AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755645458
Éditeur : Hugo et Compagnie (03/05/2018)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 130 notes)
Résumé :
" Un vrai page-turner, addictif et haletant, porté par une atmosphère envoûtante et une écriture ciselée. " Michel Bussi

Août 1989. Solène et Raphaël, des jumeaux de onze ans originaires du village de Piolenc, dans le Vaucluse, disparaissent lors de la fête de l'ail. Trois mois plus tard, seul l'un d'eux est retrouvé. Mort.

Juin 2018. De nouveaux enfants sont portés disparus à Piolenc. L'histoire recommence, comme en macabre écho aux év... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (73) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  12 mai 2018
Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir dire ?
En quelques jours la tornade Sandrine a frappé, les lecteurs victimes de son talent se comptent par centaines (j'aurais voulu dire par million, mais je voulais pas déclencher un vent de panique à la Orson Wells avec son interprétation radiophonique de la guerre des mondes).
Michel Bussi dit tout en 4ème.
Le bandeau prévient, ce livre a eu un prix, c'est tout dire. (J'entends les ronchonneux au fond de la salle, pfff les bandeaux, ha ha ! Les prix, et bien ne leur déplaise moi je suis d'accord, il mérite tout le bien qu'on en dit ce roman).
Parce que si je l'ai terminé à 1h du matin, alors qu'à cette heure-ci d'habitude c'est Morphée qui me tient dans ses bras, c'est qu'il y a quelque chose quand même, non ?
Les jumeaux de Piolenc, thriller addictif donc.
1989, des jumeaux de 11 ans disparaissent dans cette petite commune du Vaucluse. le gendarme Wimez (Sandrine Destombes aime bien les gendarmes, elle en glisse toujours quelques-uns dans ces récits) passera 30 ans à essayer de résoudre l'énigme de la disparition de Solène et Raphaël.
2018, une petite fille du même âge disparaît au même endroit.
Le sang de Jean Wimez ne fait qu'un tour, et si tout recommençait ?
Il propose son aide à son successeur.....
Voilà, le décor est planté.
Le travail de l'autrice (bon, moi je trouve pas ça très joli, mais j'ai lu récemment que ce mot existait dans notre chère langue avant qu'un Cardinal, mal inspiré et quelque peu machiste sans doute, ne décide de le retirer, alors rendons à Cesar...etc...) est efficace, sans fioritures, avec tout le talent nécessaire à tenir le lecteur en éveil (voir plus haut), avec tout ce qu'il faut aussi pour noyer le lecteur, le faire réfléchir, l'interroger, le guider sur de fausses pistes, le laisser approcher de la vérité avant de l'en écarter avec jubilation.
Et puis, il y a les enfants, et là aussi le regard de Sandrine est terrible, mais chut ! Je n'en dirai pas plus, je vous laisse frissonner de plaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Gaoulette
  18 juillet 2018
4 heures de sommeil en tout pour avoir eu le malheur ( ou la chance) d'ouvrir ce roman noir au moment du coucher. Une vraie colle glue ce thriller. On le touche impossible de le lâcher. Je voulais absolument connaître la fin, addictif dés le premières lignes et il remue les trippes.
Qui sont les jumeaux de Piolenc? Solène et Raphaël disparus en 1989 dans ce village de 5000 habitants. Agés de 11 ans et personne n'a rien vu ou entendu. 30 après, même scénario, une jeune fille disparaît et les villageois courent à la panique, le ravisseur est revenu mettre le chaos dans ce village. Piolenc, village où pratiquement tout le monde se connaît mais pourtant personne ne sait rien. le capitaine qui reprend l'enquête Fabregas était jeune à l'époque et il va devoir faire équipe avec un retraité pour comprendre et faire la part des chaos entre le présent et passé.
Une enquête palpitante qui prend aux trippes. Les victimes, des enfants de 11 ans, des petits anges qui ne sont même pas rentrer dans l'adolescence : un pédophile? un meurtrier sanguinaire? un membre de la famille? Qui peut s'en prendre à ces pauvres enfants qui en beaucoup en commun. Sandrine Destombes ne lâche rien. Elle nous fait courir au même rythme que Fabregas qui doit comprendre la psychologie des victimes sans faire la chasse aux fantômes, se faire ses propres idées sans se laisser influencer par le passé.
Un crime qui pourrait toucher n'importe quel village où les habitants pensent connaître ses voisins.
Ce polar est intense. On est dans l'attente de plusieurs réponses : celles du présent et du passé. le lecteur note chaque élément pour avancer et essaye d'établir toutes probabilités.
Et la réponse qui débarque qui chamboule tout sur son passage. Une réponse que je n'aurais pas cru possible un jour. J'étais à mille lieux d'un tel dénouement.
Un polar qui donne à réfléchir et surtout s'embarque sur un sujet tabou voire très très sensible.. D'ailleurs j'aurais été béta lectrice, j'aurais fait une petite suggestion. En épilogue, j'aurais proposé un retour en arrière en 1989 où la tête pensante suggère son prochain crime. J'aurais été face à l'horreur absolu et non sur mon imagination.
Un coup de coeur pour ce thriller qui m' a tenu en haleine. J'ai les yeux bien cernés à cause de l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
ValerieLacaille
  29 mai 2018
Piolenc, 2018; petite ville de cinq mille âmes où l'on ne s'est pas remis de la disparition de jumeaux de onze ans en 1989. Trois mois plus tard, la fille, Solène, était retrouvée morte, vêtue comme un ange. le suicide de la mère suivra, peu de temps après, laissant un homme meurtri par la disparition de tous les membres de sa famille mais aussi par les soupçons qui pèsent toujours sur lui.
En effet, quand, trente ans plus tard, une petite fille de onze ans disparaît de nouveau à Piolenc, c'est le père des jumeaux que l'on accuse immédiatement du méfait. Sauf qu'entre-temps, l'équipe de la gendarmerie chargée de l'enquête a été renouvelée du fait de départs à la retraite. Les technologies, en outre, ont bien évolué en matière de recherches d'ADN et d'analyses scientifiques. le capitaine Fabregas, en charge de l'enquête, va se retrouver confronté à des secrets bien enfouis, que toutes les découvertes scientifiques ne pourront jamais aider à faire resurgir, et seule l'aide d'une charmante pédopsychiatre lui permettra démêler les travers de l'âme humaine qui poussent les individus à enlever des enfants et au final, résoudre cette enquête bien complexe.
"Les jumeaux de Piolenc" est un thriller captivant et bien construit, mais je mets un petit bémol tout de même sur deux éléments qui m'ont gênée dans mon plaisir de lecture: le premier réside dans la profusion de personnages vers la moitié du livre. A moins de prendre des notes, il est difficile de retenir qui est qui et a joué quel rôle. le deuxième vient d'un manque de recherches concernant le mode de recrutement dans l'Education nationale: les professeurs et directeurs d'école ne sont pas embauchés comme on pourrait l'être dans le secteur privé. Il faut passer des concours et attendre de longues années de mutations diverses avant de pouvoir enseigner dans l'école souhaitée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Patsales
  07 octobre 2018
Roman invraisemblable, j'entends par là que jamais l'auteur n'est parvenue à me faire croire ni à Piolenc, ni à ses habitants, encore moins à ses jumeaux. Alors que je suis fermement persuadée que tous les personnages de Vargas existent bel et bien, ceux de Destombes s'agitent mollement mais ne risquent pas de quitter les pages de ce livre. En gros c'est du sous Joël Dickers, donc que tous ceux qui ont aimé Harry Quebert se précipitent, y'a du twist et du lourd.
Vous voyez, madame Destombes, que je vous fais de la pub. C'est en remerciement des nuits blanches que vous ne m'avez pas fait passer.
Commenter  J’apprécie          192
spleen
  16 septembre 2018
Si j'ai bien aimé le début du roman par sa relative originalité : la disparition de jumeaux de 11 ans en 1989 suivie quelques mois plus tard par la découverte du corps de la petite fille alors que son frère Raphaël est resté introuvable , laissant un père devenu veuf après le suicide de sa femme , en colère et inconsolable et la survenue dans la même école quelques décennies plus tard de la disparition de trois enfants de 11 ans relançant de ce fait l'enquête ancienne . Fabregas , le gendarme est secondé par celui qui s'était chargé sans succès et qui en reste marqué de la première enquête et d'une pédopsychiatre .
Les premières investigations sont intéressantes et poussent le lecteur à poursuivre sans relâcher son attention , signe que l'écrivain maitrise bien son intrigue .
Seulement, la direction que prend la suite de l'histoire m'est apparue trop tirée par les cheveux avec beaucoup d'incohérences et d'invraisemblances .
Pas facile de rester crédible ... Ah que les lecteurs sont exigeants !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
nathfnathf   06 juin 2018
CRITIQUE

Piolenc, Vaucluse - Août 89 - Solène et Raphaël, des jumeaux de 11 ans, disparaissent. Trois mois plus tard, le corps de la fillette est retrouvé mais pas de traces de son frère.
Juin 2018 - L'horreur recommence avec la disparition d'autres enfants........
Je suis fan de Sandrine Destombes depuis ses débuts. De nouveau, je me suis régalée.
Pas de Max, son personnage fétiche dans celui-ci mais il est tout aussi prenant.
Vous allez me dire que le thème est classique, vu et revu.
Oui, mais L'auteur y ajoute sa patte et nous entraîne dans des chemins plus que tortueux.
Avec sa plume sans fioriture, elle captive son lectorat et m'a fait passer une nuit blanche.
Les personnages sont recherchés et ont tous des failles, même les chers petits anges, ce qui rend le roman troublant et addictif.
Je ne peux donc que vous conseiller "Les jumeaux de Piolenc" et moi, attendre le prochain impatiemment!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
rkhettaouirkhettaoui   06 mai 2018
L’affaire des jumeaux de Piolenc avait été « son » affaire, ou plutôt son désastre, sa malédiction. À peine promu, il s’était retrouvé à trente-cinq ans à la tête d’une cellule de crise très vite dépassée. Il est dit que les premières quarante-huit heures sont les plus cruciales après la disparition d’un enfant. Jean avait compris trop tard la justesse de ces statistiques.
Commenter  J’apprécie          30
NathVBNathVB   11 mai 2018
- Ca arrive, Victor. C'est triste à dire mais c'est comme ça. L'année dernière, quarante enfants se sont suicidés en France. Le plus jeune avait cinq ans.
- Mais dans quel monde vit-on, Jean ?
- Dans un monde où on cherche à les faire grandir trop vite.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   06 mai 2018
Victor s’était battu toutes ces années comme un diable. Pour que justice soit faite, pour qu’on ne l’oublie pas, lui et ses enfants. Même le suicide de sa femme n’avait pas réussi à étancher sa soif de vérité. Victor Lessage avait passé tout son temps libre à chercher la faille qui lui permettrait de déclencher un séisme. Il lisait toutes les revues scientifiques à l’affût d’une nouvelle technologie que les enquêteurs pourraient appliquer à son affaire. C’est ainsi qu’il avait eu l’idée du test ADN alors que la gendarmerie tâtonnait encore en la matière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 mai 2018
Comment expliquer à des parents dans la tourmente que près de cinquante mille enfants étaient inscrits sur le fichier des personnes disparues alors que l’alerte était déclenchée en moyenne deux fois par an depuis sa création ? Il fallait avant tout s’assurer que Zélie ne s’était tout simplement pas absentée pour quelques heures ou encore qu’elle n’avait pas fugué. Même si cette dernière hypothèse paraissait généralement absurde aux yeux des parents, cette possibilité ne pouvait être exclue d’un revers de la main. Ensuite, afin de rendre le plan efficace, il fallait être en mesure de communiquer sur des éléments concrets. Un indice qui puisse permettre la localisation de la victime ou du suspect. Le véhicule dans lequel serait monté le mineur ou une description du kidnappeur. À cela se rajoutait le retour spontané de la petite Nadia. Ça n’allait pas faciliter les choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les jumeaux de Piolenc

Quels sont les prénoms des jumeaux disparus ?

Zélie et Gabriel
Solène et Raphaël
Caroline et Victor
Justine et Jean

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Les jumeaux de Piolenc de Sandrine DestombesCréer un quiz sur ce livre
.. ..