AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221136812
448 pages
Éditeur : Robert Laffont (06/06/2013)
4.32/5   57 notes
Résumé :

Phoolan Devi fait partie de ces rares personnages qui, de leur vivant, semblent tout droit sortis d'une légende... Née au coeur de l'Inde dans une famille de basse caste, elle est destinée à l'esclavage de l'ombre. Mariée à onze ans à un homme trois fois plus âgé qu'elle - abandonnée puis violée avant d'être enlevée par des hors-la-loi -, elle se rebelle et devient la célèbre reine... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,32

sur 57 notes
5
7 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

RChris
  19 juillet 2020
"Un homme devrait être autorisé à battre légèrement sa femme si elle refuse ses ordres et refuse de s'habiller tel qu'il le souhaite, décline des demandes de relations sexuelles sans justification religieuse, ou ne prend pas de bain après un rapport sexuel ou lorsqu'elle a ses règles." Cette loi ne date pas du mariage de Phoolan Devi en 1974 à l'âge de 11 ans, c'est un projet de loi actuel du conseil de l'Idéologie Islamique du Pakistan !
Cette autobiographie est celle d'une femme, appelée Fleur parce que née le jour de la fête des fleurs, qui ne savait ni lire, ni écrire et ne connaissait que le Ramayana, l'histoire de Rama, livre dont, petite, on lui avait fait la lecture.
Son récit sur bandes magnétiques, une fois retranscrit correspondait à 2000 pages qui furent rebâties en un manuscrit par Marie-Thérèse Cuny et Paul Rambal.
Quelle vie fut la sienne, jeune fille pauvre, toujours frappée parce que répudiée au point de vouloir se jeter dans le puits. La vie est rude pour les enfants et surtout les filles, battues et pas seulement par leurs parents. Elle sera humiliée, violée.
"Mon père m'a expliqué qu'au village, il y avait deux sortes de gens. Les riches et les pauvres. Celui qui possède la terre, dirige et ordonne. Il a le pouvoir de frapper et de punir parce qu'il est propriétaire, qu'il a une maison, des champs, de l'argent. Celui qui est pauvre n'a rien. Ni terre, ni argent, ni pouvoir. Il est méprisable. Il ne doit même pas protester, il est né pour servir." Elle s'opposera à cette loi et sera considérée, à 15 ans, comme un Dacoît (bandit).
Le témoignage est sans équivalent, riche d'une personnalité révoltée qui, après 11 ans d'emprisonnement, siégera au parlement indien.
Mais on sent un peu les limites de l'expression "reprise" et c'est parfois un peu répétitif au point qu'on finirait à s'habituer aux coups de lathi ! de plus la pudeur culturelle fait diminuer un peu l'intensité car il faut deviner tout ce qui se niche dans cette phrase : "Je n'ai fait que rendre aux hommes ce qu'ils m'avaient fait subir".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
IreneAdler
  21 juin 2013
Battue, violée, humiliée durant des années, elle trouvera la force de vivre. de se battre les armes à la main, menant une troupe d'hommes. Elle sèmera la terreur quelques années, malgré la police, dans les villages pour venger les faibles, les pauvres, les femmes, les basses castes. Contre ceux qui pensent qu'argent et pouvoir donnent TOUS les droits. Contre les violeurs qui forcent les filles, les obligeant à se suicider. Contre les spoliateurs. Contre les injustices de son pays, avec ses moyens.
Elle finira par se rendre.
Conflits de castes, corruption, violence, mort omniprésente : rien ne nous est épargné. Rien ne lui fut épargné. Elle a gagné le respect, au prix du sang. Mais femme d'honneur, n'a jamais tué sans raison (tu ne tueras point, certes. Mais là présentement, c'est parfois moins évident, malheureusement). Elle a également beaucoup aidé, distribué de l'argent, tentant de diminuer les injustices où elle le pouvait.
Elle est mort assassinée en 2001.
Commenter  J’apprécie          160
catherinemorge63
  08 mai 2013
Quand j'ai décidé de lire ce livre je ne m'"attendais pas à quelque chose de fort, de découvrir une fille de 11 ans, naive, vivre un calvaire cruel, se marier avec un homme de 35 ans , trois fois plus agé qu'elle, qu'elle n'aime pas , se faire violer devant ses parents, être victime d'un viol collectif de la part des Tackurs, on constate qu'il y a encore des pays où la Loi du plus riche règne et surtout le Loi de celui qui appartient a une caste plus élevée règne, je me demande comment de tels choses peuvent arrivée. tuer pour survivre, c'est vrai c'est pas la meilleur solution, mais je pense que même dans les cas les plus dramatique , Dieu existe. Toutes ces choses le viol, l'humiliation, être battue tout le temps, ne jamais être comprise, ça fait sortir en nous de ce qu'il y a de mauvais, et d'autant plus qu'être illettré et analphabète, ça rend les choses plus difficile, mais je l'envie, car elle a su se battre, face à l'injustice, et ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est le soutien de ses parents, des personnes honnête, et l'histoire avec Mallahn celui qui l'a aidé a croire encore à la vie, vraiment cette femme c'est du pur , un " CHE GUEVARA " en femme. Hommage a phoolan DEVI, celle qui a battu pour la cause des pauvres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mjaubrycoin
  04 mai 2021
Phoolan Devi, cette jeune indienne qui a été choisie par Pénélope Bagieu comme l'une des personnages forts féminins de sa BD "Culottées" a vraiment eu une vie terrible, qui s'est malheureusement arrêtée net quand elle a été abattue à la sortie de son domicile alors qu'elle était élue du peuple au Parlement indien.
Née dans une basse caste, mariée alors qu'elle était enfant, elle a été maltraitée, méprisée et a du se battre pour obtenir tout simplement le droit de vivre.
Cette biographie remarquable met en évidence le sort des femmes dans l'Inde contemporaine et contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce mode de vie ancestral qui laisse libre cours à la violence sociale et à la corruption, n'a pas été éradiqué par l'essor économique du pays puisque les faits relatés se déroulent dans la seconde partie du 20ème siècle !
Le système des castes est mis en cause mais aussi la toute puissance de l'argent et des puissants face à un peuple de miséreux.
Quand les pauvres prennent les armes et se transforment en "Robins des Bois" indiens, ils ont le soutien de tous à tel point que les bandits qui se rendent à la justice concluent des traités antérieurs à leur reddition, cette dernière s'opérant de façon spectaculaire, en présence d'une foule immense.
La vie de Phoolan Devi fait plonger le lecteur occidental dans un monde dur et sans pitié, bien loin du message du Mahatma Gandhi dont tous ne paraissent pas vouloir suivre les enseignements.
Quel courage il a fallu à cette femme pour se rebeller et témoigner de son parcours vraiment tragique!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bigmammy
  05 octobre 2013
Un livre dévoré il y a pas mal d'années, une histoire vraie, chronique de violence et de mort. Mais dans l'INDE d'aujourd'hui, où de jeunes femmes se font violer devant leur fiancé, c'est finalement bien utile de voir que ce subcontinent en pleine croissance économique n'est pas celui de la non-violence. A mettre en parallèle avec le plus récent "Compartiment pour dames" d'Anita Nair qui traite autrement d ela condition des femmes indiennes.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AtasiAtasi   09 octobre 2013
Je ne sais ni lire ni écrire. Ceci est mon histoire. On a raconté trop de légendes sur Phoolan Devi, la sanguinaire, la criminelle, la Reine des bandits. On a dit trop de mensonges sur ma vie.
Tant de gens ont parlé de moi, sans jamais me donner la parole. Tant de gens ont utilisé mon image pour la déformer. Ils ont cru pouvoir le faire comme si je n'existais pas. Comme si la petite villageoise révoltée que j'étais n'avait pas le droit au respect.
Aujourd'hui, c'est à mon tour de parler. Ce livre, qui contient mes paroles, dit la vérité sur Phoolam Devi. Moi seule sais les tortures que j'ai subies. Moi seule connais le soulagement de la revanche ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipetteLiliGalipette   16 mai 2012
« J’étais une petite fille normale d’une famille de basse caste que l’on a mariée à 11ans. Mais quand la société m’a mise contre le mur, j’ai réagi. Je suis un être humain. »
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Phoolan Devi (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Phoolan Devi
À l'occasion du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême 2019, Claire Fauvel vous présente son ouvrage "Phoolan Devi, reine des bandits" aux éditions Casterman.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2190768/claire-fauvel-phoolan-devi-reine-des-bandits
Notes de Musique : Youtube Audio Library.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
88 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre

.. ..