AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221105696
198 pages
Robert Laffont (18/01/2007)
3.21/5   12 notes
Résumé :
Partout dans le monde, un nombre croissant de femmes ose affirmer et assumer leur choix de ne pas vouloir d'enfant alors que l'air du temps irait davantage dans le sens " d'un enfant à tout prix ". Qui sont ces femmes qui nous rappellent qu'on ne peut réduire le désir d'enfant à une simple question d'instinct et d'horloge biologique ? Quelles sont les raisons profondes de leur choix ? Loin des clichés réducteurs - elles n'arrivent pas à trouver d'homme pour faire le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ChtiteEmilie
  15 septembre 2018
Je n'ai pas vraiment adhéré à cet essai car je m'attendais sans doute à autre chose. Ayant lu quelques brides d'ouvrages traitant du même sujet, je m'attendais à un point de vue plus objectif. L'auteur donne pour moi trop son avis et ne fait ni références sociologiques, psychologiques ou encore historiques. On est pas ici face à un livre militant. Après il est vrai que je lis beaucoup de Elisabeth Badinter et que je place la barre un peu trop haute car on est pas face à son essai le conflit. J'aurai aimé trouvé plus de témoignages de femmes de différents profils chidfree, childless ou peut-être des mères regrettant peut-être ce choix de maternité, plus de contenu, plus de saveur!
Commenter  J’apprécie          140
Writer
  11 juillet 2018
"Etre femmes sans être mère". Cette expression, qui pour moi ne désire pas d'enfants me parait parfaitement logique ; toutefois, dans notre société, tout le monde ne pense pas ainsi. C'est pourquoi l'auteur tente de soulever de nombreux préjugés sur ce sujet pour les déconstruire et par la suite, les comprendre. Bien entendu, l'auteur n'est pas chercheuse ou sociologue et cela se ressent puisque, à plusieurs reprises elles donnent son propre avis (parfois intéressant puisqu'elle même ne désire pas d'enfants) et parfois encore, elle je joue un peu des parents. Alors certes, le travail reste sérieux mais à voir si quelques phrases ironiques ne desservent pas son propos.
Pour finir, je conseillerais davantage cet ouvrage aux parents afin qu'ils comprennent le ou les point(s) de vue des sans enfants. Pas la peine de nous rabâcher toujours la même chose ou de nous exhiber vos chères têtes blondes devant la figure... Pour les childfree, l'ouvrage n'est pas le meilleur dans le domaine mais il peut tout de même rester intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hekahm
  03 février 2016
Une lecture fluide et agréable. Quelques passages qui m'ont moins intéressée, notamment ceux sur le couple et le mariage. Par ailleurs, j'ai certainement dû "trop" me renseigner sur le sujet auparavant car malgré la richesse et le sérieux des enseignements tirés ici, je n'ai rien appris ... Disons que ce livre est une jolie synthèse des raisons VS les clichés réducteurs véhiculés par ce type de décision.
Commenter  J’apprécie          32
Elyria
  06 décembre 2017
Je suis heureuse que ce livre existe mais certaines tournures de phrases ou passages sont problématiques.
La vision finale est clairement pessimiste à la limite du nihilisme mais ce choix appartient à l'autrice et l'on ne peut pas réellement lui en tenir rigueur.
Ce qui m'a plus gênée c'est l'utilisation de clichés faciles, de comparaisons parfois douteuses.
Un bon point est l'analyse plutôt systémiques des difficultés que vivent les femmes.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
HekahmHekahm   03 février 2016
Maintenant, une petite question , quelque peu provocatrice : si des gens n'ont pas d'enfants parce qu'ils ne les aiment pas, cela signifie-t-il que les gens qui ont des enfants les aiment ? Tous ? Infailliblement ? je laisse aux psychanalystes, psychologues, pédopsychiatres, enquêteurs sociaux, juges des enfants et divers magistrats le soin de témoigner des blessures qui émergent de leurs patients ou autres au fil des entretiens... Je vous fais grâce des audiences devant les juges aux affaires familiales, des rapports et des conclusions des travailleurs sociaux. Convenez avec moi que, malheureusement, faire des enfants n'offre pas le gage d'un amour invétéré. Dans le cas contraire, le mot "maltraitance" serait vide de sens. Les troubles de l'enfance brilleraient par leur absence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
HekahmHekahm   03 février 2016
Être femme au foyer, c'est s'inscrire en faux contre le schéma des femmes qui travaillent même avec de jeunes enfants et font face sur tous les fronts. Ne pas avoir d'enfant du tout, c'est s'inscrire en faux contre le courant très porteur de la maternité glorifiée. Bref, dans un cas comme dans l'autre, si l'on n'est pas la femme active qui travaille, câline les petits, séduit tous les hommes et surtout son mari, entretient un corps de déesse, fréquente un club de sport assidument et prend le temps de faire du bénévolat auprès d'une noble cause, on a tout faux ! Juste une petite seconde : puis-je savoir où se cache la bouteille d'oxygène ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
HekahmHekahm   03 février 2016
Les plus idéalistes croient que seul le lien familial est indestructible, se distinguant de cela de la fragilité, voire de la superficialité des liens sociaux. Les gens sans enfants ne sont pas totalement convaincus du caractère "inconditionnel" de l'amour filial et de ses effets collatéraux. Sans ambiguïté, nous préférons entretenir des sentiments amicaux ou amoureux auprès de celles et ceux que nous choisissons librement d'inclure dans notre rayon d'action.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
HekahmHekahm   02 février 2016
Le travail, la carrière (saisissez la nuance), l'instabilité affective, la précarité économique, l'inconstance sociale, autant de dimensions à considérer quand on projette d'avoir un ou des enfants en ce XXIe siècle balbutiant. Il faut penser sa vie à deux fois avant de se lancer et d'engager la vie de petits êtres qui n'ont rien demandé à personne.
Commenter  J’apprécie          50
WriterWriter   11 juillet 2018
Les raisons du non-désir d’enfant de ne résument pas à une ou deux affirmations trop rapides pour être explicites. A un niveau conscient et dans des sphères plus inconscientes, ce choix est influencé par l’éducation, les valeurs familiales, les expériences amoureuses, le parcours professionnel et le regard que l’on porte sur notre environnement socioénomique, voire politique.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Émilie Devienne (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Émilie Devienne
Cigale ? Fourmi ? Les clés d'une bonne relation à l'argent
Dans la catégorie : FemmesVoir plus
>Psychologie des adultes>Selon le sexe>Femmes (13)
autres livres classés : désir d'enfantVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
366 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre