AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782501140621
224 pages
Marabout (27/03/2019)
3.82/5   28 notes
Résumé :
A mi-chemin entre l'autobiographie et le guide de développement personnel, l'autrice, née dans le Paris populaire de la fin des années 1970, nous livre un récit authentique en retraçant son parcours de femme inspirante. Elle a réussi à s'extraire de sa condition, à mobiliser toutes ses ressources pour s'élever socialement et intellectuellement et à se nourrir des multiples rencontres qu'elle a su provoquer.
Devenue aujourd'hui un personnage médiatisé inscrit ... >Voir plus
Que lire après Ne reste pas à ta place !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Je ne sais pas si ce qui est "partiellement autobiographique" dans ce livre, mais une chose est sûre, Rokhaya Diallo parle d'elle, de son parcours. Et une chose est claire, elle en est fière. Elle a raison.
Partie de pas grand-chose, elle a su saisir des opportunités et écouter et suivre les bonnes personnes. Et travailler. Elle le dit : rien n'est possible seule ni sans travail. Ne pas être seule lui a aussi permis de prendre du recul par-rapport aux manifestations de haine, d'envie, de jalousie...
Bon, j'ai quand même parfois eu l'impression qu'elle se justifie, qu'elle répond aussi à ses détracteurs. Et qu'elle n'a pas l'intention de changer de discours, quitte à partir parfois à l'étranger pour pouvoir parler plus librement. Ses combats sont les mêmes depuis longtemps : antiracisme, féminisme, fierté des personnes noires. Elle aime déranger, surtout si c'est pour mettre au jour des choses un peu puantes...
Un portrait de femme forte et libre. Une de celle qui n'a pas peur de sortir de sa zone de confort, de prendre des coups et de répliquer.
Merci à Babelio et Marabout pour l'envoi de ce livre.
Commenter  J’apprécie          100
Je connaissais un peu Rokhaya Diallo par le biais des médias, mais rien de son parcours jusqu'à son métier en tant que journaliste.
Du coup, dans cet ouvrage mêlant l'autobiographie et développement personnel, j'ai plongé au coeur d'une histoire passionnante, voire enrichissante, qui m'a fait découvrir une femme noire d'exception.

Et je dois dire qu'elle s'est vraiment donné les moyens d'y arriver, et ce, avec beaucoup d'intelligence tout en mettant de côté sa peur ou certaines lacunes. Mais rien n'a été facile pour Rokhaya, fille d'immigrés, elle a connu les échecs comme beaucoup d'entre nous, les portes qui se ferment au nez, la haine... Oui, rien n'a été simple pour cette nana, issue du Paris Populaire. Son parcours reste toutefois exceptionnel et exemplaire et je ne peux que féliciter madame Diallo.

C'est pour ma part un récit inspirant et confiant qui donne envie de se surpasser et de s'accomplir en tant que femme. La lecture est fluide, rapide et surtout, sans fioriture. Tout le monde peut y trouver son compte dans ces pages et sincèrement, pas de couleur de peau, pas d'origine, de statut social, de quartier ou autre. Ici, chaque personne à sa place pour faire bouger les choses efficacement et pour soi-même également.
Commenter  J’apprécie          90
💫Biographie💫 "Ne reste pas à ta place" de Rokhaya Diallo aux éditions marabout
♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡
Mais quelle belle lecture💕
J'aurais envie de mettre en valeur tellement de phrases mais mon post ne le supporterait pas... ☆Votre livre fait du bien Mme Diallo, il est à la fois initiatique, positif, et tellement encourageant, si bien que notre estime de soi vous adule.
Vous êtes une femme engagée, la quarantaine, vous venez d'un milieu modeste et vous vous êtes construite dans l'amour de vos parents et de vos proches dans 2 cultures : sénégalaise et française. "Mon identité est le mélange complexe de mon héritage, mon expérience et de mes choix". ☆Votre chemin vous ne le devez qu'à vous-même, et à votre force : un caractère hors du commun, une grande intuition sur votre orientation professionnelle et un discernement éveillé sur l'accomplissement de vos projets. Votre vision de la vie est juste et rigoureuse. Vous travaillez d'arrache-pied pour y arriver. ☆Vous vous êtes toujours respectée autant physiquement que psychologiquement. Votre estime de soi est votre plus grande force, vous avez votre ligne de conduite et vous n'y dérogez pas quoiqu'il arrive, vos idées, vos envies vous les défendez, à la fois singulière et conquérante. "Avoir foi en soi-même et en son instinct, c'est avoir le courage d'assumer ses opinions même quand elles sont clivantes. Ma plus grande force a toujours été ma capacité à rester moi-même sans fléchir quitte à déplaire."
"Nous devons jamais autoriser quiconque à s'en prendre à notre intégrité morale".
💕J'ai aimé votre façon de vous raconter sans filtre, en toute impunité.
Vous nous démontrez qu'il faut juste inverser notre vision de nous-mêmes pour arriver à nous comprendre, à nous aimer afin d'atteindre la lumière et de suivre notre voie envers et contre tous💕
Commenter  J’apprécie          20
De Rokhaya Diallo, j'ai un à priori positif, parce que c'est 1) une femme 2) noire, qui milite pour des causes que je crois juste et qui tient tête à des armées d'hommes blancs gonflés d'égo et de condescendance.
Elle en prend plein la gueule, elle subit des menaces de mort, des appels au viol, on la traîne dans la boue, mais comment tient-elle debout ?
Cette femme a une résilience admirable, et les discours qu'elle défend sont importants. Ce qu'elle fait est important.
J'ai donc acheté son livre pour soutenir sa cause.

Du livre, je n'ai pas appris grand chose, en soit. Comme le dit le résumé, c'est à mi-chemin entre l'autobiographie et le guide de développement personnel... Mais ça ne m'aidera pas à me développer personnellement, par contre ça éclaircit son parcours, et ses forces. Comment et pourquoi, elle tient bon face aux marées de rageux. Mon admiration pour son travail n'en est que plus forte. J'ai aussi découvert qu'elle est réalisatrice de documentaires, en plus de son travail de journaliste et de son engagement associatif, et je ne manquerai pas de chercher ses oeuvres pour les regarder.

Elle mentionne au fil du livre une série d'autrices qui l'ont inspirée, j'ai noté les références :
Viviane Forrester : l'horreur économique
Aminata Dramane Traoré : L'étau
Naomi Klein : no logo
Awa Thiam : la parole aux négresses
Commenter  J’apprécie          10
J'avais beaucoup entendu parler de ce livre, et le sujet me plaisait beaucoup. J'étais certaine d'aimer. Oui, j'avais envie de lire l'histoire d'une femme forte et inspirante, d'absorber ses conseils et de ne pas rester à la place. J'avais vraiment envie, mais j'ai été déçue.

Peut-être que je n'étais pas dans le bon état d'esprit, peut-être que je ne me suis pas assez identifiée à l'autrice; en tout cas je n'ai pas accroché. Passer le premier quart, je me suis ennuyée et me suis peu à peu déconnectée du message.

Je ne pense pas que le livre soit mauvais (c'est pour ça que j'ai mis 3 étoiles quand même), mais ce n'était juste pas pour moi. Une idée qui m'avait séduite mais dont la réalisation m'a dépassée.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Agir pour transformer positivement une société ne peut se faire sans que les garants et bénéficiaires du système ne s'y opposent. En tant que femme noire, je n'ai pas vocation à fournir aux personnes qui ne sont pas visées par le sexisme ou le racisme des connaissances sur les sujets qui m'affectent. je préfère mobiliser mon énergie pour celles et ceux qui souffrent des conséquences de ces formes d'exclusion.
Commenter  J’apprécie          10
De tous temps et à travers le monde, la non-mixité a été un outil indispensable pour réunir les personnes discriminées, leur permettre d'échanger sur leur condition et de développer des stratégies afin de construire leur émancipation en toute sécurité. Reprocherait-on aux syndicalistes de ne pas inviter les patrons à leurs réunions ? [...] Certains groupes fragilisés dans notre contexte social ont besoin de disposer d'espaces propres pour s'exprimer en sécurité sur leur condition spécifique sans être interrompus ou freinés par les interrogations provenant de personnes qui ne vivent pas leur expérience. C'est le principe des alcooliques anonymes.
Commenter  J’apprécie          01
J'aime cette réponse faite par Christiane Taubira à Eric Ciotti et, à travers lui, à la droite parlementaire :"Je vous obsède dans toute votre expression publique avec une constance qui appelle quand même l'admiration." Que des personnes qui s'attribuent tant de valeur me portent un tel intérêt ne peut que questionner.
Commenter  J’apprécie          10
L'éducation conduit trop souvent [les femmes] à sous-estimer leurs compétences et à n'accepter de prendre la parole que lorsque leurs compétences réelles excèdent celles requises pour traiter du sujet qui leur est soumis. Alors que la plupart des hommes acceptent de s'exprimer même lorsqu'ils ne sont pas réellement compétents.
Commenter  J’apprécie          00
Dans les mécanismes d'oppression, que l'on soit dominant ou dominé, on se situe d'un côté ou de l'autre du système : notre position n'est jamais neutre. [...] L'objectivité n'existe pas, tous les points de vue sont ancrés dans un contexte social.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Rokhaya Diallo (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rokhaya Diallo
Quand le racisme est-il apparu ?  Qu'est-ce que l'ethnocentrisme ? Faut-il déboulonner les statues ? Réponses dans cet épisode avec Rokhaya Diallo et Grace Ly, qui viennent d'écrire le livre Kiffe ta race en parallèle du podcast du même nom qu'elles co-animent depuis 4 saisons. J'avais prévu cette rencontre depuis plusieurs mois et elle a finalement eu lieu par ahsard dans un contexte politique nauséabond entre les deux tours de l'élection présidentielle de France...  Ce qui renforce l'importance d'écouter les paroles nuancées et réfléchies de militantes comme Rokhaya Diallo et Grace Ly. Bonne écoute !
+ Lire la suite
autres livres classés : ouvertureVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (90) Voir plus




{* *} .._..