AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Macliar (Traducteur)
ISBN : 2264020156
Éditeur : 10-18 (03/11/1994)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 29 notes)
Résumé :
De l'inspecteur Morse qui fait son entrée dans le club des " Grands détectives ", son créateur a avoué qu'il est un personnage semi-autobiographique : " Morse partage ma passion pour Wagner, les mots croisés, la bière et les femmes. J'ai voulu qu'il soit très intelligent : j'ai toujours admiré les gens qui remplissent une grille de mots croisés en deux minutes. Ils ont une agilité intellectuelle et une façon d'aller droit au but qui me fascinent. C'est la raison pou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Polars_urbains
  14 mars 2018
Sans mauvais jeux de mots, c'est un joyau! Un des tous meilleurs Colin Dexter qui met en scène des américains bien typés et à priori fort tranquilles en voyage touristico-culturel en Angleterre avec étape obligée à Oxford. Une histoire de bijou antique disparu avec à la clé la mort d'une des participantes et un assassinat. En marge de l'université, nous sommes ici dans le monde des musées et de leurs brillants conservateurs. Une affaire banale d'intérêt et de cupidité ? A moins que…
Morse a des idées (beaucoup) et échafaude de belles hypothèses (parfois trop belles). Comme souvent il se trompe mais finit par triompher, ici au cours d'une explication digne d'Hercule Poirot ! Car il y a du Agatha Christie chez Dexter, mais ça, on le savait déjà.
Bijoux de famille offre également (et surtout) un portrait plus précis de Morse (dont on ne connaît toujours pas le prénom), un homme pas toujours aimable qui aime le pur malt (et la bière), Wagner (mais aussi Fauré et Bruckner), les mots croisés (ceux, redoutables, du Times de préférence) et les femmes (parfois vénéneuses). Et qui aime bien également travailler avec le sergent Lewis (sentiment partagé) qui lui apporte le bon sens qui lui fait parfois défaut. Une relation, un des points forts de la série, qui s'étoffe au fil des romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LecturesdeVoyage
  16 avril 2019
Les monuments d'Oxford sont aussi célèbres, notamment pour avoir servi de décor à la série de romans policiers écrits par Colin Dexter mettant en scène l'Inspecteur Morse, adaptés en série télévisée. J'ai choisi de lire « Bijoux de Famille (The Jewel That Was Ours) », qui fut d'abord écrit pour la télévision avant d'être transposé et modifié en roman. Un bus transportant un groupe de touristes californiens fortunés et d'un certain âge débarque à l'hôtel Randolph en face du musée Ashmolean. Une des touristes est retrouvée morte dans sa chambre et un bijou de l'époque saxonne qu'elle s'apprêtait à donner au musée a disparu. Deux jours plus tard, le corps du Dr. Kemp, le spécialiste d'archéologie médiévale qui servait de conférencier au groupe et s'apprêtait à recevoir le bijou au non du musée, est retrouvé inerte flottant dans la rivière Cherwell. Morse et son comparse, le sergent Lewis, mènent l'enquête, pensent rapidement démêler l'écheveau d'intrigues et de liaisons dangereuses, avant de se rendre compte qu'ils font fausse route. Un roman très agréable qui m'a par ailleurs poussé à franchir les portes du musée Ashmolean pour y admirer le joyau d'Alfred, la pièce qui a inspiré le titre du roman.
Lien : http://www.lecturesdevoyage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
clude_stas
  11 octobre 2013
Pour moi, pendant longtemps, l'inspecteur chef Endeavour Morse, c'était l'acteur britannique John Thaw (et son acolyte, le sergent Lewis, c'était Kevin Whately). Et donc découvrir leurs aventures (dont celle-ci) qui ont un rapport avec la série, a été une expérience intrigante. Dès le premier chapitre, je reconnais un épisode vu en son temps sur France 3, et au fur et à mesure des pages et des chapitres, des images me reviennent à l'esprit sans pour autant me laisser présager de la suite de l'intrigue. Donc cette histoire de pièce archéologique volée m'a réellement plu car elle laisse voir les enjeux qu'un objet peut générer bien malgré lui… sans parler du meurtre de l'expert qui veut l'étudier. Une heureuse (re)lecture d'une enquête bien britannique, en fin de compte !
Commenter  J’apprécie          10
nathalie_MarketMarcel
  13 décembre 2014
Les intrigues sont en général bonnes et les personnages sont bien dessinés, avec quelques traits de caractère identifiés. le ton contient pas mal d'humour à propos des relations entre les policiers, le goût pour les pubs et divers clins d'oeil. Et on peut se promener dans Oxford !
Relecture très agréable, si vous ne connaissez pas ces romans très anglais, je vous les conseille.
Lien : http://chezmarketmarcel.blog..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Polars_urbainsPolars_urbains   14 mars 2018
Malgré lui, Lewis sourit. Pourquoi il aimait travailler avec cet homme étrange, souvent antipathique, en apparence dépourvu de tout sens de l’humour, et bien, il ne savait pas très bien. Il ne savait même pas s’il aimait cela. Mais sa femme le savait. Car lorsque son mari travaillait avec Morse, Mrs. Lewis reconnaissait dans son regard une curieuse lueur de satisfaction qui n’était pas seulement bonne pour lui, mais également pour elle. Très bonne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 octobre 2013
— Tout le monde – enfin, presque – sait qu’on prononce « Maudlin Street ». C’est comme ça que disent les chauffeurs d’autobus. Mais dans les quartiers est, nous avons une « Magdalen Road », et les mêmes chauffeurs d’autobus prononcent celle-là « M-a-g-dalen Road ». Je ne fais remarquer cela, mes amis, que pour vous souligner qu’à Oxford, la vie n’est pas toujours aussi simple qu’il y paraît. En route !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 octobre 2013
L’expérience lui avait appris que la première heure dans un nouvel hôtel était toujours la plus vitale, car le moindre problème réglé avec promptitude pouvait faire la différence entre une vie comblée et une existence inquiète.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 octobre 2013
 On ne peut pas arrêter quelqu’un pour des mensonges.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   27 octobre 2013
Il existait toute une variété de désagréments mineurs, même dans les établissements les plus organisés : pas de savon dans la salle de bains, seulement deux barquettes de lait pour accompagner la bouilloire ; pas de mode d’emploi de la télécommande de la télévision ; pas trace – toujours pas trace – des bagages…
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Colin Dexter (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colin Dexter
Bande annonce (VO) de la série Endeavour, qui raconte les jeunes années de l'inspecteur Morse, personnage crée par Colin Dexter
autres livres classés : morseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1597 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre