AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les prisonniers de la liberté (23)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  11 septembre 2019
Luca di Fulvio.

Rien que son nom est une promesse. Celle de partir pour un périple fort en émotions …

Car Luca di Fulvio est un merveilleux conteur, un raconteur d'histoires. Un vrai. Dès la première page tournée, on se laisse embarquer à la suite de ces destins hautement romanesques, jusqu'à la dernière ligne.

Nous sommes en 1912. Ils s'appellent Raechel, Rocco et Rosetta.
Raechel, adolescente dans le shtetl de Sorochyintsi, dont l'amour des livres n'a d'égal celui qu'elle porte à son père.

Rosetta, dont le seul tort est d'être née femme, d'être belle et de marcher la tête haute dans les rues d'Almaco, en Sicile.

Rocco, beau jeune homme valeureux, coincé dans un univers mafieux sicilien qu'il déteste.

Ils ne se connaissent pas mais décident tous trois de fuir une existence trop difficile. Destination Buenos Aires. Mais ce nouveau monde n'est-il pas pire que celui qu'ils viennent de quitter ?

Ivres d'être libres, ils vont vite découvrir que la terre promise recèle bien des désillusions mais ils finiront par se rencontrer et ne cesseront jamais de se battre.

Comme ces roses qui poussent dans la boue. Malgré tout.

Ils iront jusqu'à perdre leur identité, leurs racines, pour mieux se retrouver.
Je me suis attaché à ces héros, prêts à tout pour briser leurs chaînes, et qui vont croiser des monstres de cruauté et de perversion … En effet, un certain baron risque de vous faire dresser les poils sur la tête tant il est ignoble …

Au-delà d'une histoire pleine de rebondissements, de moments épiques ou tragiques, ce livre dénonce le quotidien de ces femmes dans un monde d'hommes. La misère y est sans fond et les filles de joie n'ont jamais aussi mal porté leur nom …

A mes yeux, cet écrivain est un magicien. Il captive tout au long d'un pavé qui se lit pourtant en un éclair. Tout est là.

L'auteur ne cesse jamais de peindre une fresque flamboyante, émouvante et captivante.

Il sera disponible dés demain en librairie et je ne peux que vous conseiller d'embarquer sans tarder !

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          687
diablotin0
  22 septembre 2019
Comme il est facile de s'évader avec vos héros Monsieur di Fulvio comme on se laisse vite emporter par l'aventure de nos nouveaux compagnons de route !!! On a toujours envie de les connaître, de les côtoyer, de faire partie de leurs amis et pourtant l'environnement où se déroulent vos histoires n'est jamais très chaleureux très convivial ou encore très accueillant... Mais qu'est-ce qui nous attire alors ? et bien la beauté d'âme de vos héros, Rocco, Rosetta, Raquel, Tano, Annuncetta, libertad et quelques autres qui sont cette fois-ci dans "les prisonniers de la Liberté". Ce sont des enfants ou des adultes que l'on aime à la seconde où on les rencontre. Comme dans vos autres romans, c'est la magie de la rencontre entre vos personnages avec une grande bonté d'âme et la noirceur dans laquelle vous les faites évoluer, ici le monde de la prostitution et de la mafia, qui nous emporte et nous fait oublier notre propre environnement.
La violence de la mafia décrite avec moult détails m'a toutefois un peu dérangée. Si je mets 5 étoiles sans aucune hésitation et que je vais attendre la traduction de votre prochain livre, je pense avoir toutefois été un peu moins séduite qu'avec vos autres livres. Vos héros vont toutefois également rester mes héros pour longtemps !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Elodieuniverse
  12 septembre 2019
Dans toutes les histoires de Luca di Fulvio, tout est question d'équilibre. Les gentils et les méchants, les bons et les mauvais, les riches et les pauvres, la tristesse et le bonheur... Les trois personnages de ce roman vont se rencontrer, se perdre, se retrouver... Je n'ai pas pu lâcher ce roman tant je voulais connaître le sort de chacun. Les personnages sont charismatiques. Ils espèrent, prient pour une vie meilleure, se battent, rêvent de liberté mais finalement en sont prisonniers... C'est une histoire bercée au son de la guitare dans un Buenos Aires totalement pourri, el infierno. (L'enfer...) C'est la misère, la violence, la drogue, la prostitution... Mais, c'est malgré tout la charité, l'entraide, l'amour, le partage... Nos trois personnages vont-ils exécuter leur dernière danse? (...)

Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          390
Stelphique
  17 septembre 2019
Ce que j'ai ressenti:

▪️3R. pRisonnieRs et libRes.

Les 3R. Rosetta. Raechel. Rocco. Tous épris de liberté et tous attachés aux poids de leurs passés… Par la force des choses et les caprices du destin, ils se retrouvent, tous les trois, à partir vers le Nouveau Monde, direction l'Argentine pour fuir leurs vies, leurs traqueurs, leurs malheurs. Luca di Fulvio a une plume exceptionnelle, qui donne vie à des émotions extraordinaires, en nous. Il n'y a pas son pareil pour retranscrire avec autant d'intensité la vie des misérables, mais il met aussi tant de candeur dans ses personnages, que l'on s'attache démesurément à eux. Rosetta, comment ne pas admirer ta splendeur? Rocco, comment ne pas être sous le charme de ta détermination? Raechel, comment ne pas succomber à ton audace? Et je vous vois vous envoler vers cette nouvelle terre de promesses, mes 3R, danser, embrasser, vibrer, vous battre pour vos convictions, et je suis touchée en plein coeur. Passionnément. iRRRémédiablement…

"Je veux devenir un être humain et rien d'autre."

▪️Buenos Aires, l'insoumise…

Il faut dire aussi que la destination est attirante, comme un aimant. Buenos Aires et sa fougue, son tango, ses éclats, son potentiel, son enfer. Cette ville a quelque chose d'hypnotisant, et pourtant, les drames et les trahisons courent les rues. Elle t'attire, Buenos Aires, pour mieux te fracasser, ensuite. Elle ne se donne pas cette ville, elle embrase les coeurs et broie les élans d'impertinences, elle arrache sans pitié l'innocence des enfants et la ferveur des plus braves. Et pourtant…Pourtant, en se retrouvant sur les quais du port, Raechel, Rocco, Rosetta, vont vite devoir s'adapter à cette ville, coûte que coûte. Apprendre à déjouer les fils du destin qui les poursuivent, tout en ne tombant pas dans de pires conditions de vies qu'au départ…Ils vont devoir changer cette ville et les mentalités ou règne trop de prostitutions, de violences et de corruptions. Une mission périlleuse pour ses trois jeunes gens, et leur détermination ne sera pas du goût de tout le monde… Mais qu'importe seul l'Amour guidera leurs chemins…Et dans leurs poings serrés, parfois, un bout de leur avenir…

"Cette ville…engloutit les gens, elle les efface."

▪️Un coup de coeur magistral.

Sans doute, parce que les thèmes me touchent plus, je pense pouvoir affirmer que ce roman sera mon préféré de Luca di Fulvio. En mettant ainsi en avant, le pouvoir de la lecture et de l'écriture, en se positionnant pour la condition féminine, en faisant valdinguer les prédestinées de violence et en prônant dans son idéal, cette idée de liberté, il nous offre un roman flamboyant, illuminé de mille passions, magnifique autant que bouleversant…Un roman magistral!

Cet auteur a déjà emporté mon coeur, 3 fois d'affilée, avec le Gang des rêves, Les enfants de Venise et le soleil des rebelles… de par la densité et la richesse de ses histoires, les émotions qu'il transmet aussi à chacun de ses mots, j'étais sous le charme dès le premier roman…. Luca di Fulvio touche, avec sa plume renversante, toutes les cordes sensibles pour que ça vibre en moi, pendant de longs mois même après, la lecture. Ses personnages nous accompagnent encore longtemps, dans notre imaginaire, parce qu'ils allument des braises incandescentes et des rêves étourdissants. Il est magique cet auteur. Mais avec Les prisonniers de la liberté, quatrième roman que j'ai le plaisir de lire, j'ai eu comme une conviction plus profonde de son talent gigantesque. C'est un auteur qui écrit passionnément, qui raconte la Passion, qui anime toutes les passions, qui leur fait danser tous les tangos du monde. Et moi, devant tant d'émotions, je ne peux que succomber, tomber éperdument en admiration devant la puissance et l'intention de ses messages d'amours et de libertés.

Je danse de joie d'avoir pu lire encore une si belle aventure, de connaitre une ville aussi pleine de vie, j'ai maintenant des noeuds dans le coeur et des rêves incroyables de liberté, et j'irai bien dire aux anges de continuer à inspirer cet auteur que j'adore passionnément…

"Si les anges acceptent de s'en occuper, tu trouveras un noeud quelque part."



Ma note Plaisir de Lecture 10/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          294
Valmyvoyou_lit
  12 septembre 2019
Mon plus gros coup de coeur 2019


1912, Rosetta, Rocco et Raechel prennent le bateau pour l'Argentine. Ils ne se connaissent pas, mais rêvent tous les trois d'un nouveau monde et de liberté. Or, ils vont retrouver ce qu'ils fuient : la misère, la mafia, la prostitution, les viols, la corruption, etc. C'est dur, très dur.


Dans ce roman, de nombreux personnages se retrouvent liés pour le meilleur et pour le pire. Je vous aime tous, je n'ai pas de personnage préféré, hormis peut-être un faible pour un petit avorton. Et toi, Queridad, si courageuse, je te chéris. Toi aussi, la Mairesse des Femmes, qui se bat pour les autres femmes. Et toi, cher jeune homme qui fuit ton héritage. Je ne vais pas tous vous citer pour que les lecteurs vous découvrent, mais vous êtes à jamais dans mon coeur. Impossible d'oublier La fille sans nom, celle « qui est les yeux de ceux qui n'en ont pas. Celle qui regarde ce dont les autres détournent les yeux. » Et toi, Luca (Di Fulvio) qui es nos yeux, je t'aime pour toutes les émotions que tu nous donnes, ces regards que tu éclaires et que tu aides à ne pas se détourner. La meilleure armée est celle du coeur.


Luca di Fulvio n'épargne aucun personnage. Certains destins sont cruels. J'ai lu le coeur étreint et la peur au ventre. Contrairement à ce que l'on pourrait s'attendre dans un roman dans lequel les valeurs humaines transpirent de la plume de l'auteur, les bons ne s'en sortent pas toujours et il y a des morts qui font plus mal que d'autres. J'ai lu Les Prisonniers de la liberté avec mon coeur et avec mes tripes, sans jamais savoir si j'allais pleurer ou être soulagée. La seule chose que je peux vous dire, c'est que les larmes étaient là à la fin. La raison en est que j'avais terminé cette merveille, ce que je ne voulais pas.


Comment retranscrire des émotions si fortes ? Elles sont tellement profondes, elles s'insèrent dans tous les sens, tous les organes, qu'il n'y a pas de mots. Seuls ceux qui le liront comprendront. C'est un magnifique pas de deux entre des scènes cruelles et dures et des scènes brillantes de lumière et d'espoir, et entre des personnages abjects et des êtres admirables. C'est un tango pour la liberté : la sienne et celle des autres. N'ayez pas peur du nombre de pages, ce sera toujours trop court.


Au-delà du coup de coeur, Les prisonniers de la liberté rejoint le gang des rêves dans mon panthéon littéraire.


Vive les Bocas.


Je remercie sincèrement Marion des Éditions Slatkine et Cie qui m'a offert la possibilité de lire ce roman époustouflant en avant-première.
Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
visages
  06 octobre 2019
Sans en connaître l'auteur j'aurais immédiatement deviné qui avait écrit Les Prisonniers de la Liberté ! Fidèle à ses premiers romans, Luca di Fulvio nous entraîne à nouveau dans un monde passionné, toujours avec la même trame même si le décors change dans le temps et l'espace. Cette fois nous sommes en Argentine en 1912. Les immigrés viennent y trouver une vie meilleur et fuient un vieux monde qui les a malmenés. Ce Nouveau Monde n'est cependant pas l'Eden et on y découvre le calvaire de la prostitution, la violence de la mafia et la pauvreté. On retrouve des enfants meurtris mais de la trempe des héros, des êtres misérables par leur statut mais des princes par leur richesse intérieure, des personnages avides de liberté et d'égalité et bien sûr l'Amour! Parallèlement, ce monde côtoie des brutes cruelles ,perverses à souhait qui apportent le piment nécessaire pour mettre en valeur nos protégés! Il est vrai que tout ceci est bourré de bons sentiments, de clichés...et pourtant je ne peux m'empêcher de plonger tête baissée dans la lecture et d'en éprouver milles émotions!! C'est le talent de Luca di Fulvio qui me fait oublier mon regard critique et cartésien pour être entièrement réceptive à ses personnages totalement attachants. Rocco et Rosetta, Raquel, Libertad, Tano et Assunta, Louis etc restent auprès de moi bien que la dernière page soit tournée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Maks
  12 septembre 2019
Que dire quand chaque livre de l'auteur nous met une claque ?
"Le gang des rêves" une merveille qui marque au fer rouge. "Les enfants de Venise" une histoire romanesque qui marque au fer rouge. "Le soleil des rebelles" une grande aventure qui marque au fer rouge. "Les prisonniers de la liberté" Une histoire qui crève le coeur et qui marque encore une fois au fer rouge !

Chaque nouvelle sortie d'un roman de Monsieur Luca di Fulvio me met en émois car je sais que ce sera une grande et belle fresque, que nous allons retrouver des personnages forts et abimés, c'est encore le cas ici, mais le renouveau est toujours de mise, ne vous attendez pas à une copie du "Gang des rêves" car même si le côté social y est, on est plongé ici dans une Amérique du sud en l'occurence en Argentine à Buenos Aires en 1912, une période où cette ville est corrompue par la prostitution, la mafia et la misère des barrios, les bidonvilles crasseux et fourmillant de petites frappes, où la crasse colle au pieds dans les abattoirs de la ville, où le port est contrôlé par les mafieux, où les macs sèment la terreur.

On débute le livre avec le voyage, celui de Raechel dans les soutes d'un navire voué à envoyer de la chair fraiche pour les maisons closes de Buenos Aires (un aspect du roman qui est très important et qui brûle littéralement l'âme du lecteur), celui de la belle Rosetta qui n'a plus confiance en personne, surtout pas en les hommes au vu de son passé semé de violence (malgré son jeune âge) et sur le même navire, le voyage de Rocco, jeune mafieux qui ne veut pas l'être mais pour lequel le passé à également laissé des marques. Ces personnages sont juste sublimes, ils emportent le lecteur dans un périple vers un monde soit disant meilleur, mais qui s'avère aussi dur que l'Europe, voir pire.
Luca di Fulvio est maître en la matière, il crée des âmes, il crée des vies, car ces personnages là feront partie entière de vôtre vie une fois le roman refermé.

L'histoire est touchante, violente, criante de vérité, pleine de rage et d'amour, nous lecteurs, restons là à retenir notre souffle à chaque page, car il se passe toujours quelque chose, et si violent soit le livre, envers les femmes, envers les jeunes, si violent soit il avec le lecteur, c'est aussi une grande histoire d'amour, mais l'amour de l'âme soeur, l'amour de l'autre, l'amour pour la vie, on le voit avec la bienveillance de Rocco, la passion et la force de Rosetta, la résistance et l'âme de la jeune Raechel.

Il y a tant de choses encore à dire sur ce chef-d'oeuvre, divers sujet que j'aurai souhaité abordé, notamment du coté historique, mais je vous laisse le lire avec toutes les surprenantes choses que vous y découvrirez.

Vous l'aurez compris, je suis admiratif de cette histoire, tout autant que pour les autres Di Fulvio, je vois en lui un parallèle au "Gang des rêves", une réponse sud américaine, que je ne voulais pas voir se terminer tant j'aime cette écriture, tant j'aime ces personnages, tant j'aime ce livre.
Lien : https://unbouquinsinonrien.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
Lexx54000
  11 septembre 2019
Trois enfants, Raechel, Rosetta et Rocco, trois vies mouvementées, troublantes, malheureuses et miséreuses. Trois destins qui rêvent de liberté et de monde meilleur. Un jour, tel un volcan en éruption, leurs vies se voient basculer dans l'horreur ; quoi de mieux que de changer de continent pour tout recommencer a zéro. Direction Buenos Aires, ce nouveau monde. Hélas les vieux fantômes hantent, et le passé est vite rattrapé.

Vous n'en saurez pas plus sur les destins des trois nouveaux personnages de l'auteur, cela serait trahir les prisonniers de la liberté de Luca di Fulvio.

Luca di Fulvio est un magicien des mots, un génie de l'écriture, un conteur hors pair à l'imagination hors du commun. La plume De Luca est immédiatement reconnaissable : des images dures, des vies cabossées, des rêves pleins la tête, des parcours semés d'embûches, de la violence au quotidien, des personnages identifiables et extrêmement attachants, des femmes et des hommes meurtries par la douleur et la tristesse, et bien évidemment de l'espoir et de l'amour. Une histoire pleine d'injustice mais surtout d'espoir, qui dénonce le rôle de la femme dans un monde beaucoup trop masculin.

Encore un roman de l'auteur qu'on ne peut rentrer dans une seule catégorie : à la fois roman d'aventure, roman d'apprentissage, roman d'amour, roman d'histoire, thriller et polar et roman humoristique (malgré des passages extrêmement difficile voir complètement insoutenable : merci monsieur le Baron !) : un roman qui transporte et qui fait vibrer d'émotion.

Comme a chaque sortie d'un roman de Luca di Fulvio, la lecture reste inoubliable, complètement captivé dès les premières pages, Luca vous arrache de votre quotidien pour vous transporter cette fois ci en Pologne, en Italie mais surtout à Buenos Aires, dans ce nouveau monde qui n'en a que le nom, pour suivre et courir après la vie, la vraie, la belle et l'unique des prisonniers de la liberté !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Guillaume17
  25 juillet 2019
Première lecture de cet auteur dont j' avais toujours repousse les lectures vu la taille des pavés...
Et bien il va falloir rattraper le retard
Superbe roman le film se déroule on se croirait dans une saga a la Sergio Leone
Une belle écriture a la dickens..
Pur bonheur de lecture
Commenter  J’apprécie          90
AnitaMillot
  11 septembre 2019
Rosetta, 16 ans, doit fuir Alcamo en Sicile. Sa grande beauté éveille bien trop la concupiscence du Baron et des hommes de son village.
Raechel, 13 ans, doit elle aussi quitter Sorochyintsi, Poltava (Russie) car elle est juive et persécutée, aussi bien par les russes que par sa belle-mère, jalouse de son intelligence.
Enfin, Rocco 20 ans, doit également s'éloigner au plus vite de Boccadifalco, Palerme (Sicile) et la Cosa Nostra pour qui il ne veut plus travailler.
Sans se connaitre, ils vont embarquer pour Buenos Aires. Sur le bateau, Rosetta et Rocco vont se rencontrer puis se perdre de vue.
Raechel, rebaptisée Raquel, est vendue par Amos, à peine arrivée à destination. Il l'a conduite en Argentine avec d'autres jeunes filles juives, pour y vendre leurs charmes dans des maisons closes. Trop laide pour les clients, elle sera bonne à tout faire au Chorizo.
Rosetta, de son côté est recueillie par un couple de braves cordonniers.
Quant à Rocco, venu demander la protection de Tony Zappacosta, il devra aider la mafia avant de devenir mécanicien comme il le souhaitait.
Raechel/Raquel, s'est rasée la tête et transformée en un jeune adolescent (Angel), afin d'être moins vulnérable et obtenir un poste d'apprenti libraire, refusé aux femmes.
Chacun va devoir affronter son lot de misère, y faire face avec courage, avant de se rencontrer ou de se retrouver.
Une fois de plus, Luca di Fulvio met en scène de nombreux personnages haut en couleur, plus ou moins méchants, plus ou moins attachants … L'histoire est rythmée, on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer, l'écriture fluide et agréable.
Quatrième lecture de cet auteur exubérant, et c'est à nouveau - pour ma part - une aventure littéraire plutôt réjouissante ! Que du plaisir donc !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3494 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..