AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781770463356
256 pages
Éditeur : Drawn and Quarterly (11/09/2018)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 18 notes)
Résumé :
With her startling humor, it’s no surprise that Aminder Dhaliwal’s web comic Woman World has a devoted audience of more than 150,000 readers, updated biweekly with each installment earning an average of 25,000 likes. Now, readers everywhere will delight in the print edition as Dhaliwal seamlessly incorporates feminist philosophical concerns into a series of perfectly-paced strips that skewer perceived notions of femininity and contemporary cultural icons. D+Q’s edit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
LiliGalipette
  18 mai 2020
La population masculine a disparu et après plusieurs catastrophes écologiques et économiques, il ne reste que des femmes sur Terre. Plusieurs générations se côtoient dans des petits groupes où chacune à son rôle. Se pose la question d'une reproduction 100 % féminine pour que l'espèce humaine ne disparaisse pas. Dans la communauté que nous suivons, la mairesse est constamment nue et aussi blonde en haut qu'en bas. Elle fait de son mieux pour organiser la vie de ses compagnes, mais sans tyrannie. Les femmes sont paresseuses quand elles veulent, mais aussi maladroites, contradictoires, et encore indépendantes, fortes et déterminées. Puisqu'il n'y a plus d'hommes, les amours lesbiennes sont devenues la norme, mais ce n'est pas plus simple pour autant : parce qu'aimer, quel que soit le sexe de l'autre, c'est toujours extraordinairement complexe. Et si vous pensez que la disparition du prétendu sexe fort règle toutes les questions, détrompez-vous... « Tu penses que le féminisme existe encore ? / Ben, dans un monde où y a que des femmes, non seulement ça existe, mais c'est la réalité. / Oui, mais si le féminisme, c'est l'égalité des hommes et des femmes... S'il n'y a plus d'hommes, y a plus de féminisme. / OK, juste mate les étoiles. » (p. 192)
Cette oeuvre n'est pas un pamphlet misandre, même si les hommes en prennent largement pour leur grade. « Parfois mon coeur saigne et pleure. Quelle tristesse ! Je ne verrai jamais d'hommes. Personne pour m'expliquer ce que je sais déjà. » (p. 45) C'est une démonstration intelligente et drôle qu'aucun des deux sexes ne peut vivre sans l'autre. Et donc que le féminisme ne projette pas d'anéantir les porteurs de zizi ! Donc, Messieurs, détendez-vous et avancez avec nous pour construire un monde meilleur. le monde sans homme ne serait ni meilleur ni moins angoissant : nous demandons simplement à le partager avec vous, et non à devoir vous l'arracher. Ah, et aussi, lâchez-nous les ovaires : notre corps est à nous et nous en faisons ce que nous voulons ! « Quand il est question du corps des femmes, là, tout le monde a son mot à dire. » (p. 21)
Les dessins sont simples, avec des aplats de couleurs très efficaces : ce qui compte, c'est plus la dynamique et le geste que le détail, et notre imagination comble les vides. Les scènes sont souvent désopilantes et présentent des situations et des émotions complexes sous couvert d'un humour qui se veut détaché et léger. Les oeuvres développant l'absence d'hommes et des sociétés exclusivement féminines m'intéressent beaucoup, car elles se complètent et m'aident à forger mes convictions féministes. Je vous conseille Moi qui n'ai pas connu les hommes de Jacqueline Harpan et Herland de Charlotte Perkins Gilman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Camkyou
  28 février 2020
Et si demain le monde était dépeuplé de ses hommes? Pas de ses humains non, mais vraiment des êtres de sexe masculin. C'est cette possibilité qu'explore Aminder Dhaliwal dans Woman World.
Dans cet univers de femmes, les communautés s'organisent, tentent de construire les nouvelles bases d'un monde en ruine aussi bien sur les plans politiques et économiques que démographiques et écologiques.
Avec un mélange d'humour et de sensibilité, l'auteur nous livre une bande dessinée engagée ou l'absence des hommes est une nostalgie sans être une entrave à la diversité. Diversité des femmes, de leurs coeurs, de leurs expériences et de leurs désirs. Elle est la voix d'un féminisme affirmé mais sans agressivité et tout en nuances ... l'essentiel n'est t il pas finalement d'assumer simplement qui l'on est ?
A ce titre, une citation pleine d'humour et de subtilité tirée d'une des planches :
" - Tu penses que le féminisme existe encore ?
- Ben, dans un monde ou y a que des femmes, non seulement ça existe, mais ... C'est la réalité.
- Oui mais si le féminisme c'est l'égalité des hommes et des femmes ... s'il n'y a plus d'hommes, y a plus de féminisme.
- ... ok, juste mate les étoiles. "
A bon entendeur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie-Flore
  06 avril 2020
Les hommes ont progressivement disparu, l'évolution en a décidé ainsi. Comment s'en sortent les femmes ? Pas si mal !
Avec beaucoup d'humour, Aminder Dhaliwal dépeint un monde édulcoré où les femmes vivent entre elles, en paix et en toute sincérité. Elles s'interrogent sur le monde, sur cette société naissante, sur l'amour, etc. A travers chaque petite scénette, qui s'inclue dans une histoire plus globale, l'auteur évoque des thèmes importants pour le vivre ensemble, tout en jouant sur les mots. J'ai lu la version originale en anglais où plusieurs traductions sont possibles.
C'est une histoire amusante, plus profonde qu'il n'y paraît, où les hommes manquent à celles qui les ont connu mais où les femmes peuvent aussi s'affranchir des diktats en tout genre. Et pourquoi ne le pourraient-elles pas dans un monde où la gente masculine est encore là ? A méditer.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
BoDoi   28 février 2020
Avec un trait minimaliste, Aminder Dhaliwal enchaîne ainsi les courtes saynètes humoristiques, jamais trash ni radicales, souvent mignonnes et tendres, et même parfois hilarantes grâce à l’excellente traduction de Clémentine Beauvais.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   18 mai 2020
« Quand il est question du corps des femmes, là, tout le monde a son mot à dire. » (p. 21)
Commenter  J’apprécie          90
Pixie-FlorePixie-Flore   05 avril 2020
- As record keepers should we call this time in history by any particular name ?
- I know
- Don't
- We'll call it...
- Stop.
- The woman's period

[p46]
Commenter  J’apprécie          40
LiliGalipetteLiliGalipette   18 mai 2020
« Tu penses que le féminisme existe encore ? / Ben, dans un monde où y a que des femmes, non seulement ça existe, mais c’est la réalité. / Oui, mais si le féminisme, c’est l’égalité des hommes et des femmes… S’il n’y a plus d’hommes, y a plus de féminisme. / OK, juste mate les étoiles. » (p. 192)
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipetteLiliGalipette   18 mai 2020
« Parfois mon cœur saigne et pleure. Quelle tristesse ! Je ne verrai jamais d’hommes. Personne pour m’expliquer ce que je sais déjà. » (p. 45)
Commenter  J’apprécie          30

Video de Aminder Dhaliwal (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aminder Dhaliwal
Vidéo de Aminder Dhaliwal
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3761 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre