosphère si sourde et angoissante. Je pensais plutôt à une introspection de la narratrice, un cocon de douceur dans un chalet bien cosy. C'est une belle surprise finalement que cette façon d'aborder la rééducation psychologique.
J'ai frissonné de froid mais aussi de terreur en m'imaginant dans la peau de Vera. C'est bien la preuve d'une psychologie de personnages bien construite.
*
Dans un silence ouaté, laissez-vous bercer par cette histoire douce-amère....en attendant la neige.
*
Merci à Netgalley et Calmann-Levy
Cold winter challenge et la LC d' #ilestbiencelivre de janvier
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
llamy89
  28 janvier 2019
Ce roman m'a intrigué, couverture sobre, quatrième de couverture qui ouvre sur plusieurs histoires inquiétantes possibles.
L'atmosphère ouatée d'un village du haut Jura pour décor, Véra se sent à l'abri d'une soeur envahissante. Pourtant, l'hostilité ne vient pas seulement du climat, sa logeuse Louise n'a de cesse de lui suggérer de partir au plus tôt avant l'arrivée de la neige. Les chasseurs de la région n'ont pas l'air de goûter sa présence non plus. Un voisin énigmatique et solitaire loge au-dessus de son chalet. Un détective privé qui furète dans les parages.
Suspense maîtrisé, tension savamment distillée au fur et à mesure d'un récit millimétré. Une pleïade de personnages plutôt étonnants : Max-Géronimo, chaman autoproclamé, neveu de Louise ; Iwina cafetier féru de littérature, Mathilde l'aînée de Véra, directive, envahissante dont l'amour étouffe la petite soeur. Est-ce de l'amour d'ailleurs ?
Véra s'offre une pause pour se sevrer de cette soeur trop pressante, des médicaments qui l'abrutissent, de l'angoisse des flash-backs de sa mémoire défaillante. La neige va recouvrir le paysage, la tempête va réveiller ses souvenirs pour l'aider à comprendre son passé récent.
Ajoutez à tout cela le cadavre abîmé d'une jeune femme de vingt ans... Une enquête, des remises en question, le retour de la mémoire, tout est là pour un thriller psychologique bien mené. Une fin inattendue pour ficeler le tout.
Christine Desrousseaux offre un roman efficace à l'écriture ciselée, délicate sur fond de noirceur humaine.
Merci à l'auteure et aux éditions Calmann-Levy pour cette intrigue habile qui vous soustrait au temps !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
lulu8723lulu8723   21 mai 2020
J'ai besoin de mettre de l'ordre dans ce désordre insensé qu'a été la fin de sa vie. L'ordre d'une sépulture. C'est à ça qu'elle aspirait, à ça qu'elle s'est consacrée pour en finir : être un déchet. elle y a mis toute sa volonté, tout son courage. Je ne veux pas la laisser. Je ne veux pas laisser gagner ceux qui lui font du mal. Lui donner une tombe, c'est au moins la ramener dans la communauté des humains.
page 162-163
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lulu8723lulu8723   21 mai 2020
... j'essaie de prendre mes responsabilités. Je ne suis pas sûre d'y arriver. La culpabilité, c'est ça que je veux assumer, parce que je suis coupable, même si c'était un accident, c'est moi qui tenais le volant, c'est moi qui ai doublé le camion sous une pluie battante. Si quelqu'un d'autre avait été à ma place, l'accident n'aurait pas eu lieu.
page 84
Commenter  J’apprécie          10
lulu8723lulu8723   21 mai 2020
Le sommeil fuyait toujours devant moi. Pendant une heure, je le poursuivais, essayant toutes sortes de ruses pour le rattraper, mais il avait une bonne longueur d'avance sur moi. J'étais épuisée.
page 106
Commenter  J’apprécie          20
lulu8723lulu8723   21 mai 2020
Pauvres morts couchés dans leur linceul verdoyant, ils n'ont pas eu de seconde chance pour se racheter des fautes commises et des violences perpétrées sur ordre.
page 50
Commenter  J’apprécie          10
lulu8723lulu8723   21 mai 2020
Le jockey, lui, doit doper le rythme à un temps T, il n'y a pas de place pour les sentiments, seulement pour les sept coups de cravache réglementaires.
page 7_-79
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Christine Desrousseaux (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Desrousseaux
Christine Desrousseaux - Mer agitée
autres livres classés : neigeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1866 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..