AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742787658
Éditeur : Actes Sud (31/10/2009)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur
Paris, XIV siècle. En pleine guerre de Cent Ans, le royaume de France est aux abois. Les Anglais sont aux portes de Paris. Le roi de France, Jean II, est retenu prisonnier à Londres. Un vent de révolte souffle avec violence dans les villes comme dans les campagnes, alors que la population se remet difficilement de la grande peste de 1348. Pendant ce temps, deux papes se querellent et s'excommunient mutuellement entre Rome et Avignon.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Selenne
  05 août 2012
C'est l'histoire de Nicolas Flamel, bourgeois parisien, libraire et copiste de son état, à qui sa réputation d'excellence vaut les faveurs de la famille royale. Autour de lui, gravitent des membres représentatifs de la société de cette époque : bouchers, scientifiques, femmes de lettres et membres du clergé. La légende lui attribue des talents d'alchimiste tels qu'ils lui auraient permis de découvrir la pierre philosophale, qui garantit l'immortalité à son détenteur et permet de changer les métaux en or. Tout le récit va tourner sous l'angle d'une enquête quasi policière.
J'ai découvert le Paris du XIVe siècle, avec des descriptions hautes en couleur, qui présentent sous un angle inédit ces lieux familiers aux parisiens : la place du Chatelet, le château de Vincennes ou encore l'île Saint-Louis. J'ai beaucoup aimé les personnages du boucher Aubry Haussecul et son ami le cuisinier Taillevent avec son franc-parler. Ils permettent de rehausser le ton du récit, qui au reste m'a semblé assez lisse et parfois trop didactique.
Au final, j'ai tout de même appris la vérité sur Nicolas Flamel et deux ou trois recettes de cuisine appétissantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
virginie-musarde
  02 avril 2015
Quel dommage ! Je suis à la page 121 et je ne sais pas si je persiste ou pas ! Si l'histoire est prometteuse, je suis désappointée par le style...
Ça démarrait plutôt bien, et puis les fantaisies de langage m'exaspèrent : le boucher Haussecul a un cheveu sur la langue (Tous les V sont remplacés par des F et ça donne : "je feux"), Thomas de Pizan parle avec l'accent italien (les U sont transformés en OU et les E en É), et le langage ne semble ni correspondre à l'époque ni refléter la façon de penser-s'exprimer !
C'est déstabilisant, peu crédible et pourtant j'ai quand même envie de savoir si Nicolas Flamel va faire quelque chose de ces manuscrits trouvés dans une malle en provenance d'Orient...
C'est un premier roman qui présente tant de maladresses que je ne sais plus si j'aime (un peu) ou pas (du tout).
Dilemme !........
Commenter  J’apprécie          10
JoyeuxDrille
  21 février 2015
Une de mes grandes découvertes de l'année 2010. La description de la vie à Paris au XIVème siècle est remarquable et Dhennin joue très bien avec les événements historiques et les dates pour tisser son intrigue. Avec en plus, un zeste d'alchimie... le cocktail est savoureux !
Commenter  J’apprécie          10
asn83
  26 mai 2012
Avec son premier roman, Matthieu Dhennin a voulu mêler les genres : historique, intrigue, légendes. Mais a trop vouloir se diversifier, le vif du sujet n'est jamais atteint.
Côté histoire, trop peu d'éléments sont donnés, sur des périodes trop espacées dans le temps ne permette pas d'apprendre quoi que se soit. Au mieux, des souvenirs d'autres meilleures lectures sont ravivés. On sent que Matthieu Dhennin s'est renseigné sur son sujet. Mais il n'a pas su l'exploiter.
Pour ce qui est de l'intrigue, encore une fois les sauts dans le temps et d'un personnage à l'autre ne permettent pas de s'immerger. Parfois un passage va être captivant.
Lire la suite : http://www.bizzetmiel.com/2010/08/matthieu-dhennin-saltarello.html
Lien : http://www.bizzetmiel.com/20..
Commenter  J’apprécie          10
sylvieh11
  22 juin 2014
premier chapitre interessant. Ensuite, saute d'une époque à une autre comme un cabris, l'intrigue étant tout aussi décousue que la chronologie. Des passages qui m'ont semblés si lourd à lire que j'en ai zappé certains.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
asn83asn83   31 juillet 2014
J'aime les livres. J'aime leur odeur. J'aime leurs défauts, leurs coins arrondis, leurs tranchefiles colorées, leurs couvertures crevassées, leurs pages craquantes, leurs lettrines ouvragées, leurs annotations illisibles en marge. Ma collection est rassurante et apaisante. Dans ce monde de folie, ce sont mes points de repère. Certes, c'est maladif, ruineux et encombrant, mais je ne pense pas que ce soit pour autant un péché..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
asn83asn83   31 juillet 2014
Comme vous, Théodule, j'ai beaucoup lu. Les ouvrages des anciens, les témoignages des contemporains, les livres d'histoire, les traités scientifiques, les grandes biographies... Mais que toutes ces théories sont grises! Alors que la vie, voyez-vous, on s'en rend compte lorsqu'elle est sur le point de nous quitter, ce ne sont que des couleurs!
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre