AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mokeby


Mokeby
  07 octobre 2012
Ce livre je l'attendais avec impatience depuis la fin de ma lecture du tome 1 qui avait été pour moi un grand coup de coeur. Oui, je ne me cache pas, j'ai couru à la fnac la plus proche de chez moi (en allant voir un film avec une amie en même temps) et j'ai acheté le deuxième tome de la trilogie du dernier Jardin de Lauren Destefano et un autre livre dont ma chronique arrivera bientôt !

Je vais donc commencer par faire l'éloge de ce deuxième tome. En fait, je pense que mon avis ne sera pas très constructif parce que je suis aveuglée par l'univers de Lauren Destefano et des ses personnages. Mais allons-y gaiement, ça rattrapera la chronique de Vérité de Peter James. C'est avec délectation que j'ai ouvert le livre donc, avec un peu d'appréhension. Je me demandais comment allait se passer la suite de l'histoire de Rhine. Je me demandais comment elle allait survivre dans un monde à l'abandon, dans un univers post-apocalyptique. Et j'avais hâte d'en savoir plus sur l'univers qu'a créé l'écrivain. Je dois dire que je n'ai pas été déçue. La prose de l'auteur est toujours aussi douce, on dirait que les mots flottent sur le papier pour donner une ambiance douce-amer... ou douce-horrible. Oui c'est un oxymore, mais j'admire Lauren DeStefano qui sait donner une ambiance pour le moins étrange en mélangeant l'horreur des évènements que vit Rhine (parce que dans le tome 2 Rhine n'a pas fini d'en baver) et le style de l'auteur. La façon dont le roman est écrit est très intéressant car c'est un point de vue interne, le point de vue de Rhine, qui, je pense, donne un côté fleur bleue. Cela donne de la fraicheur et les horreurs sont atténués. Maintenant, je ne comprends pas pourquoi ce livre est pour jeune adulte, pour adolescent même parce que d'après moi, il devrait être placé dans le rayon pour adulte. Les thèmes abordés sont très dures.
Le second tome est la continuité du premier (oui c'est logique) mais on en apprend beaucoup plus sur les personnes qui vivent à l'extérieur, sur la physionomie des lieux si je puis m'exprimer comme ça. On découvre un monde ensanglanté, abandonné. Il n'y a presque plus d'être humains. Rhine et Gabriel évoluent donc dans un monde pas du tout joyeux, oppressant. Et j'ai même vu qu'il y avait une barrière entre les personnes très riches qui se permettent d'enlever des jeunes filles et les personnes qui doivent survivre et affronter toutes sortes de choses comme les raffleurs, trouver à manger. Lauren Destefano parle aussi des enfants mal-formés qui atterrissent directement dans un orphelinat pour la plupart. Je me suis retrouvée dans une dystopie qui porte bien son nom. C'est un monde futuriste morbide. Les personnages sont toujours autant attachants et un début de relation né entre Gabriel et Rhine bien qu'il n'y ait pas grand chose en réalité. J'ai vite compris que Rhine pensait encore à Linden bien qu'elle soit libre de ses mouvements. Rhine est libre de ses mouvements dans une grande partie du second tome mais quand même, j'ai remarqué que l'auteur aimait mettre ses personnages dans le pétrin (non non, c'était une boutade ;)). Et comme dans le premier tome, le second commence très fort. A peine Rhine et Gabriel sont déjà arrivé à s'éloigner que hop ! Je ne raconte sinon ça va vous enlever du suspens. Ceci pour dire que l'on croyait Rhine sortit d'affaire et en fait pas du tout. J'ai même pensé à un moment donné que la maison de Linden valait mieux que le monde extérieur... J'ai trouvé également (ma critique s'éparpille j'en suis navrée >_
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus