AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743616601
Éditeur : Payot et Rivages (14/03/2007)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Jacques Lafleur, dont la gorge a été ouverte d’un coup de sécateur dans le jardin envahi par les ronces de sa sœur Jeanne, n’avait-il pas raté sa vie ? Eternel vagabond, faisant preuve d’une ambition limitée, marginal dans l’âme, il avait pris pension chez Jeanne après avoir réchappé de justesse à l’explosion de l’usine AZF. Il semblait pourtant avoir trouvé un havre de paix auparavant chez son frère Pierre, spécialiste des reptiles, et sa femme Valérie. Mais les ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
marina53
  06 juillet 2015
Par une chaleur étouffante, Jacques Lafleur, qui n'avait certes pas un nom prédestiné, a décidé subitement de s'attaquer enfin à ce semblant de jardin. Les ronces lui abîmaient les jambes dès lors que l'on voulait le traverser. Affairé à sa tâche, il n'entend pas le portail s'ouvrir ni les pas dans l'allée. Une main sur son épaule et le voilà égorgé avec un sécateur... Lorsque l'inspecteur Félix arive sur les lieux, il envoie de suite ses collègues enquêter auprès du voisinage et interroger la soeur du défunt, Jeanne, qui vivait avec lui. Sous le choc, elle n'arrive plus à parler. Cet éternel vagabond qui avait vu du pays s'était réfugié chez elle, il y a 1 an, juste après l'explosion de l'usine AZF. Hébergé auparavant chez son frère et sa belle soeur, Pierre et Valérie, les choses avaient mal fini et il était de nouveau parti. Quelles en sont les raisons profondes? Pourquoi Jacques fuyait-il ainsi? Qui a pu lui en vouloir au point de le tuer sauvagement? C'est ce que va tenter de comprendre Félix et son équipe. Mais ils ne seront pas seuls sur l'affaire. En effet, Rémi, un jeune homme qui travaille au tri des ordures, va tomber sur un carton contenant les cahiers de bord de Jacques...
Pascal Dessaint signe là un bon policier. En plantant son décor à Toulouse, qui plus est, un an après l'explosion de l'usine AZF, il nous offre des personnages blessés et meurtris dans leur chair et dans leur coeur. Que ce soient les flics ou non, tous ont une fêlure. Une soeur qui est morte tragiquement, un stupide accident au cours duquel un père a perdu la vie. Félix Dutrey est envoyé sur une affaire épineuse. La mort de Jacques Lafleur est bien mystérieuse. Au cours de l'enquête, il découvrira de nombreuses choses que l'on a voulu taire. L'auteur dépeint non seulement l'âme humaine et ses failles mais aussi une nature sauvage. Plus qu'un polar, ce roman social mêle habilement humanité et bêtise.
Qu'il est bon de rester Loin des humains...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Seraphita
  16 mars 2019
Jacques Lafleur est retrouvé mort dans le jardin de sa soeur Jeanne. Il s'était pourtant mis à une tâche aussi utile qu'ingrate en voulant le débarrasser de ses ronces. Mais apparemment quelqu'un a retourné le sécateur qu'il utilisait contre lui en l'égorgeant. Qui donc a tué Jacques Lafleur, homme solitaire, en marge de sa famille et de la société, et pourquoi ? le capitaine Félix Dutrey mène l'enquête, tandis qu'à partir d'une découverte fortuite, un autre homme va essayer de reconstituer le puzzle de cette même énigme.
Avec « Loin des humains », distingué par le grand prix du roman noir français 2006 au festival du film de Cognac, Pascal Dessaint offre à ses lecteurs une nouvelle pépite noire.
A partir d'une découverte macabre, l'enjeu consiste à dénouer l'écheveau d'une vie, celle de Jacques Lafleur, et des quelques personnes qui ont pu le côtoyer, famille ou amis. Et la tâche s'annonce rude, d'autant que deux protagonistes vont oeuvrer, l'un officiellement, un autre dans l'ombre, en creux d'une découverte inopinée. Dans cette trame complexe, l'auteur mêle les voix narratives, les flashbacks. Et l'on avance dans le fil de l'intrigue avec le sentiment paradoxal d'être perdu dans un labyrinthe dont on ne perçoit aucune issue, et en même temps de s'acheminer vers une résolution par trop simple.
C'est sans compter sur le génie d'un auteur tel que Pascal Dessaint. Jusqu'au bout, il sait ménager des parts de surprise et de rebondissement. « Loin des humains » est un roman noir prenant, dont l'obscurité est très bien ponctuée de descriptions magistrales d'une nature sauvage, aussi belle qu'impitoyable, à l'image de la nature humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
maltese
  15 mai 2013
Dans ce roman au long duquel suintent les blessures causées par l'explosion de l'usine AZF, Pascal Dessaint parvient à souligner de manière convaincante les sentiments humains. Et le lecteur se rend vite compte que les blessures morales, psychologiques..., celles qui ne se voient pas sont toujours plus douloureuses et difficilement guérissables, ancrées qu'elles sont au plus profond des êtres.
En ouverture, on assiste au meurtre de Jacques Lafleur, un type paumé, réfugié chez sa soeur, dont on apprendra et comprendra au fur et à mesure du roman quel a été son passé, notamment par l'intermédiaire de son journal, tombé entre les mains d'un jeune homme, Rémi, travaillant dans une déchetterie, lui aussi tout autant paumé.
Félix Dutrey va se voir confier l'enquête et devra démêler les fils de cette intriguante pelote de liens humains tout en vivant avec son propre douloureux passé.
Commenter  J’apprécie          10
Ancre
  15 novembre 2015
J'ai aimé la construction du roman, les chapitres se rapportent aux protagonistes tout en avançant dans l'histoire. Par contre, j'ai été déçue par le choix du meurtrier.
Bien que j'ai apprécié l'histoire, ce livre m'a ennuyée, j'ai eu du mal à le finir.
Commenter  J’apprécie          50
HerveSard
  02 février 2011
Jacques, sorte de vagabond hébergé chez sa soeur entre deux périples pédestres à travers le monde, est retrouvé assassiné. Enquête difficile. Qui peut bien en vouloir à quelqu'un comme lui ? Il n'a pas vraiment d'amis, mais on ne lui connaît pas d'ennemis... Sur fond d'explosion de l'usine AZF, Pascal Dessaint offre une visite guidée dans la vie d'un SDF qui "assume" sa condition, mais les cahiers de route de Jacques, retrouvés par hasard par un jeune homme perturbé, vont dévoiler une existence bien différente de celle que les proches de la victime pouvaient imaginer.
Si j'ai un peu regretté au début la relative lenteur du récit, le voyage en valait la peine : la chute, rapide, est un vrai choc, totalement inattendue et remarquable de noirceur.
Lien : http://hervesard.blogspot.co..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PecosaPecosa   13 avril 2019
- Je me souviens quand je brassais les os à Bordeaux.Tu trouves de tout dans les cercueils. Des mecs, là-bas, s'enterrent avec des bouteilles de vin, rien que des grands crus. Grands crus.
- Et alors?
- Alors tu peux toujours fouiller dans leurs poches, c'est rare qu'y pensent au tire-bouchon. Curieux, non?
- Curieux...
- Alors, avec mon pote, on leur rendait service, aux mecs. J'ai appris un truc, gamin.
- Quoi donc?
- Les morts, ça boit pas!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          284
marina53marina53   06 juillet 2015
Les femmes vous tendent parfois ce genre de piège. Elles aiment que vous leur expliquiez le pourquoi du comment. Vous n'en ressentez pas forcément la nécessité. L'explication ajoutera à la confusion. Déjà que ce n'est pas très clair dans votre tête. Mais vous vous y appliquez. Elles vous écoutent puis ne peuvent s'empêcher de vous démontrer que vous êtes dans l'erreur. Comme si ça ne leur suffisait pas de voir vos couilles, il faut aussi qu'elles vous les cassent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
marina53marina53   06 juillet 2015
Qu'on fasse selon sa volonté ne signifie pas toujours qu'on le désire vraiment. On fait des tas de trucs, on prend des décisions avec trop de hâte, et après on le regrette, parce que, en définitive, ce n'était pas ce qu'on souhaitait intimement. Il y a des décisions plus ou moins promises au regret. Il y a des vies ainsi qui virent à l'amer.
Commenter  J’apprécie          350
marina53marina53   06 juillet 2015
A s'envelopper autour de soi pour se cacher qu'on est blessé, on finit par s'emprisonner dans ses propres épaisseurs, paniqué de plus être découvert...
Commenter  J’apprécie          300
SeraphitaSeraphita   16 mars 2019
Les difficultés de la vie aboutissent à une forme particulière de mélancolie qui cristallise ensuite en un ensemble de gestes, de regards, de désastres.
Jim Harrison
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Pascal Dessaint (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Dessaint
Un aller retour dans le noir 2018 - 10 ans - par Pascal Dessaint
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre