AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Oxmo Puccino (Autre)Alain Mabanckou (Autre)
EAN : 9782757887479
144 pages
Points (25/02/2021)
4/5   21 notes
Résumé :
La voix pleine de sourires et pleine de larmes
Sincère comme ce père noir qui repart en pleurs d'un parloir
J'ai eu la chance quelque part d'avoir été sauvé par l'art oratoire

Ce volume se compose des textes de l'album L'Hiver peul mais aussi de nombreux poèmes inédits de Souleymane Diamanka. L'auteur jongle avec les mots, les fait " métisser ". Sa poésie prêche l'oralité, apparie avec finesse ses cultures peule et européenne, parce qu'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  01 août 2021
Une fois de plus, c'est grâce à La Grande Librairie que j'ai découvert cet auteur et que j'ai lu de la poésie.
Ses textes sont très beaux à lire, Souleymane jouant avec les mots, leur musicalité. D'ailleurs, ces textes, il faudrait les lire à voix haute.
N'aimant pas l'exercice, j'ai décidé de lire dans ma tête, comme si je faisais une lecture à voix haute, mettant les coupures là où je les jugeais indispensable, lisant les mots comme si je faisais du slam, d'ailleurs, c'était la voix de Grand Corps Malade qui parlait dans ma tête.
La poésie n'est pas mon genre de prédilection, j'avais même tendance à fuir ce genre et pourtant, c'est une grave erreur de ma part.
Après m'être frottée aux Fleurs du Mal, je me suis attaquée à ce recueil de poésie et c'est avec gourmandise que j'ai déclamé les phrases dans ma tête, les faisant rouler sur ma langue, les dégustant comme des chocolats inattendus.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          220
leboncoinlecture
  06 juillet 2022
Je découvre ce recueil de Souleymane Diamanka. Il est slameur et ça s'entend : les jeux sur les sonorités sont très présents (et bien trouvés !), le rythme des vers, les rimes, les jeux de mots. J'avais par moments l'impression de baigner dans un océan de son, dans une dimension très physique, tactile, c'est très agréable.
Il y a quelques textes un peu agressifs et un peu noirs, mais l'ensemble est porté par une âme positive et enjouée, rêveuse et amoureuse, sensible à la beauté et à l'humanité, navigant entre les images de différentes cultures.
Peut-être un peu trop lyrique pour moi, mais des qualités et du talent, c'est certain !
Commenter  J’apprécie          90
celinefabre27
  24 mars 2021
La poésie n'est pas ma littérature de prédilection... Et pourtant... lorsque j'ai écouté la grande librairie la semaine dernière, j'ai été charmée par Souleyman Diamanka que je ne connaissais pas. La poésie semble être pour lui une simple respiration ! L'écouter parler est envoutant. Il utilise des images qui parlent. J'ai donc couru chez mon libraire, plus de livre, chez celui d'à côté rien non plus, puis chez un 3eme... toujours rien... J'ai donc attendu, et ce matin enfin, IL était là ! Je me suis donc plongée dans cette lecture, gourmande, curieuse, il fallait que j'y goute. J'ai beaucoup aimé... je vais en proposer la lecture à mes élèves.
Commenter  J’apprécie          85
MLClerc
  10 juin 2022
J'ai eu la chance de rencontrer l'auteur qui s'est déplacé sur mon lieu de travail pour une intervention avec des jeunes. Abordable, il est comme ses textes: doux et percutant. Il m'a fait très vive impression.
Je me suis donc empressée de prendre son livre et d'en lire des petits bouts par-ci, par-là, pour apprécier la douceur et la poésie qui s'en dégagent. Il y a en a quelques uns qui me resteront en tête.
Ce sont des textes d'une grande humanité, sur ses choix de vie, ses errances, ses rencontres, ses questionnements. Un beau regard, parfois sévère, sur la société et sur ce qu'on peut en faire.
Commenter  J’apprécie          60
Flaubauski
  01 août 2021
Plutôt vieille école en termes de poésie, enfin à l'origine, puisque je me soigne de plus en plus, plonger dans les vers de Souleymane Diamanka, artiste franco-sénégalais protéiforme, dont je ne connaissais vraiment rien, était donc une gageure.
C'est finalement un pari réussi : c'est un souffle d'une grande puissance que nous découvrons par ces vers, un souffle de la nature sous toutes ses formes (sa douceur, sa violence, son animalité, son caractère imprévisible également), un souffle de l'amour, un souffle de l'espoir, finalement un magnifique souffle de la vie comme syncrétisme des origines peules du poète/musicien/slameur/acteur, transmises notamment par son père au fil des années – puisqu'il a voulu s'assurer de transmettre à ses enfants leur héritage patrimonial -, et de sa vie bordelaise.
C'est un souffle aux rythmes changeants, parfois percutants par leur brièveté, parfois plus langoureux, aux répétitions fortes qui martèlent les poèmes avec plus ou moins de régularité, au vocabulaire riche de sa diversité, d'abord de langue, puisque le peul s'invite à la fête, mais aussi de ton, de registre, ou encore de thèmes, qui font de l'ensemble des textes un véritable poème-monde, empli de toute la beauté, mais aussi parfois, de toute la dureté de ce qui nous entoure, empreint de toute sa richesse et de toute sa complexité.
Je remercie les éditions Points et NetGalley de m'avoir permis cette belle découverte.
Lien : https://lartetletreblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
SudOuestPresse   03 mai 2021
Au fil de « Habitant de nulle part, originaire de partout » paru chez Points poésie, chaque poème est une clé qui ouvre une fenêtre sur le monde du Bordelais Souleymane Diamanka.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
SudOuestPresse   03 mars 2021
Le slameur-poète publie « Habitant de nulle part, originaire de partout », recueil d’une cinquantaine de textes, balayant vingt-cinq ans d’une écriture lumineuse
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   06 avril 2021
Le vœu exaucé de Dieneba

En rêve j'ai appris à chevaucher le vent
Tout devient possible
Je suis le fils d'une femme qui ne pouvait plus
avoir d'enfant
Et quand j'écoute mon âme c'est le chant des gitans
du Sahel que j'entends
Je m'appelle Dua Jaabi... Dua Jaabi Jeneba...
Le vœu exaucé de Dieneba
Commenter  J’apprécie          170
mcd30mcd30   02 avril 2021
Bétail de béton

Pour ne pas que les bâtiments s'enfuient
La nuit nous les gardions
Nous êtions les bergers immobiles
D'un bétail de béton.
Commenter  J’apprécie          130
coco4649coco4649   17 juin 2021
Poésie de nuit



extrait 2

En jetant du sel sur le sol de la savane
Foulé par le peuple oiseau gitan du Sahel
J’entends d’ici des vers de vingt-quatre syllabes
Qui s’égarent comme des volutes de fumée de cigare

La nuit la poésie se fabrique des ailes
En nouant les plumes de ses auteurs les unes aux autres
Je suis venu avec les mots et les sourires
De toutes les muses du monde et je suis sous vos ordres

J’entends d’ici le médicament contre la peur
Le tam-tam tribal peul qui bat dans le lointain
Il dit : « À demain matin, l’étoile est dans ta main
Le soleil s’est juste couché, il ne s’est pas éteint. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mcd30mcd30   06 avril 2021
Avant-dire

Ce recueil est très important. Au-delà de sa profondeur et de sa beauté, les secrets qu'il délivre ont survécu au désert, vaincu la mer et passé les siècles. Ces formulations magiques, notre poète les traduit à l'heure de notre époque afin que nous les transmettions à notre tour.
Commenter  J’apprécie          40
EmmanuelleChnEmmanuelleChn   22 juillet 2021
La nuit où je suis tombé dans le piège du marchand de cendre
C'était dans un club de jazz un soir de match en décembre
Et elle était là immobile debout en haut des marches sans descendre
J'ai rompu avec ma timidité comme en m'arrachant des sangles
(...)
Je suis tombé dans le piège du marchand de cendre
Depuis ma dépendance et moi on marche ensemble
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Souleymane Diamanka (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Souleymane Diamanka
Dans le cadre du concours de lecture « Si On Lisait A Voix Haute » organisé par France Télévisions et « La grande librairie », des écrivains et comédiens offrent leurs conseils aux collégiens et lycéens qu'ils rencontrent en classe.
Cette semaine, l'écrivain Souleymane Diamanka part à la rencontre des élèves de 5e 5 du Collège Montjous à Gradignan.
« Une technique qui marche bien, c'est d'essayer de lire tous en même temps. Chacun lit une histoire différente et je dois rester concentrer sur ma voix et sur le texte que je suis en train de lire à voix haute. »
Une vidéo en partenariat avec le CNL.
#lecture #grandecausenationale #lectureavoixhaute
Suivez le CNL sur son site et les réseaux sociaux :
Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre
+ Lire la suite
autres livres classés : slamVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1035 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre