AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205071807
Éditeur : Dargaud (15/11/2013)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 443 notes)
Résumé :
Weekly doit quitter La Nouvelle-Orléans; il y laisse John qui préfère rester pour chercher du travail sur place. Par chance, celui-ci croise justement un riche Texan qui lui propose de ramener sa voiture chez lui : un boulot simple et bien payé! John accepte, mais, dans une station-service, il se fait voler la voiture par Chad Lowell et Abe Greenberg deux écrivains beatniks qui cherchent à rejoindre Amarillo, au Texas. Bientôt, une querelle entre les deux hommes, ri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
carre
  19 novembre 2014
Blacksad tome 5. Déjà fini, snif ! Snif !
Bon là, côté scénar, il y a un petit coup de mou. J.B. croit s'offrir une parenthèse sympathique en acceptant de conduire une splendide Cadillac jaune. Mais voilà, la petite commission se transforme assez vite en galère.
En quittant la Nouvelle-Orléans visiblement, Juan Canalès à l'image de notre détective classieux, c'est un peu relâché. Attention, ce cinquième épisode possède encore une belle tenue, les dessins sont riches, colorés et possèdent une force indéniable, mais c'est vrai que Blacksad semble plus en retrait, il subit et intervient plus par obligation. Et nous forcément on fait les difficiles.
Voilà ce que c'est quand on s'habitue aux grands palaces, un quatre étoiles devient juste correct.
Commenter  J’apprécie          510
Crossroads
  24 juin 2015
Prenez Le Corniaud, mixez-le avec Sous Le Plus Grand Chapiteau Du Monde et vous aurez une vague idée de ce qui attend notre matou préféré lors de sa cinquième vie des plus trépidantes.
Première impression, tiens, le graphisme semble beaucoup moins travaillé.
Deuxième impression, tiens, c'était un premier ressenti à la con très rapidement balayé par l'imagination fertile d'un scénario aussi mouvementé qu'improbable.
Un premier couteau chasse l'autre.
Bye bye Weekly, hello Neal.
Pedigree, hyène. Profession, avocat décomplexé.
Et je peux vous assurer que là où il y a de la hyène, il y a finalement beaucoup de plaisir.
La poursuite de deux poètes maudits comme fil conducteur et c'est un Blacksad dans la mouise jusqu'au coup, normal pour un chat noir, qui ne manquera de délivrer quelques coups de griffes bien sentis s'il veut espérer, une fois encore, s'en sortir avec les honneurs.
Excellent, comme d'hab'.
Commenter  J’apprécie          479
marina53
  20 mars 2015
Deux amis, Abe, un génie de la poésie, et Chad, un grand écrivain dont le premier roman a connu un énorme succès. Les deux comparses doivent se rendre à Amarillo, au Texas...
De son côté, John Blacksad, sans le sou, se trouve à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane où il espère trouver un petit boulot, si possible où il n'y aura ni tirs ni bagarres. Weekly, lui, repart chez lui où l'attend son rédac-chef. le détective tombe sur un homme qui vient à l'instant de perdre son portefeuille sur le parking de l'aéroport. Il le lui rend aussitôt, en échange de quoi le bonhomme lui demande de ramener sa cadillac à Tulsa pendant que lui prend son avion. Marché conclu, moyennant quelques billets... Arrivé à Tulsa, alors qu'il fait le plein, une bagarre éclate entre deux hommes qui ont essayé de voler une moto et la bande de motards partis à leur poursuite. Se mêlant du conflit, il sépare les bagarreurs et tente de calmer la bande. Pendant ce temps, les deux lascars, Abe et Chad, lui piquent la cadillac. Grimpant sur une moto gentiment prêtée, il se lance à la poursuite des voleurs. Direction Amarillo...
Construit comme un road-movie, cet album se savoure les cheveux au vent. Cette fois-ci, John Blacksad, au cours de son voyage qui se révélera plus mouvementé qu'il ne l'avait prévu, devra faire face à deux loustics. L'on pénètre dans le monde du cirque et l'on fait la connaissance de la soeur de ce cher détective. Les situations s'enchaînent rapidement. Les auteurs offrent ici de très beaux rôles secondaires, l'on regrettera peut-être l'absence de Weekly. Les dessins sont toujours aussi réussis, le monde du spectacle offrant de très belles planches. Les personnages sont expressifs et les couleurs pétillent. Un tome qui se démarque des précédents mais qui est tout aussi jouissif.
Blacksad, en route vers Amarillo...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Lorraine47
  06 décembre 2014
Blacksad notre chat détective a un gros coup de mou, envie d'un break.
Pas facile la vie de flic surtout quand on est un gros matou noir dans cette Amérique raciste des années 50. Il laisse son copain à l'aéroport de la Nouvelle - Orléans bien décidé à faire une bonne coupure, quitte à reprendre le flambeau familial de photographe, une vocation ratée qui ne demanderait qu'à s'exprimer qui sait?
C'est sans compter bien sûr sur le hasard! le destin, que d'autres appellent poisse ou baraka vient placer Chad sur la route de notre flic en rupture de banc. Chad, écrivain en panne qui s'est mis dans de sales draps vole la voiture de Blacksad semant délits en tous genres dans son sillage. Et voilà notre limier reparti en chasse, l'atavisme sans doute...
Cette enquête nous embarque dans le monde du cirque, une ambiance non sans rappeler le très beau film: "De l'eau pour les éléphants".
Une belle BD comme je les aime avec un bon scénario aux multiples rebondissements. Les dessins de Juanjo Guarnido assurent un bel écrin, avec des couleurs qui feraient pâlir d'envie nos Fauves les plus célèbres. Les scènes de cirque m'ont évoqué les tableaux d'Ensor avec ses belles toiles inquiétantes de Carnaval expressionniste, mais je m'égare sans doute...
Je vous recommande la lecture d'Amarillo, une BD policière qui envoie du bois!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          263
Macha_Loubrun
  25 mai 2014
Tout commence par un voyage en Cadillac jaune pour Blacksad. Il est chargé de conduire le véhicule jusqu'à Amarillo au Texas. Il va croiser le chemin de deux écrivains en mal de gloire, un cirque, des cadavres, une avocate fouineuse…. C'est parti pour un voyage endiablé !
On peut saluer le choix plutôt culotté du scénariste, Juan Diaz Canales, qui ose sortir Blacksad de son contexte habituel en l'éloignant de la Nouvelle-Orléans et fait considérablement évoluer la personnalité de son personnage. Blacksad sourit enfin mais s'écarte dangereusement de la légalité… L'intrigue ne manque pas de rebondissements et les dessins sont toujours aussi superbes dans ce 5ème tome des aventures du détective à la tête de chat. Pourtant, Amarillo n'a pas le charme et la saveur des précédents albums.
On se perd un peu dans les intrigues un brin alambiquées, le plaisir s'émousse un peu en route pour laisser la place à une petite déception. C'est vraiment dommage.
Commenter  J’apprécie          270

critiques presse (7)
BullesEtOnomatopees   06 décembre 2013
Une nouvelle fois notre matou préféré nous séduit. Nous emmenant dans un voyage haut en couleur et croisant des personnages atypiques et intrigants.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BulledEncre   29 novembre 2013
Ce cinquième opus est l’occasion de découvrir Blacksad à travers un road-movie endiablé et non dénué d’humour par moment.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Liberation   27 novembre 2013
Le scénario de Juan Díaz Canales, gourmand, devient une trame qui expose sans chevilles une série de grands moments mal cuits, fades [...] Visuellement, le road-trip est superbe.
Lire la critique sur le site : Liberation
BoDoi   25 novembre 2013
Ce cinquième épisode, toutefois, moins complexe et plus convenu, déçoit un peu [...] En cause surtout, la faiblesse du scénario, cédant à trop de facilité et bien trop fluide pour être convaincant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   22 novembre 2013
Un album qui accroche bien plus par le rythme de son scénario et l'ambiance thriller très enlevée, que par son graphisme qui perd un peu de sa prestigieuse flamme.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Bedeo   19 novembre 2013
L’attente fut longue mais le résultat est au rendez-vous ! Ce tome 5 de Blacksad est, donc, le bon et beau polar que tout le monde attendait, éblouissant et maîtrisé.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   15 octobre 2013
Policier vintage, comédie ou études de mœurs,… Amarillo ravira les ailurophiles amateurs de Chandler, et séduira ceux qui veulent, simplement, s’offrir un bel album.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   06 décembre 2014
- Ton roman est déjà en route pour le Tibet. J’ai empaqueté ton rouleau et je l’ai envoyé par la poste au dalaï-lama.
- Tu plaisantes ?
- Non. Honnêtement, je crois que c’est la seule personne au monde qui, à ce jour, puisse te guider de nouveau vers la lumière et la rédemption.
Commenter  J’apprécie          110
NilsNils   25 novembre 2013
-Et v'là l'gars qu'y me dit : "représentant en peinture, c'est un boulot idéal pour un type de couleur ! ".
Et v'là moi que je lui dis : "hé ho, moi j'suis un type "coloré" pas "de couleur" ! Va pas me confondre avec un négro !" Hi,hi,hi !
Sans vouloir vous offenser bien sûr
[...]
-Ce type était un con d'accord...Mais reconnais que c'est dangereux de flanquer un coup de poing à quelqu'un qui conduit...
-Bon...Maintenant qu'il a un œil au beurre noir, il peut se considérer comme un gars encore plus coloré.
Sans vouloir l'offenser, bien sûr.
-HIN ! HIN ! HIN !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CrossroadsCrossroads   24 juin 2015
Nous sommes devant un problème : trois plaignants et seulement deux jambes à briser.
Commenter  J’apprécie          360
LiliGalipetteLiliGalipette   30 mars 2014
« Aucun acte prémédité et violent n’est dénué de sens, ce sont l’inaction et la lâcheté qui pourrissent le cœur de l’homme. Tu devras l’assumer si tu veux un jour devenir un véritable écrivain. » (p. 15)
Commenter  J’apprécie          130
JumaxJumax   24 juin 2014
Mes poèmes n'ont pas à sortir à la lumière, ils sont la lumière. Les mots nous éclairent, il nous montrent la voie...
Commenter  J’apprécie          230
Lire un extrait
Videos de Juan Díaz Canales (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juan Díaz Canales
Juan Diaz Canales & Ruben Pellejero - Corto Maltese. Volume 14, Equatoria
autres livres classés : anthropomorphismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Blacksad, quelque part entre les ombres

Quel animal est Blacksad ?

Un chat
Un léopard
Un singe
Un chien

7 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombres de Juan Díaz CanalesCréer un quiz sur ce livre
.. ..