AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755636637
Éditeur : Hugo et Compagnie (01/02/2018)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Dans la bande des amis de Josh, Sandre, Steve, etc, Boby a toujours eu le rôle du grand frère, plein de sageesse et de mesure. Oui mais voilà, son chemin va croiser de façon improbable les yeux de Mila, jeune femme sans papiers new-yorkaise, qui va faire basculer sa vie.
Boby entre dans le stade sous les hourras du public. Mais ce qui devait être un match facile, se transforme en scène de Mad Max. Et quand Boby ôte le casque de celui qui l'assaille, il découv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Sourisetdeslivres
  15 février 2018
Mon cher lecteur, des romances tu le sais, j'en lis, beaucoup, mais tu sais aussi que celles qui me touchent le plus profondément sont celles qui savent exprimer en mot les émotions.
J'aime que tout ne soit pas facile, j'aime voir des héros se battre, j'aime que des thèmes forts se mêlent à la romance ; tout cela, et bien plus encore, tu vas le retrouver dans ce roman.
J'ai adoré son miracle espagnol et son héros Boby.
Avec Stand out Jane si tu me lis c'est une standing ovation que je te fais.
Est-ce que je m'attendais à avoir un coup de foudre littéraire en commençant le livre ? Non.
Est-ce qu'après 40 pages j'étais déjà raide dingue de Boby ? Oui !!
Je ne te parle pas du beau gosse ici (même s'il est au top de mes BBF depuis le 1er janvier ^^), mais de l'âme de cet être de papier qui m'a complètement chamboulée.
Si Boby m'a convaincu d'emblée le thème principal abordé à travers Mila m'a encore fait plus aimer encore ce roman.
Des sujets importants Jane Devreaux va en aborder plus d'un, mais par Mila elle va te montrer ce que c'est que la vie dans la rue.
Ce que c'est que vivre dans la clandestinité quand on n'a pas de papier et qu'il n'y a que la débrouille pour espérer manger un repas, que c'est la loi du plus fort que tes faiblesses jamais tu ne les montreras.
Tu entres dans le roman pendant un match de rugby New York contre Las Vegas ; au moment du coup d'envoi, une horde de motards envahit le stade et provoque la panique.
Mila est sur une de ces motos, au moment de fuir quand la police arrive elle croise le regard de Boby, un des meilleurs joueurs de l'équipe, tu peux même dire qu'ils se voient au même moment.
Boby décide, sans rien savoir de Mila, de la protéger et empêcher qu'elle soit embarquée.
À la sortie du stade le vigile demande les papiers de Mila et là Boby ne pourra rien faire, Mila ne possède aucune pièce d'identité.
Même s'ils n'ont passé que 5 minutes ensemble, s'ils n'ont échangé maximum 3 phrases, Boby ne peut s'empêcher de vouloir sauver son miracle espagnol.
En se rendant au poste, on lui fait comprendre qu'il n'a qu'une solution s'il veut qu'elle sorte avec un nom.
Aussi fou que cela puisse paraître, Boby ne va pas hésiter longtemps et arrivera à sauver Mila.
Mila et Boby ; deux héros extraordinaires par leur caractère, mais ordinaires, car ils peuvent très bien exister. Elle, dans le Bronx et lui, à Manhattan.
Tu n'oublieras ni l'un ni l'autre, car si Boby m'a chamboulée Mila m'a dévastée, dans le bon sens du terme : sa vie ; son amour pour les autres, son altruisme et cette immense et épaisse carapace en béton armé autour de son coeur m'ont fait que l'aimer de plus en plus fort au fur et à mesure que je comprenais toute l'ampleur de sa vie, son ampleur et tout ce vide.
Tu te prends quand même une sacrée claque quand tu lis que des gens en 2018 n'ont pas l'électricité ou l'eau chaude, n'ont jamais regardé la télévision ou n'ont jamais eu un toit pire Mila n' a aucune existence, elle ne connaît même pas sa date de naissance.
Si elle est en vie, c'est grâce à Rosa.
Je ne veux pas tout te dévoiler sur elle alors je me restreins même si c'est super-frustrant, car je suis tellement enthousiaste que je pourrais te parler des heures de ce roman.
Boby ne pourrait pas être plus opposé que Mila. Lui habite Manhattan, il vient d'une famille aisée, il a son équipe de rugby, des amis ; il n'a pas à s'inquiéter de ce que demain sera fait ou du temps dehors, il n'a jamais été empêché de dormir par la faim ou le froid.
Boby est un homme, un vrai, non, je ne te parle pas de ses muscles, mais de son caractère : il est patient, tendre, il comprend très vite que s'il bouscule Mila ça ne fonctionnera pas.
Il doit l'apprivoiser et y aller doucement.
Même s'il a des milliers de questions Mila n' est pas prête à se livrer.
C'est un fossé qu'il y a entre eux.
Chacun de leur côté, ils vont bâtir un pont pour relier leurs deux univers, la construction va s'avérer plus difficile que prévu et ils vont devoir se battre pour qu'elle résiste à toutes les intempéries de la vie.
Boby est tout en muscle, mais la vraie force c'est Mila qui la détient.
Ce petit bout de femme va t'épater.
Elle va avancer et aider ses proches Rosa, Maria, Alex et Gaby, elle va aussi protéger Boby d'un danger tellement proche de lui qu'il n'en a même pas conscience.
Rien à faire Mila se met des barrières, elle a tellement peur d'un retour en arrière.
Alex, Rosa, Georges, John et Taylor ; ses patrons ; ils vont tous lui dire qu'elle aussi elle a le droit d'être heureuse, mais elle s'y refuse, elle est forte oui, elle se bat pour s'en sortir, mais elle est terrifiée par ce qu'elle ressent pour Boby.
Je vais m'arrêter là avec les deux personnages principaux et te parler des autres protagonistes. Si l'auteure m'a convaincue avec Mila et Boby les autres protagonistes ne sont pas en reste. Georges, le substitut de père de Boby, John et Laurel ; le beau-frère et la soeur de Boby, la mère de Boby, Rosa celle qui est quasi une mère pour baby white comme l'appelle Alec ; Alec, son meilleur ami avec sa mère Maria et la petite Gaby, une enfant de 7 ans pétillante qui m'a complètement fait craquer.
Tous, je les ai aimés, grâce à plusieurs d'entre eux Jane Devreaux va aborder des thèmes pertinents qui, tous, ont pour moi une réelle importance de nos jours.
Des sujets comme l'alcoolisme, la prison, la corruption, OK je te l'accorde, ils n'ont rien de nouveau, mais ils sont traités de manière tout à fait originale et belle, belle par les mots utilisés, car si jusque-là je ne t'ai pas encore parlé de l'écriture j'y viens
Jane Devreaux possède un talent d'écriture incroyable.
Brut et poétique, oui comme ses héros, c'est opposé, mais c'est que j'ai ressenti à la lecture.
Elle manie à merveille les mots pour t'ensorceler, une fois le livre ouvert, tu ne le fermeras plus avant de l'avoir terminé.
Des moments de douceur et de magie côtoient des moments de frayeur et de malheur.
Elle va réussir à complètement t'immerger dans la psychologie des personnages en alternant les chapitres, tu te sens encore plus proche d'eux, car ils parlent à la première personne.
J'ai endossé le fardeau de Boby, je me suis glissée dans la peau tatouée de Mila et j'ai vécu avec elle chaque étape. de la plus heureuse à la plus douloureuse.
Je me suis pris leurs émotions de plein fouet, je les vivais ces personnages.
J'ai vu le monde en noir et blanc et puis il m'a explosé pleins de couleur grâce aux graffs et aux tatouages de Mila, mais aussi grâce à leurs sourires. Quand Boby et Mila sourient c'est un magnifique soleil, quand les larmes coulent c'est de la boue qui devient arc-en-ciel.
Une écriture cinématographique et sensorielle.
Tu percevras les bruits de la rue, des matches, du démographe.
Tu frissonneras de peur, de colère.
Tu te réchaufferas devant cet amour qui naît devant tes yeux.
Tu goûteras toi aussi au bonheur.
Tu verras à travers les yeux de Boby et Mila ce que c'est qu'aimer sans avoir besoin de parler.
Tu toucheras du bout du doigt cette bulle d'amour de 308 pages
Le chemin qui mène au bonheur ne possède pas de panneau pour t'indiquer où te rendre, comment t'y prendre, mais Jane Devreaux va te faire lire tout au long de la route la vraie définition de ce mot.
Elle te narre aussi une vision de la famille. Je dois dire que ce point m'a d'autant plus touchée que je le dis souvent : la vraie famille est celle que l'on construit.
Elle va te dire que, oui des barrières vont se mettre sur ton chemin, oui tu vas tomber, mais tu t'en relèveras que plus fort.
Oui, je te l'ai dit elle a une écriture vraiment belle et puissante. Elle m'a fait vibrer tout au long de lecture, je n'étais plus couchée dans mon canapé, mais j'arpentais les rues de New York à la recherche des tags de Mila et Alec, essayant d'entrevoir le 4x4 noir de Boby.
Je vais m'arrêter là et te conseiller, mais vivement, de lire cette magnifique romance, ce merveilleux roman. Tu comprendras à quel point une carte verte peut être importante et qu'un seul regard veut dire tant de choses tues.
Un roman qui touche bien des valeurs, des phrases qui te feront réfléchir au sens de la vie.
Je n'ai rien de plus à ajouter si ce n'est vivement la suite et merci à nos auteures françaises de nous écrire de telles pépites.
Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
carine13400
  20 avril 2018
Aujourd'hui mon avis sera donc sur le premier des Stand-out, Boby… Et si vous saviez comme je l'attendais !
Boby que j'ai découvert, il y a quelques années lors de la parution en auto-édition dans la série qui s'appelait alors »Sinder ». Boby était le bon ami, super gentil, droit qui méritait d'être enfin heureux lui aussi…
Avec ce premier opus, Jane Devreaux nous offre un démarrage sur les chapeaux de roues !
Boby s'apprête à jouer son match contre les Blackjack, l'équipe de Vegas qui est bien loin de faire le poids contre la sienne . Lorsque les premières notes de l'hymne National résonnent, des cris se mêlent tout à coup au brouhaha qu'engendrent des vrombissements de motos venues envahir le stade. Tout se précipite, tout le monde hurle à la vue de ces grosses cylindrées qui foncent sur les joueurs… Boby ne comprend pas très bien ce qu'il se passe, restant même stoïque dans un premier temps en spectateur de cette horreur qui se passe autour de lui. Mais il va vite être obligé de se défendre lorsqu'un des assaillants brandit une batte de Baseball sur lui. La surprise sera de taille lorsqu'il se rendra compte que son agresseur n'est autre qu'une jeune femme. Une jeune femme au regard intense, dans une situation d'urgence qui va briser d'un seul coup sa petite vie trop lisse, et lui faire prendre des décisions qui ne lui ressemblent vraiment pas… La première sera de la sortir du stade pour qu'elle ne soit pas arrêter…. La seconde, la plus folle de toute… la sauver. Boby va voir alors sa vie prendre un virage à 180 degrés de par cette rencontre effarante avec son magnifique « miracle espagnol »… C'est peut-être la décision la plus surprenante de sa vie… mais quoi qu'il se passera par la suite, elle n'en restera pas moins, la meilleure qu'il est pu prendre…
Jane m'a à nouveau conquise, et encore plus que cela… le récit de Boby, qui est pour moi plus celui de Mila, a été une magnifique découverte et un moment de lecture très intense et addictif. Une lecture sublime avec des personnages haut en couleur.
Si Boby est riche Mila, elle, vit dans un squat sans papier, sans aucune identité… Sa seule façon de survivre, est de faire de sales petits boulots qu'elle déteste plus que tout. Mais elle n'a pas le choix . Née dans le ghetto, Mila ne peut prétendre à une vie normale, mais plutôt survivre avec les règles que lui impose les lois de la rue.
Elle rêve d'une vie meilleure avec son petit ami Alec, tous deux désirent s'en sortir et élaborent des plans B qui n'aboutiront jamais… Jamais ? Pas sûr… car Boby pourrait bien être la solution malgré leurs différences, mais pourront-ils apprendre à se faire confiance et construire un avenir alors que tout les oppose ? Et qu'en sera t-il de Alec ?
C'est avec panache et émotion que Jane va nous prouver que tout est possible si l'on s'en donne la peine. Que les barrières du coeur, même les plus hautes, ne sont pas infaillibles et que c'est justement leurs différences qui les fera tomber une à une… Mila sera le miracle de Boby, mais lui sera aussi celui de sa belle…
L'émotion est au rendez-vous et le cheminement est long et fastidieux pour nos deux protagonistes. Je me suis laissée emporter par ce récit très poignant et addictif qui aborde des sujets douloureux et des thèmes percutants. Je ne voulais pas le poser sans en connaitre la fin. Si les conditions de vie de Mila et ses proches sont vraiment très dures et nous touchent plus que de raison, il ne faut pas croire que Boby, avec son compte en banque bien fourni et son bel appartement, n'est pas à plaindre… Lui aussi souffre d'une vie dépourvue de la plus belle des richesses, celle qui ne s'achète pas, celle qui apporte ce petit grain de folie pour rendre la vie plus belle… L'amour…
Mila est un personnage très fort, très touchant qui se bat pour les gens qu'elle aime et qui est même prête à sacrifier son bonheur pour celui des autres. Boby quant a lui, on le retrouve tel qu'on le connait, droit, bon, au coeur énorme et l'amour que tout deux se porte est vraiment beau et sincère. Mais est-ce suffisant ?
Avec Stand Out, Jane nous prouve une nouvelle fois son talent pour nous narrer des récits qui nous touchent, tout en créant un univers autour qui correspond à la perfection à son histoire. Sa plume fluide et très imaginée nous offre une belle leçon de vie et nous emporte au fil des pages en nous donnant l'impression de faire partie du voyage, de vivre leur histoire comme un film qui se déroulerait sous nos yeux. de plus, nos chouchous de Close-Up y font des apparitions pour notre plus grand bonheur, et là encore cela est fait avec brillance ! Car il ne faut pas croire que cette nouvelle série se passe des années après, non, tout se croise à la perfection à des moments donnés, et mon dieu que j'ai ri de voir Sandre sous le regard d'une nouvelle personne.
Un grand merci à toi Jane pour cette magnifique lecture que j'ai dévorée, tout comme les suivantes 😉 et autant que les précédentes ❤
Lien : https://lesetoilesdesbibliot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lysette
  25 mars 2018
Un pitch hyper originale, mais qui ne fait pas tout malheureusement.
La couverture de Stand out me faisait de l'oeil depuis sa sortie, et forcement lorsque j'ai su que Jane Devreaux serait au SDL Paris 2018, je n'ai plus lutté, j'ai acheté ce livre et l'ai fait dédicacé dans la foulé !
Le début du roman est très prometteur, car l'intrigue et les personnages sont originaux. Ici le héro n'est pas un bad boy mais un homme bien, un vrai homme bien. Boby est clairement de ces personnages que j'aime, tout en sensibilité et douceur et forcement ça a fonctionné avec moi. Quant à Mila c'est une vraie femme forte, qui lutte chaque jour et qui m'a impressionné. Une héroïne badass comme je les affectionne.
Les personnages secondaires sont tout aussi touchants et travaillés. Mais je ne vais pas m'étendre sur eux, car il semblerait que d'autres tomes les concernant soient à venir. Seul bémol pour le "méchant" un peu trop caricaturé à mon gout.
L'intrigue débute bien, avec ces rebondissements pertinents et cette ambiance particulière. Hélas, vers le milieu du roman, les choses deviennent standardisés, les rebondissements deviennent prévisibles, et les réactions de certains personnages surjoués, et quel dommage ! Car à partir de cet instant j'ai décroché de ma lecture. Pour au final avoir toutes les peines du monde à venir à bout du roman....
De cette lecture il me reste un gout d'amertume. Il y avait tellement de potentiel, mais certains passages longuets, d'autres inutiles et ces rebondissements trop prévisibles, m'ont déçue. Pourtant il n'en demeure pas moins que Boby et Mila m'ont touchés et ces deux facettes de ce roman me donne une impression mitigé sur l'ensemble.
Bonne lecture à tous.
Le plus qui change tout : avoir rencontré le graphiste qui à imaginé a couverture de Stand out au salon du livre Paris 2018, et lui avoir fait dédicacer mon roman ! Forcement ce livre va rester dans mes étagères !!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Wordsoflove
  21 février 2018
L'avis de Galie de Words of love,
Des mois d'attente...pour à peine 24h de plaisir. On se dit qu'on a tellement attendu qu'on va déguster au lieu de se goinfrer, histoire de légitimer cette longue attente. Mais non. C'était impossible. Une fois la première page commencée, je n'ai pas pu me détacher de cette histoire. Mais finalement, nest-ce pas justement ce qu'on recherche dans une lecture? Etre tellement happé que tout évènement qui nous oblige à poser le livre est vécu comme la pire des frustrations? Au point de chercher du regard son livre quand on passe devant?
Ca peut paraître dingue pour les non lecteurs cette fusion avec des bouts de papier. Mais croyez-moi, quand on est accro à la lecture, ça nous rend tellement vivant!
Je suis Jane Devreaux depuis son auto-édition. Déjà à l'époque, j'avais adoré le personnage de Boby, ce gros nounours au coeur tendre, prêt à tout pour ses amis. Qu'il ait sa propre histoire m'avait enchantée. Je ne pensais pas qu'elle serait si intense. Bien sûr, je me doutais que j'aimerais car la plume de cette auteure m'envoûte à chaque fois. Mais Jane a surtout cette faculté de s'améliorer au fil de ses oeuvres. L'histoire de Steve puis maintenant celle de Boby en sont les parfaits exemples.
Dans Stand Out tome 1, on est directement dans l'action. Lors d'un match de rugby, des motards font irruption sur le stade, semant le chaos. Boby et ses co-équipiers tentent de se défendre et il arrive à stopper l'un des détracteurs...sauf qu'il s'agit d'une jeune femme. Sans comprendre pourquoi, son instinct le pousse à la sauver en lui faisant une proposition insensée.
J'avoue avoir effectivement trouvé cette décision étrange, Boby m'étant apparu comme un peu le personnage raisonné dans Close up, celui qui vous aide quand vous êtes en difficulté. Et puis, on comprend pourquoi. Ce besoin de suivre son coeur, sans chercher l'approbation des siens.
Mila et lui viennent de deux mondes opposés bien que seuls quelques kilomètres les séparent. Jane Devreaux a réussi à nous faire ressentir les failles et les craintes de nos deux protagonistes avec beaucoup de sincérité. le fait que les deux se partagent la narration nous aide à mieux les cerner. Comment avoir confiance en la vie quand elle ne vous a jamais apporté que des emmerdes? On a envie de dire à Mila "mais vas y, fais confiance à Boby!" mais on comprend ses réactions. C'est dur de changer sa façon de voir le monde du jour au lendemain.
La relation de Mila avec Alec m'a déstabilisée longtemps avant de me laisser sur les fesses! Quelle issue! Merci pour ce bonus 😍
L'histoire se déroule en parallèle avec le tome 2 de Close up. Ce fut une belle surprise parce que je ne savais pas comment Jane allait mêler les deux séries. J'ai aimé retrouver des espaces temps entre les deux romans. J'aime que les destins se croisent et puissent avoir une influence les uns sur les autres...Alec ou Rosa en sont de très bons exemples 😉
L'attente va donc reprendre mais cette fois-ci seulement quelques semaines me séparent de la suite. J'ai vraiment hâte de decouvrir ce que cache Diego, s'il viendra accompagné à la fête de Boby et quel est son lien avec... si vous voulez savoir, il faudra lire ce roman, bande de curieuses!

Lien : https://wordsoflovebooks.jim..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jardinlitteraire
  19 mars 2018
Ici, nous retrouvons Boby, l'ami fidèle de Sandre, Josh et Steve. Il m'avait marqué par sa gentillesse et sa bienveillance et c'est avec grand plaisir que j'ai appris à le connaitre d'avantage. Je ne lis pas énormément de romance New Adult mais l'autrice a encore une fois réussi à me captiver du début à la fin. J'ai dévoré ce livre en quelques heures à peine !
Nous retrouvons donc Boby quelques temps après les événements de Close-Up. Il a fini l'université et est désormais joueur de Rugby professionnel à New York au grand désespoir de ses parents. Issu d'une famille très aisé, il n'a jamais manqué de rien sauf peut-être d'attention et d'amour. Un jour de match, il va rencontrer Mila et va tomber immédiatement sous son charme. Au point qu'il sera prêt à tout pour la sauver. Pour le protéger, elle sera obligée de lui mentir…
Si l'histoire peut faire penser à celle Cendrillon, une jeune fille en détresse sauvée par un prince riche et musclé, Jane Devreaux aborde des thèmes plus sombres et profonds. Car Mila est sans papier et vit dans un squat. Elle vit dans une pauvreté extrême, elle n'a ni eau chaude, ni électricité et vit dans la crainte d'être expulsée. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Boby, elle lutte pour sa survie. L'autrice sait trouver les mots pour me toucher : le destin et le passé de Mila ne m'ont pas laissé indifférente. Cependant, c'est une battante, elle refuse d'être un poids pour Boby. Elle veut s'en sortir seule et surtout ne pas laisser ses amis et sa famille derrière. J'ai adoré ce personnage entier qui veut simplement trouver sa place dans la société. Boby, quant à lui, avait déjà une grande place dans mon coeur mais il m'a encore plus séduite. Il a le coeur sur la main et n'hésitera pas à se mettre dans une situation délicate aux yeux de la loi. Comme je le pensais déjà, il n'a pas un brin de méchanceté.
L'attirance immédiate entre Mila et Boby va vite se transformer en amitié et en amour. Ils sont fait l'un pour l'autre mais le chemin sera semé d'embuches, leurs proches ne leur faciliteront vraiment pas la tâche. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que malgré le fait que ce soit une romance, ce livre est assez soft. Les scènes érotiques sont peu présentes ce qui rend le récit plus crédible. Jane Devreaux préfère se concentrer sur la relation entre Mila et Boby. Cela fonctionne !
La plume de l'autrice est toujours aussi agréable. Les pages défilent très vite. On ne s'ennuie pas une seule seconde car elle entretient le suspense. Mila refuse de se livrer à Boby et on ignore tout de son passé. Ils ne viennent pas du tout du même monde. Mais Boby est patient, il va la mettre en confiance, l'apprivoiser et enfin elle va se révéler. le dénouement est prévisible mais en refermant ce livre je n'ai qu'une envie, me plonger dans le tome 2 qui nous parlera de Diego dont on ne sait pour le moment pas grand chose.
Vous l'aurez compris, j'ai adoré cette romance. Jane Devreaux fait décidément partie des auteurs à suivre. Ses personnages sont plus profonds qu'il n'y parait, et elle nous livre des histoires originales et addictives. Et quel plaisir de prendre des nouvelles de Sandre, Josh, Steve et Marcy ! Vivement la suite !
Lien : https://monjardinlitteraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LadiesColocBlogLadiesColocBlog   27 février 2018
« J’ai trop besoin de la toucher pour lui montrer que je suis avec elle, qu’elle n’est plus seule, que je comprends, même si je suis incapable de parler. »
Commenter  J’apprécie          20
LapageenfolieLapageenfolie   16 septembre 2019
- Il a été ce qui ressemblait le plus à l'amour dans ma vie pendant des années, mais grâce à toi, je sais maintenant que ce n'est pas ça aimer.
Commenter  J’apprécie          10
LysetteLysette   25 mars 2018
L'intérieur grouille d'une foule de tous horizons, dont le seul point commun est l'air dépité peint sur tous les visages. Qu'on leur ait dérobé quelque chose ou qu'ils soient privés de liberté leur désespoir semble le même.
Commenter  J’apprécie          00
LysetteLysette   25 mars 2018
Soudain, j'en veux à Alec et Rosa de m'avoir entraîné là-dedans sans se soucier de mon âme. Jamais ils ne se sont dit que c'était la seule chose que j'avais besoin de garder intact pour survivre.
Commenter  J’apprécie          00
LapageenfolieLapageenfolie   16 septembre 2019
- Je ne suis pas de ton monde. 
- Et je n'ai trouvé personne susceptible de me plaire dans celui-ci. Alors, peut-être que c'est quelqu'un comme toi dont j'ai besoin.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jane Devreaux (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jane Devreaux
Un petit point sur mes dernières lectures dans la vidéo traditionnelle du "Carnet Livresque" ! Bon visionnage. Retrouvez toutes mes vidéos ici : https://goo.gl/HhFdOL
------------
**LES INFOS**
Les livres cités et chroniqués : - L'élite - Tome 2 : Sous surveillance de Joelle Charbonneau, éd Milan, Collection Macadam. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/03/chronique-lelite-tome-2-sous.html - Sinder - Tome 1 : Expérimentation de Jane Devreaux, autoédition. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/03/chronique-sinder-tome-1-experimentation.html - Callie & Kayden - Tome 1 : Coïncidence de Jessica Sorensen, éd Hachette, Collection Black Moon Romance. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/04/chronique-callie-kayden-tome-1.html - Inhuman - Tome 1 de Kat Falls, éd Milan. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/04/chronique-inhuman-tome-1-de-kat-falls.html - Sword Art Online - Tome 1 : Aincrad de Reki Kawahara, éd Ofelbe. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/04/chronique-sword-art-online-tome-1.html
------------
Des questions / Me contacter : mathieu.mazza83@gmail.com
Ma Page FB : https://www.facebook.com/EnjoyBooksaddict Mon Blog : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/ Sur Livraddict sous le pseudo : EnjoyBooks Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/17996444-mathieu-mazza Instagram : http://instagram.com/enjoybooksmathieu Twitter : https://twitter.com/EnjoyBooksMath
------------
Musique d'intro et de fin : Unthunk - 01 - Flummox Je filme avec un Samsung Galaxy S4 mini
+ Lire la suite
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3507 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..