AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Rokhaya Diallo (Autre) Blachette (Autre)
EAN : 9782501146678
128 pages
MARAbulles (21/10/2020)
3.7/5   43 notes
Résumé :
Sous forme de saynètes humoristiques, cet ouvrage aborde les concepts de mansplaining, quand l’homme explique à une femme comment s’exprimer et comment penser de manière condescendante, de manterrupting, quand un homme coupe systématiquement la parole à une femme qui tente de s’exprimer, le manspreading quand l’homme prend ses aises dans les lieux publics notamment dans les transports en communs.
Ces comportements masculins sont la résultante d’un patriarcat... >Voir plus
Que lire après M'explique pas la vie mec !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Cinq types d'hommes au moins (je ne parle pas de leur pilosité ou de la taille de leur...euh!). Il y a:
-Le Mansplainer ou Mecsplicateur qui apprend à une femme (surtout à une blonde :-) une chose qu'elle connaît parfaitement.

-Le Patronizeur ou l'Infantilisateur paternaliste qui décrédibilise la femme en la renvoyant à ses émotions ou à son corps... Mais qu'est ce qu'elles sont susceptibles !

-L'Humoriste relou qui affirme après une attaque sexiste, raciste ou grossophobe, que c'était une blague. Mais, t'as aucun sens de l'humour!
-Le Troll faussement bienveillant qui veut vous rabaisser en disant que vous avez raison mais que le ton de votre voix risque de vous mettre à dos le public.

- L'expert en sexualité féminine qui déclare connaît le corps de la femme mieux qu'elle-même.( Il ignore ce qu'est un clitoris, et le con-fesse! Pardon...)
Nicole Tersigni, "Man to avoid un Art and Life."

Les auteures préfèrent le dessin pour parler de féminisme, avec le Manterrupting (popularisé par Jessica Bennet en 2016, avec le décompte des interruptions de parole, entre Hilary Clinton et Donald Trump, lors du 1er débat présidentiel (51 fois en 90 minutes)... Et je ne parle pas des mensonges, des insultes ou des couacs du Duffy duck...

Surtout, quand" l'homme hausse le ton et parle fort pour couvrir la voix de la femme. " pour lui couper le parole, (mais, qui leur a donné le droit de parler, d'exprimer leur opinion et même de voter?:-)

Ou quand l'homme sait mieux, que la femme, ce qui est bien pour elle! C'est vrai quoi, ce puritanisme MeToo/Balancetonporc qui débarque en France? Nous, on est Français, la séduction fait partie de notre ADN ! Dixit même certaines...actrices.

Ce qui a permis à un boeuf/beauf humoriste de s'en prendre à Muriel Robin qui le critiquait sur un sketch odieux de son répertoire...
Commenter  J’apprécie          999
Le sexisme est un sujet de plus en plus abordé dans la bande dessinée. On trouve des éléments comme dans des séries comme "Ab Absurdo" de Marc Dubuisson ou dans des ouvrages relatifs au travail. Mais il n'y en a pas consacré uniquement au sexisme et les différents aspects sous lesquelles on le trouve autant dans la sphère privée, public et professionnelle. Nous avons conscience de la plus part des éléments sans pour autant pouvoir mettre un nom dessus. Pour permettre de bien comprendre, on a des blocs avec que du texte explicatif avec des mots mis en gras et souligné. Cela se complète par une illustration en une ou trois images pour bien mettre en exergue le fonctionnement. Et enfin, parfois, une histoire mise en bande dessinée sur plusieurs pages pour bien explicité la mise en situation. On ne doute pas un seul instant que chaque lectrice pourra se reconnaître dans plus d'une situation. Quelle femme n'a pas été coupé lors d'une discussion par un mec? (manterrupting). Quelle nana lesbienne n'a pas entendu qu'elle n'a pas rencontré le bon pénis pour changer de bord? Quelle nénette n'a pas été évalué sur son physique au lieu de ces compétences? Quelle dame ne s'est pas fait expliqué le monde par JP JESAISMIEUX? (mansplaining).

Rokhaya Diallo utilise la bande dessinée comme un autre outil pour dénoncer la discrimination. La forme assez originale avec des pages peu chargées, du texte encadré, des images qui vont à l'essentiel... Tout rend le sujet plus accessible et pas trop lourd à lire émotionnellement. Blachette propose un graphisme que l'on a vu s'imposer depuis un moment qui n'est pas sans évoquer Soledad ou Arthur de Pins. Elle montre la diversité avec des femmes de toutes les couleurs de peau (ce qui reste rare) et aussi des personnes en fauteuil roulant. Il manque des personnes grosses et avec des physiques moins standards. Au final, la bd devrait être disponible dans les bibliothèques scolaires, les médiathèques et bien entendu chez nous. Plus on informe, plus on sensibilise et plus on a de chance de changer les choses.
Lien : https://22h05ruedesdames.com..
Commenter  J’apprécie          60
- « Non, parce que tu vois…les femmes qui sortent en boîte ne sont pas respectables. »
[Toi tu es différente…]
« Hein ? Mais tu fais quoi ? Tu t'en vas ? »
- « J'VAIS EN BOÎTE ! »
[Connard]

« M'explique pas la vie mec », voilà une BD qui interpelle et dont le titre est assez explicite. Il est ici question de la place de la femme dans l'espace public, la sphère privée et professionnelle.
L'autrice, Rokhaya Diallo, nous présente les notions de mansplaining (quand un homme explique à une femme ce qu'elle sait déjà), manterrupting (quand un homme coupe systématiquement la parole à une femme) et manspreading (quand un homme prend ses aises dans les lieux publics).
En illustrant quelques comportements masculins toxiques à travers JP qui apparaît sous les traits de différents hommes, l'autrice nous livre quelques astuces pour faire face à des situations de sexisme ordinaire. L'objectif est d'inciter les femmes à s'exprimer et à prendre la place qui leur est due.

Aussi, je tiens à souligner la finesse avec laquelle Rokhaya Diallo et Blachette se servent des illustrations pour mettre en exergue le sexisme que subissent les femmes en conjuguant toutes les formes d'oppression (personnages d'origines diverses, porteurs de handicaps ou faisant partie de la communauté LGBT )

En bref, « M'explique pas la vie, mec » est une BD dynamique, inclusive, fluide et une entrée en matière idéale pour ceux et celles qui souhaitent s'intéresser au sujet.
Commenter  J’apprécie          10
Limpide et riche, cette BD est une réussite.
Alternant théorie et mises en situations, Rokhaya Diallo et Blachette parviennent à dresser un large panorama conceptuel et thématique, du mansplainning au manspreading, en passant par le manterrupting. Si vous pensez que ces termes sont des gadgets, la lecture du livre va sûrement vous irriter. Mais si vous êtes honnêtes, peut-être changerez-vous d'avis alors !

Se servant d'un homme-type, JP, affublés de différents noms de familles à chaque cas de figure présenté, les autrices fustigent les différentes facettes de la condescendance et du mépris des hommes pour la parole des femmes.

Un ouvrage recommandable, salutaire et accessible, à lire, à offrir, à partager.
Commenter  J’apprécie          30
Le livre explique du vocabulaire féministe ainsi que des situations sexistes et des petites "astuces" pour se sortir de ses situations.
En tant que féministe aguerrie je n'ai pas appris grand-chose mais c'est un bon livre à faire lire à des personnes qui débutent dans le féminisme, ou bien pour aider à se rendre compte de certaines situations anormales. C'était une chouette lecture. Ce sont de petites planches de BD qui illustrent une situation et ensuite on a une explication de la situation et une critique du comportement de JP sexiste (y'a beaucoup de JP)
Et, fait assez rare pour être signalé, ça ne s'adresse pas uniquement aux femmes blanches, cis, hétéros et valides dans les personnages représentés comme dans les situations.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
ActuaBD
30 décembre 2020
Certains gags sont répétitifs si on lit l’album d’une traite. Néanmoins on sourit, on rit mais surtout on réfléchit à la lecture des différentes situations décrites dans cet album. L’objectif des autrices n’est pas de stigmatiser les hommes, plutôt de nous pousser collectivement (les hommes comme les femmes) à une remise en question afin d’améliorer le vivre ensemble. [...] Un album sympathique, distrayant et instructif sur lequel on revient souvent.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Soit on les considère comme indignes parce qu'on les perçoit comme prisonnières d'une idéologie conservatrice qui les forcerait à se couvrir, soit on les considère comme indignes (eh oui, on perd à tous les coups) parce qu'elles décident de porter des tenues qui découvrent des parties plus ou moins importantes de leur corps. (117)
Commenter  J’apprécie          20
Femme : - J’ai énormément de projets professionnels pour cette nouvelle année !

JP : - Tu ne penses pas qu’il serait plus raisonnable pour toi de commencer à te chercher un mari, plutôt que de rêvasser ?
C’est pour toi que je dis ça …
Commenter  J’apprécie          20
Je ne suis pas ta panthère (ni ta geisha, ni ta gazelle) !

Depuis des temps immémoriaux, les femmes non blanches subissent les affres de ce qu'on appelle le fétichisme.
Leurs corps, perçus comme exotiques, font l'objet d'une fascination qui conduit souvent à des comparaisons animalières, souvent félines pour les femmes noires, ou dans le registre de la gazelle pour les femmes d'origine maghrébine.

"Et le fameux" Yellow Fever", on en parle ?"
(154)
Commenter  J’apprécie          00
Si les remarques sexistes s'expriment souvent dans des termes irrationnels, ayez à cœur de déplacer le propos sur un terrain objectif, en martelant systématiquement les raisons pour lesquelles vous êtes là.

"Voici tous mes diplômes, et toi ?"

Il n'est pas question de vous justifier mais de couper court à tout commentaire qui ne serait pas en lien avec l'exercice de votre profession.
(106)
Commenter  J’apprécie          00
L'idéologie machiste s'exprime à travers plusieurs visages qui sont le reflet d'un même système, dont l'aboutissement est la minoration des femmes.

Expliquer la vie aux femmes est donc un des aspects les plus récurrents et les plus tangibles du sexisme ordinaire, et c'est ce dont il est question ici. (2)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Rokhaya Diallo (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rokhaya Diallo
Quand le racisme est-il apparu ?  Qu'est-ce que l'ethnocentrisme ? Faut-il déboulonner les statues ? Réponses dans cet épisode avec Rokhaya Diallo et Grace Ly, qui viennent d'écrire le livre Kiffe ta race en parallèle du podcast du même nom qu'elles co-animent depuis 4 saisons. J'avais prévu cette rencontre depuis plusieurs mois et elle a finalement eu lieu par ahsard dans un contexte politique nauséabond entre les deux tours de l'élection présidentielle de France...  Ce qui renforce l'importance d'écouter les paroles nuancées et réfléchies de militantes comme Rokhaya Diallo et Grace Ly. Bonne écoute !
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (128) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
562 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..