AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743625007
Éditeur : Payot et Rivages (03/04/2013)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Seul sur la péniche de sa compagne Elisa, le capitaine de police Félix Dutrey broie du noir. Un soir, il reçoit la visite de sa collègue Magali, qui lui raconte une curieuse histoire. Des Peaux-Rouges costumés de pied en cap s'en sont pris aux passagers du petit train touristique de Toulouse pour les dévaliser. L'un des passagers semble avoir été agressé de manière particulièrement violente, au point qu'il a succombé à une crise cardiaque. Quant aux portefeuilles vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
marina53
  22 février 2016
Le capitaine Félix Dutrey broie du noir. L'absence de son amie Élisa n'arrange pas les choses. La péniche, la Julip, lui paraît alors bien vide. Pour occuper un tant soit peu sa soirée, il décide d'aller boire un verre chez son ami, Bert, à bord de la Slocum. À son retour, il trouve Magali, une collègue, assise sur une écoutille. Celle-ci lui raconte alors l'étrange attaque d'un train par six Indiens. Un touriste, à bord, est mort. Non pas d'une flèche mais d'une crise cardiaque. le lendemain, Félix est dépêché sur les lieux d'un crime sordide. En effet, le corps sans vie de Francis Aubignac, un taxidermiste, a été retrouvé dans son atelier, au milieu de tous ses animaux naturalisés. Deux seringues sur la table, une dont le piston était enfoncé, l'autre pleine d'une substance trouble. le plus étonnant? est que ces yeux ont été remplacés par des yeux de verre...
Pascal Dessaint remet en scène le capitaine Félix Dutrey, rencontré dans son roman "Loin des humains". Cette fois-ci, il est confronté à une bien sombre enquête. Qui peut en vouloir à ce taxidermiste qui ne semblait avoir aucun souci? Derrière ce crime se cachent certaines choses jusque-là insoupçonnées aux yeux du capitaine. L'auteur dépeint toute une galerie de portraits fouillés, du flic mélancolique à l'écologiste en passant par l'ornithologue un brin déjanté, le légiste fantasque ou encore ce "pirate de péniche". En nous plongeant au coeur de la ville rose, véritable personnage à part entière qu'il chérit tant, il nous fait voir une société parfois sombre où s'entremêlent ici et là trahison, déception et amertume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
MarieC
  03 novembre 2012
Un roman découvert grâce à Instinct Polaire, que je remercie encore pour cet agréable moment de lecture. Derrière une intrigue policière dense, mais fort claire - il ne faut pas trop en dire, sachez simplement que cela commence par une attaque de train (touristique) et se poursuit avec l'assassinat d'un taxidermiste, pour se prolonger du côté du trafic d'animaux - l'auteur met en place une galerie de personnages, tous plus fouillés et crédibles les uns que les autres :Le narrateur, capitaine de police, en plein spleen, empêtré dans l'absence de sa compagne et ses loyautés amicales, le commissaire obsédé par les chevaux, la femme forte et froide, l'écologiste convaincu, l'ornithologue déjanté... le tout dans un Toulouse très réaliste qui change agréablement des bas-fonds parisiens. A lire et partager !
Commenter  J’apprécie          70
kfd
  28 avril 2018
Des crimes sanglants, un héros qui vit sur une péniche et ne trouve plus de sens à ce qu'il fait, aussi bien dans son métier de flic que dans ses relations amoureuses. Confronté à des milieux écologistes extrémistes, et à de sordides histoires d'héritage, l'enquêteur erre, boit, se bat et semble toujours plus désabusé... Pourtant, on ne retrouve pas cette tension tragique qui hante les polars noirs, car le héros est désengagé mais pas cynique. Il est dès lors difficile d'être en empathie avec son errance et sa curiosité distraite...2,5/5
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   22 février 2016
- Un jour, il faut croire, vous n'êtes plus aussi jolie à regarder. Vous surprenez le regard de l'homme avec qui vous partagez la vie depuis presque vingt ans et ce regard vous dit que l'eau a coulé sous les ponts, il confirme une réalité que vous refusez de voir en face, même si vous n'êtes pas dupe... (…) Vous voyez? Vous avez attrapé des cheveux gris mais ce n'est pas le plus grave. Les cheveux gris, ça peut avoir son charme... Vous avez pris du poids, le grain de votre peau est moins doux, vos seins commencent à tomber... Je vous choque?
- Non...
- L'homme que vous aimez a changé aussi mais pour vous, c'est comme au premier jour. Pas pour lui... Les hommes ont moins d'indulgence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
marina53marina53   22 février 2016
Quand une personne a trop d'amis (…), c'est toujours au détriment de son amitié. Il est notoire que l'on ne peut avoir que très peu de vrais amis. Posséder un grand nombre de "connaissances" dont beaucoup sont peut-être des alliés fidèles, ayant tout droit de prétendre à être considérés comme de vrais amis, surcharge la capacité d'amour personnel d'un homme et atténue l'intensité de ses attachements affectifs.
[Konrad Lorenz]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
marina53marina53   22 février 2016
La vie n'était qu'une suite de chagrins et de renoncements, ça relevait du chaos, lent mais inéluctable. La joie s'immisçait certes parfois dans nos existences mais la plupart du temps comme par inadvertance. On n'avait pas d'autre choix que de faire avec.
Commenter  J’apprécie          210
marina53marina53   23 février 2016
Ce n'est pas ce qui est joli qu'on aime, mais ce qu'on aime qui est joli...
Commenter  J’apprécie          230
rkhettaouirkhettaoui   15 juin 2013
Qu’on crève n’a rien d’étonnant ni d’injuste. Tout le monde est logé à la même enseigne et il faut s’y résigner. L’idée même ne me révoltait plus. Mais je ressentais toujours de la colère, une colère froide, quand les humains s’autorisaient à se substituer à la nature en tuant leurs semblables.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Pascal Dessaint (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Dessaint
Un aller retour dans le noir 2018 - 10 ans - par Pascal Dessaint
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre