AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marina Boraso (Traducteur)
ISBN : 222618094X
Éditeur : Albin Michel (03/10/2007)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 13 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Albin Michel - 10/2007)


31 décembre 1899. Premier d'une longue série, un carnage à La Mignatta (la Sangsue), repaire des voleurs, violeurs, prostituées et misérables rejetés par la ville, ensanglante le siècle nouveau. Dans cette zone de non-droit, reclus dans leurs somptueuses villas, vivent aussi les riches actionnaires d'une sucrerie. Tel un Dionysos sais par une orgie de violence, le "monstre ass... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  25 décembre 2017
Un roman du célèbre auteur du Gang des rêves, écrit avant et complètement différent.
Un thriller qui se déroule juste en 1900. Un flic héroinomane prénommé Germinal. Un médecin manchot qui a comme fidèle serviteur Zola. Et un tueur en série assez étrange.
L'atmosphère de ce roman est assez étrange, mais prenante. Un thriller qui se lit bien, avec un bon suspens. Avec des personnages assez charismatiques, et en même temps qui ont tous des secrets, et a qui renferment tous aux fond d'eux même des blessures profondes faites par la vie ou le destin.
Un roman qui a un côté psychologique intéressant.
Pour ceux qui ont lu Drood de Dan Simmons, j'ai un peu retrouvé la même atmosphère, sans pour autant que ces romans soient semblables.
Le côté étrange de ce roman est incontestable et pourtant il appartient bien au thriller sans fantastique , ni paranormal. J'ai aimé la maitrise de l'auteur et sa plume.
Commenter  J’apprécie          682
LePamplemousse
  31 janvier 2018
Un inspecteur de police héroïnomane, portant le nom de Milton Germinal, va côtoyer toute une galerie de personnages atypiques dans le cadre d'une enquête véritablement sordide.
Des massacres sont perpétrés par un tueur machiavélique au sein de la bonne société, et c'est Germinal, au corps et à l'âme ravagés, qui va tenter de découvrir l'identité du monstre.
Des monstres, il va d'ailleurs en croiser un grand nombre, car cette histoire nous emmène dans l'univers des personnes souffrant de malformations, de difformités et autres tares génétiques et considérées comme des rejets de la société par l'élite bien-pensante.
J'ai beaucoup pensé au formidable roman « Les autres » de James Herbert qui mettait en scène un détective lourdement handicapé et dont l'humanité était pourtant criante.
J'ai adoré l'ambiance embrumée de cette histoire, que ce soit à cause du brouillard que des effets de la drogue.
Un polar véritablement haletant et qui nous fait découvrir le sort de tous ceux qui ont eu la malchance de naître avec des malformations dans une société qui rejette systématiquement et avec une violence inouïe ceux qui ne semblent pas normaux.
Un grand merci à lyoko grâce à qui j'ai eu envie de me plonger dans ce roman victorien captivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Zephyrine
  22 février 2018
Je mourrais d'envie de lire ce livre. J'ai découvert l'an dernier avec le Gang des rêves que j'avais adoré, j'aime beaucoup l'éditeur et les avis des lecteurs sur Babelio et sur les blogs étaient très bons....Mais, grosse déception.
J'ai trouvé l'histoire globalement bonne et bien ficellée pour un thriller, originale, mais je n'ai pas retrouvé la si belle écriture de l'auteur du Gang des rêves.
A plusieurs reprises, des passages entiers m'ont semblé flou, j'ai dû revenir en arrière pour comprendre tell ou telle scène. Est-ce dû à la traduction ? A la mise en page qui crée des chapitres très longs là où ils pourraient être beaucoup plus courts et du coup plus cohérents pour le lecteur ? A l'auteur tout simplement ?
Bref, j'en attendais sûrement trop, un amateur de thriller y trouvera certainement son compte !
Commenter  J’apprécie          80
yuukikoala
  29 avril 2014
Ce livre à l'allure d'un livre de steam punk, et aussi d'une tragédie grec, c'est vrai. Ce livre est très étrange, et malgré son côté un peu décalé, est très sérieux et assez magique. Bien que souvent on nous parlait d'autre chose que l'enquête, celle ci est toujours présente par les personnages semblant tous cacher quelque chose. Que ce soit le Docteur Noverre, que j'ai énormément apprécié par son physique atypique, son caractère et sa façon d'avoir une certaine autorité sur Germinal. Ou bien encore, Germinal Milton, sa façon de se droguer et le pourquoi du comment que l'on apprend au fur et à mesure, et sa relation avec Ignès, une mystérieuse femme au passé tout aussi sombre et dont leur couple m'a fait super battre mon coeur (deux écorchés ensembles). Ou bien même alors, Sciron que j'ai détesté dans sa manière de traiter les gens, ou Stigle, qui m'étais indifférente, ou même Zôla que j'ai adoré et notamment comment il est avec Noverre. Tant de personnages tout aussi originaux, au passé louche, et à l'aspect étrange, qui m'ont fasciné. Après, au niveau de l'histoire, j'ai beaucoup aimé aussi, parce que c'est très mystique, ritualiste, qu'on se demande tout le long le pourquoi du comment, et qu'on n'apprend pas forcément tout à la toute fin (dans le sens où, au fur et à mesure on a des informations). L'enquête trainait parfois en longueur, mais ça allait. J'ai beaucoup aimé la dernière partie de l'histoire qui nous révèle tout. Finalement ce livre est très intéressant et je ne comprends pas pourquoi il a eut si peu de succès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
hoel
  18 décembre 2012
L'échelle de Dionysos est le second roman de l'Italien Luca di Fulvio à paraître en France.
L'inspecteur créé par Di Fulvio se nomme Germinal. Coïncidence ? Sans doute pas. Toujours est-il qu'il y a du Zola dans ce roman. Comme les naturalistes du XIXe, l'auteur nous peint un tableau précis et documenté de la vie urbaine de la fin XIXe-début XIX alors que le tissu industriel urbain s'est déjà bien développée.
Ce milieu ne sert pas de prétexte mais bien de contexte à une intrigue brillamment orchestrée.
Les blasés du polar pourront toujours dire qu'il s'agit d'une énième histoire de tueur en série. En vérité c'est bien plus que cela. L'identité du tueur n'est pas le point crucial de l'intrigue. Ce qui importe outre le fait de savoir comment il va être démasqué est de pouvoir comprendre le sens de ses agissements. Et c'est là, dans la dernière partie du roman, où le passé des différents protagonistes ressurgit, que Di Fulvio fait fort.
Ce magnifique roman, passé assez inaperçu mériterait à mes yeux une plus grande reconnaissance. Peut-être s'en souviendra t-on dans quelques années comme l'un des premiers succès d'un grand auteur. Espérons-le pour Di Fulvio, qui le mérite amplement.
Lien : http://hanniballelecteur.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Luca Di Fulvio (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luca Di Fulvio
[SMEP 2018] RENCONTRE AVEC CATHERINE BANNER – LUCAS DI FULVIO
autres livres classés : tueur en sérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre