AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Guiod (Traducteur)
ISBN : 2264029900
Éditeur : 10-18 (23/12/1999)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 22 notes)
Résumé :
4°de couverture

" Subtiles au point d'en être vicieuses, les intrigues policières de Colin Dexter font penser à un mécanisme à multiples détentes, devant lequel le lecteur n'a rapidement d'autre solution que de s'en remettre entièrement à un auteur qui ne lui tend des amorces de solutions que pour les retirer presque aussi vite. ( ... ) Les romans de Dexter ne se présentent nullement comme des exercices secs et abstraits ; les personnages ont de la su... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Polars_urbains
  09 septembre 2017
Une position sociale vaut-elle un meurtre ? On peut le supposer avec La mort pour voisine et une nouvelle enquête dans le milieu universitaire d'Oxford où tous les coups semblent permis pour les candidats au prestigieux poste de Doyen du non moins prestigieux Lonsdale College. Avec pour point de départ le meurtre d'une jeune et jolie physiothérapeute, abattue d'une balle tirée à travers la fenêtre de sa cuisine. Mais était-elle la bonne cible ? Cela amènera Morse à rencontrer un journaliste peu scrupuleux dans ses méthodes d'investigation, quelques brillants professeurs pas très à cheval sur la fidélité conjugale et d'autres encore. Bref la routine oxonienne.
L'intrigue est complexe, comme toujours chez Dexter, et les rebondissements et fausses pistes nombreux. Même Morse s'y perd un peu et devra recourir à des méthodes peu orthodoxes pour en savoir plus sur un des suspects. Il réussira, bien sûr, mais cet avant-dernier roman de la série laisse un fort arrière-goût d'amertume. L'inspecteur vieillit et les conséquences de ses excès l'obligent à prendre à nouveau le chemin de l'hôpital, ce qui lui vaudra toutefois de rencontrer celle qui sera sa dernière conquête féminine. C'est un Morse apaisé et semble-t-il heureux qui visite Bath et ses thermes romains, d'où il envoie à son fidèle sergent une carte postale signée enfin de son prénom, resté mystérieux dans les onze précédents romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 octobre 2013
Il était clair pour tout le monde que ç’avait été une femme des plus séduisantes. Mais elle vieillissait un peu trop rapidement, peut-être ; et qu’au cours des deux ou trois dernières années elle eût presque invariablement porté des pantalons ne faisait rien pour infirmer l’idée selon laquelle ses jambes étaient envahies par un affreux réseau de varices noueuses. Mise aux enchères sur un marché arabe (comme l’avait si cruellement dit un des jeunes professeurs), elle aurait dépassé de plusieurs années la date limite de consommation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 octobre 2013
Seul le jeu, qu’il pratiquait habituellement dans les établissements spécialisés de Summertown, avait réussi à conserver son attention passionnée au fil des ans : car la seule chose qui ne l’ennuyait jamais, c’était l’argent. Pourtant, JJ n’avait jamais été un grippe-sou. Seulement, la condition sine qua non pour dépenser de l’argent, c’était de commencer par en acquérir. Et dépenser de l’argent avait toujours été – était toujours – la grande affaire de sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 octobre 2013
Adolescent, il avait la réputation d’être le voleur de voiture le plus rapide de tout le comté. Mais son incroyable talent n’avait percé que dans les années quatre-vingt, quand tous les modèles de serrures, d’alarmes et de chaînes de sûreté avaient fini par céder devant sa connaissance insensée des clés et des circuits électriques. En fait, « JJ » Johnson en savait presque autant sur le cambriolage que J. J. Bradley sur l’aoriste du subjonctif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 octobre 2013
L’installation de ralentisseurs avait virtuellement éliminé la possibilité de s’adonner aux joies du rodéo automobile ; nombre d’habitants dormaient sur leurs deux oreilles depuis le renvoi d’une famille notoirement antisociale.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 octobre 2013
 Il vaut mieux que vous conduisiez – si vous me promettez de vous en tenir au jus d’orange.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Colin Dexter (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colin Dexter
Bande annonce (VO) de la série Endeavour, qui raconte les jeunes années de l'inspecteur Morse, personnage crée par Colin Dexter
autres livres classés : oxfordVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
670 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre