AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Monique Lebailly (Traducteur)
EAN : 9782290302378
317 pages
Éditeur : J'ai Lu (03/05/2000)

Note moyenne : 2.95/5 (sur 32 notes)
Résumé :
À Londres, la jeune reine Victoria a disparu alors qu'elle s'apprêtait à monter sur le trône. Seule solution pour éviter le scandale : la remplacer provisoirement par une étrange créature mi-femme mi-salamandre qui lui ressemble étrangement, fruit des recherches biologiques de Cosmo Cowperwaith. Une créature aux formidables appétits sexuels, qui n'ont pourtant rien à envier à ceux de la vraie Victoria.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Torellion
  16 décembre 2016
La trilogie steampunk était un livre assez prometteur. Écoutez plutôt : la reine Victoria a disparu à quelques jours de son couronnement. le premier ministre fait alors appel à un jeune savant pour qu'il lui prête sa femme triton, sosie quasi parfait de la future impératrice des Indes.
Un scientifique américain tente de prouver la supériorité de la race blanche mais son aventure à la poursuite d'un puissant talisman indigène composé d'organes génitaux mettra à mal sa théorie.
Enfin la poétesse Emily Dickinson tombe amoureuse de Walt Whitman et devra oser s'aventurer dans le royaume des morts, où elle va rencontrer le jeune Allen Ginsberg.
La première nouvelle est un bijou du steampunk. le ton est léger et pertinent. La deuxième est nettement moins réussi. Je dois dire que le choix d'insister sur une phraséologie teutonne pour le sud-africain est d'une lourdeur sans limite et nuit gravement à la lecture et au rythme de l'oeuvre.
La troisième nouvelle est plutôt bien menée.
L'humour est au rendez-vous et le style est agréable. Les personnages sont caricaturaux à souhait et l'ensemble constitue une bonne approche de l'univers d'un auteur trop méconnu en France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
MagEv
  31 décembre 2017
Le courant littéraire « Steampunk » est un genre que je viens de découvrir pour la première fois avec ces 3 nouvelles de Paul di Filippo. J'ai beaucoup apprécié cet univers étrange qui allie l'époque victorienne et le progrès technique avec ici un côté loufoque bien plaisant. On y retrouve aussi beaucoup d'anecdotes réelles et de personnages qui ont vraiment existé.
La première nouvelle :
La reine Victoria a disparu et elle est remplacée sur le trône par une créature lui ressemblant étrangement mais mi-humaine mi-salamandre créée par l'inventeur et biologiste Cosmos Cowperthwait. Ce dernier part à la recherche de la reine avant que son couronnement n'ait lieu.
L'auteur nous emmène entre autres dans les bas-fonds peu recommandables de Londres où la condition féminine est déplorable. Cette nouvelle est celle que j'ai le plus appréciée, l'humour y est très présent et l'ingénieur peu chanceux Cosmos Cowperthwait et son domestique Nails McGroaty valent le détour.
La deuxième nouvelle :
Le savant Louis Agassiz, ouvertement raciste, est contraint de retrouver le tablier génital de la regrettée Saartje Baartman, la vénus Hottentote, à l'aide de la fille de cette dernière et de son mari Jacob Cezar car un sorcier a la possibilité de s'en servir comme d'un talisman puissant.
Je l'ai trouvé bien moins intéressante que les deux autres car l'auteur abreuve par trop de détails son récit et le « parler » de Jacob Cezar a été difficile à décrypter.
Par contre, j'ai découvert Saartje Baartman, une femme noire esclave avec un derrière très proéminent qui a été une bête de foire et prostituée au début du 19ème siècle. Sa vie est tragique à cause de sa couleur de peau, de son physique et de l'époque dans laquelle elle a vécue.
La troisième nouvelle :
La poètesse Emily Dickinson va être amenée à suivre l'expédition de son frère Austin vers le pays des morts car ce dernier souhaite parler à ses deux bébés non nés. Ce dernier est aidé dans son entreprise par entre autre un médium Mme Sélavy, un journaliste, un scientifique et un poète Walt Whitman. Ce dernier ne laissant pas indifférent Emily. Un groupe bien hétéroclite.
Beaucoup de poésie dans cette dernière nouvelle, les poètes Emily Dickinson et Walt Whitman ont vraiment existé tout comme le poète Allen Ginsberg que la petite troupe va rencontrer au Pays de l'Eternel Eté. Une aventure assez surprenante et originale à suivre où j'ai aimé la chute de cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
maltese
  02 février 2011
Paul di Filippo nous emmmène dans un XIXème siècle fantasmé, au fil de trois nouvelles dont le point commun est un humour ravageur.
La première histoire met en scène Cosmo Cowperthwait, scientifique créateur d'une étonnante entité à l'appétit sexuel insatiable, qui va se lancer à la recherche d'une jeune future reine Victoria fugueuse.
On suit ensuite Louis Agassiz, éminent savant suisse assez imbuvable, sur la piste d'une espèce de relique africaine hautement convoitée.
La nouvelle qui ferme le recueil aurait pu figurer dans "Pages perdues" tant elle possède un caractère littéraire indéniable. Walt Whitman et Emily Dickinson, les fameux poètes américains, vont se rencontrer et partir pour un étrange voyage parmi les esprits...
L'auteur joue avec l'histoire et des personnages réels pour notre plus grand plaisir dans des aventures rocambolesques, dans lesquelles il épingle notamment le racisme et l'obscurantisme, et défend les libertés de la femme.
Di Filippo souligne les travers de l'époque victorienne de façon subtile dans cette suite très agréable et assez érudite, hommage à la fois à la littérature fantastique, et entre autre à Lovecraft, à la littérature du XIXème siècle en général et également aux poètes américains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
calimaq
  19 octobre 2007
Trois nouvelles au style délirant et parodique, truffées de références littérraires et de clins d'oeil victoriens. Les deux premières sont vraiment plaisantes, mais la troisième accumule un peu trop les références au détriment de l'histoire. Au final, un recueil sympathique mais pas inoubliable.
Commenter  J’apprécie          20
PauseEarlGrey
  06 juin 2017
Si vous ne connaissez pas encore bien le genre, je pense que c'est un bon livre à découvrir. Il permet de toucher du doigt diverses thématiques du genre et de voir un peu le type d'histoires qui peut vous intéresser. Si vous savez déjà ce qui vous plaît ou pas dans le genre, ce n'est peut-être pas utile. Par contre si vous aimez tout du genre, alors vous pouvez y aller sans problème. Certes, je n'ai pas complètement aimé pour des raisons qui me sont propres mais la plume employé par Paul di Fillipo correspond à merveilles au genre et c'est très agréable à lire....https://pauseearlgreyblog.wordpress.com/2017/06/05/la-trilogie-steampunk-paul-di-filippo/
Lien : https://pauseearlgreyblog.wo..
Commenter  J’apprécie          40


Dans la catégorie : Textes diversVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Textes divers (382)
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3144 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre