AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Emmanuel Haymann (Collaborateur)
EAN : 9782749910116
379 pages
Éditeur : Michel Lafon (03/09/2009)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 862 notes)
Résumé :
Saviez-vous que la Lutèce des origines ne se situait pas sur l'île de la Cité, mais à Nanterre ? Que les derniers combattants gaulois massacrés par les Romains reposent sous la tour Eiffel ?
Que les vestiges de la première cathédrale de Paris se trouvent sous le parking d'un immeuble moderne du Ve arrondissement ?
Au fil de ses découvertes, Lorànt Deutsch vous emmènera vers ce qui fut le Pont-au-Change, ancêtre de la Bourse, puis chez ce bistrotier qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (148) Voir plus Ajouter une critique
Wiewowas
  24 octobre 2018
Tous les chemins mènent à Paris
Et Lorànt Deutsch l'a bien compris
Parler de Paris c'est parler de tout
Et parler de tout c'est parler de rien
Mais c'est toujours mieux par un historien !
Lorànt mélange tout pour notre bonheur
Et ne nous fatigue jamais d'ailleurs,
Il a trouvé son fil conducteur :
Métro, le fil à couper le beurre !
Parfois il décortique nos illusions
Que nous avons à profusion.
Les légendes qu'il mêle à la réalité
Sont là pour l'embellir, pour la vernir !
Voici le poème que son livre m'a dicté
Les détesteurs de rimes, veuillez vous abstenir :
Paris histoire Paris mémoire Paris Simone de Beauvoir
Paris au soir Paris fumoir Paris promenoir des amants
Paris miroir Paris espoir Paris lointaine patinoire
Paris Moyen âge Paris carnage Paris à la nage Paris déménage !
Commenter  J’apprécie          8814
tiptop92
  19 juin 2019
Passons la polémique sur le vilain petit amateur qui mange le pain des gentils historiens professionnels. de toute façon il n'y aurait pas eu tout ce bruit si Lorant Deutsch n'avait pas vendu des wagons de ce "Metronome". Questionnons nous plutôt sur les raisons de cet immense succès. Ce livre d'abords est très intéressant, ludique, rempli d'anecdotes qui même si elles ne sont pas toutes justes permettent de sortir du carcan de l'histoire universitaire qu'on nous sert en général. Sur un ton qui n'a rien de littéraire, il nous entraine à sa suite au gré des stations de métro pour relater l'histoire de France et de Paris le long des siècles écoulés. On pourra ainsi le livre sous le bras et le passe Navigo à la main refaire cette balade et découvrir de nous même les témoignages du passé indiqués par l'auteur. cet ouvrage part d'une idée imparable, il permettra aux curieux quelques heures de lecture joyeuse et son lot de découvertes passionnantes...
Commenter  J’apprécie          494
Nowowak
  15 avril 2021
Lorànt Deutsch est descendu à Bel-Air. Mal nommée. Station sur la ligne six du métro, escale aérienne située sur le boulevard de Picpus, dans le XIIe arrondissement parisien. Rien qui ne donne à rêver. Les gens qui montent à droite, les usagers usés qui descendent à gauche.
— Mais poussez-vous !
La lumière intérieure des lents est moins intense que celle du frigo. Séance de rattrapage pour les sans-grade, les abonnés du wagon de queue. Nuisances de la malfaisance. Convenances du tout-venant. En dépit d'une discipline admirablement respectée, la course de relais est plaisante, mais l'escalator élève-t-il dans l'échelle sociale ?
— Laissez-moi passer, je suis pressé !
Le mouvement féconde la crainte. L'immobilité génère la fébrilité. Force est de le reconnaître, la promiscuité est effrayante. Habitués à ce que le parangon tire sur la laisse, les modestes travailleurs tentent d'aboyer. Très vite, ils s'aperçoivent que cela fait un mal de chien. le turbin et le nonosse les attendent avec une douceur exquise réservée aux amants. En sortant de la rame, ils savent qu'ils vont devoir continuer à ramer et se coltiner du menu fretin infréquentable.
— Vous n'auriez pas un euro s'il te plaît mon gars ?
En dépit de la bleuité qui déferle sur la ville, la rue est l'occasion de côtoyer ses frères bipèdes dont la liberté est plus que précaire durant ces temps incertains. Nageant entre les coprolithes, ils lantiponnent, pétouillent ou au contraire courent dans tous les sens. Les sortir de la brume ignivore qui les dévore serait une noble tâche. Les conduire au combat, les faire marcher sur l'Élysée ou à défaut retourner à l'école apprendre Marignan 1515.
Lorànt Deutsch rêve le lundi de s'engager en politique, le mardi trouve l'idée grotesque, le mercredi il déchire sa carte d'électeur, le jeudi il recolle les morceaux, le vendredi il la brûle à l'éther, l'ouiquende il se repose. Il se voit bien sur une barricade, un drapeau dans une main, un porte-voix dans l'autre ou alors assis dans un luxueux salon de thé à se taper un café gourmand accompagné par une rousse minijupisée qui ne prendrait qu'un verre d'eau. Elle le regarderait pêcher en eau trouble tout en soignant sa ligne.
— Bercy. Correspondances pour Gare de Lyon, Châtelet.
La rue est fertile en faux châtelains, en bagnards autodidactes qui croulent sous le poids des responsabilités et des pressions. Les historiens apprentis auraient bien besoin d'un meneur tant la dictature sournoise s'impose sous ses faux airs de démocratie et abuse le quidam qui croit tout ce qu'il lit, regarde et entend.
- "Le musée du Louvre jadis palais jadis encore château voire place forte, recèle les vestiges d'un donjon et des tours de l'ancienne forteresse."
Mine réjouie des badauds et des inspecteurs de police qui jetteraient leurs armes et se prosterneraient devant son éloquence digne des plus grands orateurs grecs de l'Antiquité.
- "Sous Philippe Auguste, cette forteresse était encore un ouvrage militaire, voire une prison. Il faudra attendre Charles V, vers 1370, pour parler de résidence royale, avec de nombreux embellissements."
Les femmes ne possédant aucune passion pour la pilosité sur buccale arracheraient ses vêtements, l'empêchant de terminer son discours et le violeraient sur le pavé. Ses prédictions finiraient dans un torrent d'orgasmes ravageurs rejointes par les cris d'orfraie des ménagères qui se mêleraient à la gigantesque partouze.
Mais tel un métronome revenons à nos astronomes, nos gommes à trolls enfermés dans leur cylindre et qui resteraient ignorants sans un Lorànt Deutsch pour les culturer. Il le fait bien le bougre.
— Pouvez-vous la fermer s'il vous plaît ?
Dans le métro les voyageurs n'ont pas l'occasion de s'extasier sur les couleurs sublimes du ciel, les différentes teintes qu'il prend lorsque les nuages se déplacent. Alors ils bouquinent et le moindre bruit les dérange. Il leur semble que chaque écrivain, quand il termine un livre, dépose entre les pages un fragment de son âme. Chaque livre qu'ils lisent les enrichit de ce fragment. Oh bien sûr ils n'oseraient pas exiger le silence à cor et à cri. Ils risqueraient un coup de couteau. Lorànt Deutsch doit s'en charger.
— La fenêtre, pouvez-vous la fermer s'il vous plaît ?
Cette masse laborieuse prend ses réalités pour des désirs. Les gens croient encore au Père Noël. Aux lendemains qui chantent. Hébété par tant de béatitude, Lorànt Deutsch doit résister. Un an de confinement entrouducuté n'ont pas esquinté la servitude des pantins. Ils gobent tout. Ils serrent les fesses par réflexe. Ils rampent verticalement. L'abêtissement est leur vaccin contre la morosité. Leur cerveau se trouve en suspension continue d'incrédulité. Même leur clé USB semble plus émotive.
— Now or never !
L'instruction n'a pas de prix. L'occasion ne se présente jamais deux fois. Lorànt Deutsch ne manque pas de courage pour faire sauter le bouchon de la cocotte-minute, rouvrir les bancs d'écoles, s'arrêter à la station d'avant ou d'après. S'il ne descend pas en marche, il deviendra comme tous ces cancres. Sans esprit d'initiative, Lorànt Deutsch achèvera sa course sans savoir pourquoi ni comment. Apprendre à son prochain, cela ne mange pas de pain, comme disent les pigeons.
Nowowak

Lien : https://pasplushautquelebord..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          376
Jeanmarc30
  05 février 2019
Partir à la découverte de Paris par des sentiers nouveaux racontés par un autodidacte qui aime à la fois l'Histoire de France et son patrimoine, tel est le pari de Lorant Deutsch par le biais de son Métronome. Nous découvrons par de nombreuses anecdotes un Paris inconnu ou méconnu et surtout l'origine de l'appellation de certaines rues.
C'est divertissant et totalement ludique même si ce n'est certes pas comparable aux écrits des grands historiens mais en prenant le fil conducteur qu'est le Métro, c'est ingénieux et c'est un bel hommage aux monuments de la capitale.
Commenter  J’apprécie          380
fee-tish
  28 décembre 2009
Un hymne à la France et à Paris, voilà ce que je retiendrais de cet ouvrage !
Du Ier siècle avec Gaulois, au XXIe siècle qui forge le futur, Lorànt Deutsch nous raconte toute l'histoire de France, à partir de vingt et un noms de stations de métro. Un défi de longue haleine quand on sait qu'il a fallu cinq ans à l'auteur pour réaliser ce petit bijou.
Ce livre se pose à la fois comme un livre d'Histoire et comme un guide touristique historique. Dès les premiers chapitres, j'ai tout de suite été séduite par la tendresse que l'auteur éprouve pour nos ancêtres. Pour lui, mêmes les Romains, qui ont pourtant détruit beaucoup sur leur passage, ont été un maillon indispensable à la construction du Paris actuel. Ainsi, on voyage dans le temps pour savoir comment s'est développée Lutèce, comment les Romains ont indéniablement apportés la modernité, comment le christianisme est arrivé, comment il a évolué, pourquoi Montmartre s'appelle Montmartre... Un concentré d'informations très intéressantes pour nous, Français.
Le récit s'articule de la façon suivante : à chaque début de chapitre, Lorànt Deutsch sort du métro et remonte à l'air libre. Ici, il nous décrit plus ou moins ce qu'il voit du Paris actuel. Ensuite, il reprend L Histoire où il l'avait laissé, et nous voilà embarqués avec Clovis, Charlemagne, Philippe le Bel, Louis XIV, et tous les autres grands acteurs d'une histoire qui est la nôtre. Son récit est également ponctués de petits encadrés posant chacun une question en rapport avec les évènements du siècle : "Qui fit construire les thermes de Cluny ?", "Depuis quand Paris est-il Paris ?", "Où sont les vestiges de la forteresse du Louvre ?", "Boulevard, un mot typiquement parisien ?", parmi tant d'autres.
Lorsque l'on connaît bien Paris ou que l'on est parisien, la lecture de ce livre doit être réellement magique. En effet, Lorànt Deutsch indique très exactement à quels numéros de quelles rues il est possible de voir un vestige historique. Voilà en quoi cet ouvrage est aussi un guide. Alors, moi qui n'est jamais vu Paris, je n'ai qu'une envie : visiter la capitale avec le livre dans mon sac !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
StemilouStemilou   15 juillet 2010
Nous voici enfin sur la rive droite. A la station Louvre, nous quittons le monde romain pour entrer dans l’ère des Francs. Venus du Sud, les romains avaient colonisés le sud de Paris, c’est-à-dire la rive gauche. Les Francs venus du Nord vont tout naturellement développer l’axe nord de la ville la rive droite.

Le musée du Louvre jadis palais jadis encore château voire place forte, recèle les vestiges d’un donjon et des tours de l’ancienne forteresse :

Sous Philippe Auguste, cette forteresse était encore un ouvrage militaire, voire une prison. Il faudra attendre Charles V, vers 1370, pour parler de résidence royale, avec de nombreux embellissements. Puis la guerre de Cent Ans éloigna les rois de France de Paris. Ce ne fut qu’avec François Ier que le Louvre, devenu un palais, accueillit de nouveau les souverains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
StemilouStemilou   02 août 2010
En regardant vers l’Arc de Triomphe, vous verrez, au bout du parvis, un peu perdue parmi les constructions nouvelles, l’ancienne statue de la Défense, érigée en 1883 en hommage à la résistance des Parisiens lors de l’invasion prussienne de 1970. Le quartier lui doit son nom.

Quoi qu’il en soit, pour Paris, notre siècle sera celui d’une expansion vertigineuse. Ce sera le siècle du Grand Paris, le triomphe d’une agglomération tentaculaire, qui franchira le Périphérique pour avaler tout ou partie de sa banlieue, supprimant quelques départements au passage.

[…] Et en se développant vers l’ouest, Paris, le Grand Paris de demain, aura fait de ce quartier d’affaires aux tours agressives une partie de lui-même, un témoin de son passé, une fenêtre ouverte vers son avenir. Et la capitale continuera naturellement de se prolonger vers l’ouest pour englober Nanterre, juste derrière la Défense.
Ainsi la ville remonte lentement à sa source… On s’en souvient, la Lutèce gauloise se situait au bord de la Seine, à l’emplacement de l’actuelle Nanterre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
StemilouStemilou   20 juillet 2010
Un an plus tard, en novembre 887, le mécontentement est général dans l’empire. Pour apaiser la noblesse, Charles le Gros se voit contraint de convoquer une diète à Trebur, près de Mayence.

[…] Au mois de février suivant, les seigneurs francs réunis à Compiègne acclament Eudes : le comte de Paris est nommé roi de Francie occidentale.

[…] L’ennemi a définitivement renoncé à Paris, mais la ville panse ses plaies. Les invasions vikings ont ruinés ses édifices : de la Basilique Saint-Germain-des-Prés, il ne reste que la partie inférieure d’une tour carrée ; Sainte-Geneviève, Saint-Julien-le-Pauvre, Saint Marcel, Saint-Germain-l’Auxerrois et de nombreuses autres églises ont été mises à sac et incendiées.

[…] Par leur défense obstinée, les Parisiens se sont imposés au reste du royaume, et même si, à sa mort, le comte de Paris Eudes redonnera la couronne de Francie occidentale aux descendants directs de Charlemagne, ce sont eux, les Parisiens, qui désormais font l’Histoire, ce sont eux qui font les rois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
StemilouStemilou   15 juillet 2010
Childéric, le roi franc qui règne à Tournai, dans le Nord, se soumet à Odoacre, roi en Italie.
[…] Childéric, fils du roi Mérovée, voit dans cet enchevêtrement d’intérêts et de fricotages l’occasion d’assurer sa lignée, celle des Mérovingiens.


Clovis, jeune homme de seize ans, soudain promu roi des Francs, est bien décidé à perpétuer avec une belle piété filiale la politique paternelle. Il poursuit le combat contre Syagrius et continue d’assiéger Paris.


Paris, le bourg gallo-romain, la ville-citadelle, devient capitale du royaume des Francs en 508


Sainte Geneviève mourut en 502, neuf ans avant son roi chrétien qui fut inhumé à son côté dans cette église Saint-Pierre-et-Saint-Paul sur le mont Lucotitius (la montagne Sainte-Geneviève)

[…] L’église, devenue abbaye au XIIe siècle, fut remplacée en 1744 par l’église Sainte-Geneviève voulue par le roi Louis XV. C’est aujourd’hui le Panthéon, mausolée des grands personnages de l’Histoire de France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
StemilouStemilou   15 juillet 2010
Lutèce, ville impériale, va devenir, en cette même année 360, ville ecclésiale. Les évêques gaulois décident de convoquer à Paris un important concile dont le but essentiel est de réunir les ouailles pour condamner les hérésies chrétiennes, particulièrement l’arianisme, qui ne reconnaît ni la divinité du Christ ni l’autorité du pape. Paris devient ainsi, momentanément, le lieu de l’expression la plus dogmatique du catholicisme romain.


Dans sa géographie, la ville moderne n’a pas effacé le souvenir du saint… La voie romaine du nord, où il a guéri jadis le lépreux, est aujourd’hui la rue Saint-Martin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

Videos de Lorànt Deutsch (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lorànt Deutsch
24.10.18 - INTEGRALE - LGL
Dans la catégorie : Histoire de ParisVoir plus
>Histoire de France>Vendée (Département : histoire)>Histoire de Paris (91)
autres livres classés : métroVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

«Métronome» de Lorànt Deutsch

Dans son ouvrage "Métronome", au rythme de quoi, Lorànt Deutsch fait-il découvrir l'histoire de France ?

du métro parisien
des routes nationales
des sentiers de grandes randonnées

10 questions
58 lecteurs ont répondu
Thème : Métronome : L'histoire de France au rythme du métro parisien de Lorànt DeutschCréer un quiz sur ce livre