AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ziliz


Ziliz
  05 mars 2013
Une dizaine de jours sur les routes en compagnie de Jeanne et son papa - un papa fatigué qui a besoin de s'échapper du quotidien, d'accompagner sa fille dans un "voyage initiatique"...

Jeanne a trois ans, elle est née avec une anomalie au palais. de visites chez des médecins en examens médicaux, la croissance de la petite fille est parsemée de doutes, d'angoisses, d'espoir, de déceptions pour ses parents : elle ne parle pas, tarde à marcher. "J'éprouvais une indicible lassitude en me rendant à l'hôpital des enfants (...)" (p. 149).
L'ambivalence des parents est prégnante : "(...) savoir à tout prix, au nom d'une science qui se croit exacte, savoir pour savoir, ou bien refuser l'ombre du diagnostic, une ombre qui nous donnait l'impression qu'elle allait traquer toute parcelle de lumière et d'espoir." (p. 152).
Le père est donc las, d'où ce voyage pour fuir, mais aussi pour "rencontrer" sa fille, seul, et lui faire découvrir des éléments importants de son enfance, de sa vie : "C'est un chemin spirituel quelque peu sinueux dont je ne sais toujours pas où il va nous mener." (p. 172).
Bien que la maman ne soit pas du voyage, elle est très présente dans le récit, notamment lorsque le narrateur et Jeanne lui téléphonent, à la grande joie de la fillette.

J'ai beaucoup aimé la première partie de ce témoignage : les mots tendres de l'auteur pour sa fille ("petit lézard", "coccinelle", "ma petite Fantômette"), sa façon de décrire le sourire éblouissant de Jeanne qui charme les inconnus et chasse vite la gêne initiale dans leurs regards, le papa attentionné qui comble son enfant de jolis vêtements - bref leur relation... La seconde moitié du livre m'a semblé plus longue : les souvenirs du narrateur, l'hommage à son oncle... Il y a beaucoup de retours sur le passé, je ne m'y retrouvais pas toujours.

Jean-Baptiste Dethieux est psychiatre-psychanalyste et cela se sent dans sa façon de trouver les mots justes, bien pesés, pleins de sens. C'est intéressant aussi de voir le regard que porte un parent médecin sur le milieu médical où les maladresses et le manque de subtilité terrassent parfois le patient et sa famille.

Un témoignage émouvant, douloureux et très personnel, une belle histoire d'amour d'un papa pour sa fillette, "Jeanne : l'enfant éternel qui n'en finit pas de le rester." (p. 194).
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus