AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Catherine Loeb (Illustrateur)
ISBN : 2010094565
Éditeur : Hachette (30/11/-1)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Comme Merlin, l'enchanteur André Dhôtel possède une forêt et donc des étangs, des rivières, des arbres, des oiseaux et aussi toutes les fleurs qui vivent. Tous les enfants s'échappent des villages voisins pour venir jouer dans le sous-bois.
Il a même un droit de regard sur leurs sentiments. Dans les bois enchantés des Ardennes l'amour naît comme la violette ou le nymphéa.

Le recueil comprend les contes suivants :

-- Le bois encha... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Maliae
  27 avril 2014
Il s'agit de plusieurs contes que je dévorais quand j'étais gosse. Je les trouvais totalement magique et je me laissais emporter facilement. Cette relecture a été alors un peu décevante, car je n'y ai pas retrouvé cette magie que j'aimais tant et j'ai vu le livre sous un autre jour (comme quoi on grandit et des fois c'est bien dommage). Je vais parler des différents contes :
Le bois enchanté : alors que je m'étais souvent perdu dans ce bois, cette fois-ci je n'y ai vu qu'une simple forêt, à peine magique. Un garçon qui veut absolument y entré, c'était mignon. Roger déteste Emilie parce qu'elle a de beaux cheveux (et oui juste pour ça), bref ils vont finalement être liés et partager un secret grâce à cette forêt.
Comment on cultive les parapluies : ma nouvelle préférée où une jeune femme jalouse de sa voisine essaie de détruire son jardin. Alors sa méchanceté lui retombe dessus, et son jardin se retrouve envahis de parapluies. Une bonne leçon, et c'est trop mignon. Et puis avoir des parapluies dans son jardin je trouve ça drôle.
Les papillons mystérieux : un garçon trouve des papillons magnifiques et leur court après. le maire, lui, veut les capturer et les ajouter à sa collection. Mais ces papillons ont un secret. Une histoire assez belle et qui se termine bien.
Un beau matin : je n'ai pas vraiment aimé cette histoire, un garçon qui sous la colère va se mettre à vouloir envoyer des cailloux sur les animaux. Je n'ai pas trouvé ça magique, et la fin n'apporte pas grand chose au final. Simplement qu'il faut faire attention à la colère.
La fée aux grenouilles : une histoire marrante, une histoire d'amitié. Des garçons se battent pour pouvoir jouer avec la seule fille du village, mais ils vont être bien surpris. C'était assez drôle et mignon.
La balle d'argent : encore une histoire d'amitié. Un enfant souhaite voyager et rencontre un garçon sur son bateau, il veut devenir son ami, va-t-il y arriver? C'est un petit peu magique, mais c'est surtout assez adorable.
Le chemin du paradis : je n'ai pas du tout aimé ce conte, j'ai failli l'abandonner. Et je dois dire que je ne l'ai pas vraiment compris. D'ailleurs dans mon souvenir quand j'étais enfant je ne le lisais pas, comme quoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
yuukikoala
  29 avril 2014
Ce sont des contes pour enfants, que ma soeur m'a prêté et qu'elle voyait différemment étant jeune (logique)
Le bois enchanté : Ce conte était un peu bizarre, notamment à la fin où j'ai haussé un sourcil... Mais sinon, la forêt était étrange, et je l'ai trouvé plutôt jolie, du coup. le conte était sympa, mais sans plus par contre.
Comment on cultive les parapluies : Un conte avec une morale assez simple, mais efficace, et qui m'a fait rire légèrement. J'ai bien aimé, la façon dont s'était fait, et tout, et du coup j'ai été plus emballée par celui ci.
Les papillons mystérieux : Conte très mignon avec des papillons fantastiques. Je me doutais pas du tout de ce qui ce passerait et même si je me doutais du rapport, j'ai été étonnée de la fin du coup.
Un beau matin : Un conte que j'ai légèrement survolé, et que j'ai trouvé la fin toute mignonne mais le reste sans grand intérêt
La fée aux grenouilles : A part les noms des garçons, je n'ai pas aimé ce conte, il ne m'a pas emballé, je l'ai trouvé long et ennuyant et sans intérêt, mis à part quand les J et les M se disputaient, mais sinon je m'en moquais un peu...
La balle d'argent : C'était une belle histoire d'amitié mais j'ai trouvé le milieu un peu bizarre, même si le début et la fin était sympa...
Le chemin du paradis : Si le début était bien...Je n'ai pas compris la fin. J'ai eut l'impression qu'il manquait quelque chose, ça se fini trop brusquement et étrangement c'était perturbant, du coup je ne sais que penser.
Mais mis à part tout ça, je dirais que ce livre était assez moyen, et finalement, que les illustrations étaient jolies comme tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
notreallyapiicniic
  26 avril 2018
J'ai beaucoup aimé ces petits contes qui laissent le doute planer entre merveilleux, imaginaire et coïncidences. L'écriture est simple et sans prétention autre que de réinjecter un peu de mystère dans notre quotidien le temps d'un conte.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
dourvachdourvach   03 juillet 2015
Bien loin de réussir à faire des détours pour surprendre la fille, il fut mené par elle dans une course extravagante. Elle s'était lancée, en dehors de tout chemin, à travers des friches semées de buissons. Elle contournait les buissons mais le plus souvent elle passait au travers. Roger s'empêtrait au milieu des branches entremélées où il l'avait vue disparaître, et où elle s'était glissée sans effort comme l'aurait fait un renard.

[André DHÔTEL, "le Bois enchanté et autres contes", Hachette, 1983, page 15] (extrait de l'article "La traversée de la forêt", cité par Marie-Pierre Meynet-Devillers, "Les lieux d'André Dhôtel", "Cahiers André Dhôtel" n°4, publication de "La Route inconnue", association des amis d'André Dhôtel, année 2006, page 104)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
dourvachdourvach   03 juillet 2015
Certes il ne s'agissait pas d'un bois ordinaire. Roger demeura un long moment immobile. Il avait presque peur d'une telle beauté et cependant il se sentait attiré par cette lisière à la fois obscure et brillante. Il voulut à tout prix entrer dans le bois [...].

[André DHÔTEL, "le Bois enchanté et autres contes", Hachette, 1983, page 17] (extrait de l'article "La traversée de la forêt", cité par Marie-Pierre Meynet-Devillers, "Les lieux d'André Dhôtel", "Cahiers André Dhôtel" n°4, publication de La Route inconnue", association des amis d'André Dhôtel, année 2006, page 109)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
dourvachdourvach   03 juillet 2015
[...] il ne fit que songer au bois qu'il avait découvert. Peu lui importait maintenant la jeune Emilie. Il ne se souciait plus de ses démarches, ni de ses façons. Il était tout entier occupé par l'image vivante des fleurs scintillant dans la nuit des arbres.

[André DHÔTEL, "le Bois enchanté et autres contes", Hachette, 1983, page 18] (extrait de l'article "La traversée de la forêt", cité par Marie-Pierre Meynet-Devillers, "Les lieux d'André Dhôtel", "Cahiers André Dhôtel" n°4, publication de "La Route inconnue", association des amis d'André Dhôtel, année 2006, page 109)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
notreallyapiicniicnotreallyapiicniic   25 avril 2018
Le petit marinier leva la tête après avoir tiré son seau plein d'eau au bout de la corde et il regarda Roger. Celui-ci après avoir tendu la balle d'argent comme pour la lui donner s'apprêta à la jeter. Mais l'autre, à cet instant, lui versa sur la tête toute l'eau qu'il y avait dans le sceau, puis il éclata de rire.
Roger fut si surpris par cette averse qu'il demeura sans mot dire. Enfin il se ressaisit, fourra la balle dans sa poche, et ramassa des cailloux sur le chemin, pour mitrailler ce garçon qu'il aimait et qui le regardait avec mépris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
notreallyapiicniicnotreallyapiicniic   25 avril 2018
"Regarde bien de tous tes yeux. Fais de la lumière avec tes yeux. En ville ou à la campagne et même en rêve il faut essayer de voir le chemin qui s'éloigne toujours et qui ne ressemble à aucun autre."
Commenter  J’apprécie          10
Videos de André Dhôtel (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Dhôtel
Vidéo de André Dhotel
autres livres classés : papillonsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

le pays où l'on n'arrive jamais

Quel est le nom du personnage principal ?

Hèlene
Gaspard
Lou
Gérard

3 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Le Pays où l'on n'arrive jamais de André DhôtelCréer un quiz sur ce livre