AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2271070341
Éditeur : Centre national de la recherche scientifique (20/01/2011)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Mohamed Iqbal et Léopold Sédar Senghor, meilleurs disciples de Bergson ? Ou comment le philosophe du Rire a marqué de son empreinte les penseurs de la décolonisation.
Le grand retour de Bergson, à l'orée du XXIè siècle, s'est accompagné d'un regain d'intérêt pour l'influence exercée en dehors de France par le philosophe de la morale et de la religion. Influence évidemment présente en Europe, mais aussi en Inde et en Afrique, comme en témoignent deux figures m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Chri
  14 juillet 2017
Cet essai est riche en rencontres comme l'indique le titre qui est le plus évocateur possible. Mais pour être plus clair voici la question posée : « Comment une nation peut sortir d'une période de piétinement pour se relancer dans une nouvelle communauté politique ? ».
C'est à ce point que les deux poètes et hommes politiques africain et indien rencontrent la philosophie de l'élan vital de Henri Bergson.
Les deux histoires suivantes sont très différentes et semblent presque opposées.
-------
Pour Léopold Sédar Senghor s'ouvrent les perspectives du Sénégal jusqu'à l'union des pays africains, avec des options politiques entre le socialisme de Marx des Manuscrits de 1844 et le marxisme pur et dur (scientifique). Les nouvelles communautés politiques ne doivent pas se condenser autour d'un ressentiment commun (lutte des classes ou peur de l'étranger) mais doivent au contraire rester en recherche d'affinités (communauté des âmes)
La raison opère toujours, mais de deux manières, la « raison-oeil » et la « raison-étreinte ».
La première c'est l'approche cognitive analytique qui creuse le rapport entre sujet et objet et découpe l'objet en parties (l'intelligence qui spatialise et immobilise).
La seconde est celle qui nous installe tout de suite au coeur de l'objet dans son rythme propre. C'est "penser l'objet comme une manière de le danser".
La poésie et l'art africain joue un rôle très important dans la pensée de Léopold Sédar Senghor.
-------
Pour Mohamed Iqbal, la perspective est bouchée, c'est la partition du Pakistan car l'Islam ne semble offrir aucune autre solution pour que les hindous et les musulmans continuent à vivre ensemble dans un état indien. "Les musulmans ne peuvent accepter que leur religion devienne une affaire privée… l'islam est en lui-même un principe d'organisation et de mouvement qui ne peut se laisser organiser de l'extérieur par le principe de l'état nation". En anglais: ""Islam is itself a destiny and will not suffer a destiny"".
Cet essai n'aurait aucun intérêt s'il s'arrêtait là. On ne pourrait juste que s'inquiéter une nouvelle fois de la menace perpétuelle de l'islamisme sur les états-nations. L'intérêt de cet essai est de montrer malgré tout, comment, dans cette communauté, la pensée religieuse peut se reconstruire plutôt que rester figée derrière les écritures : "tout est déjà écrit" (maktoub).
Politiquement il s'agit aussi de se soustraire à la domination de l'impérialisme arabe avec sa religion statique, et cela grâce à « l'effort (continu) d'interprétation » (ijtihad). Mais on note au passage que c'est toujours la langue arabe qui doit décrire cette pensée religieuse. En tous les cas c'est dans ce timide mouvement qu'il faut chercher l'affinité avec Bergson.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Souleymane Bachir Diagne (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Souleymane Bachir Diagne
Le souci de la controverse (Stock/Philosophie Magazine Editeur, septembre 2019) est de répondre aux questions récurrentes qui animent en France le débat d?idées sur la question de l?islam. Il s?agit de savoir si l?islam est par nature politique, violent, s'il est soluble dans la modernité, la démocratie et la république. La question est aussi posée de la part de liberté que laisse aux croyants un texte écrit par Dieu.
Olivia Gesbert reçoit Rémi Brague, spécialiste de philosophie antique et me?die?vale, et Souleymane Bachir Diagne, philosophe et historien des sciences.
La Grande table Idées d?Olivia Gesbert ? émission du 8 octobre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤15DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : socialismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1230 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre