AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La ville sans vent tome 2 sur 2
EAN : 9782017108481
400 pages
Hachette Romans (14/10/2020)
4.2/5   344 notes
Résumé :
Alors que le froid s’abat sur Hyperborée, Lastyanax et Arka sont séparés. Le jeune mage a laissé derrière lui famille et amis pour se lancer à la recherche de sa disciple, partie retrouver ses racines loin du nord.
Pendant ce temps, la conquête de la cité semble à portée de main pour le maître des lémures. Mais les projets mortifères de ses supérieurs vont faire vaciller ses plans…
Parmi ces êtres aux destins entrelacés, qui prendra la tête de la ville... >Voir plus
Que lire après La ville sans vent, tome 2 : La fille de la forêtVoir plus
Steam Sailors, tome 1 : L'Héliotrope par Green

Steam Sailors

E. S. Green

4.48★ (2692)

3 tomes

Iskari, tome 1 : Asha, tueuse de dragons par Ciccarelli

Iskari

Kristen Ciccarelli

4.35★ (1250)

3 tomes

L'antidote mortel, tome 1 par Lambert

L'antidote mortel

Cassandre Lambert

4.38★ (1271)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
4,2

sur 344 notes
5
36 avis
4
30 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis
Le premier tome de la ville sans vent nous avait laissés sur une note assez triste, avec la séparation de nos deux héros : Arka et Lastyanax, et le destin d'Hyperborée entre les mains de l'ennemi. J'avais donc hâte de savoir ce qu'Éléonore Devillepoix nous avait réservé pour la suite et fin avec La fille de la forêt. J'ai beaucoup aimé dans sa globalité, même si certaines petites choses m'ont chagrinée. Rien de bien méchant, je vous rassure. Cette conclusion est très bien menée et elle offre à cet univers riche une porte de sortie, qui je croise les doigts, sera pleine d'espoir.

Mais revenons un peu au début. Ce que j'avais le plus apprécié dans La ville sans vent était la relation entre Arka et Lastyanax. Ici avec La fille de la forêt, le duo est beaucoup moins présent. Et le peu d'interactions qu'ils ont ensembles m'a donné une impression de trop peu. J'avais l'impression d'être une droguée en manque, qui se réjouissait des quelques scènes où le maître et la disciple se retrouvaient. Il y a du bon dans cette séparation cependant. On sent déjà combien cette rencontre les a touchés et a eu une influence sur eux. C'est mignon mais aussi agréable à voir. Même si c'était le duo le plus improbable qui soit, il a et aura un impact durable sur leurs vies. On les voit aussi grandir, l'un et l'autre. Mine de rien, le peu de temps qu'ils ont passé ensemble a fait qu'ils se sont mis à compter l'un sur l'autre, et se retrouver seul marque un déséquilibre qu'ils doivent tous les deux combler.

Arka nous offre aussi une vue plus générale de la vie des Amazones. Ce peuple gagne plus de poids ici. On y voit autant le côté positif que le négatif. Personne n'est parfait. Les différents peuples que nous rencontrons dans La fille de la forêt nous le prouve. Certains en ont conscience, d'autres se bornent à continuer dans la mauvaise voie. Pour chacun, le passé joue un rôle très important, façonnant le futur, souvent pour le pire. Ce sont encore une fois les jeunes, les plus impactés en soi, qui décident de faire changer les choses en prenant en main leur destin. Ce petit côté "révolutionnaire" est très sympathique et donne une envolée à l'histoire avec un esprit de contestation qui fait plaisir à voir.

La fille de la forêt a également un petit côté anxiogène. Nos héros sont souvent en danger, et il y a des pics d'adrénaline à plusieurs reprises. Cela rythme bien le récit et nous garde en alerte. le danger est partout. On apprend aussi pas mal de choses, notamment concernant le maître des lémures et certaines amazones. L'imbrication des relations et des conséquences de certains actes prennent tout leur sens, et on voit ainsi l'histoire des protagonistes avec un autre regard. Pas jusqu'à leur trouver des excuses, mais à comprendre le pourquoi de leur attitude.

Il y a aussi des points que j'ai moins apprécié comme j'ai pu le dire au début de ma chronique. Que voulez faire le maître des lémures exactement ? C'est assez flou. Pour moi, son but n'est pas assez clair et comme il est le "méchant" de l'histoire, j'ai trouvé cela dommage. Certains passages sont aussi trop rapides (morts, disparitions, relations entre certains personnages), d'autres traînent un peu en longueur. Il y a un déséquilibre parfois qui fait que le récit est moins captivant ou bien qui laisse le lecteur dans une "confusion" ou un manque d'information un peu frustrant.

La fille de la forêt est tout de même un très bon second tome. On sent le travail de l'auteur, la richesse de son univers, le fait que les personnages se détachent clairement les uns des autres avec une psychologie étudiée. L'aventure de nos deux héros est fluide et cohérente, nous faisant voyager dans un monde magique fascinant. La conclusion en elle-même reste ouverte mais avec une dose d'espoir que j'apprécie énormément. Nos héros sont jeunes, ils ont encore leur vie devant eux, et maintenant que les cartes sont jouées, c'est à eux de le définir et de le rendre meilleur. Éléonore Devillepoix est pour moi une auteur à suivre et j'espère qu'elle saura nous émerveiller avec une autre histoire très bientôt.

Un petit mot aussi sur les superbes couvertures de cette duologie. le choix des couleurs et les détails sont justes magnifiques, et rendent vraiment hommage à l'histoire.
Commenter  J’apprécie          410
Suite et fin de cette duologie qui m'aura fait passer un très agréable moment.

Les personnages et leurs différentes relations m'ont séduits pour commencer. On en apprend plus sur le personnage d'Alcandre. Lastyanax et Arka ont une relation qui a le mérite de changer un peu dans la littérature. Enfin, les personnages secondaires ne sont pas en reste.

Tout en restant accessible à des plus jeunes, on a ici une formidable fantasy politique, qui prend sa source d'inspiration dans la Grèce antique, pose son cadre dans un milieu hostile comme le froid.

L'intrigue est intéressante. Il en va de l'avenir d'Hyperborée alors que celle-ci est considérablement affaiblie. Nos protagonistes ont des intérêts différents la concernant et leurs destins s'entrelacent habilement.

La conclusion est réussie : toute en pudeur et émotion mais également en conclusions simples, authentiques et réalistes.
Commenter  J’apprécie          220
J'ai trouvé ce deuxième tome tout aussi bon que le premier. il permet de répondre à pas mal de questions en suspens et de découvrir d'autres peuples, notamment les napociens et les amazones. Par contre je trouve toujours que ça part un peu dans tous les sens, il y a plusieurs intrigues en même temps, une multitude de personnages et parfois on en perd l'objectif de chacun ! Surtout que certains changent de camp ou il y a des alliances inattendues...On finit tout de même par s'y retrouver, notamment quand les personnages se rejoignent. Beaucoup d'actions et les rebondissements permettent de ne pas s'ennuyer. Les personnages sont attachants, même Lycandre je trouve. Un troisième tome serait encore le bienvenu car on a envie de voir si les amazones vont changer car je trouve leurs règles bien cruelles....Une auteure à suivre en tout cas !
Challenge Mauvais genres 2021
Challenge auteures sfff
Challenge pavés 2021
Commenter  J’apprécie          200
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce second tome. Pas que je n'ai pas apprécié ma lecture, non. Mais l'autrice a créé une quantité phénoménale de noms tant pour les personnes que pour les choses, et me replonger dans tout çà m'a pris un peu de temps. D'autant que l'intrigue, dense, ne nous laisse pas le temps de reprendre nos marques. Mais passé cette petite réadaptation de départ, j'ai vraiment apprécié ma lecture.
Retrouver Arka et Lastyanax, chacun perdu de leur côté, et se replonger avec eux dans leur tentative de sauver la situation a été un vrai bonheur. L'intrigue est dense, comme je l'ai dit, et nous mène dans une course effrénée pour contrecarrer le plan du maître des lémures. D'ailleurs, je l'ai trouvé un peu flou son plan, on ne sait pas trop quel était son but. Mis à part çà, j'ai trouvé le récit bien rythmé et ai recroisé avec plaisir les personnages secondaires déjà croisé dans le premier tome.
Bref, cette lecture a été vraiment plaisante et j'ai refermé avec un petit pincement au coeur, sachant que ce tome ne devrait pas avoir de suite.
Je remercie donc chaleureusement les éditions Hachette Romans et Netgalley pour cette lecture pleine d'aventure.
Commenter  J’apprécie          130
J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Arka et Lastyanax dans ce second volet rempli d'action, de révélations et de retournements de situations 💣

Une grande partie du récit de déroule dans la forêt des Amazones, lieu où a grandi Arka et j'ai beaucoup aimé en apprendre plus sur les us et coutumes de ce matriarcat ♀️Les alternances du passé et du présent à travers l'apparition notamment des serpents 🐍 comme messagers du passé m'a captivé !

J'ai également beaucoup aimé l'alternance de point de vue entre Arka et son ancien maître, Lastyanax qui lui nous renseigne sur le devenir de Hyperborée. En effet, nous avons laissés les hyperboréens après le prétendu coup d'état orchestré par des Amazones. On découvre très vite qu'il n'en est rien et que les plans du maître du lémure pour asseoir le pouvoir de Lemyscre sur la capitale ont été mûrement réfléchis !

J'ai beaucoup aimé les intrigues du pouvoir et les divers complots mis en oeuvre entre les multiples prétendants à ce dernier. J'ai également apprécié de découvrir les habitants de Napoca et leur rôle au sein de l'élection du nouveau président d'Hyperborée ainsi que dans la révolte contre les Témyscriens.

C'est un tome qui clôt en apothéose cette saga réellement attrayante et intéressante en raison de nombreuses raisons.

Tout d'abord la place des femmes est revalorisée et la critique du patriarcat et de la misogynie prenne une place encore plus prégnante dans ce deuxième tome.

Ensuite l'aspect identitaire et la transmission de malédiction entre génération est bien développé et permet aussi une réflexion sur le dépassement des carcans familiaux 👨‍👧‍👦

Enfin, l'on ne s'ennuie jamais dans ce second tome où l'on est inscrit dans une véritable course contre la montre ⏲️
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
- 𝑨𝒗𝒐𝒖𝒆𝒛 𝒒𝒖𝒆 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒆̂𝒕𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒅-𝒎𝒆̂𝒎𝒆 𝒉𝒆𝒖𝒓𝒆𝒖𝒙 𝒅'𝒂𝒗𝒐𝒊𝒓 𝒓𝒆𝒕𝒓𝒐𝒖𝒗𝒆́ 𝒎𝒂 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒂𝒈𝒏𝒊𝒆, 𝒅𝒊𝒕 𝑨𝒓𝒌𝒂 𝒕𝒂𝒏𝒅𝒊𝒔 𝒒𝒖'𝒊𝒍𝒔 𝒔𝒆 𝒅𝒊𝒓𝒊𝒈𝒆𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒗𝒆𝒓𝒔 𝒍𝒆 𝒑𝒆́𝒂𝒈𝒆 𝒅𝒖 𝒅𝒆𝒖𝒙𝒊𝒆̀𝒎𝒆 𝒆́𝒕𝒂𝒈𝒆.
- 𝑻𝒂 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒂𝒈𝒏𝒊𝒆 𝒎'𝒂𝒈𝒂𝒄𝒆.
- 𝑨𝒍𝒐𝒓𝒔 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒆̂𝒕𝒆𝒔 𝒉𝒆𝒖𝒓𝒆𝒖𝒙 𝒅'𝒆̂𝒕𝒓𝒆 𝒂𝒈𝒂𝒄𝒆́ 𝒑𝒂𝒓 𝒎𝒂 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒂𝒈𝒏𝒊𝒆.
- ... 𝑷𝒆𝒖𝒕-𝒆̂𝒕𝒓𝒆 𝒃𝒊𝒆𝒏, 𝒐𝒖𝒊.
Commenter  J’apprécie          20
- Avouez que vous êtes quand même heureux d'avoir retrouvé ma compagnie, dit Arka tandis qu'ils se dirigeaient vers le péage du deuxième étage.
- Ta compagnie m'agace.
- Alors vous êtes heureux d'être agacé par ma compagnie.
- ... Peut-être bien, oui.
Commenter  J’apprécie          180
– Parfois, je me dis qu'il faudrait une sorte d'alliance entre les cités, dit soudain Lastyanax.
– Un pacte de non-agression ? demanda Pyrrha, sceptique.
– Non, quelque chose de plus poussé. Un principe de solidarité.
Pyrrha eut un rire moqueur.
– ça n'arrivera jamais. Si on parvient à retrouver le contrôle de notre ville et à reconstruire le dôme, ce sera déjà bien.
– Au contraire, c'est dans les moments de crise qu'il faut repenser la politique, maugréa Lastyanax.
Commenter  J’apprécie          50
Il est toujours plus facile de croire les bourreaux que d’aider les victimes.
Commenter  J’apprécie          180
Je remercie @netgalleyfrance et @hachetteromans pour l'envoi de ce roman. 
 Il y a quelques semaines j'ai eu un gros coup de cœur pour le tome 1. Je n'ai pas attendu très longtemps pour me replonger dans cette univers que j'ai tant aimé. 

Un démarrage tout en douceur pour nous permettre de reprendre nos marques. Je suis tout de suite rentrée dedans. Nous découvrons d'autres paysages et le peuple des Amazones que je voulais tant connaître. 

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé Last et Arka, si charismatiques. 
La psychologie des personnages est très étudiée, il y a un gros travail même sur les personnages secondaires. Elle les rend très humains. 

L'histoire est toujours aussi prenante avec une intrigue très dense. Il y a de l'action, des complots, des combats et beaucoup d'émotions... 

L'auteure nous tient en haleine jusqu'au bout en distillant les révélations au fur et à mesure de notre lecture. Tout est savamment dosé. 

Une fin que j'ai beaucoup aimé, qui reste ouverte pour mon plus grand plaisir. 
J'aime croire que l'on pourra retrouver Last et Arka dans de nouvelles aventures. 
Une auteure que je suivrai et je vous conseille de lire cette duologie vraiment excellente. 
Encore un coup de cœur pour moi.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Éléonore Devillepoix (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éléonore Devillepoix
Talents Cultura Jeunesse 2020 : La ville sans vent d’Éléonore Devillepoix
autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (758) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz : La ville Sans Vent (tome 1)

Pour quelle raison Arka se rend-elle à Hyperborée ? (Dans le tome 1)

Pour améliorer ses capacités au combat
Pour améliorer ses compétences magiques
Pour retrouver son père
Pour trouver de la nourriture

15 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : La ville sans vent, tome 1 de Éléonore DevillepoixCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..