AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226452986
240 pages
Éditeur : Albin Michel (31/03/2021)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Arthur, Lillois de 28 ans, soigne ses troubles anxieux par la méditation après de brillantes études. Allant de déception amoureuse en déception amoureuse, il croit pourtant encore au potentiel des applications de rencontres.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
leslecturesdetiphaine
  09 avril 2021
Le Résumé très court donc intriguant et le titre m'ont donné envie de le lire.
C'est chose faite.
Une belle analyse sur la société actuelle, et notamment sur les rencontres, la séduction....avec la pluralité des réseaux sociaux. On est sur une multiplication des rencontres au vu du nombre de possibilités rendu possible par cette multitude d'applications créées.
C'est plutôt intéressant à lire. On est à chemin entre l'analyse et le roman.
Quelques longueurs parfois, des sujets traités un peu éloignés du sujet de base.
Mais dans l'ensemble c'est un roman qui donne matière à réfléchir et à débattre sur les changements de comportements de la société d'aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          20
HeleneSu
  10 avril 2021
Très beau sujet pour ce livre, celui de la séduction et du désir amoureux à l'heure des applis de rencontres et des mouvements féministes. Ou la difficulté pour les jeunes hommes de trouver la bonne posture, la bonne conduite envers les femmes, sans être trop ou trop peu. Une très très belle écriture, fine, incisive, profonde. Je recommande vivement !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2021
Que Léa soit un « gros morceau » ne m’impressionnait pas. Je sais ce que je vaux, j’ai connu dans ma vie des filles extraordinaires. Ne pas lui plaire n’aurait aucune portée universelle : je n’en conclurais pas être indigne d’amour comme le font inconsciemment tous ces mecs traumatisés par la fille aux gros seins du collège à qui ils n’ont jamais rien avoué, ce dont ils ont tiré un sentiment d’humiliation permanente, une faible confiance
en eux et une pointe de misogynie. Non, à l’approche d’un rendez-vous Tinder, ce qui

suscite toujours chez moi un brin d’anxiété est l’exigence d’être à la hauteur, de vmoi-même et de mon potentiel. Échouer est permis pourvu qu’on ait donné. Or ce vendredi soir de juillet, je suis épuisé. La fin du semestre se fait plus que sentir, j’ai passé la semaine à cuire dans mon bureau sous la pression incessante de mes projets entrepreneuriaux et de la canicule. Je n’ai qu’une envie, rentrer dormir chez moi. C’est donc les traits tirés et la verve molle que je suis parti à la rencontre de Léa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2021
Les plus taquines, ou moins confiantes, ajouteront une photo en maillot de bain, dans
une piscine de luxe du sud de la France ou à la plage je ne sais où. La plupart du temps, ça ne me fait ni chaud ni froid. Que le profil soit peu explicite, voire ennuyeux,
ou au contraire trop prétentieux et stéréotypé me laisse de marbre : seul m’importe le visage, dont je me charge d’inventer l’univers qu’il m’évoque. C’est ma spécialité, mon goût pour la romance.


Les prétendantes de types A et B se distinguent également par les mots de
choisis. Le type A, qui n’a qu’une obsession, celle de ne pas être pris pour une pute,
arbore toujours la même mention : Amateurs de plans cul, passez votre chemin, quand le type B, lui, pensant se distinguer, rédige la même chose que tout le monde : Passionnée de voyages, j’aime le vin rouge et les sorties entre amis. Parfois c’est une phrase, parfois juste une série d’émoticônes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2021
Jolies filles oui, mais jolies filles pour moi, Arthur, 28 ans, né à Roubaix, etc. Quand même, il n’y a pas besoin de lire la Critique de la faculté de juger d’Emmanuel Kant pour savoir que la beauté est subjective. Oui, je ne like que des jolies filles, ce qui ne veut jamais dire autre chose que je sélectionne celles qui vrépondent à mes attentes, mes critères et mes goûts, celles dont le regard me touche, dont les yeux me troublent, dont le visage m’apaise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2021
Léa ne me plairait pas, j’en étais convaincu. Je lui ai quand même proposé un verre. L’espoir de baiser ? Un coup d’un soir, après tout, ça ne se refuse pas. Je l’ai dit, vj’ai regardé son cul, bien lourdement. À plusieurs reprises, j’ai même regardé sa poitrine, qu’elle n’avait pas particulièrement mise en valeur. Pour voir, savoir, anticiper. Aussi, je vous le demande : suis-je un gros porc, à balancer d’urgence ? Un queutard, incapable de survivre quelques jours sans se vider les couilles ? Pire encore, un toquard, perdu, sans aucun pouvoir sur sa vie ni sur aucune autre, trouvant dans le déshabillage visuel des femmes le rachat d’une virilité ntrouvable ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2021
Que les écoles, trop chères et trop prestigieuses, se gardent bien de communiquer sur les événements dramatiques qui surviennent chaque semestre dans chacune d’entre
elles. Une petite voix me dit que je suis con de cracher le morceau à propos de me « problèmes psy » mais je m’en branle, c’est plus fort que moi. L’évoquer au premier rendez-vous, c’est sûr, c’est un risque que d’ordinaire je ne prends pas. J’en parle plus tard, ça passe toujours bien. On ne peut pas être « hors norme » sans souffrir quelques collatéraux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : séductionVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Guillaume Devaux (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Double assassinat dans la rue morgue

De quel nationalité est l'ami du français ?

Un belge
Un italien
Un anglais

9 questions
135 lecteurs ont répondu
Thème : Double assassinat dans la rue Morgue de Edgar Allan PoeCréer un quiz sur ce livre